+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Hongrie, Pologne … On a une retraite en Europe de l’Est?

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

Vous n’aurez pas de retraite?

N’est-ce pas pire en Hongrie, en Pologne, en Europe de l’Est?

C’est la rentrée, vous pensez encore à vos congés au soleil, vous avez peut être bénéficié des charmes du tourisme en Hongrie ou encore celui à l’Est de l’Europe.

J’ai évoqué dernièrement l’intérêt d’aller investir dans l’immobilier en Europe de l’Est. C’est probablement une solution pour trouver encore du rendement quand on voit le piètre rendement de l’immobilier locatif Duflot et probablement du Pinel à venir.

Je vous propose donc aujourd’hui, avec l’aide précieuse du Docteur Andréa Molnar, de voir comme se passe la vie des retraités en Europe de l’Est : qualité de vie? préretraite envisageable? montant dans la retraite en Europe de l’Est? En Pologne? En Hongrie? Dans ces pays?

Avant de pouvoir investir en Europe de l’Est, je vous invite, amis lecteurs, à découvrir si la retraite est meilleure dans ces pays comme par exemple, la Pologne ou la Hongrie.

 

Retraite or not retraite en Hongrie ou en Europe de l’Est?

En Hongrie, le nombre des ménages d’une personne a augmenté de 30% pendant les dix dernières années. Si cette tendance continue, en 2050 3.7 millions de personnes vivront seuls et devront subvenir à leurs besoins seuls. Par exemple à Budapest, 41 ménages sur 100 se composent d’une seule personne. Il est possible qu’en 2020 le nombre des ménages d’une personne atteigne 1.7 millions. Ceux qui vivent seuls doivent penser à leur vie de retraité et au défi qui consiste à financer seul le quotidien. Pour eux il est particulièrement important de veiller à leur sécurité financière en faisant des économies quand ils sont encore actifs. Ceux qui placent leur épargne dans des caisses de retraite complémentaires peuvent avoir un abattement d’impôt à compter du 1er  janvier 2014, ce qui est considéré comme un signe d’encouragement à épargner de la part du gouvernement hongrois. (Source : Privátbankár 14/08/2014)

 

En Autriche, le montant minimum de la retraite s’élève à 860€ tandis que la moyenne dépasse légèrement les 1000 euros. A compter du 1er janvier 2015, les retraités peuvent compter sur une augmentation de 1.7%  de leur retraite puisque le gouvernement autrichien, après 2 années de pause, souhaite ainsi contrebalancer l’inflation à venir.

La correction a été calculée d’après la moyenne du taux de l’inflation de la période passée entre août de 2013 et juillet de 2014. Il y a un mois, le Ministre du Travail et des Affaires sociales, Rudolf Hundstorfer a assuré les retraités autrichiens de la compensation totale de l’inflation  en réservant à cet effet 600 millions d’Euros du budget annuel du pays.

Dans le cadre des séries de mesures économiques de 2012, en 2013 le niveau de la compensation a dû être ramené à 1.8% au lieu de 2.5%. La bonne nouvelle est que les retraites les plus modestes ne sont pas concernées par ces mesures de diminution. Au nom de la décision prise en 2012, en Autriche, tous les retraités vont bénéficier de la compensation en 2015 et 2016 également. (Source : Privátbankár 15/08/2014).

C’est en Pologne B que la situation des retraités de plus de 60 ans est la plus délicate : par rapport aux autres retraités de l’Europe, les retraités polonais sont plus malades et plus pauvres pendant qu’ils entretiennent la plus jeune génération de leurs familles.

Sur ses pages numériques, le quotidien Dziennik Gazeta Prawna cite les résultats de l’enquête internationale de SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe) et se réfère à la liste récemment publiée de l’ONU qui a également fait un tour d’horizon parmi les retraités : La Pologne occupe la dernière place parmi les pays de l’Europe.

L’enquête de SHARE a fait apparaître que les Polonais dès qu’ils atteignent l’âge de 50 ans, font tout pour pouvoir partir à la retraite. Cette « envie » est en étroite relation avec le chômage et  le marché de la main-d’œuvre. Il faut ajouter à cela qu’en Pologne la limite d’âge de départ à la retraite est toujours basse : 60 ans pour les femmes, 65 pour les hommes. Il est aussi vrai que beaucoup de polonais peuvent arrêter de travailler à l’âge de 50 ou 55 ans.

Que conclure sur la retraite en Europe de l’Est, Hongrie, Pologne… un eldorado pour les retraité??

Toujours selon l’enquête SHARE, la pension de retraite est dérisoire : 21% des retraités polonais ont constamment des difficultés financières  tandis qu’en Suède ce pourcentage n’atteint que 2.4%. Malgré cela, un retraité sur cinq verse une aide financière régulièrement aux plus jeunes membres de la famille et ce n’est qu’un retraité sur dix qui reçoit de l’argent de ses descendants.

Selon les résultats du sondage, 65% des Polonais de plus de 50 ans ont des problèmes de santé constants. L’âge moyen chez les hommes est 72 ans, chez les femmes 81 ans. Rappelons que la moyenne européenne est 77 et 83 ans. Seulement 6% des femmes et 10% des hommes retraités trouvent excellent leur état de santé. 

Moralité, ici on ne parle même pas de préretraite, en Pologne, Hongrie ou encore en Europe de l’Est.

En général, les retraites sont et seront basses dans ces pays.

C’est un peu un syndrome européen, avec quoi vont vivre la population vieillissante européenne à la retraite?

Vous lisez mes articles : Merci! Vous pouvez les partager sur les réseaux en un clic!

Vous semblez curieux? Je vous invite à découvrir “Mon service Gratuit et Sur Mesure” :

CLIQUEZ ICI

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This