+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Reprendre une entreprise en difficulté : comment reprendre une société en difficulté ?

Reprendre une entreprise en difficulté

La stratégie française du « quoi qu’il en coûte » a protégé les entreprises contre la crise liée au contexte sanitaire du Covid-19, mais cette stratégie semble désormais remise en cause.

Plus de 10 000 défaillances d’entreprises ont été recensées par le cabinet Altares au cours du 1er trimestre 2022. Une forte progression des défaillances donc qui menace l’économie française dans son ensemble.

Dans ce contexte, certaines opportunités commerciales ou industrielles peuvent se présenter dans les prochains mois. Reprendre une entreprise en difficulté est cependant complexe. Nous allons voir dans cet article comment faire pour reprendre une société en difficulté ?  Comment trouver une entreprise en difficulté ? Quelles sont les difficultés rencontrées lors de la reprise d’une société en redressement ?

Disclaimer : Les informations présentes dans ce dossier ne sont pas des informations de nature juridique ou fiscale. Il est essentiel de respecter l’éventuelle clause de confidentialité afin de reprendre une entreprise. Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement en vue de céder ou reprendre une entreprise en difficulté, je vous invite à me contacter. Je suis expert en gestion de patrimoine avec plus de quinze années d’expérience.

Comment faire pour reprendre une société en difficulté ?

Comment faire pour reprendre une société en difficulté ?

1 – Déterminer la date de la remise des offres

L’administrateur fixe au cours de la période d’observation un cahier des charges ainsi qu’une deadline pour la soumission des offres de reprise.

Bon à savoir :

Le tribunal peut également fixer de son côté la date limite de soumission des offres.

2 – Remise des offres par les candidats repreneurs

Les offres de reprise doivent être soumises à l’administrateur judiciaire. Les offres sont ensuite annexées au rapport de l’administrateur et déposées ensuite au greffe du Tribunal.

Une offre de reprise doit comporter certaines informations obligatoires. Ces informations sont importantes pour le Tribunal afin de lui permettre d’examiner la candidature et ses chances de réussite.

Le Tribunal va notamment chercher à évaluer ses motivations et la cohérence du projet industriel et commercial. Le Tribunal appréciera également l’existence d’éventuelles synergies.

Pour cela, une offre de reprise d’entreprise devra donc ainsi comporter les informations suivantes :

  • identité du candidat à la reprise : activités commerciales et industrielles, capacité financière, son niveau d’endettement,…
  • informations sur la cession : le prix de cession, modalités de paiement
  • stocks
  • les biens immobiliers
  • éléments incorporels du fonds de commerce (marque, brevet, clientèle, droit au bail, licences,…)
  • éléments corporels du fonds de commerce (matériel, installations, mobilier,…)

Cette liste n’est pas exhaustive.

3 – Audition en chambre du conseil

Les candidats repreneurs sont convoqués par le Tribunal afin d’être entendus par la chambre du Conseil au moins 15 jours après le dépôt du rapport de l’administrateur judiciaire.

4 – La décision du tribunal

Le Tribunal doit ensuite prendre une décision. Le Tribunal retient l’offre qui présente les meilleures garanties d’exécution afin d’assurer dans les meilleures conditions la préservation de l’emploi attaché aux éléments cédés et d’assurer dans les meilleures conditions le paiement des créanciers.

5 – Réalisation de la cession

Lorsque le Tribunal a arrêté un plan de cession, l’administrateur judiciaire passe tous les actes nécessaires pour exécuter la cession avec le candidat qui a été retenu par le Tribunal.

Les difficultés pour reprendre une entreprise en difficulté

Les difficultés pour reprendre une entreprise en difficulté

1 – Une information dense mais peu objective…

L’administrateur judiciaire de l’entreprise vous adressera alors un dossier complet contenant de nombreux documents comptables, comme la liste des 3 derniers bilans de l’entreprise, la liste des contrats en cours, le registre du personnel avec la position de chaque employé ainsi que leur rémunération, la situation comptable de l’entreprise, un inventaire complet des stocks de l’entreprise, une remarque sur l’activité,…

Ce sont bien sûr des informations comptables très denses qu’il faudra prendre en compte pour évaluer la capacité de l’entreprise à être redressée.

Avant de reprendre une entreprise, il est indispensable de comprendre l’origine des difficultés de l’entreprise. La plupart des difficultés proviennent d’une mauvaise gestion de la société, un problème d’endettement, un manque de productivité des salariés, un manque de publicités, des produits de mauvaise qualité, un mauvais emplacement de l’entreprise, un problème de visibilité sur Internet (pas de site Internet par exemple ou un site peu visible et mal conçu).

Une rencontre avec l’expert-comptable de l’entreprise est indispensable pour mieux cerner les difficultés de l’entreprise et avoir une chance de reprendre une entreprise.

Important :

Avant de pouvoir accéder aux détails d’une entreprise en difficulté, l’administrateur judiciaire va vous demander de signer une demande d’engagement de confidentialité. Il sera nécessaire de la respecter pour éviter d’éventuelles poursuites judiciaires. Dans certains cas, il ne sera alors pas possible de contacter des personnes tierces à l’entreprise (distributeurs, clients,…). Veuillez contacter votre administrateur judiciaire pour plus d’informations.

Les distributeurs d’une entreprise peuvent également vous apporter des informations complémentaires sur l’état des produits d’une entreprise. Ce sont des informations importantes en vue de reprendre une entreprise. Ils pourront sans doute vous donner quelques conseils afin de mieux comprendre l’origine des difficultés de la société. Il peut s’agir par exemple d’un problème d’approvisionnement (mauvais transporteur, délai d’acheminement non respecté, mauvais support client, produits de mauvaise qualité, mauvais service après-vente,…).

Il est vital de se renseigner auprès des clients finaux. Alors, ce n’est pas toujours évident de contacter des clients particuliers mais en revanche pour des clients professionnels, il suffit de prendre un rendez-vous avec le chef des approvisionnements de l’entreprise et de leur expliquer simplement votre projet de reprise afin de mieux cerner les difficultés qu’ils ont avec l’entreprise en question. N’hésitez pas à éplucher les comptes de l’entreprise afin d’identifier des entreprises n’ayant par exemple pas renouvelé un contrat d’approvisionnement. Cela vous donnera également l’occasion de tisser des contacts.

Une excellente solution de comprendre l’origine des difficultés d’une entreprise consiste également à tester la qualité des produits et des services proposés par l’entreprise en difficulté. On peut par exemple appeler le service après-vente pour tester le professionnalisme des opérateurs et leur capacité à résoudre des problèmes techniques. On peut tester la solidité des produits, comparer les produits avec des produits concurrents.

Pour une entreprise avec une présence en ligne (comme un site ecommerce) ou si l’entreprise produit des produits distribués sur Internet, on devra alors s’intéresser aux avis des clients (comme les commentaires déposés à la suite d’une commande). Cela vous donnera une idée de ce que pense la clientèle des produits. Les avis des clients sur la fiche de l’entreprise sur Google délivre également des informations d’une très grande richesse. 

Pour une boutique physique, n’hésitez pas à vous rendre dans la boutique afin de mieux comprendre les problèmes. Testez par exemple la patience des employés, vérifiez l’éclairage, le positionnement des produits, la qualité des produits distribués, le temps passé à la caisse, la température intérieure. On peut également se placer à l’entrée de la boutique et compter le nombre de passages de piétons ou de voitures afin de déterminer la visibilité de la boutique. N’hésitez pas à comparer la boutique avec ses concurrents pour mieux comprendre les difficultés de l’entreprise : pourquoi ses produits se vendent moins bien ? L’entreprise a-t-elle réellement un potentiel sur le long terme ? Est-ce un problème de prix ou de positionnement ?

Bon à savoir :

Vous n’avez peut-être pas une connaissance sectorielle très étendue et il est important de se poser la question de savoir pourquoi des candidats plus légitimes ne s’intéressent pas à la reprise de l’entreprise en difficulté.

Reprendre une entreprise est une opération risquée et difficile à financer

Il faut savoir qu’il est très difficile de financer un projet de reprise d’entreprise en difficulté. Une entreprise en difficulté perd souvent beaucoup d’argent et elle est confrontée à des problèmes structurels importants. Les banques sont donc très réticentes à financer un tel projet de reprise.

Contrairement à un projet de reprise d’entreprise classique, vous ne bénéficiez pas des mêmes garanties de recours contre le cédant. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de se faire assister par un professionnel (comme un expert-comptable par exemple ou un avocat). Il faut savoir qu’il est difficile de bénéficier d’aides directes pour financer ce type de projet de reprise, mais il existe parfois certaines aides locales (région, commune,…).

Reprendre une entreprise : un investissement très chronophage… parfois sans résultat !

Vous disposez de très peu de temps pour déposer votre dossier de reprise d’entreprise. Il est souvent préférable de se tenir informer en amont, avant le redressement judiciaire d’une entreprise afin de déterminer son éventuelle offre. Vous gagnez ainsi un temps précieux.

Il est donc indispensable de se rapprocher d’un expert-comptable pour mener à bien votre projet de reprise d’entreprise. L’expert-comptable peut vous apporter son aide pour l’interprétation des différents documents. Il connaît bien l’entreprise et ses difficultés. 

Il est difficile d’appliquer des méthodes d’évaluation d’entreprise

Les traditionnelles méthodes d’évaluation d’entreprise ne s’appliquent pas de manière efficace lors de l’évaluation d’un projet de reprise d’entreprise.

Il faut savoir qu’un projet de reprise peut parfois englober une partie ou la totalité d’une entreprise. Il n’est parfois pas possible de sauver toutes les activités d’une entreprise. Le projet de reprise peut parfois intégrer qu’un élément d’une activité (une succursale, une usine,…). 

Il faut donc déterminer le périmètre d’offre de reprise avant de déterminer la valeur économique associée à ce périmètre.

Il faut donc être en mesure d’apprécier la véritable valeur économique d’un projet : la valeur de la clientèle, l’état du carnet de commandes, les machines, les contrats, les brevets, les logiciels,…  

C’est un travail complexe qui demande une véritable expertise métier. L’expertise financière n’est parfois pas suffisante pour apprécier la véritable valeur de l’entreprise en difficulté.

Comment trouver une entreprise en difficulté ?

Comment trouver une entreprise en difficulté ?

Il est possible de trouver des annonces d’entreprises en difficulté sur différents sites Internet comme par exemple site du Conseil national des administrateurs judiciaires, le site Infogreffe, les encheres publiques, l’association syndicale professionnelle d’administrateurs judiciaires, des sites Internet spécialisés dans la reprise d’entreprise comme Transentreprise par exemple.

1 – Le Conseil national des administrateurs judiciaires

Le site du Conseil national des administrateurs et mandataires judiciaires regroupe plus de 450 professionnels qui exercent leur métier avec l’objectif de défendre les intérêts des entreprises et de sauvegarder des emplois. Le site est utile pour vous tenir informer sur l’actualité des entreprises. Le site comprend également un annuaire des experts indépendants.

2 – Le site Infogreffe

Le site Infogreffe propose également une place de marché accessible en cliquant ici. La place de marché est un lieu de rendez-vous pour les cédants et les repreneurs d’entreprise. La place de marché vous permet de rechercher une entreprise à vendre. Vous pouvez notamment utiliser le formulaire de recherche pour filtrer les résultats : par secteur d’activité ou par mode d’acquisition.

3 – L’association syndicale professionnelle d’administrateurs judiciaires

L’ASPAJ (association syndicale professionnelle d’administrateurs judiciaires) est un site spécialisé dans les entreprises en difficulté. Vous trouverez notamment des offres sur cette page. Le site comprend aussi un moteur de recherche pour filtrer les résultats par activité, par région, par chiffre d’affaires ou encore par administrateur.

Les annonces sont bien mises en évidence et regroupent les informations générales en rapport avec chaque entreprise en difficulté (chiffre d’affaires, observations, secteur d’activité, région, effectif ou encore date limite de dépôt des offres). Il vous sera bien sûr nécessaire de contacter l’administrateur afin d’obtenir des informations complémentaires sur chaque dossier.

4 – Certains sites spécialisés dans la reprises d’entreprise

Le réseau Transentreprise est un site spécialisé dans la reprise et la cession d’entreprises. L’entreprise n’est pas spécialisée dans les entreprises en difficulté, mais on peut dénicher des perles rares dans la rubrique des offres d’entreprises à reprendre.

Conclusion : comment reprendre une société en difficulté ?

Face à la crise économique absolument inédite, je pense que l’on risque d’assister à un véritable déluge d’entreprise en difficulté à reprendre dans le courant des prochains mois. On assiste déjà au premier trimestre de cette année 2022 à une envolée des dossiers de redressement judiciaire.

Il est essentiel d’être bien entouré lors de la procédure de rachat d’une entreprise en difficulté. Le dépôt du dossier de reprise doit être accompagné de certaines informations obligatoires. L’intervention d’un expert-comptable est indispensable pour mener à bien un projet de reprise d’entreprise

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez bénéficier d’une stratégie d’accompagnement en vue d’une reprise d’entreprise en difficulté.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

« * » indique les champs nécessaires

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This