Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Immobilier
0

Immobilier Finlande peut-on avoir du rendement en Europe du Nord ?

Immobilier Finlande peut-on avoir du rendement en Europe du Nord ?
par cyril jarnias - le 06 septembre 2020

Immobilier Finlande : est-il possible d’avoir du rendement en Europe du Nord ?

À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la Finlande a choisi de garder une neutralité du point de vue politique. Elle a également maintenu son indépendance.

Elle a maintenu une bonne relation avec l’URSS, son voisin direct. En optant pour la neutralité, ce pays est resté à l’écart de la reconstruction européenne.

Il s’est tenu éloigné de la CEE, l’OTAN, etc. A

u fil des décennies, il a intégré l’Union européenne. Durant son adhésion, cet État a été classifié parmi les pays les plus avancés économiquement. Il a profité de sa position pour développer son commerce international et régional avec ses partenaires européens. Après son adhésion dans l’Union européenne, la Finlande a développé d’étroites relations avec la France. La coopération s’étend dans le domaine de la sécurité, de la défense, de la lutte contre le réchauffement climatique, sur le défi de l’intelligence artificielle, etc.

Ce pays possède certes de nombreux atouts, mais est-ce le moment de se lancer dans un investissement immobilier dans ce pays dans le contexte COVID que nous connaissons ?

Des éléments de réponses dans cet article.


Sommaire : immobilier Finlande

  1. La Finlande
  2. L’immobilier en Finlande
  3. Quelle est la fiscalité en Finlande ?
  4. Comment acheter de l’immobilier en Finlande ?
  5. Les risques de l’immobilier en Finlande
  6. Conclusion

finlande

1. La Finlande

Une grande partie des personnes pensent que la Finlande fait partie de la Scandinavie. Ce n’est pas du tout le cas. La Scandinavie englobe uniquement la Norvège, la Suède et le Danemark. Il faut savoir que la Finlande est seulement un pays nordique. Que faut-il savoir à son sujet ?

A. Présentation de la Finlande

  • Un peu d’histoire sur le pays

Après la Deuxième Guerre Mondiale, la Finlande a engagé une politique de neutralité. Elle a pris un écart vis-à-vis de la construction européenne. Vers l’année 1961, le pays a choisi d’intégrer l’AELE. Il s’agit d’une zone de libre-échange qui ne cautionne aucune ambition politique. C’est une organisation qui a le même objectif que la CEE. Ce sont les Britanniques qui sont les principaux fondateurs de cette association. Afin de préserver sa neutralité, la Finlande a choisi de ne pas devenir membre de l’OTAN.

Après la chute du bloc soviétique, le pays rencontre un tournant décisif. Il décide d’effectuer une demande officielle pour devenir membre de la Communauté Européenne.

Dans sa demande d’intégration, il insère une dérogation spéciale pour certains domaines comme :

  • l’agriculture ;
  • les aides régionales ;
  • la participation au budget communautaire ;
  • la fixation des quotas de pêche.

Suite à différentes discussions et négociations, la Finlande devient membre de l’Union européenne (EU). Elle a été reçue en même temps que l’Autriche et la Suède.

En 1999, 2006 et 2019, ce pays a assuré la présidence tournante du Conseil de l’UE. Il est à noter que cet État est représenté par 13 députés au sein du Parlement européen. Il adopte toujours une politique non-militaire pour la gestion de crises. Il choisit de miser sur la coopération intergouvernementale. Il favorise les intérêts des petits pays membres de l’Union européenne. Ainsi, ces derniers ne seront pas sous l’emprise des grandes puissances.

Helsinki reste en de bons termes avec les pays baltes et nordiques. Il favorise également le dialogue avec la Russie.

Des années après l’adhésion de la Finlande dans l’UE, le Parti de l’indépendance de Antti Pesonen clame et affirme haut et fort que le pays devrait se retirer de l’UE.

  • La géographie du pays

Cet État est placé sur la côte baltique. Ses frontières sont délimitées comme suit :

  • à l’est : il est marqué par une longue frontière qu’elle partage avec la Russie ;
  • au nord : il est délimité par la Norvège et la Suède ;

Il est essentiel de savoir que ses côtes sur le golfe de Botnie se situent en face de la Suède. Pour ce qui est de ses côtes sur de golfe de Finlande sont orientées vers l’Estonie. En Europe, la Finlande est classifiée comme étant le cinquième plus grand pays. Sa superficie est de 340 000 km². Elle compte peu d’habitants. Elle n’a à son actif que 5,2 millions d’habitants. Une grande partie de sa population est recensée sur la façade maritime méridionale. La langue officielle du pays est le finnois et le suédois. Le finnois est langue la plus parlée dans cet État. Il est maîtrisé par 90 % des habitants. Cet État est composé de 70 % de forêts. Il dispose de plus de 60 000 lacs, ce qui lui a valu de nom de « Pays aux mille lacs ».

Comme le pays possède une large superficie ainsi qu’une latitude assez élevée, alors, il se distingue grâce à son climat variable. Ses saisons sont vraiment marquées :

  • le froid et la neige sont présents au nord pendant l’hiver, toutefois, le manteau neigeux ne subsiste pas longtemps dans certaines parties du pays.
  • Le temps est doux et ensoleillé en été.

B. Qu’en est-il du coût de la vie dans le pays ?

La Finlande est catégorisée parmi les pays riches. Le coût de la vie en Finlande y est assez élevé. Même si le train de vie est moins cher que celui des pays scandinaves, comparé à d’autres États, il reste élevé.

Si on confronte ce pays à d’autres États comme la France, certains de ses services sont revus à la hausse. C’est par exemple le cas :

  • des transports ;
  • de la restauration ;
  • des vêtements ;
  • des loisirs.

Afin d’éviter les grandes dépenses et le coût de la vie en Finlande, il existe quelques alternatives de bon sens :

  • au lieu d’aller dans les restaurants assez chers, vous pouvez cuisiner chez vous ;
  • utiliser les transports moins onéreux tels que le vélo, etc.

Ces alternatives « bon marché » vous seront très utiles. Ainsi, vous pourrez faire des économies sur votre budget. Même si le coût de la vie est supérieur aux autres pays de l’UE en moyenne, certains services reviennent moins chers pour les résidents. C’est parce qu’ils ont été financés avec des fonds d’impôts. L’argent en vigueur dans le pays est l’euro. Vous n’y trouverez pas des pièces de 1 à 2 centimes d’euro. Celles-ci ne sont pas valables dans le pays.

  • Les services les moins onéreux
      • La formation :

En Finlande, l’enseignement fondamental (éducation préscolaire, les études au lycée, etc.) sont gratuits. C’est également valable dans la majorité des écoles supérieures. Par contre, les élèves provenant d’autres pays de l’UE doivent s’acquitter de droits d’inscription. Pour les coûts d’éducation précoce, il faudra débourser certains frais. Avec le premier enfant, les parents doivent débourser au maximum 300 euros. Les prochains enfants de la famille vont bénéficier d’une réduction.

      • La santé publique

Ce service est offert à tous les résidents officiels de Finlande. Le tarif appliqué est déterminé en fonction de chaque localité. Voici un aperçu des prix appliqué dans le pays :

  • une visite chez le médecin peut aller de 20 euros (centre médical) et de 40 euros à la policlinique ;
  • les frais d’hôpitaux sont en moyenne 50 euros/jour ;
  • en tout, les frais médicaux peuvent atteindre 700 euros/an ;
  • les services dans les centres de maternité et de la petite enfance sont aussi gratuits.

Le système de santé a un coût qu’il ne faut pas négliger en Finlande.

      • Les différentes prestations sociales pour les familles

Les personnes qui résident en permanence dans le pays ont accès à différentes aides sociales pour les familles et les enfants.

      • Le prix des aliments

Comparée aux autres pays, La Finlande applique :

  • 20 % de plus sur la nourriture et les boissons non alcoolisées ;
  • 23 % de plus sur les marchandises et les services ;
  • 40 % de plus sur les boissons alcoolisées.

Chaque tarif est déterminé en fonction de la région.

      • Le tarif appliqué sur les vêtements, les biens et les services

Dans le pays, les vêtements sont nettement plus élevés. C’est parce qu’aucune chaîne de vêtements bon marché n’est disponible en Finlande. Comme les saisons sont bien marquées dans cette région, il faudra changer de vêtement lors de chaque changement de saison. Pour avoir accès à des vêtements moins chers, il faudra acheter des vêtements déjà utilisés. Pour cela, le mieux est de se rendre aux marchés d’affaire d’occasion, aux marchés aux puces, etc.

      • Le tarif pour les transports

Dans les grandes villes, les habitants ont accès à des transports publics. Néanmoins, ce privilège est seulement attribué pour les villes. Lorsque vous vous éloignez de ces endroits, il faudra disposer de votre propre véhicule. Cet outil engendre des frais d’entretien particulier. En hiver, par exemple, il faudra l’équiper de pneu d’hiver.

      • Quelques exemples de prix appliqués en Finlande

Selon des études menées en 2018, voici quelques prix appliqués dans le pays (les prix continuent leurs hausses en 2020) :

  • 1 Kg de tomates : 2,90 euros ;
  • 1 L de lait : 1 euro ;
  • Connexion Internet : 15-20 euros/mois ;
  • 500 g de café moulu en sachet : 4 euros ;
  • 1 L d’essence 95 E 10 : 1,15 euro ;

 

C. Comment est l’économie de la Finlande ?

Cet État avait une des économies les plus performantes de la zone euro. À cause de la crise de 2008, son économie a connu deux récessions :

  • en 2009 : -8,3 % ;
  • entre 2012 et 2014.
  • 2020 : prévisions à -9%

En 2014, le déficit du PIB a atteint les 3 %. Vers 2015, le pays a connu une croissance positive du PIB/habitant (un élément qui a régressé pendant la crise). Il a augmenté et s’est placé au-dessus de la moyenne.

Malheureusement, l’endettement public a frôlé les 60 %. Pour éviter que l’ampleur des dégâts ne s’étende, le pays a entamé de nombreuses réformes. Dans la balance des charges, les dépenses de santé pour les personnes âgées sont assez importantes. Ainsi, pour mieux faire face à ce genre de situation, certains services de santé vont être régionalisés. À compter de l’année 2017, l’âge de la retraite a été retardé.

Durant l’année 2016, la Finlande a effectué 60 % de ses échanges commerciaux avec d’autres pays de l’UE. Elle est parvenue à exécuter 14 % de ses transactions avec l’Allemagne, son partenaire commercial.

En Finlande, les principaux leviers de la croissance sont :

  • les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) ;
  • le bois et le papier.

Comme son industrie forestière est assez développée, le pays a pu développer une gamme importante de produits dans ce secteur. Pendant les années 90, cet État a connu un essor surprenant dans les secteurs technologiques des TIC. Ce domaine a contribué à lancer l’économie du pays, mais il l’a aussi rendu vulnérable.


immobilier finlande

 

2. L’immobilier en Finlande

Avant de vous décider à investir dans l’immobilier en Finlande, il faut déterminer l’âge du bâtiment que vous allez acheter. Il faut savoir que la démographie y a fortement augmenté de 1960 à 1970. Les besoins en logement ont connu une grande hausse. De ce fait, de nombreuses habitations ont été bâties à ces époques. La majorité des logements du pays sont âgés de 90 ans.

Vers l’année 2000, certains propriétaires ont choisi d’investir dans de nouvelles maisons. Mais le nombre de nouvelles constructions ont encore été limitées. Selon les règles appliquées par la législation du pays, les propriétaires doivent entreprendre des rénovations tous les 40 à 50 ans. Ainsi il faudra régulièrement avoir un programme d’entretien. Les principaux points concernés par l’entretien sont :

  • les murs extérieurs ;
  • la plomberie ;
  • la toiture de la maison.

Avant d’acquérir un bien immobilier en Finlande, demandez plus d’informations concernant son plan d’entretien. Ainsi, vous pourrez ajuster vos plans d’aménagement en fonction du plan établi par le propriétaire.

A. Le plan d’investissement pour un investisseur étranger

La Finlande s’intéresse de près aux investisseurs étrangers. S’il s’agit d’un premier investissement, le gouvernement propose une subvention sur le taux d’intérêt. En moyenne, ce taux varie entre 1,2 à 1,5. Mais, c’est à la banque que revient le privilège de le déterminer. Lors de son évaluation, cette institution prendra en considération :

  • les années de travail de l’investisseur ;
  • le salaire ;
  • la capacité de remboursement, etc.

Le gouvernement encourage les investisseurs de diverses manières. C’est pour les encourager à prendre part aux projets d’investissements immobiliers en Finlande.

Peu de biens sont proposés sont en vente dans le pays. C’est pourquoi, certains logements peuvent être vendus seulement 5 heures après la mise en circulation d’une annonce immobilière. Lors de l’achat d’une habitation, il faudra être :

  • patient ;
  • rapide ;
  • réactif, etc.

Si vous souhaitez vous faciliter la tâche, faites appel à un bon agent immobilier en Finlande. Étant familier avec le marché, il pourra aisément vous dénicher une offre intéressante.

B. Quelles sont les mesures prises par le gouvernement pour encourager les investissements ?

À un certain moment, le pays n’était pas très ouvert aux investisseurs étrangers. La donne a changé au fil du temps. Les règlements discriminatoires vis-à-vis des étrangers ont été éliminés progressivement. Le gouvernement montre sa volonté d’intégrer les investisseurs étrangers. Ce pays a signé de nombreuses conventions bilatérales d’investissements.

C. Le prix d’achat d’un bien immobilier en Finlande :

Dans ce pays, le prix de l’immobilier en Finlande est déterminé en fonction de sa situation géographique. Voici un exemple de répartition des prix :

  • dans les régions les moins chères de la capitale, il est possible de trouver un appartement de 2 000 euros/m². C’est le cas pour Jaakomäki, Mülüpuro, Contula, Malmincartano, Nord Vuosaari, Mellunkulia).
  • Dans les centres-villes Eyra, Kruununhaka : le prix peut atteindre 6 000 euros.

Si vous êtes à la recherche d’endroits plus abordable, il faudra s’orienter vers d’autres villes comme :

  • Kouvola : 1200 euros/ m² ;
  • Lappeeranta : 1800 euros/m².

En optant pour la ville de Turku, pour acquérir une chambre de 50 m², il faudra débourser en moyenne 75 à 80 mille euros. Il est possible que vous soyez amené à acheter un logement de 100 m² à 175 mille euros.

Pour acquérir une maison près du littoral, vous devrez être prêt à payer le prix fort. Le prix d’un petit bien immobilier avec des situé situé près de la mer commence à peu près à 30 à 40000 euros. De ce fait, le tarif pour une maison peut atteindre 150000 euros et plus.

D. Le prix de la location d’une habitation en Finlande

Voici un extrait des prix de location d’un logement en un mois :

  • pour un appartement une pièce, coin nuit : 650 à 750 euros (Helsinki), 400 euros à Tampere ;
  • pour un appartement une pièce, centre-ville : 800 à 1000 (Helsinki), 600 euros à Tampere
  • pour un appartement 3 pièces, zone nuit : 900 à 1100 (Helsinki), 800 euros à Tampere ;
  • pour un appartement 3 pièces, centre-ville : 1500 à 2000 euros (Helsinki), 1 000 euros à Tampere.

 

E. Le prix de la location en Finlande pour un court séjour

Certes, le prix de la location est plus élevé qu’en Europe moyenne, mais son tarif est en dessous de celui de la Suède et de la Norvège. Si vous y séjournez pour vos vacances, les tarifs appliqués sont les suivants :

  • pour un hôtel de taille moyenne dans un lieu bien fréquenté : prévoir un budget de 100 à 120 euros/jour ;
  • pour un lieu un peu rustique : 30 à 50 euros/jour ;
  • pour les hôtels de luxe offrant un service raffiné : 250 euros/jour.

Certains lieux d’hébergement proposent des réductions pour les familles, les groupes, etc.

De plus en plus d’investisseurs se sont intéressés à Helsinki au détriment des autres régions. Cette ville est devenue le lieu privilégié de la majorité des investisseurs. Le loyer dans cette zone est plus élevé que dans le reste du pays. Pour les autres régions du pays, le prix moyen des anciens logements a connu une légère baisse.

F. Exemple de biens immobiliers

Sur la capitale Helsinki si vous visez l’hyper centre vous arriverez facilement à 10000 euros du m2 et à 20 minutes du centre vous serez en moyenne à plus de 4000 euros du m2.

Donc, pour faire simple, la capital finlandaise est chère!

 

Ce bien est vendu à 598000 euros. Il dispose de 3 pièces. Il est constitué de deux chambres, d’une salle de bain et d’un WC. Il possède 99 m².

Ce bien de 52 m² est proposé à 655 00 euros. Il est doté de 2 pièces, d’une chambre, d’une salle de bain et d’un WC.


fiscalité finlande

3. Quelle est la fiscalité en Finlande ?

La Finlande applique une imposition fiscale assez forte. Parmi les pays de l’OCDE, le pays se place au cinquième rang juste devant la France. Il est à noter que la pression fiscale qu’elle impose sur les particuliers est de 44,5 % du PIB. Avec la fiscalité Finlandaise, l’impôt est prélevé à la source.

 

ATTENTION : nous vous invitons à vérifier les chiffres fiscaux tous les ans car la fiscalité évolue suivant la politique fiscale du pays.

A. L’essentiel sur l’impôt sur le revenu

  • Qu’en est-il des séjours qui durent moins de 6 mois ?

Dans ce genre de situation, l’employeur doit appliquer un taux de 35 %. Il faut savoir qu’exceptionnellement certains expatriés cadres peuvent profiter de ce taux réduit durant 2 ans. C’est valable pour :

  • les professeurs ou chercheurs dans l’enseignement supérieur.
  • les personnes ayant un salaire mensuel plus de 5 800 euros qui exercent un métier requérant une haute technicité.

En ayant une carte d’impôt « à la source », vous ne serez pas imposé à un taux de 60 %. Cela vous également la possibilité de déduire 17 euros/jours ou 510 euros/mois de son salaire avant imposition. Le contribuable qui séjourne moins de 6 mois n’est pas obligé de détenir cette carte.

  • Que faut-il savoir concernant les séjours de plus de 6 mois ?

Dans le pays, tout le monde est sujet à l’impôt sur le revenu. C’est valable pour les étudiants et les stagiaires. Il est impératif de disposer d’une carte d’impôt. Ce dernier est disponible auprès de l’Office Local des Impôts. Pour l’obtenir, il suffit :

  • de remplir le formulaire VeroF 5042a ;
  • de montrer une pièce d’identité, un certificat d’emploi et une quittance de loyer.

Une fois que vous disposez de cette carte, n’hésitez pas à la rapporter au service du personnel de votre entreprise. Grâce à cet outil, vous pourrez profiter des réductions et des abattements fiscaux. À l’instar de la France, la Finlande applique un barème progressif sur l’impôt sur le revenu.

Certes, les impôts sur le revenu sont directement prélevés à la source, mais chaque année, le contribuable reçoit une confirmation annuelle. Ainsi, il pourra vérifier et confirmer le calcul automatique.

B. Ce qu’il faut savoir sur les autres impôts

  • Les impôts municipaux sur le revenu varient entre 15,5 à 20 %. Tout dépend de la municipalité où la personne réside.
  • L’impôt sur les sociétés est fixé à 26 %.
  • En général, la TVA est de 22 %, mais certains produits et services sont soumis à des exceptions :
      • 17 % sur les produits alimentaires ;
      • 8 % sur les livres, les médicaments, les événements culturels et sportifs.

 

C. Comment est la taxe sur les biens immobiliers ?

Tous les biens immobiliers qui sont localisés en Finlande sont assujettis à la taxe sur les biens immobiliers. Ces taxes doivent être reversées à la municipalité. Le propriétaire doit s’en acquitter au début de l’année civile. Le montant de l’impôt est déterminé en fonction de la valeur fiscale des biens immobiliers en question. Le taux d’imposition appliqué est fixé par chaque municipalité. Il est défini en fonction de la valeur fiscale du bien. Il doit être compris entre 0,5 et 1 %.

Il est essentiel de savoir que les terrains destinés à la sylviculture et à l’agriculture sont exemptés d’impôts.


achat immobilier finlande

4. Comment acheter de l’immobilier en Finlande ?

Suite à diverses modifications du gouvernement, l’achat d’un bien immobilier en Finlande est facilité. Pour éviter les soucis éventuels, il faut veiller à respecter les formalités administratives.

  • Quelles sont les conditions à respecter l’achat de bien immobilier à Helsinki ?

Ce pays a appliqué une nouvelle règle. En effet, les non-ressortissants de l’UE ou de l’ETA sont obligés de demander un permis avant d’acheter un bien immobilier en Finlande. Les personnes ayant une double nationalité ne sont pas sujettes à cette règle.

Si deux personnes décident d’acheter un bien à deux, la personne qui n’a pas la nationalité finlandaise doit faire la demande d’un permis. Il faudra engager une démarche auprès du ministère de la Défense de la Finlande. Toutefois, cette mesure ne s’applique pas pour un appartement à des fins de colocation à Helsinki.

  • Pourquoi s’inscrire auprès du bureau d’enregistrement ?

Cette formalité est destinée pour les personnes qui vont solliciter un crédit immobilier pour l’achat du bien. Il faudra se rendre auprès du Maistraatti (bureau d’enregistrement). Pour cela, il faudra se munir de documents officiels comme un passeport, etc. Ces documents sont utiles pour la banque. Ainsi, il sera plus facile pour cette institution d’identifier la personne intéressée pour le prêt immobilier. La banque en profitera pour vérifier son historique de crédits.

  • Que faire pour acheter un bien immobilier ?

Dans certains pays d’Europe, il faut se référer à un notaire si un étranger souhaite acheter un bien immobilier. En Finlande, c’est plus facile. Il suffit d’entrer en relation avec une agence immobilière. Vous pouvez également contacter avec des entrepreneurs en construction. Vous n’êtes pas contraints de recourir à des intermédiaires. Certains propriétaires vendent directement leurs biens sur internet ou les journaux.

Une fois que vous aurez choisi un bien immobilier en Finlande, programmez une visite avec le propriétaire. Faites une visite des lieux. Accordez de l’intérêt à chaque détail. Évaluez l’ampleur des travaux à effectuer.

Si le bien vous plaît, entamez une négociation. N’hésitez pas à demander 10 % de moins du prix demandé. Dans la mesure où vous allez acheter un vieil appartement auprès d’une société spécialisée, il faudra :

  • demander un certificat provenant du directeur de la société ;
  • s’informer sur l’âge et la superficie du bâtiment ;
  • se renseigner sur la part de dette de la société de logement ;
  • s’informer sur l’avancée des travaux (les réparations terminées, en cours et à prévoir) ;
  • se renseigner sur les rénovations particulières ;
  • solliciter un certificat énergétique, des états et des plans financiers.
  • Qu’en est-il de la procédure d’achat ?

Vous avez trouvé le bien de vos rêves ? Vous disposez déjà des fonds nécessaires pour l’acquérir ? Alors, il suffira d’effectuer une proposition d’achat par écrit. Si par malheur, vous vous désistez pour l’achat, alors, vous pourrez perdre votre acompte. Vous serez potentiellement tenue de vous acquitter d’une pénalité contractuelle. Le tarif est limité à 4 % du prix de vente total.

Même si un propriétaire a proposé son bien immobilier en vente sur une plateforme, il n’est pas contraint d’accepter une offre. Toutefois, en cas de désistement, il est tenu de s’acquitter de la pénalité contractuelle mentionnée dans l’offre. 

Pour finaliser la transaction, il faudra entamer la partie administrative. Si vous passez par un agent immobilier, il se chargera de finaliser la vente. Au besoin, vous pouvez recourir au service des avocats ou d’une banque. Pour cela, il faudra s’acquitter de certains frais.

Afin d’éviter de payer des frais supplémentaires, vous pouvez vous occuper de la finalisation de la transaction. Sur internet, vous aurez accès à différents modèles à copier. Vous pourrez aussi en profiter pour télécharger des formulaires.

Pour tout achat de bien immobilier en Finlande, il faudra fournir des éléments spécifiques comme :

  • les renseignements personnels de chaque partie prenante ;
  • les informations concernant l’agence immobilière ;
  • les renseignements sur l’appartement (immeuble, le numéro de l’appartement, nombre de pièces, etc.)
  • la date de remise des documents, les dates de transferts de propriété et de possession, etc.

Afin de réserver le bien immobilier, vous serez sûrement tenu de payer un acompte de 3 % sur le montant total de l’habitation. Si vous ne disposez pas d’assez de fonds, vous pourrez recourir aux institutions bancaires. N’hésitez pas à comparer les taux et les offres proposées par chaque banque. Ce sera aussi l’occasion de négocier à l’avance votre prêt immobilier.

  • Déterminer la future utilisation du bien

Certains investisseurs choisissent d’acheter un logement en vue de le mettre en location pour des jeunes étudiants. Si vous souhaitez également procéder ainsi, alors vous avez accès à trois options soit :

  • vous proposez des chambres individuelles avec les pièces communes (cuisine et salle de bain partagée) ;
  • vous offrez une colocation pour des amis (une seule chambre) ;
  • vous disposez d’une chambre pour couple (une pièce mesurant environ m²).

Évidemment, le prix est toujours déterminé en fonction du lieu et du cadre vie environnante. Pour trouver des locataires, il faudra s’orienter vers les syndicats d’étudiants des universités. Ces derniers publient régulièrement des informations sur les biens immobiliers à mettre en location. Ces offres intéressent surtout les étudiants étrangers. En proposant vos services à ces syndicats, vous trouverez aisément des locataires.

Le marché immobilier finlandais dispose de quelques spécificités qui le distinguent du reste du monde. Il faudra bien comprendre le milieu avant de s’y intéresser. Dans ce pays, vous pourrez être confronté à sept types d’habitations. Les logements sont déterminés en fonction de leurs noms et de leur apparence.

  • Les différentes sortes d’habitations disponibles en Finlande
  • Les blocs de maisons

La majorité des biens immobiliers sont catégorisés en bloc de maisons. Vous aurez l’impression d’être confrontés à des maisons de villes, elles sont pareilles à ce que l’on peut voir dans différentes régions du monde.

Une fois arrivé en Finlande, vous trouverez des maisons mitoyennes assez imposantes.

Elles sont souvent partagées en deux étages, de plus de 70 m².

Elles comptent au minimum :

  • deux chambres ;
  • un salon ;
  • deux salles de bain ;
  • une cuisine.

Ces habitations sont adaptées pour les familles avec enfants ou qui envisagent d’en avoir. Ce type de bien immobilier est à privilégier puisqu’il est aisé de le mettre en vente ou en location.

  • L’appartement

Dans certains pays, les appartements ne répondent pas aux besoins des familles. Ces immeubles sont souvent sujets à de nombreuses restrictions. Les enfants n’ont pas accès aux attractions nécessaires pour répondre à leurs besoins. En Finlande, c’est différent. Même les appartements sont adaptés pour les familles. On y trouve des zones communes, différents équipements d’exercices ou de jeux et des parcs. Il est à noter que ces activités sont accessibles même dans les plus petits quartiers.

  • Un logement avec balcon

En Finlande, il est assez rare de trouver des immeubles dotés de balcons. Par conséquent, les acquéreurs sont prêts à payer le prix fort pour les résidences pourvues d’un grand balcon. Cet espace pourra être aménagé pour recevoir une chaise et des tables. Ce sera un lieu privilégié pour passer du temps seul, entre amis ou en famille.

En investissant dans un immeuble avec balcon, vous augmentez la valeur du bien. Ainsi, il sera possible d’obtenir un meilleur loyer une fois que vous aurez acheté le logement en question. Les habitations qui sont bien desservies par les transports en commun ont également une plus grande valeur.

  • Un logement public

Il est à noter que ce type de logement est surtout destiné pour les réfugiés et pour les personnes ayant de faibles revenus. Les personnes qui vivent dans ces habitations sont souvent soumises à des conditions précaires. Si vous êtes en quête de rentabilité, il est déconseillé de se lancer dans l’achat de ce type de bâtiment.


risque immobilier finlande

 

5. Les risques de l’immobilier en Finlande

Vous avez envie d’investir en Finlande ?

Ce pays possède des différents points forts et points faibles que les investisseurs doivent savoir.

Le plus grand avantage avec la Finlande est qu’elle dispose d’une stabilité politique.

Sa position stratégique est aussi un de ses atouts.

Cet État se situe entre la Scandinavie, la Russie ainsi que les marchés de l’Europe du Nord.

Comme la population est polyglotte, la communication est vraiment facile. De plus, il s’agit d’un des pays les moins corrompus du monde. En se référant au WEF Global Competitiveness Report 2017-2018, ce pays est classé parmi les 10 économies les plus compétitives au monde. La Finlande est pourvue de nombreuses industries de pointe. On y découvre une forte productivité du travail.

Depuis quelques années, on a remarqué une diminution de la compétitivité industrielle. Le secteur bancaire s’est fragilisé. Malheureusement, son marché intérieur est assez restreint. La population est constituée majoritairement de personnes âgées. Dans le pays, certains ménages ont été sujets à un endettement élevé.

Investir en Finlande possède des enjeux considérables.

Après la crise de 2008, son économie s’est vraiment fragilisée. Une grande partie des ménages se sont endettés. Il faudra encore patienter un moment pour que l’économie du pays se stabilise.

La crise du COVID ne peut nous amener qu’à la prudence face à la crise économique qui est devant et donc peut-être une tendance à la baisse sur les prix de l’immobilier en Finlande : attendre donc?


 

 

6. Conclusion sur l’immobilier en Finlande

Depuis la crise économique que la Finlande a subie, son solde commercial a été déficitaire pendant de nombreuses années. Ce n’est qu’en 2017 que l’économie du pays s’est progressivement relevée. Son solde commercial est allé de -3,1 Mds à -2,5 Mds euros. Concernant son commerce extérieur, son exportation a augmenté progressivement de +15 %. Son importation a également connu une hausse de +13 %. Malgré tous les efforts que la Finlande a entrepris pour rehausser son économie, cet État reste encore fragile.

Pour les personnes qui souhaitent investir en Europe, il est toujours conseillé de choisir un pays membre de l’Union européenne. C’est un gage de sécurité pour les individus qui souhaitent se lancer dans l’investissement immobilier dans un pays étranger. Malheureusement, la Finlande planifie de sortir de l’Union européenne.

Il lui faudra encore un certain temps pour que le pays parvienne à stabiliser son économie et à redevenir membre de l’UE.

La Finlande reste un marché cher,

la procédure d’achat demande des respecter un certain formalisme local,

vous viendrez pour une certaine sécurité mais en aucun cas pour le rendement, il conviendra de viser d’autres pays.

La crise économique est devant nous avec le COVID : attendre une baisse des prix?

 

Si vous cherchez à investir dans l’immobilier en Europe, le mieux est de choisir un pays membre de l’EU. Investir en Bulgarie peut par exemple devenir une opportunité intéressante. Au besoin, vous pouvez également choisir une puissance économique comme les USA et vous orienter vers Cleveland par exemple.

Se lancer dans un investissement immobilier à l’étranger n’est pas chose aisée : faites vous accompagner!

 Il faut être bien familiarisé avec l’environnement et son potentiel économique.

Afin de bien gérer vos avoirs et votre patrimoine, demandez toujours l’appui d’un gestionnaire de patrimoine indépendant. Il vous aidera à évaluer et à accroître votre potentiel.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias