Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
CGPI
0

Expert patrimoine : un vrai indépendant pour gagner

Expert patrimoine : un vrai indépendant pour gagner
par cyril jarnias - le 07 juillet 2016

Expert patrimoine : deux mots qui une fois combinés peuvent avoir du sens pour votre porte monnaie.

Sommaire expert patrimoine :

  1. Le marché de la gestion de patrimoine
  2. Comment le gestionnaire de patrimoine gagne sa vie?
  3. Quel est le coût des honoraires d’un CGP indépendant?
  4. Que peut vous apporter un expert en gestion de patrimoine
  5. Pour être épaulé, pour votre patrimoine, j’ai la solution

+

Autant pour moi, je voulais dire votre patrimoine ;-).

Commençons par Patrimoine :

Bien souvent, il s’agit d’actifs financiers et d’immobilier auxquels vous pourrez ajouter vos actifs professionnels.

Après, vous pourrez rajouter des actifs dits « exceptionnels » à l’image des héritages (vous savez votre oncle d’Amérique) ou encore des donations (merci papa, maman ou grands parents…).

Tout ceci, une fois ajoutée va donner un montant brut.

Il conviendra de déduire vos dettes ou vos engagements envers des tiers.

Bon savoir : Avant de trouver  votre expert, quand on parle de Patrimoine : on parle toujours en net, net de dettes et d’engagements. Vous allez faire une photographie de votre patrimoine en un instant t avec le bilan patrimonial.

 

A cet instant, on pourra vraiment parler de patrimoine en net.

Maintenant, cela reste une photographie à un instant t : ce patrimoine risque d’évoluer en fonction de vos dépenses ou de vos investissements.

Je suppose que si vous voulez aller plus loin sur votre patrimoine, vous vous dites que la combinaison de ces deux mots expert patrimoine pourrait vous êtes utile.

Expert sur le patrimoine : petite définition

On parle alors de conseiller en gestion de patrimoine ou d’ingénieur patrimonial.

Ces deux professionnels sont à distinguer pour ensuite vous donner ma définition de ce fameux expert en gestion de patrimoine.

Le conseiller en gestion de patrimoine :

Généralement, il a une formation en gestion de patrimoine (logique) ou un bac+5 en Finance avec une spécialisation sur les produits d’épargne ou encore (surtout) la fiscalité.

Il peut travailler dans une banque, une compagnie d’assurance ou encore être à la tête ou salarié d’un cabinet de gestion de patrimoine.

Il doit (en théorie) faire de l’analyse patrimoniale au travers d’un bilan patrimonial et également proposer des produits d’épargne (surtout de l’assurance vie) ou de l’immobilier (souvent de défiscalisation par exemple immobilier Pinel).

Ensuite, certains peuvent se prétendre indépendant (là, cela devient intéressant).

Cela voudrait dire que votre expert patrimoine pourrait en priorité analyser votre patrimoine pour trouver les bonnes stratégies notamment pour le faire fructifier ou encore le protéger (je pense beaucoup derrière à comment protéger votre famille).

On pourrait aussi dire qu’il est complexe de se dire indépendant à partir du moment où l’on vend des produits sur lesquels on touche des rétrocessions.

Par rétrocessions, on parle d’une partie des frais de gestion qu’un conseiller en gestion de patrimoine touchera sur les produits financiers vendus aux clients : une sorte de rente jusqu’au jour où le client reprendra son argent.

L’ingénieur patrimonial :

Généralement, il est le bras droit du conseiller en gestion de patrimoine dans une banque ou encore dans un grand cabinet de gestion de patrimoine (qui peut se le payer).

Il fait des bilans patrimoniaux qui sont plus complets, il fait de la fiscalité, il va travailler sur le droit de la famille… Il est fan des simulateurs patrimoniaux : capacité d’épargne, calcul rendement d’un placement, calcul capacité d’emprunt

Souvent, il ne rencontrera pas de clients et remettra son étude au conseiller en gestion de patrimoine.

C’est là qu’on voit que moins le conseiller en gestion de patrimoine fera d’analyses plus il sera tourné vers les solutions et la vente de produits pour justifier son rôle et son salaire.

Ingénieur patrimonial et conseiller en gestion de patrimoine pourraient former le même professionnel car on pourrait supposer qu’un gestionnaire de patrimoine peut faire de l’ingénierie patrimoniale.

Maintenant, il ne peut pas être partout entre analyses sur le patrimoine et conquête commerciale.

On voit bien qu’entre proposer des produits ou faire de l’ingénierie patrimoniale en toute indépendance : votre conseiller peut s’éloigner de la nature même de son métier.

Ainsi, on a sans doute plus envie de se trouver face à un expert sur le patrimoine totalement indépendant et qui ne cherchera pas (surtout) à vous vendre de beaux produits pour faire surtout du chiffre d’affaires sans trop réfléchir sur la situation globale de votre patrimoine.

A partir de cet instant, je rentre dans le vif du sujet : « comment avoir ce bon expert en patrimoine?

En fin de compte, vous devez avoir la bonne vision du marché de la gestion de patrimoine, en comprenant comment les gestionnaires de patrimoine gagnent leurs vies, ceux qu’ils vous coûteront et surtout comment être certain d’avoir le bon indépendant et expert.

Selon moi, il serait bien triste de résumer cette profession à des simples vendeurs de contrats d’assurance vie ou d’immobilier de défiscalisation.

Bref, rentrons dans le fils du sujet : les experts patrimoniaux.


1. Le marché de la gestion de patrimoine

Pour espérer trouver un bon expert patrimoine, un professionnel qui va vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine, vous devez comprendre les acteurs de la gestion de patrimoine et ce marché.

Sur la gestion de patrimoine, on distingue 3 types d’entités pour trouver un expert patrimoine :

a. Les banques avec leurs pôles : gestion de privée et gestion de patrimoine (souvent confondus)

b. Les compagnies d’assurance : elles disposent de conseillers en gestion de patrimoine

c. Les structures de gestion de patrimoine : plus ou moins petites et  indépendantes (on parle ici de cabinet en gestion de patrimoine).

Bon à voir : en France, on compte en dehors des banques et des compagnies d’assurance vie plus de 3000 cabinets en gestion de patrimoine sur Paris et en province. Ne vous limitez donc pas aux banques et aux compagnies d’assurance quand vous cherchez  expert patrimoine sur google. 

a. Les banques et leurs gestionnaires de patrimoine.

On pourrait se dire que le plus simple : c’est demander à son banquier de nous aider pour son patrimoine.

Déjà, votre banquier n’est pas forcément un conseiller en gestion de patrimoine : c’est généralement un chargé de clientèle.

Il a un portefeuille de clients.

Il doit suivre votre compte.

Surtout, il est censé vous proposer des produits bancaires : du  livret A, la carte bleue, les assurances et surtout le crédit.

Il faut savoir que l’assurance vie n’est pas le principal produit proposé par un banquier.

Vous vous doutez bien qu’il va falloir frapper à d’autres portes dans la banque pour son patrimoine.

Suivant le montant financier dont vous disposez, vous aurez accès ou non à la gestion privée (sous 150000 euros à placer, ce sera compliqué).

Bon à savoir : dans une banque, le gestionnaire de patrimoine n’est accessible  qu’à partir d’un certain montant. Ensuite, on retombe dans les travers de la vente des produits de la banque. Peut-on espérer un vrai bilan patrimonial? Je ne le crois pas car ici le conseiller est plus vendeur qu’expert.  

 

Vous pouvez espérer avoir un semblant de bilan patrimonial.

Par contre, quand il va s’agir de travailler sur votre contrat de mariage ou sur des problématiques de droits de succession. J’ai peur que la banquier privé risque de faire la tête car son intérêt est de vous vendre des produits.

Une fois que je dis cela : on tombe  toujours dans l’argument du client qui en assez de se voir proposer le catalogue de la Redoute (ou consorts) alors qu’il voudrait disposer d’une approche globale.

Malheureusement, déjà, il faut avoir assez patrimoine pour prétendre à la banque privée et surtout, vous êtes face à un modèle économique qui n’est pas adapté à la facturation d’expertise patrimoniale.

Conclusion avec la banque : je ne pense pas que ce sera dans la banque que vous trouverez votre fameux expert patrimoine indépendant.

b. les compagnies d’assurance vie avec des gestionnaires de patrimoine

L’assurance vie est le placement préféré des français : c’est factuel.

Les encours sur cette enveloppe fiscale représente plus de 1600 milliards d’euros au moment de l’écriture de cet article et selon la FFSA.

Maintenant, vous devez comprendre que c’est aussi un instrument très utile pour faire de la gestion de patrimoine.

Ce n’est pas qu’un produit financier qui pourrait vous donner du rendement.

On comprend donc que les compagnies d’assurance vie, sous couvert du charme patrimonial de l’assurance vie, ont mis en place une armée de conseillers en gestion de patrimoine ou vendeurs de produits pour collecter votre épargne.

Entre proposer une assurance vie et être expert en gestion de patrimoine, je pense qu’il y a un pas.

Comment savoir si le conseiller en gestion de patrimoine est un expert?

A mon avis, vous devez commencer à voir où je veux en venir.

Tout le problème est de savoir si la gestion de patrimoine n’est pas un prétexte pour vendre un produit financier.

Bon à voir : avec les compagnie d’assurance vie, l’expert ou conseiller en gestion de patrimoine est malheureusement limité aux solutions de la compagnie. La gestion de patrimoine ne doit pas se transformer en un argument marketing pour vendre en priorité ses produits.

 

Après tout, il faudrait surtout se poser la question de savoir si l’assurance vie a du sens dans votre patrimoine ou si suivant votre situation globale (vous voyez l’intérêt d’un vrai bilan patrimonial) : un assurance vie pourra vous être utile.

Pour ma part, comme le banquier, je ne vois pas votre conseiller en gestion de patrimoine d’une charmante compagnie d’assurance vie se casser la tête à travailler avec un notaire sur votre clause bénéficiaire ou encore savoir après tout s’il vaudrait mieux pas éviter un contrat d’assurance vie après 70 ans…

Pour la petite histoire, après 70 ans, quand vous versez des capitaux la fiscalité est bien moins intéressante.

On pourrait d’ailleurs aussi s’interroger sur l’intérêt de diversifier votre contrat d’assurance vie sur autre chose que le fonds euros pour (sous couvert d’un possible hypothétique rendement) vous faire prendre 100% du risque sur votre tête hors fonds euros.

Il est évident que je parle d’excès de la profession.

Mais, je pense que l’expertise patrimoniale ne doit pas être un artifice marketing pour vendre du produit financier à tout va.

J’ajoute que la panoplie de solutions du soi-disant expert patrimoine dans une compagnie d’assurance vie est limitée à l’image de ce que peut produire la compagnie.

Une compagnie d’assurance vie assure (sans jeux de mots) : vous aurez surtout des solutions orientés vie et retraite à l’image du contrat Madelin ou du PERP.

Est-ce suffisant pour diversifier son patrimoine par exemple?

Je ne le pense pas.

c. le conseiller en gestion de patrimoine en cabinet : est-il indépendant?

Nous avons vu les limites des banques et des compagnies d’assurance vie pour trouver un expert patrimonial digne de son nom et surtout orienté « services ».

Le propre d’un cabinet en gestion de patrimoine : c’est qu’il a un panel large de solutions.

Normalement, ils pourront vous proposer de l’immobilier, du financier  dont l’assurance vie mais aussi pourquoi un placement art en faisant jouer la concurrence.

Sur le plan règlementaire, ils doivent faire une vraie analyse et des comparatifs avant de vous proposer une solution « produit ».

Normalement, votre conseiller patrimonial met en avant le bilan patrimonial avant de vous parler d’une quelconque solution.

Généralement, ces professionnels viennent de la banque ou du monde de l’assurance.

En théorie, on peut supposer qu’ils tentent de sortir des travers de ces entités ou du tout produit.

On devrait donc oublier le produit à « gogo ».

Où est le service et l’indépendance dans un cabinet de gestion de patrimoine?

C’est une grande question et pourtant c’est celle que vous devriez vous poser tout le temps  pour votre patrimoine amis lecteurs du blog patrimoine.

Je vais y revenir juste après sur le mode de rémunération de votre expert en gestion de patrimoine.

Première question amis lecteurs : seriez-vous prêt à payer du service pour être certain d’avoir les bonnes personnes?

Mieux, avez-vous peur qu’on vous propose systématiquement des produits financiers, pas les plus adaptés mais surtout ceux qui rapportent le plus au CGP (conseiller en gestion de patrimoine).

Tout l’enjeu est là.

Je pense que certains CGP essayent de vendre une prestation de service avec une vraie approche globale.

Malheureusement, pour faire payer ce service : c’est compliqué car on ne sait pas bien vendre son expertise.

On peut aussi imaginer que vendre un produit financier ou immobilier va rapporter plus et plus vite.

De fait, le client pense que tout est gratuit.

Comment être certain d’avoir une expertise indépendante?

Je suppose que le CGP avec le i d’indépendant qui mettra en premier les honoraires de conseils en avant sera le fameux Expert Patrimoine recherché.

Rien n’est gratuit dans ce bas monde.

Bon à savoir : l’expert patrimoine peut exister dans un cabinet de gestion de patrimoine. Il s’agit d’un CGP indépendant qui n’aura pas peur de vendre son expertise en vendant des honoraires avant de chercher à vous vendre un beau produit.

Des cabinets en gestion de patrimoine avec des experts existent : vous apprendrez ainsi à trouver le bon conseiller en gestion de patrimoine.

Comment maintenant en est-on arrivé à ne plus avoir confiance en ces conseillers?

Oui, là, vous pouvez être dans la suspicion de la vente de produits à « gogo » sans réelle indépendance et avec la peur de vendre de l’expertise.

J’imagine déjà tous ces particuliers en permanence attaqués au téléphone avec le dernier produit de défiscalisation à la mode sous couvert de conseil en gestion de patrimoine.

Je pourrais ajouter la dernière farce à la mode en matière de conseils avec les Fintech sur internet :

les « Fintech et robots advisors » ou l’argument gestion de patrimoine est galvaudé par l’utilisation de modèles mathématiques pour gérer un contrat d’assurance vie avec des frais bas (plus ou moins sur le mandant de gestion…)et des profils de gestion automatisés.

Tout ceci serait fait soit disant pour plus de services pour l’épargnant et gagner plus d’argent… On demande à voir sur le long terme.

Fintech, pour l’indépendance, quand vous avez une banque dans le capital, j’ai envie de rire…

Au mieux la banque dans la capital pourra manger la Fintech si le modèle tient le choc et faire des économies d’échelles sur la gestion de financière.

Au pire, dans la mesure où la Fintech doit avoir une société de gestion, au moindre problème, celle-ci prendra toutes les responsabilités sur la tête.

Pour vous épargnant, votre argent, comment dire… ne faudrait-il patienter un peu avec ces sociétés innovantes?


2.  Comment le gestionnaire de patrimoine gagne sa vie?

 soif de l'or cgpi

Je viens de vous expliquer l’environnement de la gestion de patrimoine en France.

Vous voyez qu’il est compliqué de trouver un expert en gestion de patrimoine indépendant avec autre chose que de jolis produits…

Malheureusement, j’ai envie de dire que ce n’est pas totalement la faute de cette industrie financière.

Elle a surfé sur des produits financiers aux avantages fiscaux sous couvert de l’Etat.

On a favorisé l’assurance vie pour investir dans la dette de l’Etat en donnant un peu de rendement aux épargnants, moins de fiscalité et un moyen pour boucler les fins de mois difficiles de l’Etat.

De là , assureurs, banquiers ou conseillers en gestion de patrimoine ou ex vendeurs de « savonnettes » se sont engouffrés vers cet eldorado de commissions et de rétrocession sur les encours confiés des clients.

Le modèle économique de la gestion de patrimoine :

Pour vivre tout ce petit monde a besoin de réaliser du chiffres d’affaires ne serait-ce que pour payer les salaires des conseillers et les frais de structure.

Au fil des années, avec l’essor de l’assurance vie notamment les structure ont grossi et les coûts règlementaires aussi.

On est donc parti dans une course au chiffres d’affaires pour absorber les coûts.

En parallèle, l’appât du gain et les belles rentabilité ont fait croître l’activité.

Les frais de gestion sur les placements et les commissions sur les frais d’entrées :

Que vous soyez banquier ou CGP : sur l’assurance vie, vous gagnez sur la majorité des frais des produits.

Ces entités ont des pourcentages plus ou moins importants à se partager entre eux sur la vente de produits.

Exemples de frais et de rémunération pour la banque ou le CGP :

Sur le financier : un contrat  d’assurance vie à 100000 euros

1% de frais de gestion fonds euros et unités de compte

Soit 1000 euros/an que vous payez amis lecteurs.

Ensuite, imaginons que vous avez 0,5% de frais d’entrée (un minimum chez certains professionnels…)?

Si vous avez des UC dans votre contrat : entre 1% et 2% sont pris par l’asset manager avant de vous donner la performance de l’UC (fonds de placement).

L’asset manager va reverser une partie des frais de gestion à l’assureur vie.

Et, cerise sur le gâteau, la rente sur les frais est annuelle pour le CGP ou le banquier assureur.

Vous faites l’addition?

Vous avez quels services derrière?

Frais d’entrée, frais de gestion, frais de versement, frais d’arbitrage… vous voyez vite comment peu gagner sa vie votre conseiller en gestion de patrimoine.

Si encore vous aviez une ingénierie patrimoniale derrière et toute une stratégie globale… Ce n’est pas toujours le cas.

De nombreuses questions viennent à votre esprit :

N’aurais-je pas préféré payer des honoraires au départ pour avoir les bonnes solutions indépendantes?

Etre certain que je n’étais pas le dindon de la farce sur un produit chargé de frais?

Suis-je certain d’avoir la bonne solution au final?

Le conseil était-il vraiment indépendant?

Ai-je vraiment un expert en gestion de patrimoine ou un vendeur bien commissionné?


3. combien coûte les honoraires d’un CGP indépendant?

 prix cgpi

Je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir.

Ne faudrait-il pas partir sur une solution sur honoraires au départ?

Après tout ce qui compte, c’est d’avoir la bonne « ordonnance » ou la bonne feuille de route pour s’occuper de son patrimoine.

Avec internet et la baisse des frais, on peut supposer qu’on peut trouver des solutions financières moins chères que les offres des banques par exemples.

 Bon à savoir : je pense qu’un vrai expert en gestion de patrimoine doit facturer des honoraires. Si vous êtes à l’ISF première tranche : sous 2500 euros d’honoraires l’analyse, on ne peut pas vraiment parler d’expertise complète. Pour les petits patrimoines et les jeunes cadres, la prestation peut être moins élevée mais, il faut un minimum d’honoraires pour que l’expert vive car il n’a pas de rentes comme ses confrères vendeurs de produits et rentiers

Le coût d’un service en gestion de patrimoine :

Distinguons ce que peut vous facturer votre expert patrimoine :

un vrai bilan patrimonial (pas celui avec 100 pages automatisées sur un logiciel à l’abonnement prohibitif…),

un accompagnement sur la durée (le plus important) : de vrais points trimestriels par exemple,

de la formation en gestion de patrimoine si vous voulez comprendre un minimum (pour les CGP qui ont la fibre enseignante),

une aide sur l’allocation d’actifs si le CGP est CIF (prestation à laisser à des gérants de portefeuille selon moi) ou encore,

l’accès à un réseau d’experts.

Je pense qu’il va être difficile de donner une somme précise sur ces prestations.

Je vais donc donner une approximation qui peut évoluer suivant le profil du client.

Le coût du bilan patrimonial :

Ce que je peux vous dire :

pour des particuliers à l’ISF (première tranche), je pense que sous 2500 euros, il sera compliqué de fournir une prestation complète.

Il est évident que pour les gros patrimoine, on parlera de prestation à 5 chiffres.

N’oublions pas que plus vous avez de patrimoine plus la charge de travail pour votre expert en gestion de patrimoine sera élevée.

Pour des patrimoines moyens ou une fiscalité supérieure à 5000 euros/mois : nous allons être au moins à 2000 euros pour une première analyse.

En dessous, il va être compliqué d’assurer beaucoup de prestations à moins d’envisager cela comme un produit d’appel qui amènera à d’autres prestations. L’idée est aussi de ne pas fermer ce genre de service à des petits contribuables.

Quelle facturation à l’heure pour du suivi?

Je pense que nous sommes dans le format d’un avocat.

Un bon avocat : cela se paye.

Donc, pour un expert patrimoine : il faut raisonner sur le même principe.

Selon moi, sous 300 euros HT, on aura du mal à valoriser un vrai expert en gestion de patrimoine.

Est-ce que c’est cher 2000 à plus de 2500 euros une seule fois dans sa vie pour son patrimoine?

Je vais vous donner des arguments clairs.

Vous avez 150000 euros dans une assurance vie : vous donnez plus 1500 euros tous les ans en frais à tous les intermédiaires, pour quels services??? Si, un beau relevé de compte dont votre assureur  vie a beaucoup de mal à vous calculer les plus-values sur la durée… Un comble!

 Bon à savoir :  payer des honoraires d’au moins 1500 euros pour une première analyse pour un petit patrimoine à bien plus de 30000 euros facturés (pour premières tranches ISF) par un expert patrimonial, est-ce trop? Aujourd’hui sur un contrat d’assurance à 150000 euros, l’épargnant donne plus de 1500 euros frais annuels pour quels services? Mieux, la protection de votre famille, savoir financer l’éducation de vos enfants ou encore comprendre ses placements pour ne plus perdre : vous l’évaluez à quel prix? Pire, êtes vous certain qu’on vous a proposé la bonne réponse après une analyse globale? »

Quel est le prix de la protection de votre famille?

Est-ce que vous voulez avoir les bonnes bases pour construire ce patrimoine ou encore avoir une retraite décente?

Voulez-vous vous donner les moyens d’assurer le financement de l’éducation de vos enfants.

Amis lecteurs, j’espère que vous avez compris ce que va vous apporter ce conseiller en gestion de patrimoine, expert et surtout indépendant.

C’est un peu normal, il n’aura pas un catalogue de produits à vendre en premier…

Allez, je vais en rajouter une petite couche sur ce que pourra apporter un expert en gestion de patrimoine.


4.  Que peut vous apporter un expert en gestion de patrimoine?

A mon avis, je pense que vous êtes entrain de comprendre l’intérêt de l’indépendance et des honoraires pour du conseil patrimonial.

On va raisonner sous forme d’affirmations :

 Je veux être certain que mon expert analyse mon patrimoine sans penser à un produit à me vendre ou me sortir de sa petite sacoche en cuir le produit à la mode.

 Je souhaite qu’on analyse vraiment mon patrimoine à savoir :

Mon immobilier,

Mes crédits,

Ma fiscalité,

La protection de ma famille,

La transmission de mon patrimoine (dont mes droits de succession),

Mes placements ou encore,

Ma retraite.

Vous voyez qu’on est bien loin de la solution miracle : « assurance vie » ou du Pinel pour baisser votre impôt.

 Je souhaite du service personnalisé.

 Je veux un suivi dans la durée et non un appel tous les 4 ans pour me vendre un nouveau produit ou sortir mon fonds euros vers des fonds risqués (un scandale à mes yeux).

 Je veux des solutions en ligne avec des simulateurs ou encore un conseiller en ligne à ma disposition où que je me trouve dans le monde.

Je pense beaucoup aux français expatriés.

 Je cherche un pédagogue : quelqu’un en mesure de former à minima et me permettre d’éviter les pièges de la gestion de patrimoine.

Voulez-vous que je continue avec les affirmations sur l’expert patrimoine idéal, son intérêt?

Voilà ma vision d’un conseiller en gestion de patrimoine et expert indépendant.


5. conclusion : la solution pour avoir enfin son expert patrimoine indépendant

A la lecture de mon article l’expert en gestion de patrimoine (pas juste patrimoine), nous avons vu ensemble la situation du marché du conseil patrimonial en France.

C’est un milieu malheureusement condamné à proposer du produit à outrance pour vivre sous couvert d’une réglementation qui pèsera toujours plus fort sur ses marges et donc sur le service proposé (un comble).

Je ne blâme pas la profession donc je fais parti.

Pour moi un expert en gestion de patrimoine n’a pas peur de vendre des honoraires et va oublier les produits pour défendre son indépendance et vos intérêts!

J’ai juste fait le choix de ne concentrer sur le service sur mesure et non les produits pour être indépendant.

Heureusement, tous les conseillers CGP ne sont pas « des vendeurs de soupe ».

Résumons donc : comment avoir un expert en gestion de patrimoine indépendant ?

Ce professionnel me proposera une analyse globale de mon patrimoine,

il n’aura pas peur de vendre son expertise sous forme d’honoraires,

il me suivra sur la durée,

il m’expliquera les pièges à éviter,

il sera humain et pas un robot advisor « informatisé »,

il parlera surtout d’indépendance en oubliant les produits et,

il sera en mesure de faire preuve de réactivité avec les nouvelles technologies.

Qu’est ce que je vous propose amis lecteurs pour votre patrimoine?

Sur mon site, il n’y a pas de produits à vendre.

Vous avez plus de 800 articles à ce jour sur la gestion de patrimoine et ils sont gratuits.

Je donne un avis totalement indépendant.

Vous disposez d’outils pour simuler et anticiper l’évolution de votre patrimoine  (cf. menu outils en haut de la page).

Je vous demande juste de PARTAGER MES ARTICLES sur les réseaux sociaux en un clic.

ET pour ceux qui souhaitent bénéficier de mon expertise, j’offre :

un DIAGNOSTIC PATRIMONIAL GRATUIT en remplissant le formulaire ci-dessous.

Bonne lecture sur mon site et merci encore pour vos lectures et encouragements!

 

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias