Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
gestion de patrimoine
0

Comment avoir 1000 euros de plus par mois?

Comment avoir 1000 euros de plus par mois?
par cyril jarnias - le 15 juillet 2018

Comment avoir 1000 euros de plus par mois ?

Avoir 1000 euros de plus par mois, si c’était si facile…

Nombreux sont les foyers , même si les deux conjoints travaillent et sont bien rémunérés qui  n’arrivent pas à joindre les deux bouts quand vient la fin du mois. La principale raison est la mauvaise gestion du budget. L’un des meilleurs moyens pour faire du bien au budget du foyer et pour faire face à l’avenir immédiat ou lointain est la constitution d’épargne. Épargner permet de faire face à des imprévus, de réaliser des projets, d’aider ses proches et de préparer sa retraite.

Cette dernière raison est très importante pour compenser la faiblesse de système de retraite en France. Celui-ci est de plus en plus mis sous tension grandissant à cause du principe de répartition. De même, le niveau de pension retraite est très en deçà des générations actuelles. Par ailleurs, l’épargne obligatoire réglementée ne rapporte presque pas grand-chose. En effet, le livret A et LDD rapportent peu ou rien. Il en est de même pour les fonds Euros. Et avec les divers frais et charges du quotidien, comme l’éducation des enfants, les dépenses liées à l’habitation, la nourriture,… il devient difficile de mettre de l’argent de côté. Donc, comment faire pour avoir 1000 euros de plus par mois ?


Sommaire pour avoir 1000 euros de plus par mois :

  1. Savoir mieux gérer son budget
  2. Utiliser les enveloppes fiscales avantageuses
  3. L’immobilier défiscalisé pour avoir plus tous les mois
  4. Exemples concrets pour avoir 1000e par mois
  5. Conclusion pour avoir 1000e de plus

gérer son budget

1. Savoir gérer son budget

Le système de retraite français se base sur le principe de répartition. Cela veut dire que les pensions qui sont utilisées par les personnes retraitées sont versées et financées par les cotisations des travailleurs actifs. Or, on remarque un déséquilibre entre le nombre des retraités et des travailleurs actifs, et cela sera de plus en plus évident, car la durée de vie des Français s’allonge. De plus, il y a l’arrivée à la retraite des personnes issues du baby-boom. Même avec le recul de l’âge légal pour partir à la retraite, l’augmentation de la durée nécessaire pour cotiser afin de toucher une retraite à taux plein, et même avec la retraite complémentaire, les taux de remplacement sont de plus en plus bas (aujourd’hui entre 30% et 75% des derniers revenus selon votre ancienne activité professionnelle).

  • La capacité d’épargne

La seule solution pour mieux préparer sa retraite est de commencer à épargner dès aujourd’hui. Or, si vous voulez épargner, vous devez bien maîtriser votre budget. Il est ainsi primordial que vous connaissiez votre capacité d’épargne. Celle-ci se définit comme l’argent que vous mettez de côté une fois que vous avez enlevé toutes les charges et dépenses ponctuelles et incompressibles. Ces dépenses sont :

  • Le loyer
  • Les factures énergétiques
  • Les abonnements téléphoniques
  • Les assurances
  • Les impôts
  • Les autres dépenses courantes (habillements, nourritures, transports,…)
  • Les crédits

Pour connaitre votre capacité d’épargne mensuelle, voici la formule : la moyenne des revenus mensuels – moyenne des dépenses

Pour épargner, ne pas toucher aux sommes qui n’ont pas été dépensées dans le mois est déjà bien. Mais cela ne suffit pas à vous pousser à épargner. Le mieux est que vous mettiez automatiquement de l’argent de côté. Par exemple 10% de votre revenu serviront d’épargne de secours et 10% d’épargne long terme.

  • Maitrisez votre budget

Vous comprendrez donc que pour arriver à épargner, vous devrez bien tenir vos comptes tous les mois. Ce ne sera pas facile et le maître mot pour y arriver est la discipline. Le plus dur c’est de ne pas être tenté de dépenser les sommes déjà épargnées pour un achat inutile. Ainsi, traitez l’épargne comme vous le ferez avec toutes les autres dépenses, c’est-à-dire  en la prélevant chaque mois. Utilisez le tableur Excel pour tenir le budget du ménage. Cela vous permettra d’avoir une vue sur toutes les dépenses. Mettez en détail dans le tableau les mois, toutes les ressources dont vous disposez ainsi que les sorties d’argent. Attention aux formules pour ne pas faire d’erreur. Vous pouvez trouver des tableaux prêts à l’emploi et des logiciels sur Internet.

  • Réduisez vos dépenses

Pour les assurances et les autres mutuelles, faites le tour des concurrences, car les primes peuvent considérablement varier d’une société à l’autre. Il en est de même pour votre banque, comparez les frais et s’il le faut changer de banque.

Pour réduire les dépenses en nourriture, faites une liste pour vos courses et ne vous en éloignez pas. Préférez les produits de saison, les aliments en vrac et cuisinez vous-même. Emmenez un lunch au bureau au lieu de déjeuner dans un restaurant.

Pour prendre conscience de l’argent que vous dépensez, payez vos dépenses avec de l’argent comptant ou une carte de débit.

Vous vous rendez au travail en auto ? Songez à comparer les assurances auto. Pour les mêmes services et prestations, les primes peuvent varier jusqu’au triple. Avec les prix les plus bas, vous pourrez gagner jusqu’à trois centaines d’Euros par mois.

  • Faites fructifier vos épargnes

Si vous avez décidé d’épargner, placez-la. Avec des versements périodiques, les placements à intérêts composés vous fourniront de meilleurs rendements. En effet, vos épargnes produisent des gains qui s’additionnent au capital initial et génèrent des gains au fur et à mesure que les années passent.

Par exemple, si vous placez 150 € chaque début du mois avec un taux de 4% annuels et que l’intérêt est calculé tous les ans, au bout de x années vous aurez :

  • 1 an : 1.988,77 €
  • 5 ans : 10.128 €
  • 10 ans : 22.226,43 €
  • 20 ans : 54.904,93 €

Donc vous gagnerez 18.754,93 € d’intérêts au bout de 20 ans.

Pour bien préparer sa retraite, il faut commencer à épargner le plus tôt possible. Épargnez chaque mois et placez votre argent en intérêts composés pour de meilleurs rendements.

  1. Utilisez les enveloppes fiscales avantageuses

Une enveloppe fiscale vous permettra de profiter des avantages fiscaux sur les intérêts qui ont été produits par vos placements. Les revenus produits vous donneront accès à des réductions d’impôts, parfois même d’exonération fiscale.


enveloppes fiscales

2. Les placements possibles

Il y a plusieurs types de placements que vous pouvez réaliser.

Des exemples concrets de placements pour voir plus tous les mois :

 

  • Assurance vie

Ce contrat d’assurance vous permet de produire un capital qui va ensuite générer des intérêts. L’argent que vous obtiendrez par la suite pourra être utilisé afin d’améliorer votre retraite. Vous pouvez également le transmettre à un bénéficiaire de votre choix en cas de décès. L’un des avantages de ce placement c’est que ne sont soumises à l’impôt sur le revenu que les plus-values réalisées.

Ainsi, grâce à l’assurance vie vous vous constituez un capital financier, les fonds seront préservés et valorisés sous forme d’intérêts en fonction de la durée de capitalisation, de votre profil et du montant de l’investissement.

Avec ce placement, vous aurez des revenus complémentaires à votre retraite si vous utilisez votre épargne sous forme de rente viagère. Dans ce cas, vous percevrez une rente jusqu’à la fin de votre vie. Mais si vous voulez des revenus complémentaires, il est possible d’effectuer des rachats partiels programmés avec une fiscalité très avantageuse. Sachez qu’après 8 ans, les rachats effectués bénéficient d’un abattement de 4.600 € si vous êtes célibataire ou de 9.600 € si vous êtes en couple.

La fiscalité de l’assurance-vie est également intéressante au niveau de la succession pour cause de décès.

L’assurance vie peut être un placement intéressant, car généralement la rémunération tourne autour de 4% net l’année. Vous confiez votre épargne à un assureur pour une durée définie. À la fin du contrat, vous avez la possibilité de retirer la totalité de la somme qui a été constituée, la fractionner ou la prendre sous forme de rente viagère.

Sachez qu’il est possible de combiner assurance vie et SCPI. Et bonus, si les revenus restent investis dans le contrat, ils ne seront pas imposables. Le taux de rendement est également plus élevé par rapport en fonds en Euro en contrepartie du risque en capital. Vous pouvez aussi choisir la mode d’acquisition : crédit, comptant ou démembrement.

  • Le PEA

Le PEA vous permet de bénéficier d’une rente défiscalisée. Le plan d’épargne en actions est une des meilleures façons de se constituer des revenus complémentaires pour assurer sa retraite. Ce produit boursier convient à tout le monde et procure de nombreux avantages.

Le régime fiscal du PEA est avantageux du fait que, si vous n’effectuez aucun retrait pour une durée de cinq ans minimum, tous les profits qui ont été réalisés dans le PEA ne sont pas concernés par l’impôt sur le revenu.

Le PEA, qui contient un compte espèces et un compte titres, vous donne la possibilité d’acheter des actions d’entreprises européennes ou françaises. Sachez qu’il y a un plafond d’investissement selon le type de PEA que vous détenez : 150.000 € pour un PEA classique et 75.000 € pour un PEA PME.

Dans la sortie du PEA assurance en rente viagère, s’il est déjà passé une période de 8 ans depuis le premier versement, quand la rente sera versée, elle ne sera pas soumise par l’IR. Toutefois, les prélèvements sociaux seront dus à 15,5% sur la tranche qui correspond à votre âge. Après 8 ans, le PEA peut être progressivement liquidé.

  • Le PEE

Ce plan d’épargne salarial qui donne la possibilité d’investir l’argent venant de la participation des salariés aux bénéfices et des primes d’intéressement, comporte plusieurs avantages comme la démultiplication des versements et l’exonération d’impôt. En effet, si votre employeur vous donne droit à un abondement, cela peut quadrupler la mise de départ.

Néanmoins, les sommes d’argent qui ont été versées sont bloquées pour une durée de 5 ans au minimum, mais vous n’êtes pas, même si c’est fortement conseillé (sans dépasser 25% de votre salaire annuel), obligé d’effectué des versements réguliers. Il est à noter que la période de 5 ans s’applique sur chaque versement. Aucun impôt sur le revenu ne sera appliqué sur les versements si les plafonds réglementaires sont respectés. Avec les versements, vous pouvez acheter des actions, des parts de FCPE ou des parts de SICAV.

Les sommes versées, les plus-values et les gains qui sont réalisés, capitalisent en franchise d’impôt sur le revenu. Ainsi, après la période d’indisponibilité de 5 ans, vous pourrez récupérer les avoirs disponibles sans impôt.

L’abondement versé et les gains enregistrés dans le PEE supportent des prélèvements:

  • CSG à 9,2%
  • CRDS à 0,5%
  • Forfait social 8% ou 20% selon les cas
  • Le PERP ou Madelin

Le contrat Madelin est une solution d’épargne que vous contractez individuellement pour vous constituer une protection sociale individualisée. Avec ce contrat, vous pouvez prévoir des problèmes d’invalidité, de santé, de chômage,… mais aussi préparer votre retraite.

Ainsi, si vous versez régulièrement des cotisations dans le Madelin (vous êtes obligé d’effectuer un versement annuel), vous avez la possibilité d’accumuler un capital pour compléter les ressources pour votre retraite. Il y a un montant minimum et un plafond à respecter dans le contrat. Et quand vous atteignez l’âge de la retraite, vous percevrez une rente à vie.

Une fois à la retraite, les rentes seront soumises à l’impôt sur le revenu avec un abattement de 10%, elles sont également assujetties aux prélèvements sociaux.

Pour souscrire à contrat Madelin, vous pouvez vous rendre auprès des banques et des compagnies d’assurances, soit auprès des caisses de retraite réservés aux non-salariés.

À la différence du contrat Madelin, le PERP ne possède pas de contraintes de cotisation minimum. Mais il bénéficie également d’avantages fiscaux. À la retraite, vous pouvez percevoir l’intégralité du capital dans le cas où c’est la première fois que vous acquérez une résidence principale.

Exemple :

 

Supposons que vous avez 250.000 € et que vous voulez effectuer un placement dans une assurance-vie SCPI. Vous pouvez y ajouter 50 € d’épargne mensuelle sur une durée de 10 ans. Le frais d’entrée est de 0%, le frais de gestion de 0,70%, le frais de souscription de 6,5% et le rendement de 4,44%.

Le total de vos versements pour dix ans sera de 256.000 € avec des frais de 23.504 €. Après dix ans, vous aurez un capital de 332.290 € qui vous permettra d’avoir 12.428 € de revenu brut par an et 1.036 € de revenu brut par mois.

Les enveloppes fiscales vous feront profiter d’une fiscalité avantageuse et d’intérêts générés par les placements. Plus tôt vous ouvrez une enveloppe fiscale, plus vite vous bénéficierez d’une remise fiscale.


immobilier défiscalisation

3. L’immobilier défiscalisé pour avoir plus tous les mois

Pour avoir un supplément de revenus en réduisant sa fiscalité, vous pouvez aussi vous tourner vers l’ immobilier locatif et les revenus qu’il pourra générer tous les mois.

  • Appartement en Loueur Meublé Non Professionnel

Si vos objectifs sont de créer des compléments de revenus, qu’ils soient immédiats ou futurs comme dans le cas de la retraite, sécurisés (car le LMNP nécessite un bail commercial) et faiblement imposés, investissez dans le LMNP.

Il y a dans le LMNP 4 secteurs : les résidences sénior, étudiantes, Ephad et de tourisme et affaire. Un appartement LMNP comporte les mobiliers indispensables et nécessaires pour rendre le logement habitable.

Au lieu des revenus fonciers classiques, les revenus générés par le LMNP sont des bénéfices industriels et commerciaux ou des micro BIC.

Si vous choisissez d’investir dans une résidence sénior, le bien pourra être amorti jusqu’à 80% de sa valeur. Comme les revenus seront déduits des intérêts d’emprunt (si le financement est à crédit) et d’autres charges telles que la taxe foncière, la fiscalité est minimisée ou nulle. L’autre avantage dans ce genre d’investissement c’est la TVA est récupérable en totalité, celle-ci sera remboursée par l’Etat.

Si vous disposez d’une grande liquidité, vous pouvez effectuer un investissement cash. Vous pourrez ainsi vous constituer un complément de revenu immédiat.

Dans le cas contraire, vous avez la possibilité d’emprunter pour financer le bien pour un taux d’environ 2,5% pour une durée de 20 ans et de 2,3% sur 15 ans. Dans ce cas, ce sont les loyers qui compenseront les mensualités de crédit.

Prenons un exemple. Vous faites l’acquisition d’une résidence sénior à 150.000 € et vous la financez par cash. Vous la mettez en LMNP à un taux de 4%. Dans ce cas vous aurez un revenu annuel de 6.000 € soit immédiatement 500 € par mois.

Si vous financez votre investissement à crédit sur 15 ans à 2% par mois, l’effort d’épargne que vous devez fournir est de de 600 € mensuel. Au bout de 15 ans, vous pourrez financer votre retraite à raison de 500 € par mois.

  • Investir en Pinel

Investir en Pinel vous permet d’avoir des ressources complémentaires et d’assurer votre retraite. Pour cela, vous devez mettre en location votre bien pour 6 ans, 9 ou 12 ans. D’abord, les loyers compenseront les remboursements des crédits. Puis quand le prêt est totalement amorti, les loyers supplémenteront les pensions des régimes obligatoires, donc augmenteront vos ressources.

La loi Pinel vous fera également bénéficier d’avantages fiscaux, car vous pourrez avoir jusqu’à 6.000 € de réduction d’IR par an. Pour 6 ans de location, la réduction fiscale sera de 12%, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

Admettons par exemple que vous acquérez un logement pour 146.800 € (frais compris) et que vous le financer par emprunt. Vous devez le rembourser en 20 ans à 1,56%. Avec une assurance de 0,4%, vous paierez 762 par mois. L’investissement génère un revenu de 4800 € par an. Si vous choisissez un régime micro-foncier, vous aurez un abattement de 30%, donc votre revenu locatif imposable sera de 3360€.

Supposons maintenant que votre foyer fiscal comporte 3 parts, que le TMI est de 30% et qu’il faut ajouter une contribution sociale de 17,2%. Ainsi, jusqu’à la 9ème année, la réduction fiscale sera de 1926 €. A partir de la 9ème année, la réduction sera de 1%, donc l’impôt sera réduit de 506 € jusqu’à la 12ème année. Au total, la réduction d’impôt est de 18.852 €. En 20 ans, vous dépenserez 182.880 et vous encaisserez 114.852 € (loyers et remise d’impôts). Le rendement annuel est donc de 3,4% avec un patrimoine de 142.000 € et un investissement de 72.828 €.

  • Investir en Censi-Bouvard

Si vous investissez dans les résidences de services, vous aurez plusieurs avantages fiscaux grâce à l’amendement Censi-Bouvard. En effet, il peut y avoir une réduction d’impôts de l’ordre de 33.000 € (11% sur un investissement de 300.000 €) qui pourra se répartir sur 9 ans.

Dans ce dispositif, la réduction d’impôt peut être différée et cumulée. Par ailleurs, la TVA est récupérable sous conditions. Les loyers vous seront reversés. Ainsi, outre l’obtention de loyers réguliers, vous pourrez réaliser une plus-value à la revente du bien. Par ailleurs, vous assurerez votre retraite grâce à la rente locative que vous toucherez.

  • Les SCPI

C’est aujourd’hui l’un des moyens les plus prisés des français pour se constituer un capital retraite. Outre le patrimoine que vous obtiendrez, vous aurez des revenus réguliers et un moyen efficace pour la transmission de patrimoine. En outre, l’investissement ne nécessite pas de budget élevé. Et même si les logements sont non occupés, vous continuerez à recevoir des revenus complémentaires.

La pierre avec la pierre papier fait partie des moyens les plus sûrs pour se constituer un patrimoine. Il vous donne également un complément de revenu grâce au loyer.


4. Exemples concrets pour avoir 1000 euros de plus par mois :

Pour avoir 1000 euros de plus par mois, je vous propose deux stratégies soit si vous avez déjà des liquidités soit si vous n’en avez pas au départ.

Stratégie 1, 1000 euros par mois sans épargne au départ :

Hypothèses : vous n’avez pas ou peu d’épargne, vous avez du temps devant vous, vous avez un salaire et vous avez un taux d’endettement ne dépassant pas 20%.

Premièrement, optimiser votre budget suivant les postes de dépenses :

J’ai fixé un montant fixe minimum pour un ménage de réductions possibles.

Sur les télécom mobiles et internet tous les ans : gains 20 euros/mois en moyenne par an

Sur les assurances santé, automobiles et habitation (exemple via lesfurets.com ou encore assurland.fr) : gains 30e/mois en moyenne par an

Sur le crédit de la résidences principale en renégociant meilleurtaux.com : 20 euros/ mois

Sur les loisirs, les offres promotionnels sur les voyages par exemple comme voyage-prive.com : 20 euros / mois

Sur l’alimentation, ticket de réduction et offre promotionnelle exemple quiestlemoinscher.leclerc : 20 euros / mois

Sur l’habillement ou l’équipement à la maison, des sites comme cdiscount.fr : 20 euros / mois

Total de gains mensuels avec le budget en moyenne : 130 euros / mois !

A cet instant, pour arriver avoir 1000e de plus par mois, il vous faudra encore trouver 870e/mois et vous aurez besoin de temps pour financer les placements à crédit qui complèterons les 130 euros gagnés avec l’optimisation du budget.

Deuxièmement en utilisant le levier du crédit et les placements en assurance vie (Exemple SCPI si vous acceptez le risque lié et si vous n’avez pas déjà un taux d’endettement fort +/- 33%)

Sur la seconde stratégie, vous investissez dans une résidence sénior en LMNP, crédit sur 20 ans, elle génèrera du 4% nets de tout.

Partons sur un bien à 170ke HT, cela fait un revenu de l’ordre de 570 euros / mois. Sur 20 ans, avec un taux avec assurance autour de 1,7% en moyenne, vous aurez au départ un effort d’épargne de l’ordre de 500e/mois ou moins 370e/mois si vous avez optimisé votre budget.

Il manque donc 300 euros pour arriver à 1000 euros / mois.

Vous pouvez vous orienter sur un contrat d’assurance vie en versement tous les mois, par exemple 100 euros par mois sur des SCPI (gains nets moyens +/- 4%).

A horizon 20 ans sans les intérêts, vous aurez déjà accumulé 24000 euros sans l’intérêt.

Au-delà de 8 ans, vous pourrez faire des rachats de 300 euros mensuels sans aucune fiscalité (retraits de 4600 euros de retraits pour une personne seule et 9200 euros pour un couple sans fiscalité)

Moralité sur la stratégie 1 sans épargne au départ : 1000 euros par mois, c’est possible avec une stratégie long terme.

Si vous n’avez pas de liquidités au départ, le temps sera votre allier!

Il faut donc s’y prendre jeune, optimiser le budget, ne pas être trop endetté avec le crédit habitation et jouer par exemple sur l’immobilier de rendement LMNP résidence sénior et versement sur des SCPI en assurance vie pour arriver à votre objectif d’avoir 1000 euros de plus par mois.

Ma vidéo sur l’épargne et la gestion du budget sur BFM Business :

Stratégie 2 : 1000 euros par mois avec optimisation du budget et utilisation de l’épargne.

Premièrement sur la partie budget : vous avez vu que vous pouvez facilement économiser 130 euros par mois.

Deuxièmement sur les placements :

4% nets donnent 500 euros pour 150000 euros d’investis soit pur +/- 250000 euros à 4% les 870 euros mensuels manquants.

Vous pouvez par exemple vous orientez sur :

SI 4% de rendement net, pour 250000 euros, sur un mixte, résidence sénior LMNP 150ke et SCPI 100ke en assurance vie (meilleure liquidité et fiscalité qu’en direct).

SI 6% nets, trois appartements sur Sofia en Bulgarie à 6% nets à 50ke l’appartement neuf tout compris (fiscalité de seulement 10%).

Par conséquent, vous voyez qu’avec du temps ou la bonne stratégie, votre objectif de 1000 euros par an est parfaitement réalisable en acceptant de prendre en main son budget, le risque (ici surtout locatif) et de se diversifier.


5. Conclusion pour avoir 1000 euros de plus par mois :

Pour pouvoir dégager un peu d’argent de côté tous les mois dans le but de faire face aux imprévus et d’assurer d’autres rentrées d’argent pour sa retraite, il faut penser malin. Outre la maitrise du budget et le suivi des dépenses quotidiennes, investir dans des enveloppes fiscales et dans l’immobilier est conseillé. Par ailleurs, il faut aussi savoir bien faire l’usage du levier de crédit.

Grâce aux enveloppes fiscales, les intérêts obtenus des placements bénéficient d’avantages fiscaux. Parmi les enveloppes fiscales conseillées, il y a le PEA, l’assurance-vie, le PERP ou Madelin et le PEE.

Mais pour avoir un complément de revenu, il est aussi recommandé d’investir dans l’immobilier notament avec le levier du crédit.

Certains placements permettent de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables en plus des loyers et des plus-values en cas de revente. C’est le cas notamment des dispositifs  LMNP ou encore des SCPI en assurance vie.

L’immobilier à l’étranger par exemple en Bulgarie peuvent vous aider à trouver des revenus complémentaires avec une faible fiscalités pour des investissement entre 50 et 100ke.

Pour avoir 1000 euros de plus par mois comment faire? 

  1. Il faudra savoir se diversifier,
  2. gérer efficacement son budget,
  3. accepter un certain niveau de risque pour avoir du rendement,
  4. utiliser le levier du crédit notamment pour acquérir de l’immobilier,
  5. regarder l’immobilier hors de France par exemple à SOFIA en Bulgarie,
  6. utiliser les versements programmés en assurance vie avec les SCPI par exemple
  7. avoir du temps ou de l’épargne de précaution au moins 200000 euros,
  8. utiliser les enveloppes fiscales avantageuses comme l’assurance vie et donc,
  9. savoir effectuer les bons placements au bon moment avec la bonne analyse de votre situation avec le bon professionnel en gestion de patrimoine.

 

Maintenant, cela peut comporter des risques si vous ne savez pas les déceler ou surtout si vous ne savez pas évaluer les profits ou les pertes possibles.

C’est pour cela qu’il est important de confier vos projets patrimoniaux (ici 1000 euros de plus par mois) à un bon conseiller de gestion de patrimoine indépendant.

Il aura les stratégies sur mesure à adopter par rapport à votre situation personnelle.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias