+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Le bilan patrimonial est un élément indispensable pour toutes les personnes qui possèdent un patrimoine immobilier / professionnel / financier. Faire un bilan de ce patrimoine est essentiel dans une optique de préservation et de valorisation de celui-ci.

Ce bilan patrimonial peut être réalisé par un professionnel comme un Conseiller de Gestion de Patrimoine (C.G.P). Je suis expert en gestion de patrimoine, donc n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de mettre en place un tel bilan.

Disclaimer : Les informations de cet article ne constituent pas un conseil en investissement personnalisé. Si vous souhaitez mettre en place une stratégie d’investissement personnalisée, vous pouvez me contacter.

Le bilan patrimonial : comment ça marche ? Définition

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Le patrimoine est constitué de plusieurs éléments : 

  • le patrimoine immobilier (le plus répandu chez les ménages français)
  • le patrimoine professionnel (parfois très conséquent, qui mérite une attention particulière)
  • le patrimoine financier
  • le patrimoine mobilier
  • le patrimoine culturel.

Faire un bilan patrimonial de tous ces éléments est indispensable.

Le bilan patrimonial a plusieurs objectifs

Le bilan patrimonial a plusieurs objectifs : 

  • valoriser votre patrimoine
  • étude de vos placements financiers

Lors de votre rencontre avec un conseiller de gestion de patrimoine, vous allez faire ensemble un tour d’horizon de votre situation patrimoniale. Durant cet entretien, le CGP va apprécier votre profil de risque afin de vous proposer des placements adaptés à votre situation. L’objectif de cet entretien étant d’avoir une image claire de l’évaluation de votre patrimoine, votre situation au niveau des revenus, votre situation fiscale. Le CGP vous propose alors une liste de placements adaptés à votre situation.

Le bilan patrimonial peut avoir d’autres objectifs comme : 

  • Préparer la future retraite en investissant dans des placements financiers adaptés
  • Etude de vos placements financiers actuels : risque, rentabilité
  • Analyse de votre situation patrimoniale.

Pourquoi réaliser un bilan patrimonial ?

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Le bilan patrimonial fait un état des lieux de votre patrimoine. Le bilan patrimonial est rédigé en tenant compte de vos objectifs patrimoniaux. En faisant le point sur votre patrimoine, vous avez une vision claire de la valeur réelle de vos avoirs.

Les enjeux du bilan patrimonial : 

  • Optimisation de vos placements financiers : est-ce que vos placements financiers actuels sont rentables ? Est-ce que les risques sont contrôlés ? Est-ce que les perspectives de rentabilité satisfont vos besoins financiers ?
  • Définition d’une stratégie patrimoniale sur le long terme. Un CGP compétent va chercher à apprécier d’abord vos objectifs, la valeur totale de vos avoirs ainsi que votre capacité d’épargne / emprunt pour définir une stratégie de valorisation patrimoniale.
  • Le bilan patrimonial est utile pour vous projeter dans le futur et préparer par exemple une retraite ou un investissement personnel.
  • Anticiper une baisse des revenus potentiels futurs : le budget familial va aider le conseiller en gestion de patrimoine à mieux anticiper les revenus potentiels futurs. L’objectif étant aussi d’anticiper les problèmes de trésorerie futurs.
  • Trouver une solution face à des problèmes de gestion de patrimoine.

Le diagnostic à évaluer lors d’un bilan patrimonial

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Les éléments à prendre en compte dans un bilan patrimonial

Pour établir votre bilan patrimonial, votre conseiller va avoir besoin de quelques documents.

En règle générale, un conseiller va vous demander les informations ou les documents suivants :

  • Vos derniers avis d’imposition (en règle générale les trois dernières années).
  • Une estimation de vos propriétés immobilières (date d’achat, surface habitable, localisation du bien, prix d’achat, valeur actuelle, état de la propriété, type de propriété : maison, appartement ou terrain, financement par crédit ou pas, présence d’une hypothèque, nantissement produit financier)
  • Votre situation au niveau de l’épargne (livret d’épargne, assurance-vie, date d’ouverture, montant investi, taux d’intérêt annuel, type de taux, performance des placements sur les dernières années, votre capacité d’épargne mensuelle, le montant total épargné,…). La capacité d’épargne mensuelle est un élément important pour le conseiller en gestion de patrimoine. Afin d’apprécier votre capacité d’épargne, le CGP va notamment se baser sur vos revenus, mais également vos dépenses mensuelles. La tenue d’un budget est parfois utile pour mieux gérer le compte. Est-ce que le cahier est tenu dans un cahier, dans une fiche Excel ou en utilisant un logiciel sur Internet ? Le partage de votre budget à votre CGP est utile.
  • Vos derniers relevés de comptes bancaires : cela inclut également vos comptes épargne.
  • Votre situation au niveau des crédits. Le CGP doit apprécier votre état d’endettement afin de dresser un bilan patrimonial fiable. Il doit pour cela faire la liste énumérative de vos emprunts actuels : crédits à la consommation, crédits immobiliers. Pour chaque crédit, il pourra alors s’intéresser aux éléments suivants : Pour chaque crédit : montant initial, montant restant dû, date de début, date d’échéance, taux d’intérêt, type de taux (fixe, variable, cappé, in fine), montant de la mensualité, montant de l’assurance ou taux, nom de la banque.
  • Votre situation au niveau de l’immobilier de rendement. L’immobilier de rendement est constitué de propriétés immobilières en location, comme un appartement ou une maison. Est-ce que vous avez des propriétés immobilières en location ? Si oui, est-ce que ce patrimoine de rendement est défiscalisé ou pas ? Le bilan patrimonial va diagnostiquer l’état de chaque propriété immobilière : date d’achat, valeur d’achat, valeur actuelle, charges, rendement locatif annuel, montant des loyers, type de propriété : maison ou appartement, présence d’un crédit, hypothèque ou nantissement produit financier.
  • Le CGP doit également apprécier votre situation au niveau de l’héritage. Avez-vous reçu un héritage ? Quel est le montant ? L’origine de l’héritage ? La fiscalité applicable à cet héritage.
  • Votre situation au niveau du démembrement de propriété. Le démembrement de propriété est une opération qui consiste à transférer la propriété d’un bien immobilier à ses ayants droits tout en protégeant le conjoint survivant au moment du décès. Le CGP doit prendre en compte une telle situation, les biens concernés par le démembrement de propriété, le format utilisé (NP, US,…) ainsi que les bénéficiaires.
  • Votre situation au niveau des donations : est-ce qu’il y a une donation aux enfants, aux proches ou au dernier vivant, année de la donation, le montant de la donation ?
  • Votre situation au niveau des SCI : êtes-vous le gérant d’une SCI ? Quels sont les objectifs de cette SCI ? Quels statuts ? La valeur de la SCI ?
  • Votre situation au niveau de la retraite : quel est l’âge de départ à la retraite envisagé ? Quels sont vos objectifs en matière de retraite ? Quel sera le montant de la retraite du régime général, le montant de la retraite du régime complémentaire. Avez-vous mis en place une solution de retraite ? Si oui, dans le détails : PERP, assurance-vie, PREFON, loi Madeleine si profession libérale. Quel est le montant mensuel versé pour quel complément de retraite ? Sur quels supports d’investissements ? Quelles sont les autres stratégies de retraites ?
  • Informations sur votre patrimoine professionnel : dans quelles entreprises détenez-vous des actions ? Quelle est votre participation dans chaque entreprise ? Votre position dans l’entreprise ? La valeur de l’entreprise (si entreprise côtée ou pas), le montant des crédits ou des engagements ? Et éventuellement aussi la trésorerie non utilisée ?
  • Vos valeurs mobilières de placement : vos titres financiers dans des actions cotées en Bourse (date d’acquisition, valeur d’acquisition, plus-value latente, dividende perçu,…).

Ainsi que tous les documents nécessaires à la bonne exécution de son mandat.

Le conseiller va également prendre en compte votre situation familiale, matrimoniale, professionnelle, patrimoniale et fiscale.

Il va également lister vos objectifs patrimoniaux.

Il peut ainsi être amené à vous poser de nombreuses questions pour mieux cerner votre situation comme :

  • votre situation familiale (composition du foyer) ;
  • votre régime matrimonial (régime général de la communauté réduite aux acquêts ou bien séparation des biens) ;
  • votre situation fiscale ;
  • votre situation professionnelle (salaire, revenus fonciers, dividendes, statut social, jetons de présence) ;
  • votre situation patrimoniale (capacité d’épargne, montant à placer, salaire net, revenus fonciers, êtes-vous soumis à l’IFI ?, montant IFI payé l’année dernière, profil de risque, placement financier actuel) ;
  • vos besoins et vos objectifs en matière de gestion de patrimoine (suivi sur le long terme par un CGP, besoin de défiscaliser, besoin de vous constituer un capital, besoin d’investir des fonds pour percevoir des revenus réguliers,…).

Le diagnostic de votre patrimoine, comment le CGP va t’il s’y prendre ?

Le CGP va réaliser l’analyse de votre patrimoine : on appelle cela le diagnostic patrimonial ou plus exactement le bilan patrimonial.

L’analyse est parfois présentée sous la forme d’un bilan. Le bilan patrimonial regroupe les actifs (ce que vous possédez), le passif (ce que vous devez) et les éléments hors bilan de la situation familiale.

Il est parfois courant d’accompagner ce bilan patrimonial, d’un état prévisionnel du budget familial. Le budget dresse la liste des recettes (les revenus) et les dépenses.

La partie actifs : 

Les actifs regroupent les éléments suivants : les propriétés immobilières que vous possédez (résidence principale, résidence secondaire), les biens mobiliers, l’immobilier de rapport (parts de SCI, SCPI, immobilier en direct), les placements financiers (comme les contrats d’assurance-vie), les actifs financiers (actions, obligations), les livrets d’épargne (PEL, livrets), ainsi que vos disponibilités (comptes courants).

Les actifs représentent la valeur totale de vos biens. Le CGP se base sur la valeur actuelle des actifs, et non pas sur la valeur d’achat.

Les stocks-options ne rentrent pas dans la composition des actifs, dans la mesure où la valeur n’est acquise qu’au moment de la levée des options.

La partie passif : 

Le passif regroupe l’ensemble des dettes personnelles. Le passif comprend notamment les prêts professionnels, les prêts à la consommation, les découverts, les dettes fiscales et sociales ainsi que les crédits immobiliers.

Les éléments hors bilan : 

Les éléments hors bilan comprennent des éléments comme les stocks-options, les cautions, le crédit-bail, l’assurance-décès ou encore la retraite.

Comment mandater un CGP ? Nos conseils

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Pour la réalisation d’un bilan patrimonial, il est fortement recommandé de vous adresser à un professionnel de la gestion de patrimoine.

A noter que depuis 2018, la réglementation européenne MIF 2, l’activité de conseil en investissements est beaucoup plus encadrée.

Conseil N°1 : Comprendre la différence entre indépendant et commercial

Dans la profession des conseillers en gestion de patrimoine (CGP), on distingue notamment deux types de profils : les indépendants et les commerciaux. 95% des conseillers en gestion de patrimoine sont gratuits et rémunérés uniquement sous la forme d’une commission.

Il est pourtant essentiel de bien comprendre la différence entre un conseiller en gestion de patrimoine indépendant et un CGP commercial.

Les indépendants sont appelés CGPI (pour Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant). Ce sont des indépendants qui ne sont pas rémunérés par les sociétés de placement mais par le client qui les mandate. Ils ne touchent pas de commission d’une société de placement en échange d’une recommandation. Si une société de placement leur reverse une commission, ils s’engagent à la reverser intégralement au client final en toute transparence. Avec un CGPI, il n’y a donc pas de conflit d’intérêt. Vous êtes assuré que le conseiller en gestion de patrimoine ne vous recommandera pas une société de placement plutôt qu’une autre pour la seule et unique raison qu’il touchera une commission plus importante. En contrepartie, le CGPI est rémunéré sous la forme d’honoraires par le client final. Il vous facture donc le temps passé sur votre dossier : le temps d’évaluer votre patrimoine, le temps à chercher des placements financiers adaptés.

Les commerciaux sont des conseillers en gestion de patrimoine qui vendent des produits pour le compte de sociétés partenaires. La plupart ne touche pas d’honoraires de la part des clients, mais en revanche ils sont rémunérés par les sociétés qu’ils recommandent sous la forme de commissions. Ce sont d’excellents commerciaux. Ils vont vous attirer avec des promesses de rendements extraordinaires et ils ont toujours un discours bien rôdé. Très souvent, vous n’allez pas payer un seul centime d’honoraire. Mais il existe un risque non négligeable de conflits d’intérêts. A partir du moment où un conseiller reçoit une commission de la part d’une société de placement, on peut supposer qu’il va vous recommander cette société plutôt qu’une autre car justement il reçoit une commission attractive de la part de cette société. Mais cela ne signifie pas pour autant que ce placement ou cette société de placement soit plus attractive. Vous risquez donc d’investir des sommes substantielles dans un placement qui en fin de compte vous rapportera moins qu’un autre placement pourtant plus attractif. L’argent que vous aurez économisé en ne payant aucun honoraire de consultation, vous allez le perdre sur votre investissement car celui-ci sera moins rentable.

Conseil N°2 : Un CGP n’est pas réservé exclusivement aux riches

Il s’agit d’un préjugé qui a la tête dure, mais il faut savoir qu’un CGP n’est pas réservé exclusivement aux personnes riches ou disposant d’un patrimoine important. Selon une enquête Deloitte Harvest, un conseiller en gestion de patrimoine gère en moyenne une centaine de dossiers clients.

On y trouve un peu tous les dossiers.

Conseil N°3 : Méfiez-vous des conseillers bancaires

Il faut savoir qu’un conseiller de clientèle en banque de réseau gère en moyenne près de 1000 dossiers clients. Ne vous attendez pas à des conseils sur mesure. Ce ne sont que des revendeurs de produits bancaires. Ils touchent souvent une petite commission sur chaque vente. Les banques de détails ne sont pas réputées de toute manière pour la performance des placements.

Conseil N°4 : Faire appel à un CGP représente un coût non négligeable

Faire appel aux services d’un CGP représente un coût financier non négligeable.

Pour un patrimoine important, ce coût est souvent compensé par les économies substantielles réalisées sur les placements financiers.

Mais pour un patrimoine négligeable, disons de quelques milliers ou dizaines de milliers d’euros, il est parfois préférable de prendre en main sa propre gestion financière.

Pour un patrimoine faible ou sans revenus substantiels, il est souvent difficile (voire impossible) de compenser le coût financier élevé d’un CGP.

Conseil N°5 : “There’s no free lunch”

L’adage anglophone populaire : “There’s no free lunch” n’a jamais été aussi vrai que pour la gestion de patrimoine.

Les conseils en gestion de patrimoine ne sont pas gratuits. Le bilan patrimonial non plus.

Si un conseiller en gestion de patrimoine vous approche en vous promettant un bilan patrimonial gratuit, prenez vos jambes à votre cou… Un bilan patrimonial demande plusieurs heures de travail. Entre la phase d’approche où le CGP va dresser un inventaire complet de votre situation patrimoniale, l’analyse complète de votre situation patrimoniale et puis enfin la phase de présentation des résultats, il faut compter plusieurs heures de travail et beaucoup plus si vous disposez d’un patrimoine conséquent ou si votre situation patrimoniale est complexe.

C’est donc tout simplement impossible de réaliser un bilan patrimonial sérieux gratuit.

Un bilan patrimonial gratuit signifie que votre CGP le fait sur un coin de table ou bien qu’il va vous facturer de façon indirecte en vous conseillant des placements sur lesquels ils touchent une grosse commission. Les placements les plus rémunérateurs pour les conseillers sont souvent les moins performants pour les clients, ce qui est normal, la société de gestion financière doit tout simplement payer votre CGP pour son apport de clientèle.

Les pièges à éviter dans un bilan patrimonial

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Evitez les marchands de …

Dans la gestion de patrimoine, 95% des CGP sont rémunérés sous forme de commission. Ce sont donc de simples commerciaux. Des marchands de soupes. Ils vous recommandent donc ainsi les placements financiers sur lesquels ils touchent la plus grosse commission, sans prendre en compte vos besoins financiers réels

Ils peuvent ainsi vous recommander des placements peu adaptés à votre patrimoine.

Il n’est pas rare dans le milieu de la gestion de patrimoine, que le conseiller patrimonial soit rémunéré sous la forme d’une commission variable (en %) des sommes placées par les investisseurs.

Il est préférable de rechercher un conseiller en gestion de patrimoine sans conflit d’intérêt, c’est-à-dire une personne qui va défendre vos intérêts financiers.

Avant de signer un mandat de bilan patrimonial, il est essentiel de définir, avec votre conseiller de patrimoine, les éléments de sa rémunération en toute transparence. Il est préférable de verser des honoraires, plutôt que de bénéficier d’une prestation aux premiers abords gratuite, mais où votre conseiller sera rémunéré sous forme d’une commission prélevée sur le montant que vous allez investir. D’une manière ou d’une autre, vous paierez cette commission, car votre placement financier sera moins rentable.

Attention aux logiciels gratuits de gestion de patrimoine

Certains logiciels, parfois payants, vous proposent une solution de gestion de patrimoine. Mais ne perdez pas votre temps avec ce type de logiciel. La plupart sont sommaires. Il ne s’agit que d’un outil commercial où l’investisseur va être orienté vers un produit financier qui n’est pas adapté à son patrimoine.

Mon service de diagnostic patrimonial sur mesure

Bilan patrimonial : définition, pourquoi le réaliser et comment ?

Je suis expert en gestion de patrimoine. Je suis règulièrement à l’étranger notamment aujourd’hui en Bulgarie et aux USA. Je dispose d’une solide expérience dans le domaine de la gestion de patrimoine. Je propose à ma clientèle un service de diagnostic patrimonial sur mesure. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements.

Conclusion : Pourquoi et comment choisir un professionnel pour un bilan patrimonial ?

On l’a bien vu dans cet article. Dresser un état des lieux complet de votre situation patrimoniale est indispensable. Il s’agit de connaître avec précision ce que vous possédez, pour mieux orienter vos investissements futurs.

Faire appel à un spécialiste de la gestion de patrimoine représente un coût financier important. Pour un patrimoine substantiel, ce coût financier est rapidement compensé par les économies réalisées sur les placements. Mais pour un patrimoine faible (quelques milliers ou quelques dizaines de milliers d’euros), il est souvent difficile de compenser le coût financier par les gains réalisés sur les placements.

Il est aussi préférable de confier votre patrimoine à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (C.G.P.I) : il ne vendra pas des produits mais exclusivement du conseil.

Pour un patrimoine de plusieurs centaines de milliers d’euros ou pour des revenus substantiels, il est préférable d’investir quelques milliers d’euros dans une prestation de conseils plutôt que d’investir à l’aveuglette dans un investissement recommandé par un commercial qui sera rémunéré dans votre dos en percevant une commission. Vous allez sans doute économiser aux premiers abords le prix des honoraires, mais vous paierez de toute façon la commission qui est versée au commercial.

Évitez également le bilan patrimonial sur un coin de table. Un conseiller de clientèle dans un réseau bancaire traditionnel est un simple commercial. Il dispose d’une formation Bac +2. Il ne dispose pas des ressources et des compétences nécessaires pour vous conseiller des produits bancaires attractifs. Et puis, il est surtout rémunéré par la banque sous forme de bonus pour vous conseiller les produits d’épargne les plus rémunérateurs pour la banque.

Pour plus d’informations, et si vous êtes intéressé par un bilan patrimonial, je vous invite à me contacter. Je suis expert en gestion de patrimoine. Je dispose de plus de quinze années d’expérience. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, Protéger et transmettre un patrimoine en tout sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir…

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This