Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
En avant
0

Investir en 2020 quelles solutions durant la crise?

Investir en 2020 quelles solutions durant la crise?
par cyril jarnias - le 30 juin 2019

Investir en 2020 ou faire le bon choix entre actifs tangibles et financiers

Mise à jour du 11/10/19 : mon analyse sur l’immobilier aux USA où et comment investir?

 

Mise à jour 29/09/19 :

Dans ma chronique de septembre sur BFM Business, j’évoque une opportunité pour diversifier votre patrimoine avec cet actif tangible « les whisky rares » :

Quelques informations à retenir sur le whisky rare :

 

Attention : le whisky rare n’est pas un produit spéculatif mais un actif pour des collectionneurs opportunistes.

  1. Les prix ont progressé de 40% par an sur les 10 dernières années sur les whisky rares d’exception (Source: Scottish Fields )rendement whisky sur 10 ans
  2. Comme le vin, vous n’avez pas d’imposition jusqu’à 5000 euros de gains par an.
  3. A partir de 10000 euros, vous pouvez commencer une collection.
  4. Si vous recherchez un réseau d’experts pour acquérir ces actifs contactez-moi par le chat ou via le formulaire contact en fin de page.

Vous avez des doutes sur le prix du whisky rare?

Je vous invite à regarder la carte des whisky Macallan au verre de l’hôtel Grande Bretagne à Athènes (Ce pays n’est pas en crise?) :

macallan hotel grande bretagne athene

L’année 2019 a commencé, le premier trimestre avance à grands pas et la question qui se pose le plus souvent pour les épargnants et investisseurs est : dans quoi investir en 2020?

Je vais vous donner des pistes pour placer votre argent en 2020.

Toutefois, avant de se lancer, il est important de réaliser une étude de l’économie et des marchés financiers.

En effet, on ne peut pas concevoir un investissement sans prendre en compte la situation de l’économie et des marchés financiers.

Des risques sont associés à toutes formes d’investissement. Dans le cas d’un investissement en bourse, il est conseillé de bien s’informer et de connaître le fonctionnement des produits financiers. Généralement, un investissement à fort potentiel de rendement présente des risques plus importants. Certains investissements peuvent causer une perte conséquente des capitaux investis, voire même plus. Pour éviter cela, il est indispensable de connaître la situation économique mondiale pour ne pas s’y perdre.

Ces dix dernières années ont été marquées par une série de crises économiques.

À l’heure actuelle où ces crises s’apaisent, l’économie mondiale montre des signes de faiblissement dans une contexte de tensions commerciales notamment entre la Chine et les USA (l’Europe pourrait également en subir les conséquences .

De ce fait, les conditions d’investissement se sont globalement détériorées avec un retour de volatilité financière fin 2018.

Par exemple, le CAC40 perd plus de 10% et connait sa plus mauvaise performance depuis 10 ans.

Des inquiétudes perdurent avec une fragilité du secteur bancaire (à l’image de certaines banques comme la Deutchbank ou encore des banques italiennes) et à la reprise observée de certains actifs tangibles à l’image de l’or.

C’est même là tout l’intérêt de la diversification. Autrement dit, réduire le risque en multipliant les sources d’investissements. Il peut s’agir d’investissements immobiliers (pas seulement en Europe), boursiers ou autres actifs tangibles comme l’or, le vin, les spiritueux, les voitures de collection ou encore l’art.

C’est à travers cet article que vous allez découvrir la situation et les perspectives économiques, un rappel des marchés financiers en 2018, le début de l’année 2019 afin de pouvoir regarder les investissements éventuels pour 2019.


Sommaire : où investir en 2020?

  1. États des lieux de l’économie en 2018 et perspective 2019
  2. Performances des marchés financiers en 2018 et perspective 2019
  3. Le marché de l’immobilier en 2018 et solutions en 2019
  4. Quel placement pour 2020?
  5. Immobilier à l’étranger
  6. Conclusion

états des lieux économie 2019

1. États des lieux de l’économie en 2018 et perspectives 2019 2020

La revue de l’OCDE et du FMI destinée aux prévisions économiques pour les années 2018 à 2019 est composée de plusieurs éléments à tenir en compte.

  • La situation économique mondiale en 2018

Au cours du troisième trimestre 2018, l’économie mondiale reste robuste et le Fonds monétaire international ou FMI n’a relevé aucune modification significative de la conjoncture. La croissance a atteint les 3,9 % cette année et prévoit une hausse l’année prochaine. Cela dit, sa répartition n’est pas égale. Elle continue d’être robuste aux États-Unis et fléchit par contre dans l’Union européenne. Les tensions géopolitiques et la hausse des prix des matières premières affaiblissent les prévisions pour certains grands pays d’Amérique, d’Asie et d’Inde.   

Par ailleurs, l’économie de la zone euro connait une croissance solide, et ce, depuis 2014. Cela est dû à la ferveur d’une politique monétaire très tolérant, d’une politique budgétaire sagement expansionniste et du rehaussement de l’économie mondiale. La croissance du PIB ralentit quelque peu, mais reste forte compte tenu de ce que les statistiques ont montré ces dernières années comme le montre la figure ci-dessous. 

L’économie est-elle en expansion?

Le scénario de prévision pour l’économie mondiale et la zone euro :

D’après les économistes du département analyse et prévision de l’OFCE, la ferveur de la croissance de l’économie mondiale a été confirmée en fin 2017. La tendance continue de se renforcer dans les grandes zones économiques notamment les pays industrialisés et affiche un taux de croissance d’environ 3,5 %. Ce chiffre devrait continuer à augmenter avec un taux de 3,7 % en 2018 et 3,5 % en 2019. Les politiques monétaires apporteront continuellement un soutien à l’économie bien que la normalisation sera amorcée dans la zone euro dans un prochain avenir. D’ailleurs, cette normalisation est en cours aux USA.

Pour l’ensemble des pays émergents, la croissance économique passe entre 4,3 % en 2016 et 4,7 % en 2018 et 2019. Dans ce contexte réside la capacité des économies développées. Cependant, ces évolutions sont soumises à de nombreuses incertitudes statistiques et méthodologiques. C’est pourquoi les gouvernements et les banques centrales ont pour défi de normaliser progressivement les politiques budgétaires et monétaires.   

Tableau 1 : Perspective de croissance mondiale (1,2)

Taux de croissance annuels, en %

PIB en volume1

2017

2018

2019

DEU

2,5

2,3

1,7

FRA

2.0

2.0

2.1

ITA

1,5

1,3

0,9

ESP

3,1

2,6

1,9

EUZ

2,5

2,2

1,8

GBR

1,8

1,4

1,4

NPM²

4,8

3,8

3,3

UE 28

2,6

2,2

1,8

USA

2,3

2,9

2,7

JPN

1,7

1,7

1,1

Pays développés

2,3

2,4

2,1

RUS

1,5

1,9

1,8

CHN

6,9

6,7

6,5

IND

6,4

7,2

7,5

PVD

4,4

4,7

4,7

Monde

3,5

3,7

3,5

  1. Pondération suivant le PIB et les PPA de 2014 estimés par FMI
  2. Pologne, Hongrie, République Tchèque, Roumanie, Bulgarie et Croatie

Source : FMI, OCDE, sources nationales, calculs et prévision OFCE avril 2018

Tableau 2 : principales hypothèses de taux de change, taux d’intérêt et prix des matières premières

  1. Moyen sur la période
  2. Variation par rapport à la période précédente, en %

Sources : FMI, OCDE et prévision OFCE avril 2018


performances marchés financiers 2019

 

2. Performance des marchés financiers en 2018 et perspectives 2019 2020

Une croissance économique simultanée et soutenue par des politiques monétaires accommodante  a marqué l’année 2017. Quant à l’année 2018, elle a démarré par un ferme rebondissement des marchés actions passant par les révisions à la hausse des perspectives de croissance mondiale et d’un fort programme de reprise fiscale aux États-Unis. Toutefois, cet optimisme a laissé petit à petit la place aux méfiances d’une accélération de l’inflation aux USA et d’un renforcement de la politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine. De plus, le régime Trump qui consiste à dresser des barrières douanières attise les inquiétudes au sujet de l’explosion d’une guerre commerciale entre les USA et ses partenaires commerciaux.

Par conséquent, la fin de l’année 2018 s’est traduite par un retour du risque donc de la volatilité sur les marchés et une correction en fin d’année.

Sur le plan action, le CAC 40 demeure en baisse en 2018 à -10,95%, les autres indices majeurs à savoir :

  • S&P 500 : -6,2%
  • Dow Jones : – 5,6%
  • Stoxx 600 : -13,2%
  • FTSE 100 : -12,5%
  • DAX : -18,26%
  • Nikkei : -12,1%

Sur le plan de l’énergie, le pétrole se porte mieux, dont le prix du baril de Brent s’élève à 70 dollars. Ainsi, il reflète des tensions géopolitiques, l’arrivée du nouveau cartel Russie-OPEP et une augmentation de la demande mondiale.

Sur le plan des taux, les obligations US à 10 ans ont franchi le seuil symbolique de 3 % le 23 avril 2018 dernier.

Pour le premier trimestre 2019, ces obligations donnent entre 2,5% et 3% de rendement, ce qui n’est pas négligeable quand on sait qu’au même moment la dette à 10 ans  française donne 0,1%.

Soucis? Oui dans la meure où nous sommes à une inflation de 1,8% sur un an en France.

Conclusion sur la dette d’état : sur les pays européens que sont l’Allemagne, la France, nous sommes sur des rendements négatifs pour des placements dits « sans risque ».

L’épargnant doit donc aller ailleurs s’il veut du rendement.

Les perspectives pour 2019 et 2020?

Comme vous pouvez le constater à fin mai 2019 (22/05/19 11h20), les marchés financiers dans le monde ont bien rebondi.

performance indices bourse 2019

Maintenant, ils ne font que reprendre ce qu’ils ont perdu en 2018 dans l’ensemble.

Je suis pour ma part très prudent pour ce nouvelle année car le ralentissement économique semble s’installer dans le monde sous couverts de plusieurs facteurs :

  • Montée des extrêmes sur le plan politique et des tensions sociales : Hongrie, Italie ou encore Brexit (incertain) et mouvement des gilets jaunes avec conséquences sur les élections européennes par exemple.
  • Resserrement des pays sur eux mêmes avec montée des barrières douanières à l’image des USA vis à vis de l’Europe (exemple : automobile allemand) ou encore avec la Chine. Politique de Trump risquée?
  • Les banques centrales prises en tenaille entre taux bas et relèvement des taux.
  • Des marchés financiers encore sous perfusions et de la volatilité (l’année 2018 a été la pire depuis 10 ans sur les marchés financiers.

La conjoncture mondiale reste toujours favorable, bien que certains indices commencent à montrer des signes de modération. La normalisation monétaire va continuer à se poursuivre grâce à une remontée progressive des taux directeurs. Les banques centrales gardent leur soutien sans prendre le risque de compromettre leurs objectifs sur la croissance et l’inflation. 

Aux USA, la hausse du protectionnisme a des impacts directs négligeables, en dépit de l’élargissement de ce risque en Allemagne. L’excédent commercial y est important et est non indifférent. Les tensions géopolitiques se replient en Corée du Nord et montent en Syrie ainsi qu’en Russie.

En 2019 donc, le scénario de croissance reste positif, c’est-à-dire plus de 2,1 % en 2018 et plus de 1,7 % en 2019. Voici quelques points de repère sur le marché actions, les placements 2019 et 2020 en produit de taux et les taux de croissance et taux d’inflation.

Évolution des marchés actions sur 10 ans

    

Principaux marchés actions en 2018

Taux, matière première et devises fin octobre 2018

Perspective de croissance révisions à la hausse

Sources FMI avril 2018

2016 2017 2018e                      2019e

Croissance du PIB Source FMI

Monde

3,10 %

3,80 %

3,90 %

3,90 %

États-Unis

1,60 %

2,30 %

2,50 %

2,20 %

Zone Euro

1,70 %

2,30 %

2,40 %

2,00 %

Allemagne

1,70 %

2,50 %

2,50 %

2,00 %

France

1,30 %

1,80 %

2,10 %

2,00 %

Chine

6,70 %

6,90 %

6,60 %

6,40 %

Japon

0,90 %

1,70 %

1,20 %

0,90 %

Brésil

-3,50 %

1,30 %

2,30 %

2,50 %

Inde

6,60 %

6,70 %

7,40 %

7,80 %

Prix à la consommation

2016

2017

2018e

2019e

Pays avancés

0,70 %

1,70 %

2,00 %

1,90 %

Pays émergents et en développement

4,50 %

4,00 %

4,60 %

4,30 %


marché immobilier 2019

 

3. Le marché de l’immobilier en 2018 et perspectives 2019 2020?

Le marché de l’immobilier est en constante évolution en 2018. Suite aux prix constatés en 2016 et 2017 qui atteignent des niveaux record dans les grandes capitales  notamment sur Paris (prix moyen du me dépassant les 10000 euros), la tendance semble être partie sur les mêmes bases en 2018.

Les bilans du premier semestre 2018 mettent en évidence une stabilité des prix du marché de l’immobilier hors Paris , qu’il soit ancien ou neuf. Cela dit, ces tarifs devraient continuer à monter petit à petit.

Mais, d’après les études des spécialistes de l’immobilier, on peut constater que le prix moyen du mètre carré a augmenté de plus de 1,7 % dans l’Ouest. En Bretagne, Century 21 estime une hausse de plus de 2,5 % des prix, ce qui fait 2035 euros/m — en moyenne. Quant aux agences Guy Hoquet, elles estiment une augmentation de plus de 1,2 % du prix du mètre carré sur l’ensemble du territoire français. Ces faits sont dus à un bas taux d’emprunts auprès des banques depuis ces dernières années. Cette situation  permet aux futurs acheteurs de se lancer et d’envisager l’emprunt bancaire. En l’occurrence, il est même possible d’emprunter aux banques avec un taux supérieur à l’inflation. Ces taux d’intérêt négatifs ont de quoi stimuler les primoaccédants.

À titre d’exemple, il est possible d’emprunter des sommes avoisinants 200000 euros à crédit et répartie sur une échéance de 20 ans.

 

La situation du marché immobilier de 2018

 

Avant de faire un bilan complet sur l’évolution récente du marché immobilière en France notamment, il faut répondre à certaines questions. Qu’en est-il au niveau des taux d’emprunts? Le nombre des ventes continuera-t-il à progresser? Les prix sont-ils  hausse surtout dans les grandes villes attractives? Et quelle évolution attendre pour 2019?

On constate une grande stabilité sur les taux de prêt immobilier d’après les études des taux immobiliers en juin 2018. La moyenne a fléchi de 1,54 % et 1,46 %, ce qui fait huit points de base en moins en six mois. Toutefois, cela implique que les remboursements des prêts s’échelonnent aussi sur une durée plus longue, c’est-à-dire 224 mois en mai contre 219 mois en novembre.   

Par conséquent, c’est une opportunité à saisir pour ceux qui ont un ancien crédit immobilier à faire racheter ou à renégocier avec la banque. C’est également d’excellentes conditions pour financer un nouvel achat ou envisager d’investir en 2019.

Une forte augmentation des prix sur une année glissante en 2018.

 

Selon l’INSEE, en un an, les prix des anciennes maisons s’élèveront de 3,3 % en données semi-définitives au 4e trimestre 2017 et de 3,5 % en données provisoires pour le 1er trimestre 2018 sur le territoire français. Voici un tableau récapitulatif des variations des prix sur les anciens logements.

Variations (en %) au cours des

3 derniers mois (CVS)

12 derniers mois

2017 T3

2017 T4 (sd)

2018 T1 (p)

2017 T3

2017 T4 (sd)

2018 T1 (p)

France métropolitaine

0,9

0,3

1,5

3,3

3,3

3,5

  • Appartements

1,2

0,4

1,4

4,5

4,3

4,3

  • Maisons

0,7

0,3

1,6

2,4

2,5

2,9

Île-de-France

1,4

0,7

0,9

4,6

4,7

4,3

Province

0,7

0,2

1,8

2,7

2,6

3,1

           

On constate une hausse des prix sur les appartements anciens avec plus de 4,3 % sur le trimestre 2017, alors que pour les maisons le prix est de plus de 2,5 %. On constate également un écart de prix considérable entre les emplacements géographiques. Effectivement, les prix des anciennes maisons sur l’Île-de-France s’élèvent à 4,7 % sur un an, alors qu’en province, la hausse n’est que de 2,6 %. Même en considérant l’inflation annuelle approximative de 2,0 % en France, on assiste encore à des croissances importantes des prix immobiliers anciens. Elles se centrent surtout sur les secteurs recherchés à l’instar de l’Ile-de-France ou des grandes villes comme Lyon.

Un taux très bas rime souvent avec hausse de prix. Les vendeurs ont profité de ces conditions pour gonfler les prix sur le marché immobilier. La rareté des maisons au centre des grandes agglomérations explique les flambées des prix à chaque fois que les conditions d’achat s’améliorent et que les acheteurs reviennent.   

Conséquences :

 

Le premier impact de ce mouvement réside dans la diminution des volumes de ventes. En effet, d’après ces données récentes de l’INSEE, la fin de l’année 2017 a été marquée par l’apaisement du record au niveau des volumes de ventes de logements anciens.

Nombre de transactions de logements anciens cumulés sur un an

  

Champ : France hors Mayotte

Sources : CGEDD d’après DGFiP (MÉDOC) et bases notariales

En avril 2018, le nombre de maisons anciennes vendues en un an est d’environ 956000 alors qu’il était de 960000 en fin décembre 2017. Et d’après l’étude d’autres baromètres avancés, notamment l’évolution du nombre de crédits immobiliers accordés sur un an glissant, ce ralentissement des ventes va se poursuivre. Par conséquent, les acheteurs ne parviennent plus à suivre les hausses des prix récentes. Ceci engendre un facteur de ralentissement des ventes. Face à cela, les vendeurs ne vont pas se retrouver en position de force pour fixer n’importe quel prix de vente.

Qu’en est-il du 2e semestre 2018? Pour 2019 et 2020?

 

Bien qu’il soit peu probable que les ventes augmentent, les taux d’emprunt immobilier ont eu de chances de baisser au second semestre 2018. Ce qui fait que le pouvoir d’achat des Français ne va pas s’améliorer via ce facteur. Si les hausses de prix continuent, même avec modération, cela risque d’accroître la contraction des ventes. On voit que ce phénomène continue depuis le début de l’année 2018 comme le montre l’illustration ci-dessous sur la durée nécessaire à l’achat d’un logement avec le même effort sur le revenu des ménages. 

Durée d’emprunt permettant d’acheter le même logement

L’achat immobilier reste toujours accessible, mais les conditions ne sont plus favorables en dépit des gains sur les taux d’intérêt. Il reste à espérer que le pays ne se retrouve pas dans une bulle immobilière en 2019.

Pour 2020, à moins d’une hausse des taux en France, le marché de l’immobilier notamment dans les grandes villes françaises continuera à augmenter mais à un rythme sans doute plus modéré. Par exemple sur Paris, vous dépassez les 10000 euros du m carré mêle dans les arrondissements les plus populaires… Est-ce tenable?


placement pour 2019

4. Quel placement pour 2019 et pour 2020?

Le premier semestre  2019 s’est achevé, nombreux sont ceux qui cherchent à prendre des résolutions, à choisir de nouvelles orientations dans le but d’améliorer sa vie et celle de sa famille. Dans le concept de devenir riche ou du moins pour générer plus de revenus. Il faut donc connaître sur quoi investir en 2019.

L’immobilier LMNP en résidences seniors

Le principe du LMNP est assez simple, il consiste à acheter un bien immobilier, le meubler puis le mettre en location. Cette approche s’applique à de nombreux grands secteurs y compris :

  • Les locations saisonnières ou chambres d’hôtes,
  • Les résidences étudiantes,
  • Les résidences d’affaires,
  • Les résidences de tourisme,
  • Les résidences pour personnes âgées, indépendantes ou pas.

L’investissement LMNP génère des revenus Bénéfices industriels et commerciaux, bien loin des revenus fonciers classiques.

Pourquoi investir dans du LMNP en résidence senior?

Ce type d’investissement présente d’énormes avantages, dont le fait de pouvoir amortir le bien à échelle de 80 % de sa valeur initiale. Il y a les revenus où il est possible de rabattre les intérêts d’emprunt au cas où l’investissement se fait par crédit. Mais aussi, les charges telles que la taxe foncière ainsi que l’amortissement. Par conséquent, le bénéfice du BIC devient faible, voire nul, ce qui signifie une fiscalité nulle ou minimisée. En effet, les gains engendrés par un investissement en résidence senior sont peu ou non fiscalisés selon la durée de l’amortissement.

En outre, le placement 2020 et 2019 en LMNP en résidence senior permet aussi de récupérer l’intégralité de la TVA. En général, l’acquisition d’un bien neuf implique de payer la TVA immobilière. Pour un investissement en résidence senior, l’investisseur achète le bien TTC avec TVA qui sera remboursée en entier par l’État après la livraison du bien. 

Si l’investisseur achète un appartement dans une résidence de service senior pour un montant de 120000 euros HT avec TVA de 23520 euros récupérable sous 9 mois, il génère une rentabilité locative de 4,2 % hT/an soit environ 5500 euros de loyers annuels. La taxe foncière s’élève à 400 euros et l’amortissement est de 80 % de la valeur du bien, ce qui fait 96000 euros. Le bénéfice BIC vaudra donc 5500 – 400 = 5100 euros. Si vous voulez des revenues libérées de toute fiscalité, vous avez la possibilité d’amortir la valeur du bien. Il convient donc d’amortir 5100 euros de la valeur du bien tous les ans pour annuler le bénéfice BIC et par conséquent l’imposition sur les loyers.   

Au final, la valeur du bien doit être amorti sur 19 ans étant donné que 96000/5100 = 19. Durant toute cette période, aucune imposition n’est requise sur les loyers perçus.

En bref, la location meublée dans une résidence senior est une affaire qui rapporte en ce moment si vous souhaitez investir en 2020. 

 

Les SCPI

La SCPI ou société civile de placement immobilier appelé aussi «pierre papier» est une participation dans des entreprises qui font de la location. Il peut s’agir de la location de bureaux, d’immeubles professionnels, de commerces et autres. Ce type de placement 2019 permet d’investir seulement quelques milliers d’euros pour acheter un bien. Qui plus est, tous les problèmes de gestion seront à la charge de la société. Vous n’aurez plus qu’à récolter environ 5 % net par an sans vous soucier des travaux d’entretien, de recherche de locataire ou de paiement des charges. 

Vu le succès et le dynamisme du marché SCPI, les investisseurs ont du mal à faire un choix d’investissement. C’est un investissement à privilégier à l’heure où les marchés financiers et boursiers ne sont plus aussi performants qu’au temps jadis. De plus, ce type d’investissement a l’avantage d’allier sécurité de l’immobilier et performance du marché. Un marché qui présente un couple rendement-risque très modéré.

Les meilleurs SCPI 2020 et 2019 : deux exemples (liste non exhaustive) 

Je vous présente ci-dessous des données chiffrées des performances de la SCPI en termes de taux de rendement, de taux d’occupation sur son parc immobilier, mais aussi les données financières en rapport avec la gestion et son activité.

  • Corum XL

Lancée depuis seulement avril 2017, Corum XL figure déjà parmi les meilleures SCPI en 2019. Pour cause, elle a adopté une méthode d’investissement bien définie et suivant les étapes importantes. De plus, elle se distingue des autres SCPI pour son choix de positionnement qui vise en particulier les pays de la zone euro et au-delà avec un objectif de rendement interne de 10 % sur 10 ans. En un an, elle affiche un taux de rendement de 6,58 % et son prix de souscription a haussé de 2 %. Voici un résumé chiffré de Corum XL :

  • SCPI présente dans 4 pays,
  • Durée nette des baux restants : 10,68 années,
  • Taux d’occupation 100 %,
  • TDVM : 6,58 %,
  • Nombre de participants : 926,
  • Prix de souscription : 189 euros.
  • Épargne Pierre

Épargne Pierre est une SCPI à privilégier et sur laquelle investir en 2019. Elle est sous la direction du groupe Voisin qui est une organisation de gestion indépendante. Centré sur le secteur tertiaire comme l’immobilier d’entreprise, Epargne Pierre dispose d’un capital variable de rendement. Elle se concentre particulièrement à Paris et les régions, en province et plus largement en zone euro. Il est à noter qu’elle veille à équilibrer son patrimoine notamment entre Paris et les régions.   

Cette SCIP a accéléré son développement avec une collecte multipliée par 5,5 entre 2016 et 2017. En 2018, elle devrait atteindre dans les 200 millions d’euros comptant plus de 3000 associés. Voici des données chiffrées de la SCIP Épargne pierre :

  • TDVM 2017 : 5,97 %,
  • Taux d’occupation financier : 99,7 %,
  • Prix de souscription : 205 euros,
  • Nombre de baux 2017 : 85.

Le vin, les whisky rares et l’art

Certains investissements peuvent procurer le plaisir et la satisfaction de contribuer à faire croitre le beau et le bon, parmi lesquels le vin et l’art.

Pour investir en 2020 dans la gamme du plaisir, le vin remporte un réel succès. Les GFV ou groupements fonciers viticoles appelés aussi vin papier offrent des taux de rentabilité déconnectés des autres marchés. D’ailleurs, il est possible d’investir dans des vignobles par le biais des établissements bancaires avec des relais régionaux tels que le Crédit Agricole ou la Caisse d’épargne. Pour se faire, les GFV réunissent intégralement l’épargne, achètent des vignes, puis remettent aux investisseurs une quote-part des loyers versés par l’exploitant. L’investissement dans le vin offre des rendements qui ne dépassent pas les 2 à 2,5% nets en moyenne pour les domaines les plus courants.   

Pourquoi ne pas regarder pour investir dans du whisky? Je l’explique dans cet article.

A ce jour, le whisky rare réalise le meilleur retour sur 10 ans avec plus de 40%/an. Ce n’est pas négligeable si on a du temps devant soi tout en se diversifiant.

Quant à l’investissement dans l’art, c’est sans doute le plus emblématique des investissements plaisir. L’installation de Jeff Koons, le tableau de Picasso ou la sculpture de Rodin sont tous des œuvres dont la valeur intrinsèque paraît intouchable. L’abattement de l’économie n’a pas d’impact sur les prix étonnants de ces œuvres d’art. Cependant, investir intelligemment dans l’art demande la possession d’une somme importante d’argent à placer. En contrepartie, il offre un rendement de 5% envisageable sur une durée moyenne de 8 à 12 ans pour des artistes en devenir. La clé est de savoir s’entourer avec le bon marchant d’art!


 

 5. l’immobilier à l’étranger pour 2020

Depuis quelques années, investir à l’étranger séduit de plus en plus de Français. De nombreuses raisons sont en cause comme la diversification, les prix attractifs et une rentabilité élevée. Voici trois des pays à privilégier pour investir en 2019 :

  • Investir à Bali

L’immobilier à Bali est très apprécié par les investisseurs étrangers. Pour cause, les prix des habitats ont augmenté d’environ 5 à 20 % chaque année. Bali est l’un des pays les plus fiables pour investir dans l’immobilier. En effet, là-bas les projets immobiliers en cours sont favorables aux marchés de l’investissement immobilier. Il est possible d’acquérir une jolie maison balinaise de 100 m — habitable avec jardin tropical et piscine pour seulement 170000 euros. Bali présente de nombreux avantages favorables aux investisseurs à savoir :

  • Un pouvoir d’achat immobilier important,
  • Une sécurité des opérations immobilières,
  • Une fiscalité attractive,
  • Un pays avec une stabilité sociale et politique,
  • La sécurité et la qualité de vie pour les étrangers,
  • Une facilité d’installation.
  • Une rentabilité de 10% à 20% nets!

Les USA attirent toujours autant d’investisseurs de par ses rendements locatifs intéressants, son fort potentiel de plus-values et sa fiscalité favorable. Certains investissements peuvent de ce fait présenter des rentabilités exceptionnelles, qui vont même au-delà de deux chiffres.    

Il est recommandé de viser les villes américaines avec une bonne reprise économique et des centres dynamiques. Par exemple, il y a Miami qui est une ville de choix pour de nombreux investisseurs grâce à ses divers atouts. Il y a également Orlando, une des villes les plus visitées aux États-Unis. Celle-ci montre un bon résultat économique et des prix immobiliers raisonnables. Pour un placement 2019, USA est un choix judicieux.

Vous pouvez espérer des rentabilités de 8% à 10% nettes suivant les villes ciblées.

La tendance immobilière bulgare est actuellement en forte hausse dans un contexte d’enrichissement de la population, d’ouverture du marché européen, de la proximité d’adhésion en zone euro et d’une spéculation immobilière assez forte. Pour l’achat d’un appartement, le prix moyen au m — en Bulgarie est de 1000 euros et le loyer moyen mensuel par m — s’élève à 15 euros. De plus, le pays répond aux critères recherchés en matière d’investissement immobilier à savoir :

  • Un environnement sain,
  • Une sécurité physique, économique et juridique : pays membre de l’UE,
  • Une fiscalité favorable seulement 10%,
  • Une rentabilité en baisse de l’ordre de 5% nets sur Sofia pour des investissement dans le neuf 2 pièces de 70m carré tout équipé
  • Une perspective réelle.

 

6. Conclusion où investir en 2020 et bien finir 2019

Pour conclure pour investir en 2020, que ce soit un investissement boursier, immobilier ou dans des actifs tangibles, en local ou à l’étranger, le but reste le même. Cela peut être pour préparer sa retraite, protéger sa famille ou préparer l’avenir de ses enfants. Dans tous les cas, il faut bien étudier le marché et la conjoncture économique pour faire le bon choix.

Toutefois, il serait judicieux d’opter pour la diversification, car c’est essentiel pour l’ensemble de son patrimoine. Il est important de diversifier son portefeuille pour trouver un équilibre et gérer sainement son patrimoine.

Que regarder d’ici la fin de l’année de 2019 pour diversifier et faire fructifier son patrimoine?

 

L’immobilier reste la meilleure option pour protéger ses biens. Il serait donc judicieux d’étudier avec précaution l’emplacement, la qualité de la construction, la demande locative si besoin, pour faire fructifier aux mieux son bien immobilier. C’est peut-être le considérer comme un investissement refuge, mais son marché est cyclique. 

En France, l’immobilier en LMNP avec des rendements fixes de 4% nets en moyenne peut être regardé :

Pourquoi ne pas regarder l’investissement immobilier à l’étranger pour un meilleur rendement, de la diversification et moins de fiscalité?

En guise d’alternative pour votre placement 2019, l’assurance vie peut devenir un placement intéressant pour le volet transmission.

Ceci dans le but de profiter des avantages fiscaux propres à l’assurance vie concernant la transmission de patrimoine.Ensuite, il pourra choisir de verser cette épargne sur un contrat d’assurance vie jusqu’à l’approche de ces 70 ans (moins avantageux après).

Et les actions?

Vous devrez avoir une vision long terme car le risque est grand. L’année 2018 n’aura pas été bonne. Donc, l’épargnant qui souhaite investir en bourse avec une fiscalité attrayant pourra choisir un PEA pour valoriser son épargne. 

Enfin, si vous regardiez les actifs tangibles?

Par exemple, le domaine des spiritueux comme le whisky et du vin sont à regarder pour diversifier et protéger votre patrimoine

rendement whisky sur 10 ans

Tableau performance des actifs tangibles sur 10 ans (source : ICI)

Comment faire les bons choix patrimoniaux?

En étant accompagné par un conseiller en gestion de patrimoine 100% indépendant!

Je reste à votre écoute pour répondre à vos questions et vous accompagner.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias