Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Comprendre l'Economie
0

Krach boursier / effondrement des marchés : risque imminent ? Mon avis

Krach boursier / effondrement des marchés : risque imminent ? Mon avis
par cyril jarnias - le 25 juillet 2021

La plupart des grands experts financiers sont formels : on se dirige tout droit vers un retournement brutal, voire même un effondrement total des marchés financiers. Des investisseurs de renom prédisent tous un Krach boursier ou voire même un “Krach boursier aux proportions bibliques”.

Dans ce dossier, je vais vous donner mon avis personnel. Est-ce que l’on doit s’attendre à un Krach boursier ? Qu’est ce qui va déclencher ce Krach boursier et surtout quelles sont les solutions pour vous éviter de perdre votre capital dans cette période de grande incertitude ?

Disclaimer : Les informations dans cet article ne constituent pas un conseil en investissement. Si vous souhaitez bénéficier d’une stratégie d’investissement personnalisé, vous pouvez me contacter. Je suis expert en gestion de patrimoine avec plus de quinze années d’expérience.

Une crise sanitaire amplifiée par le variant Delta ?

Crise sanitaire delta

On pensait en avoir fini une bonne fois pour toute avec le Covid-19. Pas plus tard que début juin, Emmanuel Macron se voulait rassurant sur la fin de l’obligation de port du masque en extérieur, au point de ne pas annuler ou repousser les élections.

C’était sans compter sur le variant Delta. Un variant tout droit sortie de l’Inde. Plus contagieux et presque aussi mortel que la version initiale. Il représente à l’heure actuelle 80% des nouvelles contaminations en France. Plus de 18 000 cas ont été détectés sur le territoire national français en seulement 24 heures. Une hausse spectaculaire de 150% en seulement une semaine.

La situation est dramatique…

On est encore loin de l’engorgement dans les hôpitaux, mais ce qui est incroyable c’est la contagiosité de ce nouveau variant. Alors qu’on est pourtant en plein été avec des températures estivales…

Des études scientifiques, comme cette étude publiée dans le média The Conversation, affirment que le Covid-19 est un virus largement saisonnier. Les rayons UV, et sans doute d’autres facteurs comme la vitamine D, semblent jouer un rôle dans la transmission ou du moins la virulence du virus.

C’est du moins ce que l’on croyait jusqu’à ce fameux variant Delta.

Alors qu’on est en plein été, on retrouve un taux de contaminations similaire au taux durant la période précédent le confinement.

Ma grande question, c’est : que va t’il se passer cet hiver avec une faible exposition aux rayons UV ? Et une moins grande sécrétion de vitamine D dans l’organisme ?

C’est ma grande inquiétude.

D’autant que tous les vaccins ne semblent pas particulièrement efficaces contre ce nouveau variant Delta. Le vaccin de Pfizer semble largement moins efficace contre le variant Delta que ce que les premières études scientifiques affirmaient. D’après une étude scientifique publiée par le ministère de la santé israélien (source), le vaccin administré par Pfizer semble largement moins efficace face au variant Delta. On tombe autour de 64% d’efficacité (contre un taux précédemment évalué de 93%).

CONSTRUIRE, PROTEGER, TRANSMETTRE VOTRE PATRIMOINE EN TOUTE SERENITE + DE SECURITÉ? + DE DIVERSIFICATION? + DE RENTABILITÉ? >> 15 MINUTES D'EXPERTISE PATRIMONIALE OFFERTES SANS ENGAGEMENT

Tout en sachant que les scientifiques n’ont pas assez de recul pour déterminer l’efficacité de ce vaccin sur le long terme. On ignore donc l’impact sur le long terme de ce vaccin.

Et pourtant le vaccin Pfizer semblait être le plus efficace contre le covid-19 ! 

Une faible protection (ou voire même une absence totale de protection) des vaccins pourrait être l’élément déclencheur d’une correction boursière historique.

Ma crainte, c’est d’arriver en début d’automne avec un virus beaucoup plus meurtrier du fait de sa contagiosité et de la faible protection des vaccins. Avec le fort degré de contagiosité, une nouvelle période de confinement ou des restrictions sanitaires drastiques, auraient un impact difficile à chiffrer sur l’économie.

Je pense que les semaines à venir vont être déterminantes pour la gestion du Covid-19.

Il faut surveiller le taux de personnes vaccinées dans le monde, l’évolution des nouvelles souches de virus mais surtout l’efficacité des vaccins contre les nouveaux variants.

Des marchés boursiers euphoriques ?

Marchés boursiers euphoriques

Malgré toutes ces inquiétudes, on se rend compte que les marchés financiers sont en pleine euphorie. Plusieurs entreprises ont dépassé le cap spectaculaire de 2 000 milliards de dollars de capitalisation, comme la société Microsoft ou encore Apple. Vous rendez-vous compte ? La valeur d’une seule de ces deux sociétés serait presque suffisante pour résorber la dette publique française. Une dette pourtant accumulée sur plusieurs générations.

La réalité, c’est que jamais des entreprises n’auront été aussi riches et puissantes dans le monde. Il y a une totale déconnexion entre la valorisation des sociétés côtées en bourse et les bénéfices générés par cette société. Les sociétés les moins chères aujourd’hui sont à titre de comparaison plus chères que dans les années 2000 avant la grande débâcle.

Le secteur des crypto-monnaies est complètement déconnecté de toute réalité économique.

On est en pleine bulle financière. Et comme toute bulle financière, elle peut éclater à tout moment. Il y a une forte probabilité que la bulle financière éclate à partir de l’automne, probablement en octobre.

Les investisseurs institutionnels sont au courant des risques encourus. Je pense qu’il va y avoir de nombreux arbitrages sur les marchés financiers dans les prochaines semaines.

Un Krach boursier aux proportions bibliques ?

Un effondrement boursier aux proportions bibliques

Michael Burry, l’expert financier qui est devenu célèbre pour avoir prédit quelques années auparavant la crise financière des subprimes, est formel : on se dirige tout droit vers un Krach boursier aux proportions bibliques (source).

Les états ont injecté plus de 24 000 milliards de dollars dans l’économie afin de faire face à la crise sanitaire. Jamais les États n’auront autant injecté de fonds pour soutenir l’économie.

Le problème, c’est que cela génère non seulement de l’inflation, mais aussi une forte spéculation sur les marchés financiers. On est ainsi passé d’une débâcle boursière en mars 2020 à l’euphorie boursière quelques mois plus tard.

La mise en garde de Jeremy Grantham

Mise en garde de Jeremy Grantham

Jeremy Grantham est un investisseur britannique et le co-fondateur de la société GMO (Grantham, Mayo & van Otterloo), une société spécialisée dans la gestion d’actifs basée à Boston. GMO dispose d’une très solide expérience dans la gestion d’actifs avec plus de 40 années d’expérience. A fin décembre 2020, la société GMO avait plus de 64 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Jeremy Grantham est connu pour avoir prédit l’éclatement de la bulle financière des actifs japonais en 1989, la crise de 2000 ou encore la crise des subprimes de 2008. C’est un investisseur particulièrement respecté dans le secteur financier. Son expérience lui a permis de vivre des cycles d’expansion ou de récession de l’économie.

D’après cet investisseur de renom, on se dirige tout droit vers un Krach boursier historique.

D’après Jeremy Grantham, ce qui pourrait déclencher la correction boursière serait un “problème de virus, un problème d’inflation ou encore tout ce qui est inattendu”. Il ne s’agit pas de savoir si la bulle financière va éclater, mais de savoir quand cette bulle financière va éclater.

Jeremy Grantham affirme qu’on a encore probablement quelques mois avant l’éclatement de la bulle financière, mais qu’en revanche il est totalement impossible de prédire le facteur déclencheur de cette correction boursière. Il surveille le taux d’intérêt, l’évolution du virus et de la vaccination à l’échelle planétaire, la main d’œuvre ou encore l’inflation.

Jeremy Grantham se base beaucoup sur le rapport prix / ventes. “Ce que vous trouvez, c’est que même les sociétés les moins chères du marché sont beaucoup plus chères qu’en 2000” a-t’il déclaré à l’agence de presse Reuters.

Le déclenchement de la correction boursière : mon avis !

Le déclenchement de la correction boursière

Un risque d’hyperinflation ?

Une hyperinflation est définie comme une hausse très brutale et excessive des prix. On parle généralement d’une hausse des prix de plus de 50% par mois !

Je pense qu’on est encore très loin d’une hyperinflation.

Mais en revanche, il existe bel et bien un risque d’inflation.

Il ne faut pas oublier que les états ont injecté plus de 24 000 milliards de dollars dans l’économie. Le problème, c’est que cet afflux de liquidité est totalement déconnecté de la réalité économique. Certaines sociétés ne produisent plus rien depuis plusieurs mois, le secteur aérien est en recul, le tourisme tourne au ralenti depuis mars 2020,… Certains secteurs économiques sont gravement impactés par la crise sanitaire du Covid-19. La France, et de nombreux états dans le monde, n’ont pas d’autres choix que de verser des aides sociales pour éviter des conflits sociaux.

L’afflux de capitaux est un succès à court terme. Il n’y a pas eu de conflits sociaux aggravés en France ou en Europe.

Mais le risque d’inflation fait peser une lourde menace sur la reprise économique. D’autant que les marchés boursiers ont toujours eu horreur de l’inflation. Cela entraîne non seulement une hausse drastique du coût de production (matières premières,…), mais également une forte baisse de la rentabilité. Avec une inflation incontrôlée des prix, les banques centrales augmenteront les taux directeurs, ce qui aura un impact négatif sur la croissance.

Evolution des prix aux USA : 

Inflation USA consommateurs

Faillite par effet domino ?

On doit s’attendre à une forte augmentation du nombre de faillites en 2021. Certains secteurs d’activités sont très largement touchés par la crise du Covid-19, comme les hôtels, la restauration, le secteur du divertissement, le secteur aérien ou encore la distribution non alimentaire. On ignore encore l’impact sur le nombre de faillite, mais les experts anticipent déjà une hausse de 25% en 2021.

En 2020, les aides massives du gouvernement français ont permis de geler la situation des entreprises évitant ainsi de nombreuses faillites.

Mais le dispositif déployé en 2020 est un véritable écran de fumée. D’autant que beaucoup de grandes entreprises se sont lourdement endettés pour maintenir à flot leurs activités, au point que l’on assiste désormais à une accumulation de crédits.

Il existe un risque de rupture de règlement entre les clients et les fournisseurs. Cette incapacité à respecter les obligations commerciales pourrait déclencher un effet domino dans certains secteurs d’activités conduisant à des défauts de paiement en chaîne.

Une suppression progressive des aides publiques devrait déclencher un retour à la normale des défaillances d’entreprise avec deux types de défaillances : les entreprises qui n’étaient déjà plus viables avant la crise et les entreprises affaiblies par un surendettement.

On devra surveiller le nombre de faillites dans les prochaines semaines. Il n’y a pas à l’heure actuelle un risque de transfert de risque vers le secteur financier, mais l’indicateur de solvabilité des entreprises est clairement un indicateur qui reste à surveiller pour prévenir la prochaine grande crise financière.

Hausse des taux d’intérêts ?

En France, on constate depuis janvier 2021 une hausse progressive des taux d’intérêt des obligations du trésor (OAT à 10 ans). Les investisseurs semblent redouter une forte hausse de l’inflation.

Même son de cloche aux USA où les investisseurs redoutent une forte hausse du taux de rendement à 10 ans. D’après cet article publié sur MarketWatch, Franziska Palmas, économiste chez Capital Economics, “soupçonne que l’inflation aux USA se révélera plus persistante que ce que les investisseurs semblent anticiper”. D’après son groupe de recherche, le taux de rendement à 10 ans sera de 2.25% en fin d’année, tandis qu’il passera à 2.5% à la fin 2022.

La situation est encore loin d’être tendue, mais c’est tout de même une sacré hausse par rapport à son niveau actuel de 1.5 %.

Voici le taux de rendement des obligations du bon du trésor à 10 ans (en France) :

Rendement des obligations France à 10 ans

Cette hausse n’est pas un bon signe, même si la hausse reste encore faible pour le moment. Les marchés monétaires semblent redouter une forte hausse des prix (inflation).

Des fortes tensions sur les marchés monétaires pourraient affecter les marchés financiers.

La crise sanitaire incontrôlable avec le variant Delta cet hiver ?

C’est ma plus grande crainte ! Une crise sanitaire totalement incontrôlable à l’approche de l’hiver. Des vaccins inefficaces contre les nouveaux variants. Un engorgement des hôpitaux en Europe pourrait forcer les nations européennes à déployer de nouvelles restrictions sanitaires comme des nouveaux confinements.

Déjà, certains pays dans le monde confinent la population. C’est le cas, par exemple, du Vietnam, qui confine plus de 8 millions d’habitants de Hanoi pour faire face à la montée des cas du Covid-19 dans le pays. Le pays avait pourtant été largement épargné par les deux premières vagues meurtrières du Covid-19.

La France et de nombreux pays dans le monde ne disposent plus de la marge de manœuvre financière suffisante pour financer de nouveaux confinements. La fondation Ifrap a chiffré le coût du premier confinement à 16 milliards d’euros par semaine. Une somme énorme, alors que dans le même temps, la dette publique s’envole pour atteindre à la fin du premier trimestre 2021 118.20% du produit intérieur brut (PIB).

Je pense qu’on doit surveiller l’efficacité des vaccins face aux nouveaux variants. Une mauvaise nouvelle pourrait vite devenir le déclencheur d’une très grave correction boursière.

La protection du capital : comment faire pour protéger votre capital ?

Comment faire pour protéger votre capital ?

Les investisseurs utilisent souvent certaines solutions d’investissement pour protéger le capital d’une forte inflation. Je détaille ci-dessous quelques solutions appréciées par les investisseurs en période de Krach boursier. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez mettre en place une stratégie d’investissement personnalisée. Je suis expert en gestion de patrimoine avec plus de quinze années d’expérience.

Les spiritueux

Le whisky, dont notamment le whisky malt écosais, est réputé comme un actif très rentable. La tendance actuelle consiste à investir dans des fûts de whiskys. Cette technique consiste à acheter un fût, le stocker dans un lieu spécial, puis simplement attendre quelques années que le whisky prenne de la valeur.

C’est une technique particulièrement rentable, mais qui demande beaucoup de patience. Pour optimiser votre rentabilité, il est préférable d’investir dans des fûts de whisky auprès des distilleries les mieux établies d’écosse.

Pourquoi investir dans le whisky ?

Le scotch whisky est le nom utilisé pour qualifier le whisky en provenance d’Écosse. C’est un marché dynamique. D’après les experts, 20 bouteilles de scotch se vendent chaque seconde dans le monde. Le marché du scotch représente un volume d’exportation de 4.9 milliards de livres sterling chaque année.

Investir dans des fûts de whisky permet d’obtenir un très bon rendement grâce à la maturation du whisky sur plusieurs années. Votre investissement prend de la valeur au fil du temps. L’achat d’un fût de whisky via un courtier spécialisé vous permet de bénéficier de prix d’achats particulièrement attractifs.

Pour être légalement commercialisé en tant que Scotch Whisky, le New Make Spirit (liquide formé par la fermentation et la distillation) doit mûrir dans un fût en bois, en écosse, pendant au moins 3 ans. Le fût doit être stocké dans un entrepôt sous douane agréé par le HMRC.

Le stockage du whisky dans un fût sur une longue période de temps augmente sensiblement la valeur du whisky, car au bout de quelques années, le whisky peut être légalement vendu comme du whisky écossais.

Quelques conseils pour bien réussir son investissement dans les spiritueux :

  • La qualité de la production est essentielle. Une production de qualité est nécessaire pour faciliter la vente. Il faut savoir trouver les bons partenaires. Pour cela, il est préférable d’entretenir des relations solides avec des distilleries bien établies.
  • Le fût de whisky doit bénéficier d’une assurance valide et d’un entreposage sous douane. Une négociation par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé dans les spiritueux est indispensable.
  • Il faut savoir faire preuve de patience. Un fût de whisky doit être stocké dans un entrepôt sécurisé où il va mûrir pendant quelques années. Pendant cette période, votre investissement va prendre de la valeur jusqu’à ce que vous décidiez de dégager des bénéfices par le biais d’une stratégie de sortie.

ATTENTION : 

Dans le secteur des spiritueux, la méfiance s’impose. Il faut se méfier des sociétés peu scrupuleuses. L’AMF met en garde les investisseurs. Pour être légalement considéré comme du scotch whisky, le whisky doit mûrir pendant au moins 3 ans dans un fût en bois stocké dans un entrepôt sous douane agréé par la douane.

Une certaine connaissance du secteur est nécessaire.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de conseils pour investir des fonds dans le secteur des spiritueux. Je dispose d’un carnet d’adresses de professionnels sérieux dans le secteur des spiritueux.

L’or ?

Le métal jaune a toujours été considéré comme une valeur refuge. Un placement tangible qui résiste aux crises financières et surtout à l’hyperinflation. L’or a atteint un nouveau record le 6 août 2020 à 2063 dollars.

Vu la forte progression du cours du métal jaune depuis quelques années, on se demande si en fin de compte, il n’est simplement pas trop tard. D’autant que le métal jaune semble néanmoins stagné au-dessous une importante ligne de résistance fixée à 2000 dollars. Une barrière purement psychologique mais que les traders craignent.

L’immobilier à l’étranger ?

Investir dans l’immobilier à l’étranger est-elle une solution pour protéger ses capitaux ? En Bulgarie, la croissance économique reste forte. Le contexte sanitaire du Covid-19 ne semble pas affecter la hausse des prix dans l’immobilier surtout dans la capitale Sofia.

En Bulgarie, malgré les confinements successifs en Europe, on assiste à une hausse des prix général dans l’immobilier de 7.50% (dont 8% dans l’immobilier ancien et 6.7% dans l’immobilier neuf).

Hausse des prix dans l’immobilier en Bulgarie (d’après l’institut national des statistiques bulgare) : 

Immobilier hausse des prix

La rentabilité locative semble être assez élevée.

Des comptes bancaires ou des placements en assurance-vie ?

Les établissements bancaires ne sont pas à l’abri d’une faillite. En cas de faillite, votre capital est couvert à hauteur de 100 000 euros maximum (en France). Pour des dépôts supérieurs à 100 000 euros, vous n’êtes pas assuré de récupérer l’intégralité de votre capital en cas de faillite.

A côté de cela, les placements bancaires sont peu rémunérateurs, car très souvent composés d’obligations monétaires qui ne rapportent presque plus rien.

Un placement bancaire ne permet pas de compenser la hausse des prix. En cas d’inflation, vous allez perdre du pouvoir d’achat.

Mon avis :

Entre la grande débâcle boursière de mars 2020 et maintenant, on est passé en l’espace d’un an et demie à une période d’euphorie boursière. Il est vrai que les plans de relance sont très dynamiques. Plus de 2 800 milliards de dollars ont été injectés dans l’économie américaine. Du jamais vu. L’Union européenne de son côté a également prévu un plan de relance très vaste de 2 018 milliards d’euros.

Les plans de relance sont efficaces pour la relance à court terme de l’économie mondiale. La relance de l’économie mondiale se fait en grande partie par la relance des importations vers les USA. Les pays les plus exportateurs vers les USA profitent au maximum de ce plan de relance.

La force des plans de relance justifie en grande partie l’euphorie des marchés financiers.

Les experts financiers, comme Michael Burry, Jeremy Grantham, Leon Cooperman, Kevin O’Leary, Stanley Druckenmiller, Robert Kiyosaki, Gary Shilling ou encore Eric Bourguignon, prédisent tous un Krach boursier épique. Du jamais vu !

Tous ces experts sont reconnus dans la communauté financière pour la qualité de leurs prédictions. Ils prédisent tous une correction boursière épique. D’après Jeremy Grantham, «Nous devrons vivre, potentiellement, probablement, avec la plus grande perte de valeur perçue des actifs que nous ayons jamais vue».

Alors que le monde fait face à la plus grave crise sanitaire de l’histoire moderne, les marchés enregistrent des records. On est en pleine bulle financière. Même les sociétés les moins bien valorisées sont plus chères que les sociétés les mieux valorisées avant le Krach de 2020.

Il est de mon devoir d’informer mes lecteurs sur un risque d’effondrement boursier. On ignore encore si cette correction éclatera dans quelques semaines ou dans quelques mois.

Un effondrement financier est à craindre dans le courant des prochaines semaines ou prochains mois. Les marchés financiers sont surévalués.

Les prochaines semaines seront décisives. On doit notamment surveiller l’efficacité des vaccins face aux nouveaux variants, la progression du virus à l’échelle mondiale ainsi que le taux de vaccination.

La plupart des pays n’auront certainement plus la capacité financière de résister à un nouveau confinement. De nouvelles injections d’argent frais dans l’économie vont se faire au détriment de l’inflation et des taux d’intérêt.

Certaines solutions d’investissement semblent très prisées par les investisseurs pour se protéger contre une chute des marchés financiers. Je pense notamment aux spiritueux ou encore à l’immobilier.

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez mettre en place une stratégie d’investissement personnalisée afin de protéger vos capitaux contre une hausse des prix ou une chute des marchés financiers.

MES SERVICES :
  • 1
    Bilan patrimonial sur mesure

    Audit patrimonial sur mesure de votre situation financière.

  • 2
    Immobilier à l'étranger

    Accompagnement lors d'un investissement immobilier à l'étranger.

  • 3
    Expatriation / retraite à l'étranger

    Accompagnement lors d'une expatriation (ou départ à la retraite) à l'étranger.

  • 4
    Diversification et sécurisation de placement

    Conseil en vue d'assurer la diversification et la sécurisation des placements.

  • 5
    Optimisation fiscale

    Conseils pour optimiser votre fiscalité et réduire votre imposition.

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus 15 ans.
J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, Protéger et transmettre votre patrimoine en tout sérénité »
J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir...

Vous voulez me contacter ?
Logo BFM Mes interventions sur BFM Business TV
Solutions personnalisées avec un service gratuit et sur mesure

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

Mon patrimoine sur mesure C'est gratuit et sans engagement !