Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Edito
0

Les âmes perdues de la gestion de patrimoine

Les âmes perdues de la gestion de patrimoine
par cyril jarnias - le 18 mars 2018

Faites-vous partis des âmes perdues de la gestion de patrimoine?

Chose n’est pas coutume, je reprends un petit édito sur mon blog sur gestion de patrimoine.

L’objectif de cet édito est de savoir comment construire protéger et transmettre efficacement son patrimoine.

L’arrêt des éditos, chers lecteurs, vient tout simplement que notre ami google se moque totalement de mes pensées patrimoniales.

Il veut comme vous dans vos recherches du concret, du sonnant et trébuchant pour que vous gagnez plus ou que vous payez moins d’impôt. Il veut des articles où vous faites des recherches.

Il y a donc peu intérêt à écrire des pensées plus ou moins intéressantes si personne ne vient vous lire car ce n’est pas votre recherche sur google.

L’édito n’est pas l’ami de google, il ne fera pas connaître mon site. Néanmoins, il peut être bon cher lecteur, parfois, de vous donner mon sentiment sur la gestion de patrimoine et surtout celle de votre patrimoine.

 

C’est le dur constat que je fais depuis de nombreuses années entre la recherche immédiate de plaisir patrimonial sans grand effort de lecture et la volonté de lire vite et peu des internautes, j’ai du faire des choix éditoriaux.

Cela permet à mon blog maintenant de bien se développer.

Il a permis également de se faire connaître : c’est notamment pour cela que vous voyez plus régulièrement ma « bobine » Cyril JARNIAS sur BFM sur ma chaine youtube notamment.

J’ai donné ma vision de ce que doit être le métier de conseiller en gestion de patrimoine sur BFM :

 

Si souvent les sujets sont traités sont clairs par mes propos, dites vous bien qu’ils sont à l’image des longs articles sur le site, le fruit de longues heures de travail.

Ce travail, je vous le donne gratuitement sur mon site.

Pourquoi donc écrire un nouvel édito sur les âmes perdues de la gestion de patrimoine?

J’ai mis voilà bientôt deux ans un chat sur mon site.

J’avoue que j’ai de tout en terme de questions (et même parfois quelques insultes bien pathétiques d’ailleurs).

Elles sont enrichissantes pour moi car elle valide à quel point le déficit est grand auprès de l’épargnant, du chef de famille, du jeune étudiant ou encore de l’actif ou encore futur retraité.


Les questions fréquentes sur la gestion de patrimoine et mes réponses :

  1. Ai-je besoin d’un conseiller en gestion de patrimoine? Non tout le monde n’a pas besoin d’un médecin du patrimoine. Parfois, il suffit juste d’apprendre les bases et de faire preuve de bon sens : je pense au jeune actif en construction patrimonial ou celui qui a tout misé dans le remboursement de sa résidence principale et qui devra épargner un peu sur de l’épargne de précaution le temps de rembourser ses dettes et se refaire un matelas pour de futurs investissement.
  2. Pour le jeune salarié, il faut commencer à épargner pour anticiper les coups durs d’une vie professionnelle souvent instable et d’une retraite classique virtuelle ou peut être anticiper la protection de sa famille ou le coût de l’éducation de ses futurs enfants…
  3. Pour le futur retraité à un tournant patrimonial : l’aide me semble évidente, transmission, complément de retraite, analyse des placements actuels, il y a de quoi faire …
  4. Pour un couple qui a passé le cap de la résidence principale, vous avez de nouvelles étapes pour construire. Mais, attention à faire les bons choix, sinon…
  5. Pour le fortement fiscalisé, oui vous devez réfléchir globalement avant de courir vers la défiscalisation coûteuse.
  6. Pour le rêveur « technologique » : je voudrais acheter des crypto monnaies pour financer ma retraite… Sans doute ignorant ou risquophile… Savez-vous que c’est risqué? Comment espérer avec autant de risque et de variation sur les cours constituer une retraite complémentaire. J’avoue que j’ai pris lorsque j’ai eu les questions de cette personne.
  7. Le millionnaire étranger futur investisseur dans l’immobilier Budapest en Hongrie : « Bonjour Monsieur JARNIAS, j’ai des millions de dollars à investir. Vous avez des contacts en Hongrie? ». Dès que je pose la question sur l’origine des fonds, je n’ai plus de réponses ou « du grand n’importe quoi… ».
  8. L’investisseur prudent mais qui cherche « à faire des coups » : c’est un profil proche des 50 ans, il a accumulé un peu d’épargne. Il a peur de perdre ses capitaux. Il cherche des petits investissements, beaux rendements, belle liquidité et pas ou peu de fiscalité. On va dire le genre d’investissements qui ne peut totalement exister. Il a du patrimoine sans totalement en avoir car il se retrouve face aux problématiques classiques retraite, financement de l’éducation des enfants, patrimoine peu ou pas diversifié, souvent endetté avec la résidence principale et surtout souvent une faible rentabilité sur la masse la plus importante de ses capitaux. Je trouve légitime sa demande mais il devra saisir les opportunités qu’il rencontrera et se dire que rien n’est pas parfait. Par contre, s’il ne fait rien et attend, sa diversification et sa construction « patrimoniale » ne se fera jamais.

Ainsi de suite…

Rassurez-vous, j’ai aussi des personnes adorables qui savent faire preuve de bon sens. Ils apprennent, posent des questions logiques et savent écouter se remettre en question.

Selon moi, le conseiller en gestion de patrimoine a donc tout son intérêt pour peu que vous soyez fiscalisé, pas ou diversifier avec vos placements, que vous disposiez d’un peu de capital ou de levier de crédit pour investir ou encore que nous n’avez pas de stratégie pour transmettre efficacement votre patrimoine. L’idée sera de construire, protéger et transmettre efficacement votre patrimoine.

 


Mais qui sont ces âmes perdues de la gestion de patrimoine?

Elles sont celles qui pensent tout connaître par l’illusion de connaissance d’internet.

Mesdames, Messieurs, vous n’avez pas l’expérience et encore moins le réseau et surtout l’envers du décors dont disposent les professionnels de la gestion de patrimoine.

  • Vous avez les âmes envoutées par l’immobilier qui découvrent que la donne change : fiscalité plus forte, coût de transmission qui vont faire mal, montage SCI pas ou peu utile et qui découvrent la lourdeur au fil des années des locataires plus ou moins solvables… Elles ont souvent un cumul de crédit dans tous les sens, font des travaux à tout va… Puis, à un moment, elles découvrent que c’est trop lourd à gérer, trop fiscalisés ou que les droits de succession seront élevées. Pire, elles n’ont pas même appris à leur famille les rouages de leurs montages s’il arrive quelque chose…
  • Vous avez les âmes  » joueuses ou fans du risque » ou « boursicoteuses », elles se font et se refont au fil des remontées de marché. Elles parlent plus de leurs petites réussites mais pas de leurs « gros bouillons boursiers ». Elles n’auront jamais la connaissance des initiés et se bercent d’illusion sur le fait que la bourse permet de devenir riche…
  • Je pourrais parler des âmes opportunistes : je prends le savoir mais je ne donne rien. Elles s’étonnent que je ne donne pas tout mon savoir tel une association caritative alors que contrairement à mes confrères CGP je ne touche pas de belles commissions en immobilier ou de récurrent financier. C’est ça être vraiment indépendant Mesdames, Messieurs les lecteurs. Tout est gratuit dans ce bas monde?
  • Vous avez les âmes qui savent tout ou pensent tout savoir : alors pourquoi me contacter? Vous ne trouvez donc pas les bonnes réponses patrimoniales? Etrange? Tout à un coût cher lecteur…

Maintenant, j’ai conscience que mon modèle ne fait pas rêver le monde des conseillers en gestion de patrimoine car pour avoir une belle villa au soleil, un joli carrosse à 5 ou 6 chiffres ou être au soleil sur des plages paradisiaques aux frais la princesse clientèle, il va falloir vendre du beau produit… Je caricature toute la profession n’est pas dans ce cas.

Mais, après tout, aucun reproche à avoir car vous donnez ce que veut cette clientèle. Elle découvre parfois que ce coût peut lui coûter un peu cher… Est-elle vraiment accompagnée? Où sont les risques? Les limites? Le client a-t-il vraiment du service? Pas toujours malheureusement, vous le savez. Que se passe-t-il une fois que le ou les beaux produits sont vendus? Quel suivi? Quel rendement? Quelle liquidité? Quel risque?

Je tiens d’ailleurs à remercier ceux qui m’ont fait confiance par mon approche service : 0 produit mais de l’accompagnement sur le plan patrimonial. 

 

Les épargnants ou contribuables commencent à comprendre que la solution produit ne répond pas globalement à leurs problématiques patrimoniales. De fait, faire le choix d’un médecin famille sans vente de produits les aide vraiment et en toute indépendance et surtout objectivité.

Je ne vois pas comment on peut être réellement indépendant dans les produits proposés quand le gros de son chiffre d’affaires et donc de sa survie dépend de l’impératif de vendre des produits et donc de s’assurer une marge confortable pour sa survie (légitime).

 

Je comprends également la grand partie des conseillers en gestion de patrimoine :

ils ont en moyenne à minima à 10000 euros de charges fixes avec toutes les obligations règlementaires toujours plus forte pour vendre un produit. Il est logique pour leur survie de devoir « coûte que coûte vendre du produit ». Sachant que le financier (assurance vie avec les frais de gestion, scpi…) mettra du temps pour générer un récurrent et ce type de rémunération va s’arrêter totalement tôt ou tard.

S’ils ne vendent pas de l’immobilier  de défiscalisation ou pas (Pinel, LMNP, Girardin, nue propriété, Malraux ou autre), ils ne peuvent pas s’en sortir.

Exemple : pour un CGP qui voudrait au moins 2000 euros nets par mois (rien de « délirant »), j’ai fait le calcul avec un futur conseiller en gestion de patrimoine. Entre 10000 euros de charges diverses (S’il vend produit : adhésion à une chambre professionnelle, coût de la carte professionnelle immobilière, coûts des formations, coût des locaux, voiture transport, logiciel pour suivre les portefeuilles clients et faire du bilan…), vous ajoutez les cotisations sociales et taxes > 60% de son chiffre d’affaires…),

s’il ne vend pas au moins 6 biens immobiliers et du produit financier (avec des frais d’entrée souvent à 0), il ne peut pas s’en sortir.

Ne biaise-t-on pas alors de fait le conseil patrimonial avec un tel modèle économique? Le CGP devient alors un vendeur d’immobilier sous couvert de la gestion de patrimoine… Quand je vois dernièrement, le souhait des pouvoirs publics de limiter les commissions sur l’immobilier Pinel, comment le CGP pourra s’en sortir? On risque de casser la concurrence et on tombera dans le monopole de quelques promoteurs et des banques. La faute à qui?

A côté, il a un possible client (méfiant et ne supportant plus le démarche commercial) qui va lui reprocher de vendre un produit où il va toucher une commission mais le client ne veut pas payer le service pour cette indépendance et permettre au CGP de vivre par le service.

C’est une problématique sans fin, je m’interroge… Je pense qu’il faut trouver un compromis entre un minimum d’honoraires au départ pour permettre au CGP de vendre une expertise et de s’assurer un fixe de base et du commissionnement produit dont le client aura pu analyser au mieux l’offre concurrentielle proposée. L’un ne va pas s’en l’autre si on souhaite des commissionnements justes.

En fait, le futur client patrimonial ne veut-il pas le beurre et l’argent du beurre avec le conseil patrimonial sans coût au départ?

Je suis régulièrement confronté à des personnes qui me contactent et souhaitent être aidé sur le plan patrimonial. Ils s’informent sur internet, cherchent les bonnes affaires mais n’ont pas au final les bonnes connaissances pour avancer et le bon réseau. Malheureusement, ils veulent bien un accompagnement gloable, une offre moins chère mais en aucun cas payer le ticket d’entrée pour cette réelle indépendance et cet accompagnement sur mesure.

Dans n’importe quel domaine, la clé, c’est le réseau et il a un coût. Ici, c’est accepté de payer des honoraires au départ pour casser la problématique de l’indépendance par la vente de produits et les commissions versées dessus.

 

Leurs problèmes patrimoniaux :

Trop d’impôt,

Pas de bons rendements dans les placements,

Achat d’immobilier (France ou étranger) mais lequel et comment,

la volonté de protéger et de transmettre efficacement leur patrimoine (avec le soucis des droits de succession),

Souhait de compléter sa retraite,

Protection de ses capitaux ou encore,

des placements actuels qui ne comprennent pas ou ont été mal conseillés.

Cyril Jarnias - Expert Gestion Patrimoine

Chers lecteurs, épargnants ou non, contribuables qui souhaitent construire, protéger et transmettre efficacement leurs patrimoines. Souhaitez-vous des vendeurs de produits (= gratuit au début mais pour quel coût?) ou être accompagné globalement et objectivement avec un expert et du service sur mesure (= mon approche)?

 

Jusqu’à présent, ils ont surtout des vendeurs en face à face ou au téléphone, ils n’ont pas ou plus confiance. Quelle solution pour plus de patrimoine alors?

Je tends à expliquer qu’il serait mieux d’apprendre plus, de passer d’abord sur du service par exemple et comparer objectivement. Malheureusement, ils veulent voir avant de prendre du service. Donc, nous tournons en rond et ils vont travailler avec le vendeur de produits qui aura vendu un rendement théorique et une baisse d’impôt souvent coûteuse.

Et vous  chers lecteurs, vous souhaitez quoi?

bon sens épargnant


Pour résumer la gestion de patrimoine, construire, protéger et bien transmettre son patrimoine, c’est du travail ou être accompagné par le bon professionnel indépendant.

Soit vous êtes autonome et vous ne supportez pas d’être épaulé, vous ferez des erreurs mais vous apprendrez de vos erreurs. Je le respecte et c’est votre choix.

Soit vous décidez moyennant finance (à déterminer suivant votre patrimoine et vos problématiques) d’être aidé par le bon conseiller en patrimoine.

Je ne pense que les français sont souvent des âmes perdues pour leur patrimoine. Ils ne prennent pas le temps de se former ou d’être vraiment accompagné. Ils doivent juste trouver le bon professionnel réellement indépendant.

A vouloir croire que tout est gratuit, ils se retrouvent avec des produits sont coûteux et non adaptés à leur situation patrimoniale. On parle par exemple de simple aspirine fiscale qui ne résoud rien sur la durée…

Il suffirait pourtant un instant qu’elles se posent autour d’un bilan patrimonial, une approche sur mesure et de l’accompagnement sur la durée…

Rassurez-vous, chères âmes ou lecteurs, vous n’êtes pas perdues, vous avez juste besoin du bon guide.

L’année 2018 entre prélèvement à la source sur l’impôt sur le revenu, impôt sur la fortune immobilier IFI, marchés financiers instables ou Krach boursier et immobilier toujours plus cher et fiscalisé, tout cela devrait vous inciter à faire les bons choix. Vous avez du bon sens et vous souhaitez réagir, je n’en doute pas!

Comme google n’aime pas les éditos et préfère les sujets que vous recherchez en priorité, j’invite mes lecteurs à partager cet article sur leurs réseaux sociaux : que mon travail ne serve pas à rien.

Merci encore pour vos lectures!

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias