+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Top 10 des solutions de défiscalisation pour 2022

Le TOP 10 des solutions de défiscalisation

Vous souhaitez réduire vos impôts ? Découvrez dans ce guide le TOP 10 des solutions de défiscalisation pour 2022.

Le choix d’une solution de défiscalisation varie beaucoup suivant la situation patrimoniale et financière d’un individu. Est-ce que vous disposez d’un patrimoine ? A combien êtes-vous imposés ? Quelles sont les solutions de défiscalisation en 2022 ? Souhaitez-vous préparer votre succession ? Ce sont des questions importantes que l’on doit se poser.

Disclaimer : Les solutions de défiscalisation présentées dans ce guide ne constituent pas un conseil en investissement. Pour bénéficier d’une stratégie personnalisée, je vous invite à me contacter. Veuillez noter également que les dispositifs fiscaux indiqués dans cet article peuvent évoluer dans le temps. Je ne détaille pas non plus toutes les exceptions, et tous les montages fiscaux envisageables pour réduire efficacement sa base d’imposition.

Réduire ses impôts : comment choisir sa solution de défiscalisation ?

Comment choisir sa solution de défiscalisation ?

En tant que conseiller en gestion de patrimoine, j’aide régulièrement mes clients à réduire le poids de la fiscalité. Avant de conseiller une ou plusieurs solutions de défiscalisation, il est essentiel de faire un état des lieux complet de votre situation patrimoniale, vos objectifs patrimoniaux et votre tolérance au risque en tant qu’investisseur.

 

N’oubliez pas que j’offre un service gratuit de 15 minutes de diagnostic patrimonial. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.

Votre tolérance au risque

 

Votre tolérance au risque joue un rôle essentiel dans la sélection d’une solution de défiscalisation. Si vous n’acceptez pas l’idée de risquer une partie de votre capital, l’assurance-vie en fonds euros est par exemple une solution à considérer, mais si dans le cas contraire, vous acceptez de perdre une partie ou la totalité de votre capital, on pourra ainsi vous orienter vers un placement plus dynamique (comme un placement en action par exemple).

Vous avez de la trésorerie ou pas ?

 

Votre trésorerie joue également un rôle essentiel dans la sélection d’une solution de défiscalisation. De combien de fonds pouvez-vous immoblilier ? Pendant combien d’années ? Avez-vous besoin de recourir à un endettement pour financer votre investissement ?

Vos objectifs patrimoniaux

 

L’investissement dans une solution de défiscalisation suppose d’immobiliser souvent une partie importante de votre patrimoine pendant plusieurs années. Il est donc essentiel d’examiner en détail vos objectifs patrimoniaux sur le long terme. Souhaitez-vous investir aujourd’hui pour vous constituer un capital disponible au moment de votre retraite ? Réduire vos impôts aujourd’hui en investissant votre bas de laine ? Faire travailler vos économies tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt ? Contribuer au développement de l’économie nationale en investissant dans le capital initial d’une entreprise ? Dans combien de temps souhaitez-vous sortir de votre investissement ?

Une réduction fiscale, dans quel but ? IR, IFI, succession,… ?

 

Pour ce qui est de l’impôt sur le revenu, on aura tendance à rechercher plutôt une solution de défiscalisation où les sommes investies seront déductibles du revenu imposable. Nous détaillons dans ce dossier quelques solutions de défiscalisation utilisées pour réduire le poids de l’impôt sur le revenu.

 

Si vous cherchez à réduire le poids de l’impôt sur la fortune immobilière, il existe également quelques solutions comme par exemple l’investissement dans un groupement foncier viticole (GFV) qui vous permet de réduire jusqu’à 75% le poids de l’IFI.

En matière de donation ou succession, on doit également s’orienter vers certains types de solutions de défiscalisation.

Important :

Un conseiller en gestion de patrimoine peut vous aider à sélectionner la bonne solution de défiscalisation. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Investir dans des entreprises : la solution de défiscalisation ?

Investir dans des entreprises : la solution de défiscalisation ?

Chaque situation patrimoniale est unique. Pour des conseils personnalisés, je vous invite à me contacter. J’offre actuellement un service de diagnostic patrimonial à tous les lecteurs (15 minutes d’assistance gratuite).

Les FCPI et les FIP

 

Une solution pour réduire efficacement ses impôts consiste à investir dans un FCPI. Le FCPI est un dispositif que l’on détaille ci-dessous.

Qu’est ce qu’un FCPI et un FIP ?

 

Un FCPI est un fonds qui vous permet d’investir dans le capital d’une PME innovante, tout en bénéficiant en même d’une réduction d’impôts.

 

Le FIP est un fonds d’investissement de proximité qui est spécialisé dans le financement des PME. En investissant dans un FIP, on peut bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu mais il faut respecter cependant certaines conditions. En règle générale, le fonds permet d’investir plutôt dans des PME régionales.

Qui peut bénéficier d’une réduction d’impôt ?

 

La souscription de parts de FCPI ou FIP est ouverte à toute personne physique à condition d’être domiciliée fiscalement en France. La souscription s’effectue par l’intermédiaire de versements en numéraire.

 

On peut bénéficier d’une réduction d’impôts à condition de respecter certaines conditions.

Quel est le montant de la rédaction d’impôt ?

 

La souscription de parts de FCPI ou FIP donne droit de bénéficier d’une réduction d’impôts dont le montant varie en fonction de la date de souscription. Pour des versements à compter du 10 août 2020, la réduction d’impôt est égale à 25% du montant des versements dans un FCPI. Tandis que pour les versements effectués jusqu’au 9 août 2020, la réduction d’impôt est égale à 18% du montant des versements dans un FCPI.

 

Investir dans un PEA

Un PEA est un Plan d’Epargne Action, c’est un dispositif qui vous permet d’investir en Bourse sur le long terme, tout en bénéficiant en même temps d’une exonération d’impôts (sous certaines conditions).

Bon à savoir :

On distingue notamment deux types de PEA : le PEA classique (bancaire ou assurance) et le PEA PME. Les conditions de défiscalisation varient en fonction du contrat, de la date de souscription ainsi que quelques conditions.

Qui peut bénéficier d’un PEA ?

 

Un PEA peut être ouvert exclusivement par une personne adulte domiciliée fiscalement en France. La loi n’autorise qu’un seul plan d’épargne actions par personne, mais votre époux (ou épouse) ainsi que les personnes à votre charge peuvent (sous certaines conditions) ouvrir également un compte PEA à leurs noms. Mais veuillez noter cependant que le PEA des enfants à charge est limité au montant des versements à 20 000 euros (il s’agit bien d’une limite au niveau des versements, les intérêts ne sont pas comptabilisés dans cette limite bien évidemment !).

Quelles sont les conditions pour défiscaliser avec un PEA ?

 

Un PEA classique est soumis à un plafond de versement fixé à 150 000 euros (sauf pour les enfants à charge).

 

Pour que le PEA soit valide, les sommes versées sur un contrat PEA doivent être investies dans un portefeuille d’actions européennes. Mais des conditions plus précises sont définies par l’article L221-31 du code monétaire et financier. On vous invite à consulter cet article ici.

 

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter la rubrique d’informations sur le site du service public.

Défiscalisation avec le PEA-PME

 

Le PEA-PME est un dispositif fiscal qui ressemble comme deux gouttes d’eau au PEA classique, à la différence que l’on doit investir dans des petites et moyennes entreprises (PME) ou bien dans des entreprises à taille intermédiaire (ETI).

 

Si vous avez des questions sur le PEA-PME, je vous invite à me contacter. Le premier diagnostic patrimonial de 15 minutes est offert.

Qui peut ouvrir un PEA-PME ?

Le plafond de versements pour un PEA-PME est fixé à 225 000 euros (donc légèrement plus élevé qu’un PEA classique). On ne peut ouvrir qu’un seul plan d’épargne actions par personne (limite de deux PEA par foyer fiscal).

Important :

Mais attention, les personnes à votre charge ne peuvent pas ouvrir de PEA (enfants rattachés à votre foyer fiscal).

Un PEA-PME efficace pour dynamiser votre portefeuille d’actions

 

Le PEA-PME est un dispositif qui vous permet non seulement de réduire vos impôts, mais en plus de financer le développement d’entreprises. Le PEA-PME vous donne en effet le droit d’investir dans des actions, des parts de SARL, ainsi que quelques autres actifs financiers (comme des obligations par exemple).

On peut investir avec cette solution de défiscalisation dans une entreprise de moins de 5000 personnes ayant moins de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires (avec un total bilan ne dépassant pas le cap de 2 milliards d’euros). Pour une entreprise négociée sur un marché boursier réglementé, la capitalisation boursière ne doit pas dépasser en plus le cap de 1 milliard d’euros sur au moins des quatre derniers exercices comptables.

Quelle est la fiscalité applicable sur un PEA-PME ?

 

La fiscalité applicable sur les revenus d’un PEA-PME dépend principalement de la date des retraits. Veuillez en outre noter que les revenus d’un PEA-PME sont soumis aux prélèvements sociaux quelque soit la date du retrait.

Investir dans les PME pour défiscaliser

Bon à savoir :

La souscription au capital d’une petite entreprise peut vous donner le droit de bénéficier d’une réduction d’impôt. Le dispositif fiscal de réduction d’impôt est prolongé en 2021 par un décret paru dans le Journal Officiel le 8 mai 2021. Depuis le 10 août 2020, le montant de la réduction d’impôt passe de 18% à 25%.

La loi Madelin (ou IR – PME) est un dispositif fiscal qui vous donne le droit de bénéficier d’une défiscalisation importante en investissant dans le capital d’une PME. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 25% pour les versements effectués dans le capital d’une entreprise (par souscription numéraire au capital initial d’une entreprise ou bien en cas de souscription numéraire à une augmentation de capital).

Qui peut bénéficier de cette solution de défiscalisation ?

 

Le dispositif fiscal de réduction d’impôt par souscription au capital d’une PME est réservé aux personnes physiques résidant en France (mais dans une certaine mesure à certaines sociétés, me consulter pour plus d’informations).

 

L’investisseur doit effectuer une souscription numéraire (en argent donc) au capital initial d’une PME ou bien lors d’une augmentation de capital d’une PME en phase d’amorçage, d’expansion ou de démarrage.

Important :

Pour éviter un risque de redressement fiscal, il convient de respecter certaines règles. L’investisseur doit par exemple s’engager à conserver les titres reçus pendant une durée minimale de 5 ans. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Quelle entreprise est compatible avec cette solution de défiscalisation ?

 

Pour pouvoir bénéficier de cette solution de défiscalisation, il faut investir dans une société éligible au dispositif fiscal IR / PME. L’entreprise doit notamment avoir son siège social en France (ou dans un autre état de l’espace économique européen). L’entreprise doit également être considérée comme une PME selon la définition européenne (selon la définition de la Commission Européenne). L’entreprise doit également être récente (moins de 7 ans). L’entreprise doit rechercher des capitaux dans le cadre d’une phase d’expansion, de démarrage ou encore d’amorçage. L’entreprise doit être soumise à l’impôt sur les sociétés (IS).

D’autres conditions peuvent s’appliquer (source). Nous pouvons mettre en place une stratégie complète pour réduire considérablement vos impôts sur les prochaines années. N’hésitez pas à me contacter pour bénéficier d’un diagnostic patrimonial gratuit et complet.

Quel est le montant de la réduction ?

Le montant de la réduction d’impôt est égal à 18% de la valeur des versements effectués jusqu’au 9 août 2020, tandis que les versements effectués à compter du 10 août jusqu’au 31 décembre 2021 donnent le droit de bénéficier d’une réduction d’impôt égal à 25% sur le montant des versements. A la date de rédaction de cet article, on ignore encore si le dispositif Madelin sera prolongé en 2022 (et surtout dans quelles conditions !).

Important :

Veuillez noter également que la loi prévoit également un plafond au niveau du montant des versements. Les versements sont retenus dans la limite de 50 000 euros pour une personne veuve, divorcée ou célibtaire, et 100 000 euros pour une personne en couple (mariée ou pacsée).

Si votre investissement dépasse ce plafond, vous ne perdez pas pour autant le bénéfice du dispositif fiscal. Le montant qui dépasse le seuil maximal donne ainsi le droit de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les quatre années suivantes dans conditions similaires.

Les autres solutions de défiscalisation moins risquées pour réduire ses impôts

Les solutions de défiscalisation les moins risquées

Le placement dans des entreprises n’est pas réservé à tous les investisseurs. En fonction de votre tolérance au risque, et si la préservation de votre capital d’investissement est vital, il peut être préférable de choisir un autre mode de placement. On vous présente ci-dessous quelques modes de placements dont la rentabilité est souvent faible, mais où le risque de perte partiel ou total de votre capital est aussi très faible.

Défiscalisation avec l’assurance vie

Bon à savoir :

En France, les contrats d’assurance vie sont rois. En 2021, et d’après la Fédération Française d’Assurance, la collecte en assurance vie a dépassé sur les huit premiers mois de l’année le montant record de 100 milliards d’euros. La preuve sans doute que les français apprécient ce mode d’investissement (le Covid est un peu passé par là aussi !).

Un contrat d’assurance-vie est une niche fiscale en France. Un contrat d’assurance-vie est un véritable couteau suisse dans le domaine de la gestion de patrimoine. On en trouve pour tous les goûts. On trouve bien sûr les plus prisés par les investisseurs particuliers : les fonds euros (sans risque de perte de capital), les fonds actions, les fonds immobiliers,…

Pourquoi défiscaliser avec un contrat d’assurance vie ?

Les revenus perçus sur un contrat d’assurance-vie ne sont pas imposés si il n’y a aucun rachat (partiel ou total) sur votre contrat. Dans le cas contraire, en rachat même partiel, les revenus d’un contrat d’assurance-vie peuvent éventuellement être imposés suivant votre situation.

Important :

La fiscalité applicable sur un contrat d’assurance-vie est complexe. Chaque situation est unique. Je vous invite à me contacter afin de faire le point sur votre situation financière personnelle. Je suis expert en gestion de patrimoine.

L’investissement dans les forêts pour défiscaliser

Autant vous le dire tout de suite, l’investissement forestier est peu rentable. On tourne autour d’une rentabilité nette de 2%. Par contre, en revanche, il s’agit d’une solution de défiscalisation très efficace pour réduire le montant de son impôt sur le revenu ou bien encore son impôt sur la fortune.

Bon à savoir :

Un investissement forestier constitue clairement une valeur refuge peu sensible à la conjoncture économique mondiale. Cet investissement doit également être conservé pendant plusieurs années afin de bénéficier d’une rentabilité correcte.

Qui peut bénéficier de cette solution de défiscalisation ?

 

Les conditions d’application varient suivant le programme fiscal : souscription directe de parts de GFF ou de société d’exploitation forestière (par souscription au capital initial ou lors d’une augmentation de capital), souscriptions de parts GFF sur le marché secondaire,…

Quel est le montant de la réduction fiscale ?

 

Le montant de la réduction fiscale varie suivant le mode d’investissement : achat d’un terrain en direct ou bien par l’intermédiaire d’un GFF (Groupement Foncier Forestier).

Pour un investissement en GFF (Groupement Foncier Forestier) :

 

Pour l’achat de parts nouvelles, lors de la constitution de capital initial ou lors de l’augmentation de capital d’un GFF, il est possible de bénéficier alors du dispositif fiscal IR PME, qui permet une réduction d’impôt de 25% (à compter du 10 août 2020) sur le montant total de l’investissement (dans la limite de 50 000 euros pour une personne célibataire, divorcée ou veuve OU 100 000 euros pour un couple marié ou pacsé). On ignore cependant si ce dispositif fiscal sera renouvelé en 2022.

Pour l’acquisition de parts GFF sur le marché secondaire, les investisseurs peuvent bénéficier (sous certaines conditions) du dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement en forêt. Ce dispositif a été mis en œuvre afin d’inciter les investisseurs à investir dans l’exploitation forestière. Ce dispositif permet une réduction importante d’impôt pour les contribuables éligibles (ou bien un crédit d’impôt sous certaines conditions). L’article 103 de la loi de finance 2021 prévoit d’appliquer ce dispositif fiscal jusqu’au 31 décembre 2022. La réduction d’impôt est fixée à 18% avec un plafond de 1026 euros pour une personne célibataire (plafond d’investissement fixé à 5 700 euros) OU bien 2052 euros pour un couple marié (plafond d’investissement fixé à 11 400 euros).

Important :

Le bénéficiaire de la réduction fiscale s’engage à conserver les parts de la société d’exploitation forestière ou les parts de la GFF pendant une durée minimale de 8 ans jusqu’au 31/12. Il faut donc savoir être patient ! La rentabilité obtenue doit clairement être un facteur à apprécier avant de se lancer dans ce montage fiscal.

Pour un investissement par achat direct d’une forêt ou un terrain boisé

 

Pour les investisseurs souhaitant acquérir une forêt ou un terrain boisé, la législation française prévoit un programme de réduction fiscale.

Important :

L’achat d’un terrain en direct suppose un investissement important, mais on doit également gérer le projet sur place, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde.

Défiscalisation pour les travaux forestiers

 

Si vous possédez une forêt, il est possible sous certaines conditions de bénéficier d’une réduction fiscale.

L’investissement dans le cinéma : une bonne solution de défiscalisation ?

 

Un SOFICA est une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel. La SOFICA a été créée par la loi du 11 juillet 1985 afin de collecter des fonds privés destinés à financer l’industrie cinématographique. Il est important de noter qu’une SOFICA peut être créée par un professionnel de l’audiovisuel ou bien encore par un établissement financier. L’autorité des marchés financiers (AMF) doit autoriser la commercialisation de la SOFICA auprès du public.

 

Ce qui est intéressant avec une SOFICA, c’est que les investissements réalisés dans les SOFICA vous ouvrent le droit de bénéficier d’une réduction d’impôt. Il s’agit donc d’une solution de défiscalisation.

Quel est le montant de la réduction d’impôt ?

La souscription de parts SOFICA vous ouvre le droit de bénéficier d’une réduction fiscale. Le montant de la réduction d’impôt sur le revenu dépend en réalité des sommes versées durant l’année d’imposition.

Bon à savoir :

La réduction fiscale maximale est de 5 400 euros (soit 30% de la somme de 18 000 euros). La réduction fiscale ne peut en outre pas excéder 25% du revenu net global. Mais le montant de la réduction fiscale peut être majoré lorsque certaines conditions sont réunies. N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples renseignements.

Mais attention, pour bénéficier des réductions fiscales, l’investisseur doit conserver les parts de SOFICA pendant une durée minimale de 5 ans.

La défiscalisation en préparant sa retraite : comment ça marche ?

La préparation de la retraite et l'optimisation fiscale ?

Il est possible de bénéficier, sous certaines conditions, d’une réduction fiscale à l’entrée ou parfois à la sortie d’un plan d’investissement. On vous présente ci-dessous quelques astuces que l’on utilise dans le domaine de la gestion de patrimoine pour réduire l’exposition fiscale d’une contribuable.

Le plan d’épargne entreprise (PEE) : définition et fiscalité applicable

 

Le plan d’épargne entreprise (PEE) est un dispositif qui permet aux salariés, avec l’assistance de leur entreprise, d’acquérir des valeurs mobilières, comme des actions, des obligations, des parts d’OPCVM, des bons de souscription, des titres de créances négociables,… Les salariés, ainsi que les entreprises peuvent ainsi effectuer des versements sur ce plan d’épargne. Vous pouvez découvrir les détails de ce dispositif ici.

La fiscalité applicable sur un plan d’épargne entreprise

Réduction de l’impôt sur le revenu sur les sommes versées

 

L’ouverture d’un plan d’épargne entreprise vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Les sommes versées sur un plan d’épargne entreprise sont exonérées d’impôts sur le revenu à condition de ne pas dépasser certaines limites. Le plafond est défini à 25% de la rémunération annuelle brute OU bien à 25% du plafond annuel de la Sécurité sociale (seuil défini à 10 284 euros en 2021).

Pas de taxation sur les capitaux à la sortie

 

La plus-value réalisée sur un plan d’épargne entreprise n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu (selon certaines conditions).

Bon à savoir :

Les sommes versées sont indisponibles pendant au moins 5 ans (sauf exceptions).

La défiscalisation avec le plan d’épargne retraite

 

Le PER est un nouveau produit d’épargne retraite. Il a été mis en application le 1er octobre 2019, et il remplacera progressivement les autres plans d’épargne retraite. Le PER donne le droit de bénéficier d’avantages fiscaux.

 

On vous dévoile ci-dessous quelques astuces pour réduire vos impôts à partir de ce nouveau produit d’épargne.

 

Il faut savoir qu’on distingue principalement trois types de plan d’épargne retraite

 

  • le plan d’épargne retraite individuel
  • le plan d’épargne retraite d’entreprise collectif
  • et le plan d’épargne retraite d’entreprise obligatoire.

 

Les PER d’entreprise collectif ou obligatoire sont des produits d’épargne proposés par une entreprise à ses employés. Nous allons donc vous présenter ici le plan d’épargne retraite individuel exclusivement.

 

La souscription d’un PER individuel est ouverte à tous. Le PER individuel est un système qui vous permet d’économiser pendant votre vie active, afin de bénéficier plus tard d’un capital lorsque vous aurez atteint l’âge de la retraite. Le capital peut vous être versé sous la forme d’une somme d’argent ou bien sous la forme d’une rente.

Comment réduire ses impôts avec un plan d’épargne retraite ?

 

Le plan d’épargne retraite est un dispositif fiscal particulièrement efficace pour réduire son imposition. Il faut savoir que tous les versements effectués sur un PER individuel au cours d’une année sont déductibles des revenus imposables de cette année, mais dans la limite d’un plafond par foyer fiscal. La plafond global varie en fonction de votre situation : salarié ou travailleur indépendant.

Pour un salarié, le plafond global correspond au montant le plus élevé entre le montant correspondant à 10% des revenus professionnels (nets de cotisations sociales et de frais professionnels) avec une déduction maximale fixée à 32 909 euros (pour l’année 2020) OU bien 4 114 euros (pour l’année 2020).

Bon à savoir :

Mais attention, si vous ne déduisez pas ces versements de votre revenu imposable, il faut savoir que vous obtiendrez un avantage fiscal lors de votre retrait du PER individuel. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Pour un travailleur indépendant, la plafond défini varie en fonction du bénéfice imposable du travailleur indépendant (avec un minimum de 4114 euros).

 

Chaque situation est unique, il est de toute façon essentiel de vous informer en détail sur le champ d’application de cette solution de défiscalisation. Pour mettre au point, une stratégie de défiscalisation complète, et pour bénéficier d’un premier diagnostic patrimonial de 15 minutes complet, je vous invite à me contacter.

Pour plus d’informations sur le plan d’épargne retraite, je vous invite à consulter ce dossier.

Les groupements fonciers viticoles : une solution de défiscalisation efficace

Un groupement foncier viticole (GFV) est une société civile non exploitante. Le groupement permet à un groupe d’investisseurs d’acquérir en commun une propriété viticole. Les apports des associés financent l’acquisition du domaine viticole.

Bon à savoir :

Le capital d’un groupement foncier viticole est fractionné en parts. Les parts sont souscrites par les associés. Les associés du groupement sont ensuite rémunérés chaque année.

En quoi un investissement dans un GFV peut être intéressant pour réduire ses impôts ?

 

Il est important de noter que les parts de GFV bénéficient d’une exonération partielle d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) à hauteur de 75% dans la limite de 101 897 euros, et à hauteur de 50% au-delà.

 

On bénéficie également d’un avantage en matière de succession ou de donation avec une réduction importante des droits de succession.

 

En matière de revenus, les revenus perçus par l’associé d’un groupement foncier viticole sont considérés, d’un point de vue fiscal, comme des revenus fonciers. Les revenus sont ainsi taxés à l’impôt sur le revenu selon le régime du micro-foncier (sous certaines conditions).

 

Les plus-values sont également taxées selon le régime des plus-values immobilières.

Conclusion : comment choisir sa solution de défiscalisation ?

Une opération de défiscalisation ne doit pas devenir une fin en soi. Il ne faut pas que la solution de défiscalisation vous pénalise sur les prochaines années. Il ne faut donc pas négliger la rentabilité d’un placement sur le long terme. Certaines solutions de défiscalisation comme l’investissement dans un GFP offrent une rentabilité très faible sur le long terme. Les gains obtenus à court terme (grâce à la réduction fiscale) vont ainsi limiter la rentabilité de votre patrimoine.

 

Les français sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Une opération de défiscalisation n’est pas forcément une solution à privilégier pour tous les contribuables. Une analyse patrimoniale est indispensable.

Pour optimiser votre défiscalisation, je vous invite à me contacter afin de faire le point sur votre situation patrimoniale. Nous pourrons alors mettre en place une stratégie complète efficace de défiscalisation.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This