Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Immobilier
0

Investir à Hong Kong pour une entreprise ou pour l’immobilier

Investir à Hong Kong pour une entreprise ou pour l’immobilier
par cyril jarnias - le 08 septembre 2019

Investir à Hong Kong  surtout pour les entrepreneurs ou pour de l’immobilier?

Investir à Hong Kong? Cette ville attise la convoitise des investisseurs, qu’ils proviennent de l’orient ou de l’occident. Cette ancienne colonie britannique est un exemple pour les pays du monde entier, car il a réussi à se distinguer en devenant une forte puissance que ce soit en matière d’économie ou de finance.

À l’échelle mondiale, Hong Kong détient l’un des systèmes d’impôts les plus avantageux.

Imaginez-vous aucune fiscalité sur l’impôt sur les sociétés si l’entreprise basée à Hong Kong ne fait de l’activité uniquement avec des sociétés étrangères!

 

 

Le taux d’imposition est régularisé en fonction du revenu. Les revenus faibles sont soumis à un niveau maximum imposable. En ce qui concerne les impôts sur le revenu, des taxes applicables sur le sol européen ne sont pas appliquées sur le sol hongkongais.

De par le monde, les personnes fortunées peuvent investir dans des pays comme la Suisse ou les États-Unis, mais nombreux sont ceux qui choisissent Hong Kong.

C’est un pays qui a toujours prouvé qu’il sait rester stable en matière de finance.

La proximité de Hong Kong avec la Chine (la première puissance économique mondiale) lui offre plusieurs opportunités pour élargir les échanges et la collaboration entre les deux pays. Un partenariat fructueux entre les deux parties et les investisseurs qui comptent s’y implanter.


Sommaire investir à Hong Kong :

  1. Hong Kong : histoire, situation géographique et économie
  2. Comment créer une société à Hong Kong
  3. Comment résider à Hong Kong
  4. Quelle fiscalité
  5. Le marché immobilier à Hong Kong
  6. Comment acheter à Hong Kong
  7. Conclusion

hong kong histoire

1. Hong Kong : histoire, situation géographique et économie

Histoire de Hong Kong :

  • Histoire proprement dite

Hong Kong a été colonisé par les Britanniques pendant 140 années. C’est en 1997 que le Royaume-Uni a arrêté son occupation au profit de la Chine. Ce fut grâce à l’accord sino-britannique conclu entre les deux pays. Cet accord eut pour objectif de rassurer la population hongkongaise. Cela signifie que leurs pays ne sont pas obligés de migrer vers le système de communisme. Toutefois, cet accord ne dure que 50 ans. Au-delà de cette période, personne ne peut prévoir les desseins de la Chine pour ce territoire.

À partir de 1997, Hong Kong est alors rattaché à la Chine. Mais il dispose d’un statut particulier. Il est alors appelé SAR, c’est un acronyme anglais, mais en d’autres termes, c’est la Région Administrative Spéciale. Il profite alors d’un statut particulier. Pour tout ce qui concerne la diplomatie et la défense, cette région est sous l’entière responsabilité du pays chinois. Par contre, il bénéficie d’une grande indépendance sur tout ce qui concerne la politique, la législation, le système judiciaire, l’économie et les finances.

  • Le domaine politique

Du point de vue politique, il est considéré comme partiellement indépendant. Il possède une autonomie partielle en ce qui concerne sa gestion :

  • À sa tête, il y a un chef exécutif. Ce dernier prend le pouvoir après avoir été élu au suffrage universel par un conseil électoral. Des modalités bien précises mentionnent les procédures de son élection.
  • Au conseil législatif, on compte 70 députés. 30 de ces membres doivent être des prochinois et le reste est élu, à l’instar du chef exécutif, au suffrage universel.

En 2014, la Chine a voulu interférer dans le processus électoral, ce qui a causé une grande manifestation. Il avait proposé de présélectionner les candidats éligibles pour siéger en tant que chef de l’exécutif. Ce qui a donné naissance au mouvement des parapluies jaunes. Le peuple hongkongais a démontré ouvertement dans les rues de Hong Kong leur insatisfaction avec cette mesure. Cela tout en se munissant d’un parapluie jaune.

Situation géographique :

Hong Kong est localisée sur les côtes sud de la Chine. Une partie du territoire est entourée de la mer de Chine Méridionale. Il longe rive orientale d’une rivière connue sous le nom de Rivière Orientale. Si vous vous dirigez plus au Nord, vous constaterez qu’il n’est qu’à une faible distance de la province de Guangdong.

Économie :

N’ayant plus de 7 millions de personnes à son actif, Hong Kong est un pays qui se distingue à la fois grâce à sa richesse en ressources humaines et sa richesse en matière de finance. Il est compté parmi les villes les plus chères du monde entier.

Même si ce pays est rattaché à la Chine, il utilise sa propre monnaie. Son unité monétaire est le dollar américain et il est indexé.

Occupant la 4e place financière de la planète, Hong Kong fait partie des plus grandes puissances financières mondiales. En Asie, il révolutionne le classement en se plaçant à la 2e place après Singapour.

La bourse de Hong Kong est l’un des piliers de son économie et de sa puissance financière. D’après certaines sources, environ 34 % des mouvements capitaux de la Chine sont centralisés dans ce pays.

Ce n’est pas étonnant que son économie soit à son apogée car ce pays est ouvert à toutes les formes d’échanges, que ce soit commercial ou financier. Les investisseurs sont de plus en plus tentés de placer leur argent dans ce pays.


société à hong kong

 

2. Comment créer une société à Hong Kong :

Quel que soit votre secteur d’activité, investir à Hong Kong s’avère fructueux. Il est même possible d’y implanter des entreprises offshore – appellation très connue qui qualifie les entreprises délocalisées – dans ce pays.

Si vous souhaitez délocaliser votre entreprise et devenir un investisseur off-shore, votre bien sera soumis au droit coutumier. La période d’enregistrement durera environ sept jours. Vous disposerez d’un certificat d’incorporation, connu sous l’acronyme de CI et d’une Licence d’activité qu’on appelle couramment Business Registration Certificate.

Si vous envisagez de créer votre entreprise, il suffit de rédiger une demande. Il faut en même temps faire une demande d’immatriculation. Pour valider la demande, vous n’avez qu’à la soumettre.

La soumission peut être faite de trois manières différentes :

  • en ligne : par l’intermédiaire du portail e-registry 24 h
  • à l’application mobile : grâce à l’application CR E-Filing. Celle-ci est accessible sur les plate-formes Google Play et ainsi que les Apple Store
  • Registre de commerce : envoyer une version papier au registre de commerce. Votre demande doit être accompagnée des droits d’enregistrement en vigueur.
  • Le plus gros problème : pouvoir disposer d’un compte bancaire société!

Les documents dont vous aurez besoin sont : un formulaire de création, une copie des statuts de l’entreprise ainsi qu’une notification au bureau d’enregistrement.


résider à hong kong

 

3. Comment résider à Hong Kong?

Vous n’avez pas de besoin de visa si vous êtes français et si vous ne restez que durant 3 mois sur le territoire.

Pour pouvoir s’installer à Hong Kong, posséder un visa est exigé dès que la durée du séjour est supérieure à trois mois. C’est le département de l’immigration qui se charge de délivrer chaque type de visa. Une telle procédure peut être effectuée depuis votre pays d’origine. On peut citer « l’Employement visa » pour les travailleurs et « Dependant visa » pour les conjoints ou les mineurs. Il est plus facile de se l’octroyer si vous être marié(e).

Si vous avec plus de 11 ans, il faut vous munir d’une carte d’identité comme un citoyen de Hong Kong. Elle est surtout exigée pour un séjour qui excède les 180 jours. On peut donc laisser « le Registration of persons offices » s’occuper de cela. Elle est livrée en une dizaine de jours à partir de la date de votre requête. Et si votre résidence dans la ville dépasse la période de 7 ans, vous avez droit à la « Permanent ID card ».

Avoir un permis de conduire est nécessaire pour le déplacement en ville. Il vous reste qu’à adapter votre permis et de déposer votre dossier chez « Transport Department ». Après cela, il ne faut surtout pas oublier d’ouvrir un compte bancaire pour les particuliers. Vous pourrez choisir entre ouvrir un compte courant ou un compte épargne. Pour valider votre action, il faudra fournir une pièce d’identité et une attestation de résidence locative fixe vous concernant. C’est une mesure obligatoire.


fiscalité à hong kong

 

4. Quelle fiscalité à Hong Kong?

  • Fiscalité sur les revenus de travail

Lors d’une embauche, il est possible de faire un arrangement sur le loyer. Ce dernier peut être déductible sur l’impôt salarial si le contrat d’habitation est au nom de l’employé. Les revenus individuels pour services rendus à plus de 60 jours durant l’année fiscale sont aussi déductibles de cet impôt. Et dans le cas contraire, il n’y aura ni taxes salariales ni patronales ni même professionnelles.

Il est primordial de déterminer si vous bénéficiez d’une garantie sociale de votre pays d’origine ou de votre nouveau pays de résidence. Et dans les deux cas, il y aura toujours une contribution de votre part. Une telle précaution devrait être examinée de prêt pour empêcher une double imposition. D’après l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique), de nombreuses taxes, comme sur les ventes ou encore la taxe annuelle nette, sont inexistantes dans la grande ville.

Une fiscalité aussi intéressante est possible grâce à « The Hong Kong Inland Revenue Departement ». Il dirige un système des impôts bien définis favorisant les salariés. Pour les impôts directs concernant seulement les bénéfices, les revenus sur salaires, ou encore revenus locatifs, ils sont de suite imposés. La fiscalité a un seuil qui ne peut pas dépasser 15% du revenu brut des salariés.

  • Fiscalité sur les revenus des sociétés

L’imposition des sociétés est rattachée sur le territoire à des activités commerciales à Hong Kong. Ce qui suppose que pour une société ne présentant aucune activité, l’impôt sur les bénéfices est de l’ordre de 0%.

Mais si la société fait des bénéfices entre sociétés locales, le seuil de l’imposition sur les bénéfices ne dépasse pas les 16,5%.

0 fiscalité si la société à Hong Kong fait ses bénéfices à l’extérieur du pays. et 16,5% d’impôt sur les sociétés si les bénéfices sont réalisés localement.

Les impôts sur les gains en capital et les dividendes sont nuls dans la ville. Pour le cas des gains net ou encore les plus-values, leur rapatriement est non imposable.

On cite 18 conventions fiscales au total signées par Hong Kong avec de nombreux pays dont celle avec la France.

 

Le territoire est classé dans le « White List » des membres de l’OCDE ce qui veut dire que les activités effectuées hors de la ville sont débarrassées des avantages fiscaux.

Du côté juridique, c’est assez simple de bâtir un établissement offshore. Celui-ci rapporte rapidement pour le compte des revenues de la société.

Le revenu imposable peut être déterminé par la mise en place de chaque tranche de revenu d’un taux en progression de 2 à 17%.

  • Fiscalité sur les revenus de l’immobilier

 

Le coût de l’immobilier a grimpé en rapport avec le prix exorbitant des terres et des espaces réduits pour une construction. La plupart des locataires louent à perte avec 2% de rendement contre 5% d’inflation. D’après le cabinet Demographia International, un logement coûte jusqu’à 17 fois, en moyenne, sur les revenus des maisons se trouvant sur le territoire.

L’immobilier à Hong Kong malheureusement est bien trop cher aujourd’hui.

 

Dans cette grande ville, l’équivalent de la taxe foncière est compté selon la valeur locative des acquis sur l’immobilier d’après le « Rating and Valuation Department ». 5% de la valeur locative est taxée par le gouvernement sur l’ensemble des actionnaires immobiliers. Et en contrepartie, leurs revenus locatifs ne sont pas taxables. On parle ici des avantages sur l’impôt sur le revenu qui sont classifiés dans les revenus fonciers. La valeur locative reste du domaine théorique et autonome par rapport au coût de la location du bien. Il n’y a pas vraiment de repères sur le rapport entre le prix et le loyer. Il faut compter au moins 40 ans de loyer pour que l’achat d’un bien immobilier soit profitable.

Qu’il s’agisse de sociétés locales ou de sociétés non résidentes, chaque entreprise peut bénéficier d’un même traitement fiscal.

Cependant, dans le domaine de l’immobilier, les plus-values qui résultent de la cession d’actions doivent être soumises à une taxe sur les rentabilités surtout si la cession est constituée d’une transaction d’ordre commerciale.


immobilier à hong kong

5. Le marché immobilier à Hong Kong

Le marché immobilier est un domaine raide surtout à Hong Kong. Localement, le marché montre une facette particulière avec une démarche d’acquisition des biens plus ou moins simple. L’approche est assez délicate dans le domaine des biens neuf ou ancien. Si vous avez des preuves de votre citoyenneté depuis longtemps, vous pouvez bénéficier d’un crédit. Il varie de 50% à 60% de la valeur estimative de l’immobilier, si c’est ancien, et de 70% si c’est neuf. Les promoteurs vous demanderont alors de commanditer le solde.

  • Les prix

En termes d’immobilier à Hong Kong, l’achat d’immobilier neuf est privilégié.

Les principales cibles restent les riches Chinois. Pour la plupart, les expatriés se tournent vers l’ancien pour obtenir plus de superficies à des prix abordables. Si vous osez louer plus cher, à un certain moment vous pourrez bénéficier de six mois gratuits avant d’enchaîner avec un loyer prohibitif.

Depuis ces dernières années, les coûts de l’immobilier ont constamment augmenté. Un tel prix est dû au manque de terrains à exploiter.

On peut atteindre presque 30000 euros du prix du mètre carré sur Hong Kong!

 

Si vous voulez acheter un appartement, une superficie de 60m2  cela vous coûtera 22 années de salaire en moyenne. Avant d’acheter, il faut donc bien préparer son budget pour anticiper les taxes potentielles. Dès le début, il faut insérer en amont ses dépenses pour le plan du financement.

Parmi les dépenses, on peut mentionner en guise d’exemple les agents immobiliers qui obtiendront 1 à 2% du coût de vente ou aussi les honoraires des avocats, car tout achat de bien immobilier à Hong Kong nécessite l’intervention de ce dernier. 

  • Où acheter ?

Les prix restent exorbitants sur Hong Kong.

La valeur de l’immobilier a connu une petite chute de 2015 à 2016. Les autorités ont tenté de démoraliser les acquisitions multiples des Chinois suite à la crise boursière en Chine. Mais le marché a ensuite repris des couleurs. En ce moment, on compte 3 215 annonces immobilières à Hong Kong. À chaque secteur, il y a plusieurs choix s’offrent à vous selon votre budget. 

Au début du mois de février, le gouvernement a officialisé l’accroissement de Tung Chung. On l’a étendue à 130 hectares au-dessus de la mer. Il est prévu que 49 000 appartements seront construits d’ici 2023.

On peut avoir un petit appartement avec la somme de 1,5 million de dollars (une pure folie!).

Cet habitat est constitué de deux chambres tout en haut d’un immeuble résidentiel se trouvant en Islande East.

Vous pouvez acheter un appartement plus imposant à  Sai Ying Pun. Le montant s’élève à 3,5 millions de dollars avec ses trois chambres. Pour 5,6 millions de dollars, vous obtiendrez une habitation de cinq chambres à Shouson Hill qui est à côté de Deep Water Bay.


acheter à hong kong

 

6. Comment acheter à Hong Kong

Depuis 2010, le marché immobilier à Hong Kong ne cesse de montée. Pour se procurer un logement dans une grande ville, il faut toujours passer par une agence immobilière ou un courtier. Il est important de connaître les montants des biens immobiliers, car ils sont variables. Plusieurs critères peuvent en être la cause : l’emplacement, l’accessibilité, le voisinage ou encore de l’âge du bâtiment.

En fonction du quartier, les prix peuvent être variables. Le mètre carré peut aller jusqu’à 25 000 dollars hongkongais sur un appartement de petite taille. À Hong Kong, c’est le gouvernement qui est le propriétaire des terrains. Pour investir dans l’immobilier, il faut acheter le bâtiment au-dessus du terrain. On parle donc ici de droit de location pouvant aller de 75 ans à 999 ans en fonction du contrat de bail.

Avec l’achat immobilier, il faut suivre quelques procédures avant de finaliser vos placements dans l’immobilier. Tout d’abord, il faut signer un accord provisoire. C’est le vendeur et l’acheteur qui sont concernés. Ils sont mis en relation par une agence immobilière. Une caution est déposée en signe d’engagement avec un montant compris entre 3 et 5% de sa valeur totale. Ensuite, il est de rigueur de faire appel à un avocat pour valider juridiquement la procédure d’achat et de vente. L’accord entre les deux parties servira de base pour le contrat formel. À part cela, ce sont les avocats qui tiennent en compte de toutes les circonstances particulières relatives à la transaction du bien immobilier. À ce titre, un deuxième acompte est attendu à une date ultérieure avant la signature de l’accord final. Celle-ci représente 5% à 7% de la valeur totale du bien.

Les deux parties se présentent au cabinet de l’avocat de l’acheteur pour finaliser l’accord formel. L’acheteur est tenu de payer l’équivalent de 10% de la valeur finale.

En même temps, d’autres formalités sont à remplir dans le cas d’achat d’une propriété résidentielle. Il est aussi important de s’acquitter du timbre fiscal. Après, l’accord est communiqué à l’avocat du vendeur. Le paiement du second peut être de suite payé, mais celui-ci peut aussi être différé. En ayant fini avec les signatures, l’avocat renvoie de nouveau une copie du fameux accord formel chez l’avocat de l’acheteur. Celui-ci va pouvoir remplir les formalités administratives et l’inscription du contrat au « Land Registry ».

On passe ensuite au transfert des titres de propriété. Avant de mettre au point une telle vente, il est impératif de faire une inspection de l’état des lieux. Si l’avocat de l’acheteur ne trouve rien à redire, on peut procéder à la finalisation de la transaction. Dans le cas contraire, on revisite les termes du contrat.

Une fois la vente conclut, avec la signature des paperasses et le règlement comptant ; l’avocat du vendeur donne les clés du logement au représentant de l’acheteur. Et pour les formalités courantes, ce sont les avocats qui s’en chargent.


 

 

7. Conclusion investir à Hong Kong et son immobilier

Avec ses énormes immeubles, Hong Kong est devenu un pays important sur le marché international. Il se place en sixième position dans le monde en ce qui concerne le domaine financier. Si créer une société vous tente, la fiscalité y est de 0%. Les entreprises ne sont soumises ni aux audits ni à la revendication de capital versé. La ville se distingue par son système d’imposition unique. Si une société ne conclut pas d’affaire ou n’engendre pas de revenus, à Hong Kong, elle restera non imposable.

Pour les entrepreneurs : Hong Kong rester intéressant pour une entreprise avec une fiscalité nulle si l’activité se fait vers des sociétés étrangères. Malheureusement, la grande difficulté réside dans le fait de pouvoir ouvrir un compte bancaire notamment pour les non résidents!

Pour les investisseurs dans l’immobilier : fuyez! Les prix sont trop élevés et la rentabilité n’est pas là de fait.

Les tensions actuelles politiques avec les Chine poussent à ce jour à la grande prudence à court terme.

En termes d’investissement, la valeur de l’immobilier a connu une évolution de 10,3 % depuis le commencement de l’année 2018. 

Considéré comme la perle de l’Orient, ce pays est avantageux pour les investisseurs, surtout pour les expatriés. Dans ce pays, la diversité et le dynamisme sont omniprésents. Le prix de loyer est plutôt coûteux, c’est pourquoi certains travailleurs ont de grosses difficultés pour se loger.

On retrouve de nombreux sans logis qui logent dans les rues, une honte pour une ville si riche!

D’ici quelques années, cette situation peut changer, car cette pratique est fustigée par les opposants du gouvernement.

Si vous envisagez d’investir à l’étranger et Asie, pourquoi ne pas opter pour une zone avec du potentiel comme Bali ?

 

Ma vidéo pour comprendre le rendement et les opportunités :

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias