Immobilier Luxembourg pour la fiscalité mais sans rendement?

par | 10 Déc 2020 | Immobilier Luxembourg

Investir dans l’immobilier au Luxembourg est-ce une bonne idée aujourd’hui?

Cette question est légitime sachant que ce pays fait partie des premiers en Europe en termes de qualité de vie et surtout de fiscalité très avantageuse.

Nombreux sont ainsi les étrangers qui peuvent décider de s’installer d’une manière permanente que pour faire développer une entreprise.

Nous savons cependant que dans un pays ayant des attraits fiscaux et de vie, le coût de l’immobilier peut être plus élevé.

Investir au Luxembourg dans l’immobilier impliquera ainsi également de rassembler un budget plus important pour l’acquisition. Le rendement ne devrait pas vraiment être au rendez-vous, mais ce fait est contrebalancé par l’attractivité fiscale du Grand-Duché.

Faisons donc un focus sur l’intérêt ou non d’acheter de l’immobilier au Luxembourg et surtout comment.

Introduction

immobilier luxembourgeois

Pour pouvoir affirmer que l’immobilier au Luxembourg est cher, il est important de connaître sur la situation et la croissance des prix dans les marchés développés du vieux-continent. En nous basant sur des rapports des études du Cabinet Deloitte, nous avons constaté que le Grand-Duché n’est pas le seul pays qui connaît une importante hausse des prix. Force est cependant de constater que le niveau des prix y est extrêmement élevé.

A. L’évolution du prix de l’immobilier dans les pays les plus riches du Vieux-Continent

Avant de prendre en compte le Luxembourg dans les études du Cabinet Deloitte, la première place des pays européens où l’immobilier est le plus cher a été disputé entre trois pays :

la Norvège,

la France et,

la Grande-Bretagne.

Pour le classement de 2018 où le grand-Duché n’y était pas, la tête de liste a été occupée par le Norvège, au sein duquel, le mètre carré a coûté en moyenne 4043 euros.

La France ne s’est pas trouvée loin avec ses 4016 euros pour la même surface.

Le Royaume-Uni, de son côté, semble être de plus en plus largué avec ses 3.753 euros pour le mètre carré. Cela est dû notamment à la baisse en valeur du Livre Sterling. Il a vu même sa capitale être dépassée par celle de la France sur cet aspect, le mètre carré à Paris ayant coûté 10 210 euros le mètre carré. Le prix moyen le plus bas en 2018 a été, par contre, enregistré au Portugal. Il a été en effet de 1080 euros le mètre carré.

Ce ne sont pas au sein des 3 premiers Européens cités qu’il y a eu cependant la plus importante hausse des prix en Europe.

Dans cet exercice, c’est la République tchèque qui a fait le mieux avec une progression de 16,8% des prix des transactions en 2018. Elle est suivie par la Hongrie (13,7%) et les Pays-Bas (9,3%).

Mais qu’en est-il de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne, les 3 autres géants de l’Europe ?

L’Allemagne semble encore vouloir préserver sa place parmi les pays de la partie ouest du vieux-continent où il est bien de s’investir. Malgré son statut de première économie européenne en effet, le pays a permis d’y acheter un appartement pour « seulement » 3 065,43 € / mètre carré en 2018. En Italie, le marché de l’immobilier, peine encore à retrouver son embellie d’avant la crise financière, si bien que le prix y continue de baisser pour atteindre les 3500 euros le mètre carré en centre-ville en 2018. L’Espagne, elle, se trouve juste derrière le Portugal dans la liste des destinations immobilières les moins chères en Europe, avec environ 2500 euros en moyenne en ville pour la même année.

Depuis cette étude, la situation n’a guère changé les prix de l’immobilier en Europe ont continué à monter. Il reste à savoir si la crise économique suite au COVID entrainera ou non une baisse des prix.

A l’heure actuelle, l’abondance de liquidité dans le monde, l’accès au crédit à taux bas et la fuite à la sécurité des épargnants vers la pierre quelqu’en soit les prix de l’immobilier ne permettent d’anticiper encore de fortes baisses.

B. Et du côté du Grand-Duché de Luxembourg?

A la vue de ces chiffres, investir au Luxembourg dans l’immobilier est-il encore intéressant par rapport aux autres pays européens ?

La réponse est non si on se concentre seulement sur le prix.

En effet, d’après le 9e index de la Propriété en Europe en juillet 2020 du cabinet Deloitte, le Grand-Duché est la destination immobilière la plus chère en Europe.

Il fait même partie de celles qui ont connu le plus de croissance de prix au cours de la décennie 2010 avec une progression annuelle moyenne de 5,7%. Ainsi, de 2010 au quatrième trimestre 2019, le prix moyen des transactions a passé de 4 400 euros à plus de 9000 euros le mètre carré.

Une première participation à ce classement suffit aussi au Grand-Duché pour se trouver en tête de liste des pays les plus chers en Europe en 2019. Et ce qui est hallucinant dans tout cela, c’est que la distance avec la France, deuxième du classement de 2019, est énorme. En effet, le mètre carré pour un appartement neuf a été de 7 145 euros au Luxembourg et de 4 523 euros en France, soit une différence de plus de 2500 euros.

Pourtant, les deux pays ont eu presque le même taux d’augmentation annuelle des prix : 12,9% pour le Grand-Duché et 12,6% pour la France en 2019.

Crise du COVID ou non, le prix de l’immobilier restera encore cher au Luxembourg.

Le Luxembourg

le luxembourg

Avec ses 2586 km2 et ses 530000 habitants, le Luxembourg devrait être un pays quelconque aux côtés de ses voisins. Pourtant, il occupe un rôle très important au sein de l’UE que ce soit politiquement, administrativement, économiquement qu’historiquement.

Faisons un focus le concernant pour comprendre le pourquoi.

A. Histoire du Luxembourg

L’histoire du Luxembourg commence en 963, année où il y a eu un échange relatif au rocher du Bock entre le comte ardennais Sigefroid et l’abbaye Saint-Maximin de Trèves. Cela a eu pour suite l’édification d’un château qui sera le point de départ de la création d’une ville forteresse. Cette dernière a gagné en prestige après que le Comté a obtenu le statut de Duché en 1354. L’extinction de la dynastie des Comtes régnante à l’époque a porté au pouvoir les Habsbourg d’Espagne en 1437.

Quelques années après, le pays sera intégré à l’État du Bourguignon après son acquisition par Philippe. C’est là qu’il a commencé à avoir un rayonnement international, en servant notamment d’entremetteur entre le royaume de France et l’empire allemand. La mort de Charles le Téméraire, fils de Philippe le Bon, a cependant mis un terme à la domination bourguignonne et le passage des principautés du Nord aux Habsbourg d’Autriche au milieu des années 1710. L’association de ces principautés a abouti à la création de la confédération des Pays-Bas, qui comprenait à l’époque le Luxembourg jusqu’en 1839. C’est à cette année qu’a été en effet signé le traité de Londres entérinant l’indépendance du Luxembourg sous sa forme actuelle.

Au moment de son indépendance, le Luxembourg avait encore une économie fragile. Cela l’a poussé à rejoindre, en 1842, le Zollverein, une décision qui a rapidement porté ses fruits, car le pays est rapidement entré dans une période forte croissance économique. C’est au cours de cette période par ailleurs que le Duché est devenu une terre d’immigration, de nombreux citoyens de pays voisins ont émigré pour répondre à ses besoins de plus en plus croissants de main-d’œuvre.

L’union douanière du Zollverein a laissé sa place à l’union économique belgo-luxembourgeoise qui dura jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. À la fin de cette guerre, l’Union du Benelux a été créée pendant que ses 3 membres contribuent à la construction européenne. La ville de Luxembourg a même occupé provisoirement le statut de capitale de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA). L’appartenance à cette communauté a favorisé la croissance économique du Luxembourg si bien que le pays acquiert sa place parmi les plus grands centres financiers du monde.

C’est tout naturellement donc que le Luxembourg fait partie, plusieurs années plus tard, des membres fondateurs de la naissante UE.

B. La géographie et le paysage du Luxembourg

Le Luxembourg se situe au centre de la partie occidentale du Vieux-continent, coincé entre la France, la Belgique et l’Allemagne. Son territoire de 2585 km2 abrite environ 530000 habitants répartis entre ses deux régions naturelles : l’Oesling au nord et le Guttland au sud. Près d’un cinquième de ses habitants habitent Luxembourg-Ville, une capitale qui intrigue pour un savant mélange entre l’ancien et le moderne.

En choisissant d’investir au Luxembourg dans l’immobilier ou autre, vous vous donnerez l’occasion de profiter d’un pays aux paysages diversifiés. Cette diversité est par ailleurs à la source du découpage du pays en deux régions. L’Oesling se trouve ainsi dans le massif des Ardennes et en bordure de l’Eifel allemand. Elle est la plus touristique du pays  avec ses forêts de chênes et de pins, ses lacs et rivières, ses villages de hauteur et ses terres agricoles emblématiques. Le climat y est cependant très rude. Cela n’empêche cependant pas les touristes d’y venir en masse pour apprécier ses merveilles.

Le Guttland, de son côté, occupe près de 70% du territoire luxembourgeois. C’est là que se trouve la capitale, mais par rapport à sa concurrente du nord, cette région est plutôt forestière et campagnarde. Parmi ses incontournables, il y a notamment les dépressions marneuses, qui constituent même le symbole de la région, la Vallée de la Moselle, la Petite Suisse, La Terre rouge et la Vallée des 7 châteaux. Le climat y est plus clément.

C. Focus sur la situation économique

Son excellente santé économique fait partie des principales raisons poussant les épargnants et entrepreneurs à investir dans l’immobilier au Luxembourg.

Il faut en effet rappeler qu’en 2019, le pays a enregistré un PIB de 63,5M€ et un PIB par habitant de 83640€ en 2019, ce qui représente le triple de la moyenne européenne. Cela met également le Duché en deuxième position parmi les pays les plus riches de la planète, juste derrière le Qatar. Le taux de chômage y est également très réduit, étant seulement de 5,6% en 2019.

Le secteur tertiaire est le plus grand contributeur au succès économique du pays. Il représente en effet plus de 84% de sa richesse. Ses principaux composants ne sont autres que les services financiers et… immobiliers. L’audiovisuel, la logistique et les technologies de l’information et de la communication y tiennent également de plus en plus un rôle important.

Les investissements étrangers dans le pays restent encore à niveau élevé bien que celui-ci s’est défait de sa réputation de paradis fiscal en durcissant sa législation. Cela est compréhensible sachant que les entreprises qui s’y exercent réalisent des résultats bien meilleurs qu’ailleurs dans le monde. Pour illustration, bien que son effectif local n’atteigne même pas les 40 individus, Barclays y a réalisé en 2016 des bénéfices de 500 millions d’euros alors que la moyenne dans le secteur environne les 40000 euros.

Le Luxembourg fait partie de la Zone Euro. Ce qui facilite toutes les négociations d’un ressortissant français sur place.

L’immobilier au Luxembourg

immobilier au luxembourg

Si vous voulez investir au Luxembourg, sachez que les prix seront élevés.

En effet, au moment de l’écriture de cet article, il faut mobiliser un budget moyen de 7145 euros pour le mètre carré pour avoir un appartement neuf si on se base sur les chiffres du dernier trimestre de l’année 2019.

Les appartements dans l’ancien coûtent en moyenne 6057 euros le mètre carré au même trimestre.

Pour avoir une maison familiale, par contre, il faudrait être prêt à rassembler un budget de près de 790 000 euros.

Mais qu’en est-il des chiffres de cette année 2020 ?

Quelles sont les explications à cette hausse incessante des prix au Luxembourg ?

Les éléments suivants vous aideront à mieux répondre à ces questions.

Le prix de l’immobilier au Luxembourg en 2020

Pour vous permettre d’avoir une idée sur la situation actuelle du marché de l’immobilier au Luxembourg, il nous est important de regarder des chiffres récents.

Nous allons ainsi nous baser sur le rapport relatif au premier trimestre 2020, car depuis, il n’y a eu que peu de changements.

Toutes les surfaces confondues, la moyenne du prix à la fin du mois de mars 2020 a été de 559873 euros pour un appartement et 882099 pour une maison (Attention : les prix évoluent d’une année à l’autre!).

En ce qui concerne le premier type de bien, le prix moyen de l’ancien avoisine les 6600 euros le mètre carré. Il en faudrait, au moins, un millier d’euros de plus pour l’acquisition d’un appartement neuf.

La capitale reste la ville la plus chère du Grand-Duché, avec un prix moyen de 9528 euros du mètre carré en son centre pour un appartement, toutes anciennetés confondues.

luxembourg appartement 11950000 euros

Comment trouver des prix un peu moins cher en centre ville du Luxembourg? 

L’achat sur plan dans le neuf semble la solution.

Ce bien de 2 chambres pour 139 mètres carrés est proposé à 1195000 euros, soit environ 8591 euros le mètre carré. C’est un prix inférieur 

appartement luxembourg 990000 euros

Avec plus de commodité cependant, le prix en centre-ville de la capitale luxembourgeoise peut facilement dépasser les 10 000 euros le mètre carré. Cet appartement de 2 pièces et incluant 2 caves au sol est ainsi proposé à la vente à 990 000 euros pour 71 mètres carrés. Ce qui représente un prix au mètre carré de 13 944 euros. Qui a dit que c’est Paris qui détient le record européen du prix au mètre carré du bien immobilier ?

appartement luxembourg 795000 euros

À noter tout de même qu’il est possible de profiter d’un prix moyen aux alentours de 7000-8000 euros dans les anciennes communes limitrophes qui ont été intégrées au cours du XXe Siècle à la ville de Luxembourg. Ainsi, cet appartement à Luxembourg-Beggen est proposé à 795000 euros pour 99 mètres carrés, soit un prix au mètre carré de 8152 euros.

prix appartement luxembourg 699000 euros

À Luxembourg-Bonnevoie, les biens se trouvant à moins de 8500 euros le mètre carré ne manquent également pas, comme cet appartement en duplex à deux chambres se trouvant dans une petite rue résidentielle. Son prix pour 89 mètres carrés est en effet de 699 000 euros, soit 7854 euros le mètre carré.

Trouver des locataires pour ces biens ne sera cependant pas difficile, la demande locale se trouvant toujours sur une tendance croissante. La rentabilité, même si elle n’est pas élevée, reste par ailleurs correcte sachant que la moyenne pour la location d’un appartement au Luxembourg est de 1616 euros. À Luxembourg-Ville par ailleurs, ce prix monte facilement au-delà des 2000 euros.

Les raisons de la tendance haussière incessante du prix de l’immobilier au Luxembourg

Avec une hausse du prix de mètre carré d’environ 5000 euros en 10 ans, il est clair que les gouvernements successifs ont eu du mal à inverser la tendance qui vaut actuellement sur le marché immobilier au Luxembourg. Ils font en effet face à un certain nombre d’obstacles dont la plupart sont quasi-insurmontables. C’est le cas notamment du plafond de mobilisation des entreprises dans le bâtiment à l’intérieur du pays et dans l’espace « Grande Région ».

Il y a également la baisse de la productivité qui pousse les dirigeants locaux à faire appel de plus en plus à des actifs non luxembourgeois pour préserver la même performance en termes de création de richesse. Cela implique, bien évidemment, une augmentation des individus à loger.

Enfin, vous avez le fait qu’une grande partie des terrains constructibles dans le pays appartiennent au secteur privé. Ce dernier a pourtant tendance à refuser toute proposition de lâcher du mètre carré en masse. Aucune règlementation locale ne peut par ailleurs contraindre ses propriétaires à le faire.

Quelle est la fiscalité au Luxembourg ?

fiscalité luxembourg

Le Grand-Duché est rentré dans le rang en matière fiscale et a ainsi accepté d’harmoniser ses règles et conditions en la matière conformément aux principes fiscaux européens. Cela ne veut cependant pas dire qu’investir au Luxembourg ne permet pas de profiter d’une fiscalité plus avantageuse qu’en France, bien au contraire.

A. Généralité sur la fiscalité au Luxembourg

ATTENTION : tous les ans la fiscalité peut évoluer, il important que vous vous informiez auprès des autorités locales. Le lien vers un site luxembourgeois pour avoir des données à jour tous les ans : fiscalité luxembourgeoise à jour.

Le Luxembourg pratique la retenue d’impôt à la source. Le taux d’imposition est défini par la classe d’impôt consignée sur la fiche de retenue d’impôt. Si dans certains cas, les contribuables locaux n’auront pas à acquitter d’impôt additionnel, dans d’autres, un supplément peut leur être exigé. Ils pourront également profiter d’un remboursement partiel.

Les contribuables luxembourgeois sont repartis entre les 3 classes d’impôt suivantes !

  • Classe 1a : dans laquelle se trouvent les individus veufs et ceux ayant pu profiter d’une réduction d’impôt pour enfant
  • Classe 2 : on y trouve les époux et les partenaires déclarés légalement, les veufs qui ont vu leur mariage être dissous suite au décès de leur conjoint les trois années qui précèdent l’année d’imposition et les individus divorcés ou séparés du corps.
  • Classe 3 : une catégorie comprenant les contribuables ne faisant pas partie des 2 classes précitées.

B. Barème de l’impôt sur le revenu

Commençons par parler de l’impôt sur le revenu pour pouvoir prouver qu’investir en immobilier au Luxembourg ou dans un autre secteur reste encore intéressant malgré le coût de la vie et des biens plus élevé. Le barème local concerne la totalité des revenus, indépendamment de leur nature et de leur mode de recouvrement. Il est fonction du niveau des revenus annuels imposables et de la classe d’impôt.

Le fonctionnement du barème de l’impôt luxembourgeois ressemble, à première vue, à s’y méprendre à son homologue français. Cependant, son nombre de tranches est plus important : 23 contre seulement 5 pour le barème français. En y voyant de plus près par ailleurs, le barème de l’impôt sur le revenu au Luxembourg est plus avantageux.

En effet, si en France, le taux de 0% est applicable seulement à une tranche de revenu annuel allant jusqu’à 10064 euros alors qu’au Luxembourg, vous pourrez en bénéficier jusqu’à 11265 euros. Par ailleurs, si en Hexagone, au-delà du cap lié à la première tranche, le taux d’imposition minimal est de 11%, dans le Grand-Duché, un taux de 8, 9 ou 10% est appliqué jusqu’à 16 881 euros.

On trouve également que le taux d’imposition d’un revenu de moins de 36177 euros est inférieur à 30% au Luxembourg, alors qu’en France, un tel taux est applicable à partir de 25660 euros jusqu’à 73 369 euros. Et si l’Hexagone taxe à 41% à partir de 73370 euros, un tel taux n’est applicable au Luxembourg qu’à partir de 150000 jusqu’à 200004 euros. La générosité fiscale reste donc encore dans l’ADN du Grand-Duché.

C. Qu’en est-il de la fiscalité de l’immobilier ?

Cette générosité fiscale s’étend également à l’immobilier au Luxembourg. Cela est notamment perceptible au moment des transactions.

Les frais des actes notariés représentent en effet seulement 7% du prix de l’acquisition répartis entre 6% de droits d’enregistrement et 1% de droits de transcription. Pour encore l’achat immobilier à titre individuel dans le pays par ailleurs, chaque première acquisition de résidence principale est accompagnée d’une réduction à 100 euros de ces frais.

L’acquisition ne devra tout de même pas dépasser les 285714 € pour un célibataire ou 571428 € pour un couple et devra servir d’habitation principale à l’acquéreur pendant au moins 2 ans.

Ce n’est cependant pas le seul cadeau fiscal qui attend les personnes qui décident d’investir au Luxembourg dans l’immobilier. Il y a également la faiblesse de l’impôt foncier, celui-ci n’atteignant même pas les 100 euros. À ne pas oublier aussi que dans ce pays, il n’y a pas de taxation sur les plus-values immobilières en cas de vente d’une résidence principale. 

Enfin, il faut savoir qu’un couple peut bénéficier jusqu’à 10000 € d’intérêts de crédits hypothécaires déductibles, auquel peuvent s’ajouter 2000 euros par enfant. Des raisons qui devront pousser à investir dans l’immobilier dans le pays.

D. Les autres avantages fiscaux dans le pays

Être résident fiscal au Luxembourg permet encore de profiter de plusieurs autres avantages fiscaux. Il suffit en effet, par exemple, de signaler dans sa déclaration fiscale tous les frais pouvant entraîner déduction fiscale pour se voir réduire, voire supprimer, les charges fiscales qui y sont liées. Ces frais peuvent être, entre autres, des cotisations et primes d’assurance, des rentes alimentaires, des cotisations épargne logement, des intérêts sur crédit et des dons et libéralités.

Mieux encore, si l’achat d’un bien immobilier au Luxembourg est fondé sur un besoin d’y passer une retraite tranquille tout en léguant un héritage d’une grande valeur à un ou plusieurs de vos ascendants, sachez qu’aucun frais de succession n’est à payer dans la limite de la part légale.

Et, dans le cas où la transmission de patrimoine se fait par voie testamentaire, il y aura une taxation de seulement 2,5 à 5% de la part de succession extra-légale. En ce qui concerne la succession entre époux ayant des enfants en commun, une exonération de taxe est appliquée. Dans le cas contraire, il y aura taxation à 5%.

Comment acheter de l’immobilier au Luxembourg ?

acheter immobilier luxembourg

Les informations précédentes vous ont-ils suffi pour prendre la décision d’investir dans l’immobilier au Luxembourg ?

Il est important de vous faire connaître les démarches à suivre pour mieux réaliser votre projet.

A. Faire appel à une agence immobilière

Pour investir au Luxembourg dans l’immobilier, la première étape à franchir est celle consistant à rechercher des biens à vendre. Car vous pourrez ne pas avoir une connaissance parfaite du pays, le mieux est de faire appel à un interlocuteur de confiance pour vos recherches. Pensez ainsi à contacter une agence immobilière s’exerçant dans la zone où vous envisagez d’acquérir un appartement ou une maison. Celle-ci est la mieux placée pour vous donner une moyenne exacte des prix qui se pratiquent dans son secteur d’exercice. Elle fait par ailleurs partie des premiers informés quant à l’existence de biens qui y sont proposés à la vente.

B. Mener des démarches administratives

L’agence immobilière vous a-t-elle permis de trouver un bien conforme à vos attentes et à vos exigences au Luxembourg ?

Si la réponse est oui, il sera temps d’engager les démarches administratives relatives à l’acquisition.

Comme dans n’importe quel pays, ces démarches commencent par la visite du bien en question. Rien ne vous empêche de vous confier à un expert immobilier pour être sûr qu’il n’y ait pas de vices cachés. N’oubliez pas, au moment de votre visite, de demander le passeport énergétique du logement pour avoir un aperçu sur ses besoins énergétiques.

Si la visite vous a satisfait, vous pourrez directement signer un compromis de vente avec le vendeur ou son représentant. C’est un document qui ne vous engage en rien, mais qui constitue tout de même une matérialisation de l’acte d’achat. Ce n’est par ailleurs qu’en sa possession que vous pourrez espérer l’acceptation de votre demande de crédit par votre banque. La rédaction du compromis de vente peut être confiée soit à un notaire, soit à un avocat, soit à un agent immobilier.

Suite à la signature du compromis de vente, vous pourrez prendre contact avec un notaire en vue de la signature de l’acte de vente et de l’inscription du bien à l’Administration de l’Enregistrement et des Domaines. Par ailleurs, en se basant sur le compromis de vente, le notaire pour effectuer des recherches sur le bien et son vendeur pour s’assurer de la fiabilité des transactions. Il ne recevra la caution qu’au moment de la signature d’acte de vente.

C. Établissement de plan de financement et obtention de prêt

ATTENTION : généralement, le prêt n’est possible que si vous avez un salaire au Luxembourg et une résidence fiscale sur ce pays.

Pour s’assurer d’une bonne la réalisation de votre projet d’achat immobilier au Luxembourg, vous devrez également dresser un plan de financement. Ce dernier devra notamment prévoir tous les coûts qui s’y attachent, dont :

  • Le Prix du bien
  • Les services de l’agent immobilier
  • Les Frais du notaire
  • Les Frais d’hypothèque
  • Les prix des réparations et transformations éventuelles
  • Les frais accessoires

En général, dans le grand-Duché, les frais des agences immobilières représentent 2 à 5% du prix d’acquisition du bien immobilier.

Ce plan sera considéré par votre banque au moment d’étudier votre demande de crédit immobilier. Ce dernier peut être à taux variable ou à taux fixe.

Pour que ses conditions soient meilleures, le mieux est de justifier d’un apport personnel dépassant les 15%.

Rien ne vous empêche même d’hypothéquer, si vous en avez, un bien se trouvant dans le Duché ou en France. À noter par ailleurs que si le bien en question est destiné à la location, les conditions qui vous seront appliquées seront encore améliorées, car vous pourrez utiliser vos loyers pour réaliser les remboursements du crédit.

Les risques de l’immobilier au Luxembourg

risque immobilier luxembourg

Sans ses incitations fiscales, le Luxembourg ne devrait même pas faire partie des pays où il faut investir dans l’immobilier.

Dans le Duché en effet, ce type d’investissements ne manque pas de risques, à commencer par le prix. Dans sa capitale depuis les années 2015 en effet, il est de plus en plus difficile de trouver des biens de moins de 8000 euros le mètre carré. Et pour l’ensemble du pays, les biens proposés à moins de 6000 sont très rares.

Cela est dû surtout à la grande attractivité du pays liée à son statut de centre financier international. On trouve ainsi dans le pays pas moins de 160 nationalités et 12000 nouveaux résidents y viennent annuellement. Ceux-ci sont notamment attirés par le niveau de rémunération élevé dans le pays qui tire pourtant les prix de l’immobilier vers le haut.

A côté de cela, l’offre est bien plus réduite que la demande. En effet, alors que le pays a besoin annuellement d’environ 6000 nouveaux logements pour accueillir ces nouveaux venus, le rythme de construction sur la même période est de 4000 logements. Il devient ainsi difficile de contenir le prix. Dans un pays de 2586 km2 qui devrait être peuplé de plus de 1 million de personnes en 2060, mettre fin à la pénurie de logements devient une priorité. On verra dans les prochaines années ce que fera le gouvernement local pour y parvenir.

Conclusion sur l’immobilier au Luxembourg

Comme vous pourrez donc le voir, investir au Luxembourg en immobilier implique d’utiliser une importante somme d’argent pour la seule acquisition.

L’immobilier au Luxembourg est cher donc peu rentable pour des revenus fixes réguliers importants.

À quoi est donc dû l’attrait du Luxembourg auprès des investisseurs dans le secteur ? À sa fiscalité…

En effet, bien qu’il ne soit plus un paradis fiscal, le pays réserve encore, notamment aux personnes qui décident d’y résider, de nombreux avantages en la matière. Ces derniers concernent quasiment toutes les contributions fiscales du pays, allant de l’impôt sur le revenu aux taxations immobilières, en passant par les droits de succession.

Cependant, si vous cherchez, avant tout, du rendement immobilier, mieux vaut privilégier des pays de l’UE se trouvant à l’Est du vieux-Continent comme la Bulgarie où le coût de la vie et les prix de l’immobilier sont très réduits. Et si c’est le niveau de vie qui vous préoccupe le plus, rien ne vous empêche de traverser l’Atlantique pour acheter un bien immobilier plus rentable aux USA, dans des villes comme Cleveland par exemple.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Ces articles pourraient vous intéresser

Sorry, No posts.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This