Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
En avant
0

Indépendance financière rapidement est-ce possible?

Indépendance financière rapidement est-ce possible?
par cyril jarnias - le 09 février 2020

Indépendance financière, est-ce que c’est impossible rapidement?

Mise à jour du 12/02/20 : ma chronique sur l’indépendance financière sur BFM

 

L’indépendance financière est un concept qui séduit de plus en plus de monde. Même si chacun peut avoir sa propre représentation de ce concept,

chacun est d’accord pour dire que l’autonomie financière : c’est le fait de ne pas être obligé de travailler comme « un forcené » chaque jour pour pouvoir s’acquitter de ses charges financières.

En étant indépendant financièrement, vous ne serez plus tenu de vous lever de bon matin pour aller travailler et de revenir tard le soir pour percevoir votre salaire et profiter enfin de votre famille.

Si vous souhaitez changer de vie, il vous faudra préalablement aller à la conquête de votre indépendance financière. Lorsque vous ne dépendrez plus de votre salaire pour mieux subvenir à vos besoins et à payer vos factures, vous serez libre de choisir votre nouvelle orientation de vie.

Grâce à cette indépendance, vous pourrez aisément vivre la vie de vos rêves sans dépendre de votre salaire et d’un patron.

Avec internet, la société « télé-réalité », les réseaux sociaux, une société de consommation à outrance, on tombe rapidement dans les excès et on peut rapidement croire que tout peut être possible sans grand effort avec une vidéo bien filmée, un message qu’on a envie de croire, des images et des belles paroles encouragés par des lecteurs hypnotisés et plein d’espoir (légitime). Malheureusement, du rêve à la réalité, le chemin peut s’avérer bien long et votre porte-monnaie lui peut rapidement se dégarnir.

Certes, atteindre cette indépendance financière ne se fera pas du jour au lendemain. Mais pour y parvenir, vous devrez mettre en place un plan d’action efficace et travailler très dur!

arnaque devenir rentier immobilier

Attention aux manipulateurs et solutions miraculeuses et rapides (et surtout coûteuses)!

Il conviendra de ne pas être manipulé par les marchants de méthodes qui vous vendent la richesse en 3 ans avec le levier à crédit miraculeux dans l’immobilier ou encore des placements très risqués comme la crypto monnaie!

Ce n’est pas parce que des témoignages affirment que c’est génial que sur la durée, ces mêmes personnes seront gagnantes!

La gestion de patrimoine, ce n’est pas du coaching mais des études longues validées par des diplômes reconnus par l’Etat français avec des années d’expérience dans de nombreux domaines comme la fiscalité, le crédit, l’immobilier, la retraite, la protection de la famille ou encore le droit des successions.

Ils vont vous tutoyer, ce sera convivial mais n’oubliez-pas qu’ils sont des chefs d’entreprise et que la priorité, c’est qu’ils génèrent un chiffre d’affaires en vendant les formations et les séminaires. C’est totalement légitime mais appelons cela un chat un chat.

 

Pour obtenir votre autonomie financière, vous devrez penser à un moyen de générer des revenus autre que votre salaire.

Vous devrez apprendre à mieux gérer votre budget pour de l’épargne et savoir placer ces capitaux.

 

Diverses opportunités d’investissement s’offrent à vous :

Vous pouvez par exemple commencer par investir dans des petits placements.

Tout dépend du budget que vous êtes prêt à investir. En investissant avec les intérêts composés, la capitalisation, vous réussirez à amasser un petit pactole que vous pourrez utiliser au moment venu.

Il existe également d’autres domaines intéressants comme : l’immobilier avec ou sans crédit en France ou l’immobilier à l’étranger pour des revenus passifs réguliers et moins fiscalisés,

les placements financiers,

les actions avec des dividendes,

l’assurance-vie ou le PEA.

Vous pouvez également investir des actifs tangibles comme l’or,  les voitures de collection, l’argent, le whisky rare, le vin ou les montres de collection.

Certains placements pour avoir une bonne retraite tels que le PER ou le PERP sont également dignes d’intérêt.

Mieux encore pour votre autonomie financière : pourquoi ne pas regarder d’abord l’autonomie alimentaire et énergique au lieu de courir vers des gains financiers virtuels et du risque?

Vous voyez que le sujet de l’autonomie financière est un sujet vaste et qu’il demande de rentrer dans les détails pour comprendre.

Là encore, sans stratégie globale, connaissances et un bon conseil, pas de salut, nous allons le voir dans cet article.


Sommaire indépendance financière :

  1. Comment bien gérer son budget et faire de l’épargne ?
  2. Investir dans l’immobilier
  3. Les placements financiers où placer son argent
  4. Les solutions alternatives pour être indépendant du système
  5. Se diversifier et se protéger sur des actifs tangibles différenciant
  6. Conclusion

savoir gérer son budget

1. Comment bien gérer son budget et faire de l’épargne

Bien gérer un budget fait partie des clés pour atteindre votre indépendance financière. C’est de votre budget que dépendra votre capacité d’épargner. S’il est bien géré, vous disposerez d’une plus grande marge de manœuvre sur la gestion des dépenses de votre quotidien. En ayant une visibilité sur vos charges, vous pourrez déterminer le montant de l’épargne que vous êtes en mesure d’investir. Vous pourrez investir le montant de l’argent que vous avez perçu dans un investissement immobilier, dans des placements financiers ou dans des biens tangibles.

    • Gérer du budget

Pour arriver à gérer votre budget d’une manière optimale, il faut mettre en place une stratégie efficace. Pour cela, il faut :

  • Mettre en place une organisation du budget

Grâce à une bonne organisation, vous pourrez aisément prendre les choses en main. L’objectif principal avec la mise en place du budget est d’avoir une vue globale sur vos dépenses et votre recette. Lors de la phase de détermination de votre budget, déduisez d’abord vos charges principales. Il s’agit du loyer, des dépenses énergétiques, des impôts et du remboursement de prêt (si vous en avez contracté un).  Il faudra aussi prendre en compte vos charges journalières telles que la nourriture ou l’essence. Une fois toutes ces charges déduites, vous obtiendrez le montant que vous êtes habilité à épargner.  Si vous constatez que vos dépenses excèdent vos revenus, il faudra trouver des solutions alternatives. Il est peut-être temps de revoir certaines de vos dépenses. Il nécessitera de se demander que certaines d’entre elles soient vraiment nécessaires.

  • Mettre en place un planning de vérification des comptes

Il est très important de consulter régulièrement vos comptes. Cela vous permettra de suivre de près votre budget. Vous pourrez ainsi ajuster vos dépenses en fonction des circonstances. Grâce aux applications mises en place par les banques, il devient plus facile de vérifier ses comptes régulièrement. Utilisez également des outils de gestion de votre budget. Ils sont très pratiques. Ils vous offrent une vue de vos dépenses et de vos historiques. Vous saurez immédiatement si vous êtes dans le rouge. Vous pourrez aisément prendre les mesures nécessaires pour que tout revienne à la normale.

  • Mettre en place un système permettant d’anticiper les dépenses

Dans la mise en place de votre budget, gardez toujours une petite marge pour les imprévus. Il se peut que vous ayez de petits problèmes de santé ou que votre voiture nécessite des réparations. En anticipant ces imprévus, votre budget ne sera pas trop perturbé. Un budget bien optimisé vous évite le stress. 

  • Épargner de l’argent

La mise en place d’un budget fait partie des meilleurs moyens de se constituer une épargne. C’est un procédé qui vous permet d’organiser vos dépenses en fonction de vos revenus.

  • L’avantage de l’épargne

Avoir des économies à portée de main peut changer radicalement votre vie. Vous ne craindrez plus d’être à court d’argent en cas de coup dur. Et vous n’aurez plus à vous angoisser sur un point de vue financier. 

L’épargne que vous vous constituez est également une porte qui vous ouvre plusieurs possibilités. Vous pouvez investir vos économies dans un domaine lucratif. Si vous épargnez assez tôt et si vous l’investissez au bon moment, ce capital peut vous aider à obtenir votre indépendance financière.

  • Les solutions potentielles pour se constituer une épargne
  • Mettre en place un fonds d’urgence

En vous constituant un fonds d’urgence, vous pourrez faire face aux situations d’urgence sans trop vous stresser. Il vous sera d’une grande utilité : en cas de licenciement, en cas de grands travaux non prévus. Faites en sorte de disposer d’au moins six mois de salaire dans cette épargne de précaution. Vous pouvez déposer cet argent sur un livret bancaire. Ce fonds sera disponible à tout moment.

  • Revoir les dépenses

Pour vous constituer une épargne importante, vous devez être prêt à entreprendre de petits sacrifices. Lorsque vous constatez que vos dépenses sont supérieures à vos revenus, il faudra aussi être prêt à prendre les mesures nécessaires.

Pour vous faire des économies, vous pouvez par exemple recourir aux bons de réduction dans les supermarchés. Il est aussi possible de faire vos achats dans les marchés et négocier les prix des produits que vous allez acquérir. Acheter des produits d’occasion est aussi un excellent moyen de faire des économies.

  • Anticiper les grosses dépenses

Il ne faut vider les fonds d’urgence qu’en cas de nécessité. Si vous planifiez d’organiser un grand événement ou d’entreprendre de grands travaux, ne videz pas votre épargne précaution. Veillez à planifier ces dépenses plusieurs mois à l’avance et prévoyez-les dans votre budget.

  • Mettre systématiquement de l’argent de côté

Lorsque vous avez déterminé le montant de votre épargne mensuel, mettez-le de côté. En optant pour un système de virement automatique, vous serez moins tenté d’y toucher. Lorsque vous aurez amassé assez d’argent, vous pourrez aisément le réinvestir. Fixez-vous un objectif d’épargne mensuel. Vous pouvez par exemple essayer d’économiser 10% de vos revenus par mois.

  • Investir l’argent épargné 

Une fois que vous avez atteint un certain montant, pour fructifier vos avoirs, investissez !

Si vous souhaitez acquérir une indépendance financière, faites-vous conseiller par un gestionnaire de patrimoine. Il vous informera sur le montant idéal à investir pour obtenir des gains intéressants.

  • Conserver une épargne de précaution  :

Généralement, on parle de 6 mois de salaire qui vont être bloqués dans un livret A par exemple. Je table pour 3 mois à minima pour anticiper « un coup  dur » : voiture à réparer, cuisinière à changer, soucis médicaux …


investir dans l'immobilier

2. Investir dans l’immobilier

Pour un investissement sûr et solide, la meilleure option reste l’investissement immobilier. L’avantage avec ce placement immobilier est qu’il n’est pas soumis aux fluctuations, à la conjoncture et à l’instabilité. Le manque de stabilité est souvent l’inconvénient majeur avec certains placements financiers.

L’investissement immobilier est à la fois un moyen de fructifier son patrimoine en vue de se préparer une belle retraite. Plus tard, vous pourrez aisément transmettre ce bien à un proche ou à votre descendance. Grâce à ce type de bien, vous serez moins touché par des problèmes de conjonctures, ce qui n’est pas forcément le cas avec d’autres investissements.

Investir dans le domaine immobilier apporte plusieurs avantages :

  • Le bien peut servir de résidence principale : si vous choisissez d’habiter dans le domaine en question, vous n’aurez plus à vous acquitter du loyer mensuel. Dans la mesure où vous souhaitez entreprendre des travaux, vous pourrez les effectuer librement, tant qu’ils respectent le Code d’urbanisme de votre région.
  • Lors de la revente de l’immobilier, vous pourrez en obtenir une plus-value intéressante. La valeur du bien augmente surtout lorsque vous avez effectué des travaux de rénovation.
  • Il peut être mis en location et servir de source de revenus.
  • C’est un investissement tangible.

 

Immobilier locatif :

 

  • Les avantages de l’immobilier locatif

Pour diversifier et fructifier ses avoirs, l’investissement immobilier fait partie des meilleures alternatives pour arriver à vos fins. Ce placement vous permet d’obtenir des revenus réguliers. Si vous avez contracté un prêt pour l’acquisition d’un bien pour du locatif, vous pourrez déduire vos frais de remboursement du prix du loyer. De ce fait, vous n’aurez aucune difficulté à honorer vos obligations et votre patrimoine augmentera de valeur d’année en année.

Si vous disposez déjà d’une résidence principale et que vous êtes à la recherche d’une résidence secondaire, vous pourrez en tirer un bel avantage. En la mettant en location, vous disposerez d’une source de revenus complémentaires. Pour ce type de bien, la location saisonnière peut être une excellente option. Privilégiez l’achat d’une résidence dans une zone à haute fréquentation touristique.

Faut-il privilégier l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien ?

  • Les avantages de l’ancien

En optant pour l’achat d’un bien immobilier ancien, il est possible de devenir propriétaire en l’achetant à 2000 euros/m². Le prix dépend souvent du lieu où se situe le bien. Ce tarif peut aller jusqu’à plus de 10000 euros/m² sur Paris. Ce type d’investissement offre un niveau de rentabilité assez intéressant. Il peut aller jusqu’à 6% bruts. En investissant dans ce type de bien, vous bénéficiez d’une large panoplie de biens.

Problème : la fiscalité des prélèvements sociaux à 17,2% et le taux marginal d’imposition. On arrive facilement à 50% des revenus fonciers taxés en France.

  • Les avantages du neuf

En choisissant le bien immobilier ancien, vous pourrez disposer directement du bien une fois la transaction achevée. Vous n’aurez pas besoin d’entreprendre des travaux de rénovation. Ce qui n’est pas forcément le cas avec un bien immobilier ancien. Ce type d’investissement n’offre pas la même rentabilité qu’un bien ancien. Elle est plus faible. Son niveau de rentabilité  est estimé entre 3 à 4 % en France, si vous envisagez de vous lancer dans l’investissement locatif Pinel.

Si vous visez une réduction fiscale dans le neuf avec le dispositif Pinel, vous bénéficierez d’une réduction d’impôts assez intéressante. Le taux varie entre 12 à 21 %.

Plusieurs raisons motivent les investisseurs à se tourner vers l’investissement locatif, à ne citer que :

  • C’est un investissement pérenne et tangible ;
  • C’est un placement qui offre certains avantages fiscaux ;
  • C’est un investissement qui apporte des revenus stables ;

 

Le rôle du levier du crédit :

 

L’effet levier est un système très intéressant, car il permet à l’emprunteur de s’enrichir grâce au prêt qu’il a obtenu de la banque. Lorsque vous vous lancez dans l’investissement locatif, vous disposez de deux alternatives :

  • Soit vous exploitez votre capital épargne ;
  • Soit vous optez pour un emprunt à la banque ;

Même si vous disposez d’assez d’argent sur votre compte épargne, la deuxième option est plus avantageuse. Grâce à l’emprunt contracté à la banque, vous actionnerez l’effet levier. Son principe est assez simple. En recourant à ce système, vous allégerez vos charges et vous pourrez augmenter la rentabilité de votre investissement.

Opter pour un emprunt à la banque est plus avantageux que d’utiliser seulement votre épargne personnelle. Certes, pour avoir de meilleures chances d’obtenir un prêt, vous serez obligé d’apporter une contribution personnelle à votre projet d’investissement à savoir des apports. Mais vous n’êtes pas contraint de le financer dans sa totalité. A cela, grâce à l’emprunt contracté à la banque, vous souscrivez d’une assurance en cas d’imprévu (bien négocier son coût). Pour le remboursement du prêt, vous pourrez le déduire des loyers que vous percevez si le bien est loué.

Pour que ce placement immobilier apporte un rendement optimal, assurez-vous que le coût de votre emprunt n’excède pas la rentabilité de votre investissement.

 

En d’autres termes, emprunter n’est intéressant que si le rendement de base de votre investissement immobilier vous apporte un bénéfice nettement supérieur qu’au taux d’emprunt.

Dans la majeure partie des cas, les banques octroient des financements aux personnes disposant d’une situation financière stable. Vous n’aurez même pas besoin de mettre en gage tous vos biens. Ces institutions financières ne montrent pas trop de réticences lorsqu’il s’agit d’investissement immobilier puisque ce domaine est assez rassurant. A la différence d’autres secteurs, sa volatilité est très faible.

En résumé pour gagner sur l’immobilier locatif, vous avez besoin :

D’acheter peu cher un bien avec une bonne localisation,

D’utiliser le levier du crédit tant que les taux sont bas et avec le minimum d’apport (cela suppose d’avoir un salaire et que le banquier vous suive),

faire les travaux vous même pour réduire les coûts et utiliser le déficit foncier (10700 euros par an) pour le déduire à la fiscalité de vos revenus fonciers,

De louer cher et de préférence en meublé pour ne déclarer que 50% des recettes réalisées tous les ans,

d’espérer aucune vacance locative ou être face à un locataire qui ne paye pas.

De revendre cher et,

Tout ceci avec une fiscalité élevée sur les loyers (même avec du déficit foncier ou du loueur meublé, la fiscalité est là!) et à la revente hors résidence principale non soumise à la taxation des plus-values (c’est bien joli d’acheter revendre votre résidence principale mais à un moment on cherche tous de la stabilité et il faut bien se loger entre… soit un coût!).

Quoi qu’il arrive l’espoir d’être rentier immobilier en France supposera de faire face à une fiscalité élevée.

C’est pour cela que les investisseurs avertis disposant de liquidités se tournent toujours plus vers l’immobilier à l’étranger pour plus de rendement et moins de fiscalité.

 

Je passe également les droits de succession sur les biens immobiliers.

Pire, vous avez réussi à construire un beau patrimoine immobilier en France, l’IFI vous attend!

Certains, vous parlerons aussi de la SARL de famille mais là encore, quel est le montant de l’impôt sur les sociétés?

Que se passe-t-il si vous êtes salarié et que votre employeur apprend que vous avez une société en parallèle?

Vous réduirez un peu votre fiscalité. Votre rendement lui quoi qu’il arrive sera moindre.

En France, les locataires sont très protégés, une procédure peut durer 3 ans avant de l’expulser, pendant ce temps là, il faut payer le crédit et attention à l’état de l’appartement quand il aura quitter les lieux…

Je pense que votre rentabilité va vite également baisser.

Le LMNP :

Certains investissements immobiliers imposent des charges assez importantes, des formalités administratives compliquées ainsi qu’une gestion chronophage. La menace d’une vacance locative est toujours présente.

La location Meublée Non Professionnelle ou LMNP permet de limiter les risques liés à l’investissement immobilier.

 

Ce type de montage immobilier aide son propriétaire à générer des revenus supplémentaires tout en profitant de certains avantages attrayants dont une fiscalité moindre.

En vous lançant dans ce type d’investissement locatif, vous pourrez aisément confier sa gestion à des organismes privés. Ces gestionnaires vous délesteront de toutes les contraintes liées à la location du bien.

Le logement sera destiné à un marché bien déterminé. Il peut s’agir d’un appartement à louer :

  • Pour les touristes ;
  • Pour les étudiants ;
  • Pour les personnes âgées dépendantes ou non ;

Grâce au statut LMNP, le propriétaire bénéficie d’une plus faible imposition sur les revenus. Il peut également amortir les charges et les dépenses dues à la location meublée. Avec ce type de placement, vous aurez un remboursement de votre TVA.

Pour obtenir le statut de LMNP, il faut préalablement déclarer le statut de LMNP au centre d’impôt de votre nouvelle acquisition. Vous ne devez pas dépasser un délai de 15 jours après la livraison du bien. Les revenus perçus grâce à la location doivent être inférieurs à 23 000 euros l’année.

L’immobilier à l’étranger : moins de fiscalité, plus diversifié et du rendement.

 

Investir à l’étranger est devenu une pratique courante pour certains investisseurs français.

C’est facilement compréhensible puisque le prix de l’immobilier en France atteint des records avec beaucoup de fiscalité. C’est un marché qui n’est plus vraiment accessible à tout le monde car le crédit est peu possible.

Malheureusement, pour investir à l’étranger, il faut prévoir des capitaux mais il convient tout de même de le regarder avec attention.

  • Les USA

Le rêve américain attire de nombreuses personnes venant du monde entier. Depuis quelques années, ce n’est plus la seule chose qui séduit les individus venus d’autres continents. L’ immobilier aux USA est perçus comme une zone avec du potentiel pour l’investissement immobilier. 

Un investisseur français souvent surexposé sur l’immobilier en France peut voir l’immobilier américain comme une solution pour plus de rendement et moins de fiscalité tout en se diversifiant sur la devise dollar et donc en étant pas seulement exposé sur l’euro.

Plusieurs facteurs encouragent les étrangers à investir à l’étranger :

 

  • Le prix d’achat des biens immobiliers y est très attractif. La crise immobilière de 2008 en a été la source. La valeur des biens vendus entre 2008 et 2015 a été inférieure à 60 % de leur prix initial. Une chute de prix des biens immobiliers a été constatée dans les 20 plus grandes métropoles des États-Unis.
  • De nombreuses habitations ont été saisies suite à la crise de 2008. Dans des Etats, comme l’Ohio, le Michigan ou encore la Floride, des biens ont pu et peuvent être mise en vente à des prix très en dessous des tarifs appliqués sur le marché.
  • Les USA sont un terrain propice à l’investissement immobilier. C’est dû à sa fiscalité attrayante, son taux de chômage en baisse et ainsi qu’à sa croissance économique.
  • Les personnes résidantes aux États-Unis, compte tenu d’une forte mobilité géographique, pour trouver un emploi, préfèrent encore louer qu’acheter.

Les biens immobiliers aux États-Unis reprennent progressivement de la valeur. C’est pourquoi, vous pourriez choisir cette zone dans laquelle vous allez investir.

  • Bali en Indonésie :

Bali, aussi connue sous le nom de l’île des dieux, est un lieu qui attire de plus en plus de visiteurs étrangers. Cette destination de rêve se distingue par sa singularité culturelle et son paysage paradisiaque. Son secteur touristique est en pleine croissance, ce qui ouvre une grande opportunité d’investissement surtout dans le domaine immobilier

Que ce soit pour prendre une retraite paisible, pour changer de vie ou pour acquérir une résidence pour louer ou en résidence secondaire, Bali est une destination à regarder pour se lancer dans l’immobilier en Asie si on accepte la distance et le risque climatique assurable de l’île.

En investissant dans le domaine immobilier en Asie, vous vous implantez dans un secteur très prometteur compte tenu du tourisme et de la croissance économique. Le marché immobilier est marqué par la croissance de la demande en logement des touristes. Ces derniers sont à la recherche de luxe et de confort. Au lieu de séjourner dans des hôtels, des visiteurs choisissent de s’installer dans des villas avec piscine.

L’avantage d’investir dans ce pays d’Asie est que les étrangers y disposent d’un pouvoir d’achat plus élevé. Vous pouvez vous offrir une résidence de rêve pour le prix d’un pavillon de province en France. Vous y bénéficiez d’une grande opportunité de construction. 

Le mode d’acquisition d’un bien à Bali est assez particulier. Avant d’investir dans le pays, il est recommandé de se faire conseiller par un professionnel dans le domaine et d’acheter en société.

  • Hongrie

La Hongrie est une destination très intéressante pour les investisseurs qui souhaitent se lancer dans l’immobilier. C’est parce que cette destination dispose de plusieurs appartements disponibles en plein centre-ville. Vous pourrez aisément y acheter un bien immobilier situé dans un endroit calme au paysage extraordinaire.

En Hongrie, le taux de chômage est assez bas. Plusieurs industries et multinationales s’y sont implantées, ce qui augmente le besoin en logement. Comparée à d’autres pays européens, la Hongrie offre encore un prix d’achat assez bas du mètre carré.

Maintenant, il faudra investir hors Budapest où les prix se sont envolés avec une rentabilité locative sous les 4% nets.

Vous pourrez espérer hors capitale trouver plus de 6% nets de rentabilité et une valorisation de votre bien de 2% et 3% par an.

En vous implantant en Hongrie, vous bénéficierez d’une fiscalité très intéressante :

  • Si le bien n’est revendu qu’après une période de 5 ans, vous ne serez pas tenu de payer d’impôt sur la plus-value ;
  • En ce qui concerne l’impôt sur le revenu net locatif, il est fixé à 15% ;
  • La France et la Hongrie ont signé une convention de non double imposition ;
  • La taxe d’habitation et la taxe foncière n’existent pas dans le pays.

placements financiers

3. Les placements financiers où placer son argent

Les placements financiers attirent de plus en plus de personnes mais ils sont souvent risqués et dépendent des banques, de sociétés de gestion et des compagnie d’assurance.

La spéculation financière permet d’accroître considérablement les gains si on accepte de prendre des risques.

Mais dans le monde de la finance, il faut être assez vigilant. Les risques sont énormes lorsque vous ne savez pas vous y prendre. Sans études ou analyses préalables, le risque de perdre une partie ou la totalité du capital investi est omniprésent.

Les crises financières de 2000 et 2007, nous ont rappelé ce dur constat.

L’avantage avec les placements financiers est qu’ils permettent à son propriétaire de se constituer un capital intéressant en vue de sa retraite ou en vue d’obtenir une indépendance financière en commençant avec de petits montants mais en acceptant un risque de perte en capital.

 

Avant de vous lancer dans un domaine bien précis, il est important de comprendre les risques et les bénéfices que vous pourrez obtenir à l’issue de chaque placement que vous faites.

Assurance vie :

  • Fonds en euros en assurance-vie

En matière d’assurance-vie, le souscripteur a le choix entre investir sur les fonds en euros ou sur les unités de compte. L’assurance-vie fonds en euros est une sorte de support d’investissement. Avec ce type de contrat, vous pouvez investir sur un ou plusieurs fonds.

Investir en fonds euros en assurance-vie offre plusieurs avantages :

 

  • Le capital est sécurisé : cela signifie qu’avec cet investissement, vous ne pouvez pas perdre votre capital initial. Dans certains cas, l’assurance du capital peut aller au-delà des frais de gestion annuels. En cas de perte, le montant sera seulement l’équivalent de ces frais. Il est à noter qu’avec la nouvelle génération de fonds en euros, avec les fonds Eurocroissance, vous ne bénéficiez d’une garantie sur le capital que seulement à l’échéance. 
  • L’effet cliquet : une fois que les intérêts annuels sont déposés sur votre fonds en euros, ils sont définitivement en votre possession.
  • La disponibilité : avec ce type de placement, vous pouvez faire un retrait à tout moment. Mais cette prérogative dépend des termes de votre contrat. Le capital devient indisponible en cas de nantissement.
  • Inconvénient : dans un environnement de baisse des taux et de course à la sécurité, le fonds euros n’arrive que rarement à dépasser la hausse des prix tous les ans, on peut se retrouver donc en rendement négatif. La sécurité du fonds euros fait perdre de l’argent un comble.

 

 

  • SCPI ou pierre papier et assurance-vie

Investir dans une assurance vie permet à son souscripteur de bénéficier d’une fiscalité attrayante et de profiter de plusieurs supports. Les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier) sont comme leur nom l’indique des sociétés civiles immobilières collectives, dont leur option rester accessible au grand public. 

Il peut s’agir :

  • De personnes actives (salarié, chef d’entreprise) ;
  • De personnes inactives (retraités, femme ou homme au foyer) ;

Grâce à ce type de placement, vous aurez toujours à votre disposition une liquidité.

C’est au rôle de la société de gestion qui gère les SCPI de vous verser les loyers ainsi que l’augmentation des prix de parts. Si vous n’êtes pas satisfait de vos avantages, vous pourrez reverser vos gains vers d’autres supports.

Avec les SCPI, les épargnants bénéficient de plusieurs avantages :

  • On peut acquérir des parts de sociétés dans l’immobilier pour quelques centaines d’euros.
  • Des réductions d’impôts intéressantes : les souscripteurs à ce type d’investissement n’ont pas à se préoccuper du prélèvement social et de la fiscalité sur les revenus fonciers ainsi que sur la revente des parts de SCPI. Cela à condition que les revenus demeurent dans le contrat. Il est à préciser que l’impôt sur la Fortune IFI n’est pas déductible.
  • Des parts transmissibles : l’épargnant a la possibilité de céder ses parts à plusieurs bénéficiaires. Ces derniers profitent également de la même réglementation fiscale.
  • Des versements de revenus réguliers : avec ce placement, le souscripteur pourra recevoir des revenus réguliers.
  • Inconvénients : des frais souvent élevés la première année (autour des 10%), des délais de plusieurs mois avant de toucher les premiers revenus et une valeur de rachat qui peut subir une décote importante suivant la demande sur le marché secondaire. Un placement qui présente un risque en capital.
  • Le financement à crédit de parts de SCPI est complexe car les banques ne veulent pas couvrir le risque de ces placements.

 

PEA et les actions :

Le PEA ou le Plan d’épargne en Action est un compte-titre qui possède certaines spécificités. On parle souvent d’enveloppe fiscale avantageuse.

Toutes les personnes majeures peuvent s’y souscrire. Il n’est accessible que pour les personnes physiques résidant en France. Grâce au PEA, le souscripteur peut acquérir ou vendre des actions et des fonds de sociétés européennes ou françaises.

  • Les particularités du PEA

Le PEA possède une petite singularité au niveau des versements ainsi que des retraits. Pour la souscription, le montant minimal de versement est fixé en fonction de l’établissement financier. La date d’ouverture de votre compte équivaut à la date du premier versement. 

Le PEA est soumis à un plafond. Le montant maximal de versement est porté à  150 000 euros.

Pour maintenir votre compte PEA ouvert, vous ne devrez effectuer aucune demande de retrait avant 5 ans. Si vous ne respectez pas cette clause, votre compte sera clôturé d’office. Au-delà de ce seuil, les retraits sont possibles. Vous pourrez continuer à alimenter votre compte. Mais le montant des versements reste plafonné.

Il est à noter que suite à la loi Pacte du 22 mai 2019, les plafonds légaux sont délimités comme suit :

  • PEA : 150 000 euros ;
  • PEA-PME : entre 75 000 et 225 000 euros ;
  • La combinaison PME et PEA-PME : ne doit pas être supérieur à 225 000 euros ;
  • Les compositions du PEA

En principe, le PEA est composé de deux poches :

  • Le compte en espèces : chaque versement que vous effectuez est répertorié dans ce compte. A ce stade, votre argent ne court aucun risque, mais il ne porte encore aucun rendement. Les fonds versés sont en attente d’investissement.
  • Le portefeuille actions : il regroupe les fonds et les actions dans lesquels vous avez investi. En d’autres termes, il s’agit du cœur du PEA.
  • La fiscalité du PEA

Avec le PEA, vous bénéficiez d’un cadre fiscal très profitable. Grâce à ce type d’investissement, en respectant certaines conditions, vous n’êtes pas tenu de vous acquitter de l’impôt sur les revenus et sur les plus-values. Les prélèvements sociaux restent toujours d’actualité. Le compte PEA dispose d’une durée de vie illimitée si vous vous conformez à certaines réglementations.

Les placements retraite : en attendant de réussir son indépendance financière rapide, on peut viser une retraite meilleure.

 

  • PERP

Le PERP ou Plan d’Epargne Retraite Populaire est une alternative qui vous permet de préparer votre retraite. Avec ce plan d’épargne retraite, vous bénéficiez d’une réduction sur l’impôt issu de ce type de revenu ainsi qu’un versement de rente viagère.

Avec le PERP, vous pourrez déduire chacun de vos versements de votre revenu imposable. Il suffit d’être majeur pour souscrire à ce plan de retraite. Cependant, il est limité par un plafond d’âge.

En principe, ces fonds ne peuvent être débloqués avant la retraite. Toutefois, il existe des cas exceptionnels qui permettent de les débloquer avant l’échéance prévue.

Voici les différents cas qui permettent de bénéficier du PERP de manière anticipée :

  • Le souscripteur est atteint par une invalidité de 2ème ou de 3ème catégorie. Cette invalidité doit être constatée par les autorités compétentes.
  • Le souscripteur ne perçoit plus des allocations de chômage à cause d’un licenciement.
  • L’absence de contrat de travail ou de mandat durant deux ans. C’est valable pour les mandataires sociaux.
  • Le décès du conjoint 
  • PER

Le PER ou le Plan d’Épargne Retraite a été établi dans le cadre de la loi Pacte. Il est réparti en trois compartiments, à savoir :

  • Le PER individuel : il regroupe les versements individuels effectués par l’épargnant.
  • Le PER collectif : il relate les versements provenant de l’épargne salariale.
  • Le PER obligatoire : il est issu des versements obligatoires de l’employeur ou du salarié.

L’avantage avec ce plan d’épargne retraite PER est que les droits peuvent être transférés d’un produit à un autre. De plus, à l’instar du PERP, les versements volontaires peuvent être déduits de vos impôts sur le revenu.

 

Il est possible de débloquer  le PER individuel et collectif. Pour avoir accès à l’ensemble du capital versé en cas :

  • De surendettement ;
  • D’invalidité ;
  • De décès du conjoint.

les solutions alternatives pour être indépendant

 

4. Les solutions alternatives pour être indépendant du système

Pour devenir indépendant du système, être autonome du point de vue alimentaire et énergétique est un atout majeur.

Vous ne dépendrez plus des prix pratiqués sur le marché. Cette alternative vous permet de choisir votre alimentation et de contrôler votre consommation en énergie. Vous ne serez plus à la merci des fluctuations des prix du marché.

La plupart des salariés doivent travailler en permanence pour obtenir un maigre salaire. Ce dernier servira à payer les factures, à satisfaire leurs besoins alimentaires et d’autres nécessités de la vie quotidienne.

Un salarié restera toujours dépendant du système tant qu’il ne dispose pas de sa propre réserve alimentaire et qu’il ne sera pas indépendant du point de vue énergétique. Afin de vous émanciper progressivement de ces contraintes, vous pouvez faire en sorte d’obtenir votre autonomie alimentaire et votre autonomie énergétique.

L’autonomie alimentaire

  • L’intérêt

Obtenir progressivement son autonomie alimentaire est très intéressant, que ce soit pour une famille, pour un couple ou pour une personne célibataire. Grâce à cette autosuffisance alimentaire, vous n’aurez plus à vous préoccuper des variations des prix des aliments sur le marché. Il est même devenu monnaie courante même en ville. En adoptant ce nouveau train de vie, vous ne dépendrez plus d’un emploi stable pour pouvoir vous nourrir correctement.

De plus, c’est une méthode pour contrôler la qualité des aliments que vous consommez dans votre quotidien. Arrivés au supermarché, les gens n’accordent que peu d’importance à la provenance de leurs aliments et aux traitements qu’ils ont subis.

  • Le chemin pour y parvenir

Ce n’est pas chose aisée, certes, vous ne pouvez pas changer votre mode de vie du jour au lendemain. Mais une alternative qui vous permet d’atteindre progressivement votre indépendance financière. En misant sur l’autonomie financière, vous n’aurez plus à vous stresser autant pour obtenir un salaire qui vous servira à vous nourrir décemment.

Pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire, vous pouvez par exemple cultiver votre propre potager. Ce ne sera peut-être pas suffisant dans un premier temps, mais vous pouvez mener le projet sur le long terme. Plus tard, vous pouvez planifier d’étendre votre potager pour obtenir plus de quantité et diverses variétés d’aliments.

C’est un projet que vous pouvez concrétiser lorsque vous prendrez votre retraite ou lorsque vous ne souhaitez plus rester dans la vie active.

L’autonomie énergétique

Afin de mieux vous focaliser sur vos objectifs et vous centraliser sur l’essentiel, obtenir une autonomie financière est importante. En effet, certaines personnes se concentrent seulement sur les charges mensuelles, à s’acquitter qu’elles oublient leurs aspirations personnelles.

En allant à la conquête de votre indépendance financière, vous devez faire en sorte d’obtenir votre autonomie énergétique.

 

  • L’intérêt

Avoir son autonomie énergétique s’avère très important. En disposant d’assez de ressources pour alimenter votre foyer vous ne dépendrez plus du système pour vous approvisionner. Cela signifie que votre salaire n’aura plus comme seul objectif de payer vos factures mensuelles. Vous ne serez plus sous le joug du travail.

J’avais évoqué l’intérêt d’investir dans le solaire sur mon blog.

  • Le chemin pour y parvenir

Pour réduire progressivement votre dépendance envers les fournisseurs d’énergie, la meilleure option est de rechercher des solutions alternatives. Faites en sorte de gagner l’autonomie énergétique de votre foyer.

Pour optimiser l’autonomie de votre maison, procédez d’abord à son isolation. Un foyer bien isolé évite la perte de chaleur. Ce qui réduit considérablement son besoin en énergie. Entreprenez des travaux pour améliorer votre système d’isolation : renforcez le niveau des combles, des murs et du sol. Adoptez les fenêtres à isolation renforcée.

Pour ce qui est de la production d’énergie, vous pouvez opter pour des panneaux solaires photovoltaïques et des éoliennes.

Je regarde également avec attention les maisons autonomes


comment diversifier et protéger son patrimoine

 

5. Se diversifier et se protéger sur des actifs tangibles différenciants :

Afin de fructifier votre patrimoine, diverses solutions alternatives s’offrent à vous.

Vous avez le choix entre s’orienter vers l’immobilier, les placements financiers ou aussi vers les actifs tangibles en diversification.

Généralement, on parle de 10% d’un actif tangible sur un patrimoine donné en diversification.

 

Il existe diverses alternatives pour les produits tangibles. Il y en a pour tous les budgets.

L’avantage avec ces produits est qu’ils prennent de la valeur avec le temps. De plus, plus ils sont rares, plus ils sont recherchés, plus vous en obtiendrez un bon prix lors de la revente. 

Associez votre passion à vos placements financiers. Investir ne signifie pas que vous devez impérativement vous lancer dans des domaines très connus comme l’immobilier. En tant qu’investisseurs vous pouvez sortir des sentiers battus et de vous orienter vers des placements originaux comme :

  • Se lancer dans les voitures de collection ;
  • Investir dans les montres de collection ;
  • S’orienter vers l’or et l’argent ;
  • Se ruer vers les spiritueux ;
  • Choisir le domaine de l’art.

Ces investissements assez particuliers ne doivent pas être faits à l’aveugle. Chacun de vos actes doit être effectué avec prudence pour éviter les risques non mesurés. Avec ce type d’investissement, il ne faut pas hésiter à se faire conseiller par un professionnel de confiance. Cela vous évite d’être confronté à de mauvaises surprises.

 

L’or et l’argent : 

 

Afin de préparer votre retraite ou pour acquérir une indépendance financière, investir dans l’or ou dans l’argent est un placement sûr. C’est un excellent moyen de diversifier votre patrimoine. Ce type d’investissement fluctue en fonction du marché. L’avantage avec ces biens est que leur valeur a augmenté au fil du temps. Les pièces bien conservées possèdent une valeur inestimable.

Longtemps, les gens ont cru que l’or et l’argent n’étaient accessibles que par les personnes fortunées. Mais en réalité, ce n’est pas le cas. Même les personnes de classe moyenne peuvent en posséder.

Avec ce type d’investissement, vous avez le choix entre le lingot ou les pièces. Investir dans les pièces d’or et les pièces d’argent est devenu très courant. C’est parce que les pièces sont faciles à stocker et ont aussi une grande valeur.

L’avantage avec ces pièces est qu’elles possèdent une forte liquidité. De plus, elles sont fractionnables. Il est possible de les vendre en plus petite quantité. Certaines pièces valent leur pesant d’or. Les collectionneurs et les connaisseurs sont prêts à débourser une vraie fortune pour les pièces rares et les pièces historiques.

  • Les pièces d’or

Avant d’investir dans des pièces d’or, il est important de se familiariser dans le domaine. Plus vous en saurez, plus vous pourrez acquérir des pièces rares qui ont de la valeur.

Voici des exemples de pièces d’or :

  • Les louis d’or ;
  • Les Napoléons en or ;
  • 20 francs suisses ou Croix Suisse Or ;
  • 10 dollars US et 5 dollars US ;
  • Le souverain, demi-souverain, et la souveraine Élisabeth II
  • Les 5 roubles Nicolas II ;
  • Les pièces d’argent

La valeur des pièces d’argent en édition limitée a également au fil du temps. À l’instar des pièces d’or, ces pièces peuvent être collectionnées ou revendues.

Voici des exemples de pièces d’argents :

  • 50 Francs Hercule ;
  • 5 Francs Napoléon III Tête Laurée ;
  • 5 Francs Louis-Philippe tête laurée ;
  • 1 Franc Cérès de 1871 ;
  • Le FlowingHair Dollar ;

 

Les spiritueux rares : se donner du temps et constituer une belle collection

Les spiritueux rares sont un investissement qui rapporte. Plus ils sont rares, plus ils sont valeureux. Au fil des années, le whisky, un des spiritueux les plus connus au monde, est placé sous les feux des projecteurs. C’est devenu un investissement captivant et fructueux.

Pour les personnes qui envisagent d’investir dans le whisky, il faut savoir que la valeur est dans la rareté. Pour obtenir des bénéfices intéressants, il est important d’investir dans les bouteilles officielles connues. Elles sont plus faciles à revendre comparées aux bouteilles indépendantes.

Les connaisseurs apprécient particulièrement les bouteilles provenant des distilleries fermées. Les bouteilles de whisky en édition limitée sont également très prisées.

Lors de la vente aux enchères, certaines bouteilles peuvent atteindre des prix exorbitants. C’est le cas du Macallan de l’édition de 1926. Durant une vente aux enchères à Londres, cette bouteille a été vendue à 1,7 million d’euros. Les bouteilles Macallan ont particulièrement la cote auprès des connaisseurs. Le précédent record était également une bouteille sortant de cette même distillerie écossaise. Elle a été vendue à un prix 1,4 million d’euros.

Avant de se lancer dans ce domaine, il est important de se faire conseiller par des professionnels et négociants. Cela vous évite de faire de mauvaises collections ou achats.


 

 

6. Conclusion : on peut être indépendant financièrement, mais il faut adopter les bonnes stratégies !

meilleur placement

L’indépendance financière est un concept qui possède plusieurs attraits.

Mais pour pouvoir atteindre cet objectif, il faut faire preuve d’organisation et de stratégies.

Pour atteindre cette indépendance, il faut savoir bien gérer son budget. Tant qu’il est bien maîtrisé, vous pourrez obtenir assez d’argent pour faire des économies intéressantes. L’épargne obtenue couplée raisonnablement au levier du crédit (tant que les taux restent bas) pourra être ainsi réinvestie dans des domaines plus lucratifs. Afin de disposer d’une marge de manœuvre dans votre budget, il ne faut pas hésiter à mettre en place les moyens nécessaires et savoir optimiser votre budget.

Trois leviers pour devenir indépendant financièrement :

vos liquidités à placer,

votre épargne mensuelle à bien orienter et,

le levier du crédit : priorité votre toit pour ne plus laisser de l’argent à un propriétaire!

Ma théorie des 3 S : trois erreurs à éviter pour arriver à votre indépendance!

Surexposition ou trop d’un actif dans un patrimoine comme l’immobilier,

Surimposition (ne pas optimiser votre fiscalité) et,

sous-protection (oublier de protéger votre famille en investissant).

 

Surtout, le budget et l’épargne : la clé pour réussir ou ne pas dépenser moins mais dépenser mieux.

C’est du travail!

Par exemple, vous pouvez acheter des produits low cost ou des produits d’occasion. 

L’objectif premier avec l’indépendance financière est de ne plus dépendre de votre salaire.

En opérant de petits sacrifices, vous limiterez votre budget. Vous serez de moins en moins dépendant de vos gains mensuels.

 

Dès que vous disposez des fonds, n’hésitez pas à réinvestir votre argent. Le choix est large :

  • L’immobilier  avec ou sans crédit ;
  • Les placements financiers en utilisant la capitalisation les intérêts composés s’accumulent et les petits ruisseaux feront les grandes rivières ;
  • Les actifs tangibles. 
  • L’indépendance alimentaire et énergétique pour ceux qui ont compris que c’est la base!

En investissant dans la pierre, vous placez votre argent dans un placement stable et solide. L’immobilier vous permettra d’obtenir des revenus passifs. Il vous ouvre à diverses opportunités. Vous pouvez investir dans votre pays d’origine ou dans un pays étranger. La deuxième option s’avère aussi très attrayante. En vous implantant dans un pays étranger, vous obtiendrez plus de rendement et bénéficierez d’une fiscalité avantageuse. C’est également un moyen de diversifier votre patrimoine.

En plaçant votre argent dans des placements financiers, grâce aux intérêts composés, votre épargne augmentera et vous pourrez percevoir des rentes.

Une fois que vous aurez trouvé un moyen, autre que le salaire de générer des revenus,

pensez à devenir autonome du point de vue alimentaire et énergétique.

En étant indépendant sur divers aspects de votre quotidien, vous pourrez aisément changer de vie sans trop dépendre du système.

 

Pour atteindre l’indépendance financière, il faut faire preuve d’organisation et de stratégie. Pour accéder à cet objectif, faites-vous accompagner par un conseiller de gestion de patrimoine indépendant.

Attention à ne pas confondre coach et vrai gestionnaire de patrimoine avec des diplômes, du réseau et de l’expérience! Ne soyez pas manipulé!

Je constate sur internet de multiples interlocuteurs ou blogeurs notamment sur instagram et youtube vendre des séminaires à plusieurs milliers d’euros et solutions miracles pour être indépendant financièrement ou riches en quelques années.

S’ils étaient devenus riches pourquoi ont-ils besoin de vous vendre ces formations? Pourquoi ne le partagent-ils pas? Si vous cherchez un peu sur internet vous trouverez de l’information à moindre coût…

Je ne doute pas du charisme de ces personnes mais bien souvent ils vendent du rêve.

Par exemple, devenir rentier immobilier, levier du crédit dit endettement et risque locatif dans un contexte fiscal français défavorable. Quelle diversification quand tout est en France? Quelle protection de la famille en cas de perte d’emploi? Les questions sont multiples et souvent mal traitées, on ne voit que l’espoir du gain pas le reste…

Faire fortune en bourse, là encore, c’est du risque et souvent le petit porteur risque de perdre le peu d’épargne qu’il a car il n’a pas su évaluer ses risques et n’aura en tête que les gains théoriques possibles qu’ont lui a vendu.

J’ai conscience que l’environnement économique n’est pas simple et que l’on a envie d’entendre du rêve mais arrêtons de mentir aux particuliers.

Indépendance financière : préférez-vous rêver qu’en trois ans vous aurez fait fortune avec l’immobilier à crédit ou la bourse à levier en France en dépensant des milliers d’euros de formations ou coaching

OU

voulez-vous entendre que c’est par le travail, de la méthode et de la diversification que peut-être dans de nombreuses années vous serez indépendant financièrement?

manipulation devenir rentier immobilier

MANIPULATION : internet, les médias sociaux, l’image instantanée et hypnotiques manipulent l’opinion public et lui fait croire ce qu’il a envie d’entendre, de voir ou lire : on peut être riche rapidement sans grand effort et en partant de zéro.

valeur travail steve jobs

VALEUR TRAVAIL : certes, le chômage est bien présent dans nos économies développées, la société de consommation pousse à la course vers le bien-être, les réseaux sociaux et internet amplifient la course au plaisir immédiat sans effort voire à une certaine oisiveté. Au final, on veut fuir le travail pour une vie meilleure.

Derrière l’indépendance financière, il se pose une vraie question philosophique de vie et d’épanouissement personnel : peut-on imaginer que l’être humain qui a cette indépendance ne va rien faire? Juste consommer, profiter? N’aura-t-il pas envie de créer ou encore continuer à apprendre? Les salariés, les entrepreneurs sont-ils stupides de vouloir encore travail? Le travail ne peut-il pas être épanouissant.

Il m’arrive d’accompagner des futurs jeunes retraités qui  a 50-55 ans souhaitent tout arrêter et vivre de leurs rentres. C’est possible mais je leur dis qu’allez-vous faire dans un ou deux après voyages, restaurants, sorties, ivresse d’une soi-disante liberté?

Pour ma part la course vers l’indépendance financière doit s’accompagner de projets de vie et d’esprit créatif. A mon sens, le travail ne doit pas être une fatalité, il doit sans doute être mieux choisi et constructif pour s’améliorer.

Vous avez votre Porsche ou autre, votre villa de rêve avec piscine et les jolies mannequins autour : est-ce avoir réussi sa vie? Ce n’est qu’un exemple mais certains vous vendent ces clichés… D’ailleurs pourquoi, les personnes fortunés ont souvent recours à des psys?

 

Au final que beaucoup souhaitent s’en sortir par n’importe quel moyen ou du moins ont besoin d’un peu de rêve, je le comprends car l’environnement de crise durable l’amplifie.

Mais, il faut savoir faire preuve de bon sens en matière d’indépendance financière :

Vous ne deviendrez pas riche en quelques années juste avec de petits revenus ou en espérant que le crédit va tout résoudre. Tout le monde ne deviendra pas entrepreneur à succès, il peut garder l’espoir mais évitons de mentir aux gens.

Être accompagné par un conseiller de gestion de patrimoine indépendant peut vous expliquer les meilleures stratégies pour votre indépendance financière et surtout vous éviter les pièges des gourous du web.

C’est un bon conseiller s’il est indépendant et qu’il ne vend pas de produit.

Il vous expliquera les meilleures stratégies à adopter pour tendre vers votre indépendance financière.

Ce ne sera pas simple mais au moins vous aurez une vision globale de la situation avec ce qui est possible ou pas. Mieux, il vous évitera de donner des milliers d’euros dans du rêve alors que votre famille en aurait plus besoin au quotidien!

Pour ma part, je ne vends pas du rêve pour des milliers d’euros, je donne de l’expertise et mon expérience, mes longues études et mes compétences vous vous feront gagner du temps.

C’est ce choix d’indépendance et de conseil que j’ai fait : vous pouvez me contacter, j’offre 15 minutes de consultation, un début pour comprendre comment faire du patrimoine! 

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias