Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
CGPI
0

Gestion de patrimoine : enfin un bon conseiller CGP sans produit?

Gestion de patrimoine : enfin un bon conseiller CGP sans produit?
par cyril jarnias - le 18 mars 2016

 En gestion de patrimoine, il vous faut un conseiller CGP sans vente de produits

Sommaire gestion de patrimoine :
Comment faire pour placer ou faire fructifier mon argent avec le bon professionnel?
 
Dans le monde de distribution des produits d’épargne, assurance vie, placement retraite, placements boursiers ou encore une multitude de produits financiers,
il existe plusieurs canaux de distribution.
Généralement, le banquier, l’assureur ou le courtier sont vos principaux interlocuteurs.
Si nous sortons des produits d’épargne, nous avons l’immobilier de rendement. A ce moment là, nous sommes confrontés à des promoteurs immobiliers ou leurs distributeurs.
Dans ces distributeurs de produits, nous retrouvons alors le conseiller en gestion de patrimoine ou CGP.
  • Pourquoi parler de cela amis lecteurs du blog patrimoine?
Je sais que vous êtes méfiants quand vous êtes face à des professionnels de produits financiers ou d’épargne ou encore s’il s’agit d’immobilier.

Je pense pouvoir vous aider à trouver le bon professionnel du patrimoine pour gérer, construire ou encore transmettre votre patrimoine. Comment avoir confiance?

C’est toujours la même rengaine : comment avoir confiance? Ce professionnel ne cherche-t-il pas à nouveau vendre le produit où il gagne le plus?
Personnellement, je vous comprends. J’ai pour ma part vu l’envers du décors du secteur de la gestion de patrimoine et vous vous doutez qu’il y a du bon mais aussi du pire.
Je veux donc vous expliquer ou surtout vous expliquer comment vous pouvez espérer (enfin) avoir le bon professionnel pour construire, gérer ou transmettre votre patrimoine.
 

1. Banquier, assureur, agent immobilier, conseiller, gestion de patrimoine, CGP : tu prends mes produits, le service après…

Je ne pense pas que la France soit le seul pays dans cette situation où le produit prend le pas devant l’expertise et le service pour construire son patrimoine.
Je me souviens d’un pro en marketing, il me parlait : « d’un homme, un produit ».
Je ne sais pas si j’ai bien compris ce qu’il voulait me dire.
Mais, si on regarde les banquiers, les assureurs,les CGP, pro de la gestion de patrimoine ou non :
force est de constater qu’ils sont dépendants de leurs modèles économiques.
Pour vivre, amis lecteurs, ils n’ont d’autre choix que de vous vendre un ou des produits. Il en va de leur survie.
Je n’ai rien contre la vente de quelque chose et du côté noble du vendeur. Malheureusement en France on a du mal à valoriser les vendeurs, on préfère les ingénieurs qui font la valise à l’étranger pour se vendre en Asie ou dans la Silicon Valley : bon techniciens souvent, piètre vendeur de leurs compétences surement.
Je pense que vous avez tous été confrontés au banquiers qui cherchent à vous vendre une nouvelle assurance, un plan épargne retraite ou le dernier produit du moment.
Vous avez aussi le vendeur de bien immobilier Pinel   : il vous indique que le crédit sera payé par le loyer et la baisse d’impôt. Vous aurez même du rendement. Par contre, en avez-vous besoin? Votre bien est-il bien situé? Sera-t-il facile à revendre? Là, c’est une autre histoire.
On comprend donc que le conseiller en gestion de patrimoine, au-delà de son offre concurrentielle, soit vite classer comme un vendeur de produits, un de plus.
Il vous parlera de son métier mais vous aurez toujours de la méfiance : « que va-t-il chercher à me vendre? ».
En fait, c’est légitime, vous demandez si on vous recontactera une fois qu’on vous aura vendu la solution miracle.
Vous savez amis lecteurs, tous ne sont pas des mauvais professionnels, ils sont juste face à un modèle économique qui les condamnent à vendre des produits au lieu de vendre leurs expertise.
Regardons cela de plus près si vous voulez bien.

2. Le modèle économique du CGP (mais aussi du banquier) n’est pas adapté à l’indépendance et au service

Chers lecteurs, vous devez savoir que les vendeurs de produits d’épargne CGP ou non se sont agités  dans tous les sens ses dernières années pour sauver leurs business model.

La raison?

Le législateur européen voulait couper court aux rétrocessions sur les placements vendus.

Un internaute m’a contacté dernièrement, il se demandait comment son CGP gagnait sa vie. Il avait du mal à comprendre que tout était gratuit.

J’ai demandé à ce monsieur si son boucher lui offrait son bifteck. Vous vous doutez que la réponse fut négative.

Pour qu’un CGP gagne sa vie, s’il ne vend aucune prestation de service, il n’a d’autres choix que de vous vendre de l’immobilier avec une commission « one shot » à la vente ou du financier assurance vie où il prendra un % sur les frais de gestion du contrat et des supports dedans.

Pire, pour un banquier et un assureur, c’est encore pire car les charges de structure sont très importantes. Il n’a d’autres choix que de vendre de nombreux pour assurer son salaire.

C’est pour cela que souvent les professionnels du patrimoine sont considérés comme de simples vendeurs d’immobilier, de produits défiscalisation ou d’assurance vie. C’est malheureux de les limiter à cela mais beaucoup de particuliers le pensent et le modèle des CGP laisse peu de marge de manoeuvre pour le changer.

On arrive ainsi à des travers du produit assurance vie :

Dans cette logique autant vous dire que les unités de compte hors fonds euros (donc du risque) rapporteront plus que le fonds euros dans une assurance vie pour le conseiller.

Graphique d'évolution fonds euros

« On va diversifier le fonds euros monsieur le client car il baisse, on va tous gagner! »

La bonne blague, je vous assure.

Déjà, si on s’en tient à ce graphique, le fonds euros baisse et baissera si on reste dans un environnement de taux bas.

Ensuite, on ne vous parle du rendement net d’inflation.

Dans un monde sans inflation, le rendement donné par le fonds euros est loin d’être mauvais (3 X fois le livret A!).

  • Que va-t-il se passer si vous sortez du fonds euros? 

Vous allez prendre plus de risque et votre CGP va gagner plus.

Là, je dis pas toujours : car si les marchés financiers baissent l’unité de compte va souvent baisser.

Donc, en fait, rester sur le fonds euros n’est pas une mauvaise affaire pour le CGP.

C’est là qu’on peut se poser la question si ce CGP n’a pas perdu son i de CGPI pour indépendant dans les solutions proposées.

 

  • En ne partant que du produit, on ne répond pas à vos questions « patrimoniales » :

Est ce que vous avez besoin d’épargner pour financer l’éducation de vos enfants?

Constituer un complément de revenu pour votre retraite?

Chercher à diversifier votre patrimoine (par exemple, trop d’immobilier)?

Comment transmettre efficacement mon patrimoine?

Les questions ne manquent pas.

Malheureusement la vente de produit attaque souvent sur 2 axes :

On vous vend un beau rendement, on en oublierait presque le risque derrière.

On essaye de vous vendre une baisse d’impôt en achetant tel ou tel produit.

Pour faire simple, on vous attire uniquement par le rendement et la baisse d’impôt.

Que se passe-t-il une fois la réduction d’impôt terminée?

On a sans doute oublié d’avoir une stratégie plus globale pour gommer sur la durée vos impôts.

Qu’arrive-t-il si le placement ne donne pas le rendement escompté et s’il perd de l’argent?

On a sans doute mal analysé votre profil de risque.

On a tout misé sur un produit unique sans jouer la diversification.

Vous avez souscrit mais vous n’avez pas tout compris.

Nous sommes ici dans les travers de la vente des produits : aucune approche globale pour votre patrimoine.

Donc résumons : 

Vous n’êtes pas content de votre banquier ou des solutions qu’on vous propose pour votre patrimoine.

Vous en avez assez d’être démarché.

Vous manquez de connaissances pour appréhender la gestion de patrimoine et ce qu’elle pourra vous apporter.

Vous avez compris en me lisant que les professionnels du patrimoine CGP, banquier ou autre sont souvent obligés de vendre des produits plus que leurs expertises compte tenu de leurs modèles économiques.

Peut-être avez-vous maintenant compris qu’il faudrait « rémunérer » de l’expertise pour avoir les bons conseils.

Nous allons vérifier maintenant pour conclure si vous avez compris comment trouver le bon conseiller.


3. Peut-on espérer être bien conseillé pour son patrimoine avec un bon CGP?

Je reste convaincu que les bons professionnels en gestion de patrimoine ou CGP existent.
Mieux, on peut espérer trouver des CGPi avec le i d’indépendance. Mais, être indépendant car au départ on ne cherche pas à vendre un produit!
Ils sont juste victimes d’un modèle économique qui bloque leur indépendance.
Ils sont obligés de vendre impérativement du produit pour vivre car on ne paye pas leurs expertises ou pire car ils ne savent pas la vendre.
Ensuite, je ne sais pas si c’est votre cas amis lecteurs du blog patrimoine, on ne sait pas payé pour avoir du service de qualité pour construire son patrimoine.

Pour votre patrimoine, vous avez deux choix : espérer tomber sur le bon produit avec le bon vendeur OU prendre un expert indépendant sans produit pour avoir la bonne stratégie. Quelle sera votre retraite? Les placement sans risque ne rapportent plus rien? Vous aurez besoin de conseils sur mesure.

On paye son médecin pour sa santé, son comptable pour sa comptabilité, ses dents avec un dentiste mais pour son patrimoine  : tout doit être gratuit?
Après, le particulier doit-il se plaindre qu’on lui vend de la soupe pour faire croître son épargne? Pire qu’on ne lui propose pas les bonnes analyses et stratégies pour construire, gérer et transmettre son patrimoine.
Soyons un minimum lucide, le contribuable ou l’épargnant français va avoir de vraies difficultés patrimoniales dans les années à venir :  par exemple avec 0% de rendement ou presque sur les placements sans risque et un système de retraite par capitalisation à l’agonie.
Donc, soit il se forme et accepte de se faire aider en payant pour du service pour son patrimoine soit il risque de se retrouver dans une détresse patrimoniale rapidement.
Il est mal éduqué, il a les mauvais réflexes mais rien n’est perdu selon moi.
  • Les bonnes questions à se poser pour avoir le bon conseiller :
 Je vais vous proposer un petit questionnaire pour voir si vous êtes près à avoir un bon conseiller en gestion de patrimoine ou CGP pour construire, gérer ou transmettre votre patrimoine.
Votre question : Votre réponse Ma réponse d’expert
Vous êtes déçu par votre banquier
OUI / NON Le problème n’est pas le banquier, c’est juste qu’il n’est pas adapté pour fournir un service global et sur mesure pour votre patrimoine. Il doit vendre des produits.
Voulez-vous être formé pour votre patrimoine ?
OUI / NON Si vous n’êtes pas près à apprendre pour votre patrimoine, vous subirez les inconvénients des vendeurs de produits
Vous ne cherchez pas que la réduction d’impôt ? OUI / NON Quelle bêtise de courir après la baisse d’impôt, le produit one shot pour baisser son IR et après? Vous ne préférez pas une stratégie long terme avec un expert?
Vous avez compris que rendement = risque ? OUI/ NON Super rendement mais vous croyez qu’il vient d’où ce rendement? Si on parlait de la liquidité dans un placement?
Payer pour les conseils d’un avocat, oui? Pour votre patrimoine? OUI / NON Je préfère payer un expert pour avoir les bonnes réponses que croire que tout est gratuit avec un ou des produits miraculeux.
  •  Plus de oui que de non sur ce questionnaire?
Je suis rassuré.
A mon avis, vous avez toutes les changes de trouver un bon conseiller en gestion de patrimoine.
En France, ils sont plus de 3500.
Ils savent faire preuve de proximité car ils sont dans vos régions et vos villes.

Je vous propose un questionnaire simple pour trouver le bon conseiller en gestion de patrimoine.

Je suppose que vous voulez aller plus loin. C’est pour cela que j’ai trouvé cet article qui vous explique ce qu’est ce qu’un gestionnaire de patrimoine.
Les français peuvent payer pour un dentiste, un comptable, un avocat. Mais, pour du conseil pour le patrimoine, ils préfèrent se retrouver avec un produit qui n’est pas adapté à leur situation propre au lieu d’aller vers le service.
La confiance, elle se gagne amis lecteurs mais, elle a aussi un coût.
Vous voulez avoir le bon médecin de famille pour votre patrimoine? Je pense que vous y avez droit.
En améliorant votre culture en gestion de patrimoine, vous avez par exemple sur mon blog patrimoine de nombreux articles pour vous aider avec mon expertises.
Je reste convaincu que vous voulez aller plus loin :
vous souhaitez être épaulé pour votre patrimoine,
qu’on vous explique avec de la pédagogie comme le construire, le gérer ou le transmettre,
qu’on vous suive sur la durée ou encore,
qu’on cherche pour vous les bonnes solutions et pas le produit à la mode.
Si vous adhérez à mon discours, je vous invite à me contacter pour un diagnostic patrimonial gratuit.
Vous avez lu mon article. Un grand merci! Pourquoi ne pas le  partager sur les réseaux sociaux!
Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias