+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Payer en espèces vaut-il une injure? l’exemple Europe de l’Est

par | 17 Jan 2015 | Europe

En Europe de l’Est mais aussi de l’Ouest, le fait de payer en espèces, gagne de plus en plus de terrain.

 

Ce phénomène fait son effet sur les pratiques habituelles dans le commerce ainsi que sur l’infrastructure qui arrive à gérer cette exigence. Selon SIX Payment Services, le leader européen du domaine disposant déjà d’agences en Hongrie, en Pologne, en Slovénie et faisant son apparition sur les marchés de la République tchèque, de la Croatie et de la Slovaquie, le défi pour ceux qui soutiennent cette forme de paiement, varie en fonction du pays en question.

Il y a des conservateurs pas seulement en Europe de l’Est…

En Allemagne c’est la méfiance qui freine l’usage. Les Allemands n’aiment pas s’endetter donc il n’y a pas de forte demande pour la carte de crédit. Par contre, dans les pays anglo-saxons, c’est une habitude répandue d’utiliser la carte bancaire qui favorise ensuite l’emploi de la carte de crédit. Si cela est vrai, pour les Allemands méfiants, les développements de la carte bancaire ne sont pas tellement importants : ils attribuent peu d’intérêt au paiement sans contact. La percée allemande est plus significative quand il s’agit des achats on-line dont les Allemands raffolent et dans ce cas ils utilisent bien évidemment leur carte.

Les allemands sont prudents avec la carte bancaire.

En Suisse, au Luxembourg et au Liechtenstein le paiement sans espèces va de soi: ces dernières années le nombre des achats on-line a augmenté considérablement. En raison des devises différentes, c’est surtout pour les Suisses et les habitants du Liechtenstein que le paiement avec carte est intéressant : en Europe, ils ne doivent pas se soucier d’avoir de devises. Puisqu’il s’agit de pays riches, la majorité des détenteurs de carte bancaire règle ses achats avec la carte de débit ce qui laisse un développement potentiel important pour les cartes de crédit. Peu à peu, les nouvelles technologies (par exemple le paiement avec téléphone mobile) sont adoptées.

En Autriche, de préférence, on paie avec la carte de débit mais le paiement sans contact ou avec le téléphone portable sont également présents. En même temps, la protection du marché intérieur est remarquable : en plusieurs endroits équipés des terminaux de paiement, on ne peut utiliser que la carte Maestro à côté des cartes du pays.

 

…et les Italiens qui changent d’avis… En Italie, c’est le paiement en espèces qui prime mais les cartes prépayées sont de plus en plus utilisées. Les banques et la Poste émettent celles-ci volontiers : puisque beaucoup d’Italiens n’ont pas de compte bancaire, le risque de crédit peut être ainsi diminué. Le nombre des immigrés est important en Italie.

En Italie, on aime les cartes pré payées!

En raison de la procédure d’identification très contraignante, normalement ils n’auraient pas la possibilité d’ouvrir de compte courant, c’est pour cela qu’ils utilisent la carte prépayée. Même si l’interdiction de régler l’achat au-dessus de cinquante euros en espèces ne s’est pas révélée efficace, la volonté de repousser l’économie noire et la corruption veut que l’achat au-dessus de mille euros ne puisse pas être payé en espèces.

 

Si vous voulez payer en espèces, allez ailleurs ! Le progrès est possible même dans les pays scandinaves : dans tous les domaines de la vie, la priorité est au paiement avec carte, souvent même c’est le seul moyen. Dans le commerce et la restauration, le paiement en espèces n’est pas bien vu dont les raisons sont : l’hygiène, la sécurité, le confort et la volonté de rendre plus difficile la délinquance.

 

Quand le retard se transforme en avantage… La Hongrie et la Pologne « jouissent » de l’avantage de leur infrastructure sous-développée. Grâce à cette situation ambiguë, ils peuvent tout de suite adopter la technologie la plus moderne : les deux pays sont en tête de la commercialisation des cartes sans contact ce qui leur permet de sauter une étape et d’accepter la nouvelle technologie plus rapidement.

Le retard technologiques des pays de l’Est est une force pour imposer les nouveaux moyens de paiement.

Malgré cela, le pourcentage des paiements en espèces reste élevé, selon les données plus ou moins fiables de SIX Payment Services, en Pologne, il atteint les 90%. (Source : http://privatbankar.hu 18/09/2014 / traduction : docteur Andréa Molnar)

 

Les nouveaux moyens de paiements : un avantage pour les pays d’Europe de l’Est?

Alors, oui, les européens aiment les espèces.

Pourtant, on a du mal à y croire mais la révolution des moyens de paiement va se développer probablement plus vite dans les pays d’Europe de l’Est.

On le voit en Hongrie et en Pologne car il est plus simple de partir sur de nouveaux systèmes informatiques quand on est en retard technologique.

C’est sans doute aussi un moyen pour crédibiliser ces économies et couper court à l’argent non déclarée.

Le nouveaux moyens de paiement vont crédibiliser les économies émergentes en Europe.

Sans être une injure, la disparition progressive des espèces en Europe de l’Est pourrait être un outil non négligeable pour avoir confiance en ces économies émergentes!

Je tenais à vous présenter mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2015 : que le blog gestion de patrimoine puisse continuer à vous aider pour mieux comprendre et gérer votre patrimoine!

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This