Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Immobilier
0

Appartement Miami quand acheter après le coronavirus?

Appartement Miami quand acheter après le coronavirus?
par cyril jarnias - le 12 juillet 2020

Appartement Miami : faut-il attendre l’après coronavirus ?

Appartement à Miami ou villa de rêve en Floride? Les USA et la côte ouest font rêver les investisseurs de tous les horizons.

Malheureusement ou heureusement pour les futurs investisseurs, les États-Unis constituent un des pays qui souffre le plus de la crise sanitaire du coronavirus, comptant à ce jour près de deux millions de cas et dépassent les 100000 décès.

Si cette situation sanitaire reste humainement et économiquement dramatique, elle pourrait entraîner des point d’entrée sur le marché des appartements en Floride et notamment sur Miami.

Reconnaissons en effet que l’État de Floride n’a pas été également épargné, comptant quotidiennement plus de 1000 car par jours au plus haut de la crise.

Surtout, de nombreuses investisseurs s’étaient engouffrés sur la location  saisonnière de type Airbnb, ils avaient utilisé le levier du crédit espérant financer par l’afflux des touristes notamment dans des appartement à Miami.

Confinement et crise du coronavirus ont sonné le glas du locatif saisonnier sur Miami, les touristes étrangers ne sont plus là.

Par conséquent, faut-il donc attendre l’après coronavirus ou profiter directement du début de la baisse de prix des appartements à Miami?

Nous allons tenter d’y répondre le plus clairement possible dans cet article en nous intéressant à la réalité du marché immobilier à Miami. Nous ciblerons principalement les appartements dans une ville Miami qui reste avant tout citadine et dont le format correspond à la demande locative de la zone.


Sommaire  sur appartement Miami :

  1. Introduction
  2. Miami
  3. Les meilleurs quartiers à Miami
  4. Les prix de l’immobilier à Miami
  5. Comment acheter un bien immobilier à Miami ?
  6. Le rendement immobilier à Miami
  7. Conclusion

miami appartement

1. Introduction appartement à Miami

Quand on parle d’investir aux États-Unis, il est difficile de ne pas penser à la Floride à l’immobilier à Miami. Cette ville ne s’est faite pas en effet attribué son surnom de « paradis tropical » par hasard.

Voici quelques raisons qui favorisent son attrait auprès des investisseurs.

Une ville qui répond à tous les goûts et à toutes les exigences

Les images qui sont véhiculées dans les médias ne sont pas de simples clichés. Les immeubles d’appartements luxueux et modernes qui font face aux plages de sable fin et à l’eau reflètent réellement ce qu’est Miami. Et il y en a pour tous les goûts, car la ville est une véritable concentrée de culture. Les personnes qui choisissent d’y résider sont ainsi issues d’horizons divers, ce qui fait que les offres ne se concentrent seulement pas sur des biens de standing basé sur une seule architecture particulière. Toutes les exigences peuvent ainsi y être répondues.

Une ville idéale pour la location saisonnière jusqu’au Coronavirus?

Aucune ville américaine n’a été épargnée par la crise de subprimes, mais Miami faisait partie de celles qui en ont été les plus marquées. Cette crise était en effet à la source d’une baisse drastique des prix, et cela constituait une aubaine pour les étrangers qui souhaitent investir dans un appartement à Miami. Le niveau bas n’a pu cependant pas être maintenu plus longtemps, la demande ayant connu rapidement une importante croissance. Cela est compréhensible à la confiance qu’ont les investisseurs pour les atouts de cette ville. Ceux-ci sont même de plus en plus nombreux à occuper leur bien 1 ou 2 mois par année et de les louer durant les 10 ou 11 mois restants. La location saisonnière leur permet de profiter aisément d’une rentabilité allant de 6 à 10%.

Toute la question est de savoir quand le tourisme reprendra avec la crise du coronavirus. On assiste donc à court terme à des baisses des prix sur les propriétaires sur du saisonnier.

Une fiscalité attractive

L’attrait pour l’immobilier à Miami est également lié aux conditions fiscales plus clémentes à l’égard des résidents et des investisseurs. En effet, les résidents n’ont pas à payer de l’impôt sur le revenu à l’État de Floride et au comté de Miami-Dade, mais seulement à l’administration fédérale. Ce qui n’est pas le cas de leurs semblables dans d’autres États, dont les revenus sont triplement imposés (au comté, à l’État et à la fédération). Les investisseurs, de leur côté, en profitent également, le fait de payer moins d’impôts leur permettant d’amortir leurs investissements plus rapidement via un mécanisme particulier prévu à cet effet.

Une configuration géographique favorable aux échanges et circulations

En plus de son positionnement géographique naturel exceptionnel, Miami injecte de plus en plus massivement de l’argent dans l’ouverture de lignes aériennes pour mieux accroître sa capacité à concurrencer New York et d’autres grandes villes américaines sur cet aspect. À noter par ailleurs qu’en plus de son propre aéroport, la ville est desservie par l’aéroport d’Hollywood-Fort Lauderdale, ce qui fait déjà d’elle un carrefour important en termes de transports aériens. De nombreux hommes et femmes d’affaires internationaux profitent de l’existence de ces deux aéroports pour veiller au bon développement de leurs activités sur place.

Un univers propice aux affaires

Miami fait partie des villes Américaines qui accueillent régulièrement de nouveaux entrepreneurs et investisseurs en son sein. Cela est dû à son univers favorable aux affaires. Contrairement à ce que beaucoup peuvent croire par ailleurs, le tourisme, qui est actuellement au point mort à cause du coronavirus, ne constitue par la seule activité porteuse de son économie. Il y a également l’import-export, l’aéronautique et la finance. Reconnaissons que Brickbell, son quartier d’affaires, est la plus grande rivale du Wall Street de New York. Les autres domaines, comme le design, le high-tech et le luxe y sont également bien représentés.


Ville Miami

 

2. Miami

Pour vous, Miami est sûrement synonyme de jet-set, de plages à eau turquoise et de palmiers. Ces données peuvent cependant ne pas suffire pour mieux définir la ville. D’où la nécessité de connaître son histoire et sa géographie.

L’histoire de Miami

Le nom semble provenir de celui d’une tribu amérindienne qui peuplait la Floride à l’époque précolombien : Mayaimi. À noter tout de même que celle-ci n’occupait pas réellement la zone de Miami, à l’opposé des Tequesta et de quelques autres tribus qui, eux, s’y établissaient. Ce n’est cependant qu’en 1513 que la baie de Biscayne a pu être découverte pour la première fois par un premier Européen, qui n’est autre Juan Ponce de Leon. Dans son journal de bord, il fait mention du nom de Chequescha, le premier enregistré de la ville. L’afflux de colons qui suivit cette découverte a entraîné l’éradication massive d’Amérindiens à cause des virus européens.

Jusqu’en 1750, les colons étaient essentiellement d’origine espagnole et latine. Ce n’est qu’après que des colons britanniques, ayant comme représentant le plus illustre, Samuel Touchet commencent à venir en nombre. Ils se sont ajoutés à la colonie espagnole de Fornells et seront, par la suite, rejoints par des chercheurs de trésors provenant des Keys et des Bahamas qui ont choisi de rester, le long de la Miami River.

Miami accueille à partir de 1810 des esclaves et est de plus en plus prisée par les indiens Séminoles, une tribu très friande de la pêche. Ce qui constituait une source de tensions entre diverses communautés, notamment entre les Européens et les Amérindiens. Ces tensions se sont même aggravées au point d’entraîner la région dans ce que l’on appelle « guerres Séminoles » de 1820 à 1858.

Ces guerres ont provoqué un ralentissement du sud de la Floride, mais les choses ont changé quand Julie Tuttle, une Américaine originaire de Cleveland, y débarque en 1886, à la suite du décès de son époux. En venant pour s’occuper d’une vaste plantation d’agrumes qu’elle vient d’acquérir, elle est devenue la mère de la ville, consacrant une partie de son temps au développement des infrastructures et de l’immobilier à Miami. Une dizaine d’année après sa venue, et grâce à de multiples projets réalisés, dont le chemin de fer, la ville obtient le statut de municipalité.

La croissance de Miami n’est devenue toutefois fulgurante qu’à partir des années 1900, avec une multiplication par deux tous les 3 ans. Et elle a particulièrement battu tous les records dans les années 1920 quand ses dirigeants ont décidé de ne pas mettre en vigueur la prohibition. Quelques années ont ainsi suffi pour que le nombre de résidents passe de 30000 à 200000.

Les immeubles Art déco constitués de plusieurs appartements à Miami Beach, très caractéristiques de la ville, ont fait leur apparition à partir des années 1930 et cela a entériné son entrée dans l’ère moderne. Près d’une trentaine d’années après, une première vague d’immigrés cubains, fuyant le régime castriste, est venue, suivi de plusieurs autres si bien qu’en une décennie, la ville en a compté environ 250000, soit la moitié de toute la Floride. Ces premiers immigrés d’origine cubaine étaient à l’origine de la création de Little Havana. Ils étaient les pionniers de l’immigration « caraibo-latino-américaine », un phénomène qui s’est notamment accentué à partir des années 1980.

La douceur de vivre, le climat et le front de mer de Miami en font actuellement une ville très prisée par les grosses fortunes. Par ailleurs, depuis que les autorités locales ont décidé d’assouplir la fiscalité des investissements sur place depuis la crise des subprimes, les investisseurs immobiliers et autres sont nombreux à s’y ruer.  Espérons que ces conditions attractives soient maintenues pour encore longtemps, malgré la crise sanitaire et financière actuelle.

Géographie de Miami

Miami est une ville longeant le littoral Atlantique américain se trouvant dans l’État de Floride. On y trouve le siège du comté de Miami-Dade.  La municipalité est composée de plus 430000 habitants, mais l’agglomération, elle, en compte plus de 5,5 millions d’habitants. Sa population est ainsi la deuxième la plus importante en Floride et la 8e aux États-Unis. Sa diversité a permis à la ville de se faire surnommer « la porte des Amériques ». L’anglais et l’espagnol comptent ainsi autant de locuteurs, ce qui est compréhensible du fait du poids important de la communauté hispanique dans la ville. Cette dernière accueille par ailleurs de Caucasiens et de noirs américains, entre autres.

Miami partage la même latitude que la ville de Taipei et la même longitude que l’Équateur. Sa surface actuelle dépasse les 143,15km2 et une partie est formée de terres émergées. La ville a l’avantage de se trouver entre les parcs nationaux de Biscayne à l’Est et de celui des Everglades à l’Ouest. Elle est la dernière ville par laquelle il faut passer pour atteindre les Keys de Floride.

La ville est au même niveau que la mer, sauf le Miami Rock Ridge qui, lui, s’élève à 4,5 m. La montée des eaux est ainsi un problème que redoutent beaucoup de ses dirigeants politiques même si les répercussions sur la vente et la location d’appartement à Miami restent minimes. Le cœur de la ville se trouve sur la côte occidentale de la baie de Biscayne qui, elle, est composée de plusieurs îles, dont Miami Beach, Virginia Key et Key Biscayne.

Le climat de Miami est un climat tropical de type caribéen. Ce qui fait que l’été, qui court de mai à octobre, soit plus chaude et humide, et l’hiver, qui occupe la période restante, soit doux et chaud. En été, la température peut atteindre facilement les 35°C et le risque de passages de cyclones et ouragan est très élevé. En hiver par contre, la moyenne de température va de 17 à 25°C.


meilleurs quartiers miami

 

3. Les meilleurs quartiers à Miami

Du fait de son fort potentiel et la sécurité qu’il promet aux investisseurs, le marché de l’immobilier à Miami voit son attrait auprès de ces derniers augmenter incessamment. Si vous aussi, vous vous y intéressez fortement, prenez tout de même assez de temps pour étudier votre projet. Votre choix de quartier dépendra notamment de votre objectif et votre type d’investissement.

Les meilleurs quartiers de Miami pour un investissement rentable

Si vous recherchez, avant tout, de la rentabilité dans la ville Miami. Il vous est recommandé de privilégier l’immobilier de luxe. En tête de liste des quartiers à privilégier se trouvent notamment Midtown Miami, Design District et South Beach. Vous y trouverez notamment, à côté des villas « pieds dans l’eau », les penthouses dans des condos de luxe, ces appartements haut de gamme se trouvant sur le toit d’un palace ou d’un immeuble. À South Beach plus particulièrement, les appartements se trouvant dans des bâtiments Art Déco vous permettront également de trouver rapidement de trouver des locataires prêts à payer un prix élevé. Ceux-ci apprécient non seulement ce style, mais également la plage, les rues piétonnes et les coins de sorties nocturnes caractéristiques du quartier.

Les meilleurs quartiers pour un placement dans l’immobilier sur le long terme

Si pour vous, le maître-mot de l’investissement dans un appartement à Miami est « stabilité », il vous faudra surtout opter pour Downtown Miami ou les quartiers de Brickell.

Si le premier est célèbre pour ses appartements neufs, les seconds se distinguent sur le segment des appartements de luxe.

En misant sur un bien immobilier se trouvant dans ces quartiers, vous vous donnerez plus de chance d’attirer des jeunes cadres fraîchement mariés en quête d’un « chez soi » à la fois tranquille et confortable, mais qui se trouve non loin des tours de verre abritant leurs bureaux, des lieux de divertissement en soirée et des boutiques. Il y également le quartier d’Edgewater qui, lui, vous permettra de trouver des appartements de standing pouvant attirer facilement des jeunes travailleurs voulant habiter près d’un ou plusieurs espaces verts. Si votre cible est jeune, il y a de fortes chances que vos locataires occuperont votre bien pour au moins 10 années.

Les meilleurs quartiers pour avoir une résidence secondaire à Miami

Êtes-vous à la recherche d’un bien pouvantalterner location saisonnière et résidence secondaire ?

Les quartiers de Coral Gables et de Coconut Grove sont ceux à privilégier. Ce sont des zones résidentielles dans lesquelles vous aurez le choix entre acheter un immeuble neuf d’appartement ou acquérir un nouveau terrain à bâtir en vue d’une construction dans quelques mois ou années. En termes de prestige, peu de quartiers de Miami peuvent rivaliser aisément avec Coral Gabes, un prestige qui est, par ailleurs, haussé par sa verdure exceptionnelle. Coconut Grove joue également sur ce dernier registre avec son environnement dépaysant.

Quelle est la particularité du Nord de Miami ?

Les quartiers du Nord de Miami n’ont-ils pas un rôle de premier plan dans l’univers immobilier de Miami ? Si, et ces dernières années par ailleurs, le taux de leurs demandes en logement a connu une importante augmentation. Mais quel bien peut-on y acheter ? Si vous êtes à la recherche des appartements à Miami avec vue sur la mer ou pieds dans l’eau dans lesquels investir, cette zone constitue le choix parfait. Oubliez les South Beach et Bal Harbour si vous voulez acquérir ces types de bien à un prix intéressant.

Vous préférerez Sunny Isles et Aventura, des quartiers qui ont des attraits quasi similaires auprès des touristes, mais qui sont moins chers.


prix immobilier Miami

 

4. Les prix de l’immobilier à Miami

Maintenant que vous avez une idée sur les quartiers où il serait intéressant d’investir en immobilier à Miami selon vos objectifs et votre type d’investissement, vous êtes sûrement en train de vous demander quel est le budget nécessaire pour réaliser votre projet.

Un aperçu général des prix dans cette ville est ainsi indispensable.

Ensuite, quelques exemples concrets vous seront présentés.

Aperçu général du prix de l’immobilier à Miami

Miami est-il réellement un paradis des investisseurs immobiliers ?

Difficile de dire oui sachant que depuis 2015, le prix ne cesse de grimper. Une étude effectuée l’année dernière a permis ainsi de savoir que le prix médian des maisons, même si ce n’est pas le type de logement qui nous intéresse ici, avoisine actuellement les 300000 dollars.

La hausse annuelle du prix médian sur ce segment approche ainsi les 8%. Pour ce qui est des condos d’appartement, le médian s’établit, au moment de l’étude, 225000 dollars, soit au moins 15% de plus en un an. En deçà de 200 000 dollars par contre, la recherche s’apparentera à un véritable parcours de combattant pour un bien faisant plus de 175 m2. À l’achat donc, l’investissement dans un appartement à Miami semble être inintéressant, mais c’est tout à fait le contraire à la revente.

Par ailleurs, depuis le début de la crise du coronavirus, la chance de trouver des biens moins chers que d’habitude est réelle alors que dans quelques mois après déconfinement, le prix risque encore de grimper. Le moment semble donc être bon pour investir dans l’immobilier dans cette ville.

Le timing est très serré à Miami pour trouver des prix à la baisse durant la crise du coronavirus.

Vous n’êtes pas un local réactif pouvant saisir très vite les bonnes affaires.

Vous ne pourrez aller rapidement en Floride voir les biens.

Celui qui croit que la crise économique sera grave et cassera les prix de l’immobilier se trompe car les liquidités coulent à flot avec les banques centrales et les investisseurs veulent se protéger sur la pierre donc l’inflation sur l’immobilier continuera.

Enfin, rien ne dit que les propriétaires voudront fortement faire baisser les prix sur des biens de qualité bien placés.

 

 

Au vu de ces prix, certaines personnes vont se dire que Miami est une ville où l’immobilier est très cher. Pourtant, quand on compare à d’autres agglomérations comme Londres ou Hong-Kong, il est difficile de ne pas envisager de sauter le pas.

En effet, si dans la zone Miami Lauderdale-Miami Beach, les prix moyens d’un condo de 100m2 oscillent entre 200000-300000 euros suivant la localisation, à Londres et à Hong-Kong, il faut être prêt respectivement à dépenser 960840 et 776280 dollars. À New York, la principale rivale américaine, le même bien coûtera aux alentours de 1,6 million de dollars.

Attention : avec la crise du coronavirus les prix évoluent à court terme!

Exemples de prix d’appartements à Miami

La fièvre de l’immobilier connaît actuellement un moment de répit, crise de coronavirus oblige. On est cependant persuadé qu’elle ne mettra pas longtemps pour retrouver son niveau d’avant les crises.

David Guetta fait partie des stars qui peuvent décrire le plus cette fièvre immobilière, lui qui a acquis, en 2018, un appartement à Miami Beach pour le prix de 9,5 millions de dollars. Il n’a pas prévu d’y habiter, mais de le louer hebdomadairement pour 28 000 dollars.

Mais quels sont les autour de ce bien? 234 mètres carrés, au 37ème étage d’une tour, trois chambres et trois salles de bain, un excellent panorama sur la ville et… la mer. On arrive à un prix par mètre carré de 40598 dollars.

Sans tomber dans la démesure et le luxe de l’appartement de cette vedette, le prix moyen par mètre d’un appartement à Miami Beach est en effet  proche de 5000 euros. 

Et, contrairement à ce que vous pourriez penser, dans les « Keyé », la moyenne, ce prix par mètre carré est de 7000 euros.

Des prix plus bas au m carré sur Miami?

De bonnes affaires vous tendent même encore les bras dans les quartiers Nord avec des prix au mètre carré d’environnant les 2500 dollars.

Les prix dans les autres quartiers se trouvent généralement entre ces deux extrêmes.


acheter bien immobilier Miami

5. Comment acheter un bien immobilier à Miami ?

À ce niveau, vous avez une idée des biens à acheter à Miami en fonction de votre budget et les prix au m2. Il ne reste plus qu’à vous faire connaître les démarches à suivre pour  lancer votre investissement.

Voici donc les étapes à suivre pour l’acquisition d’un bien immobilier à Miami.

Émission d’une offre de prix et inspection

La première étape de l’achat d’un bien immobilier à Miami est l’émission d’une offre de prix au vendeur. Cela ne devrait pas se faire d’une manière hâtive. Pour éviter une sous-évaluation ou une surévaluation excessive du bien, vous pourrez vous baser sur de nombreux outils, dont le site de l’administration du comté miamidade.gov. Sur ce site, il vous suffit de fournir l’adresse du bien pour avoir une estimation de son prix actuel et de l’évolution de ce prix au fil des années et des contributions fiscales auxquelles vous devrez vous soumettre au moment de l’acquisition et après. Les noms de précédents propriétaires vous seront également affichés pour que vous puissiez en estimer le standing. À vous, après, d’adresser une offre de prix écrite au vendeur en vous basant sur ces informations.

Un premier versement variant entre 5 000 dollars et le 10% de la somme proposée accompagnera cette offre.

Il fera l’objet d’un versement dans compte séquestre et vous sera remboursé intégralement dans le cas où cette dernière est déclinée par le vendeur.

Si le vendeur a donné son accord concernant le prix que vous proposez pour l’achat de son appartement à Miami, vous pourrez demander la programmation d’une inspection détaillée ou Home Inspection. Celle-ci se fera à votre frais. Si le résultat vous satisfait, le versement d’une nouvelle somme d’argent représentant 10 à 20% de votre offre vous sera demandé.

Le financement

L’achat d’un bien immobilier à Miami pour un étranger se financera principalement comptant.

Les banques européennes ne peuvent se couvrir sur des investissements à l’étranger.

Vous transfèrerez vos capitaux sur le compte séquestre d’un notaire.

Alors, la conclusion de la vente pourra avoir lieu. Dans le cas contraire, vous pourrez demander l’annulation du contrat et recouvrir votre apport.

La clôture de la vente et la répartition des frais et droits 

Dans les jours qui suivent le paiement de votre appartement, l’étape à franchir est la clôture de la vente, qui est localement connue sous l’appellation de « closing ».

Elle nécessite la présence d’un agent de clôture, qui servira d’intermédiaire.

Celui-ci se chargera notamment de votre représentation dans le transfert de titre et de propriété, de la réalisation de recherches sur la validité du titre de propriété, de la proposition d’assurance pour le titre et de la synchronisation du paiement.

À noter que pour la répartition de frais et droits de la transaction, c’est le vendeur qui devra payer les frais d’agence, la mise à jour de l’acte de propriété, les droits d’enregistrements et les éventuels frais de son avocat. L’acheteur, de son côté, devra ainsi s’acquitter de l’assurance du titre, des inspections, du relevé cadastral et des frais de son avocat.

Si la transaction avait nécessité un financement bancaire, il devrait également se charger du paiement de l’analyse du crédit, de l’estimation écrite demandée par la banque, des droits d’enregistrement, des impôts fonciers, des frais de greffe, des honoraires de la banque et des éventuels frais de copropriété.

Ce ne sera pas le cas pour un étranger qui ne peut pas obtenir de crédit.


rendement immobilier Miami

6. Le rendement immobilier à Miami

L’époque où l’investissement dans un appartement à Miami était synonyme de prix réduit et d’importante rentabilité est bien révolue. Actuellement, les promoteurs sur cette destination d’investissement devront trouver d’autres arguments pour attirer les investisseurs.

Pour rappel, dans les années qui ont suivi la crise des subprimes, Miami a connu une baisse sans précédente du prix de son immobilier. Cela était compréhensible au vue du contexte. Les investisseurs qui en ont su en profiter ont pu même s’acheter des biens pour un prix jusqu’à 50% inférieur par rapport au prix d’avant-crise. Cela leur a permis de jouir d’une rentabilité atteignant facilement les 20%.

Depuis 2016 cependant, l’augmentation de l’attrait des investisseurs et de personne qui sont à la recherche de logements ont fait que le prix augmente d’une manière exponentielle si bien que la rentabilité dépasse rarement les 4%.

Dans le Nord de la ville, par contre, grâce à un prix encore soutenu, vous avez plus de chance de jouir d’un taux de rentabilité 5 ou 6%.

 

Aujourd’hui, nous sommes en période de crise sanitaire et économique, beaucoup se demandent si le prix ne va pas baisser. La bonne nouvelle, ce qu’il est en train de baisser, mais il faut attendre l’ouverture des frontières pour pouvoir venir sur place pour en profiter.

Rien ne garantit cependant que la baisse actuelle une fois les frontières ouvertes perdure.

Il est même plus probable que la tendance haussière se reprendra après la reprise économique et la possibilité d’avoir un prix plus attractif sera réduite, sauf peut-être pour les biens de moindre standing.

Reconnaissons en effet que Miami n’est plus une simple station balnéaire, mais également une ville internationale qui a un statut semblable à celui de New York ou de Los Angeles.

A mon sens, si l’on peut considérer que certains biens en Airbnb financés à crédit pourraient ouvrir des opportunités à l’achat : le timing pour acheter à Miami en période de baisse des prix devrait être très serré pour un investisseur étranger.

Je rappelle également que la crise « Subprime » impactait directement le système bancaire et le financement de l’immobilier.

La crise sanitaire actuelle est tout autre. Si la crise économique devenait importante, les investisseurs se rueront vers l’immobilier pour se protéger, les prix monteront encore que ce soit rationnel ou pas!

 

Je ne vois pas de très fortes baisses sur les bons emplacements et sur les appartements sans problème à Miami. Les américains seront devant les étrangers et plus réactifs à l’achat sur ces biens. Les agents immobilier voudront défendre leurs marges et les propriétaires feront tout pour résister à une vente en urgent.

Je pense qu’on peut sans doute espérer du -10% sur certains bien mais face au confinement des européens pour aller aux USA et leurs capacités à réagir vites, les opportunités seront réduites.


 

6. Conclusion sur les appartements à Miami

Le fait que les États-Unis subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie de Coronavirus n’impacte pas sur l’attractivité de Miami.

La ville a en effet su surfer sur son regain de dynamique d’après crise de subprimes pour se mettre au niveau de plus grandes villes américaines, dont New York, Los Angeles et Houston. Cela est cependant à la source d’une réalité qui ne devrait pas plaire aux investisseurs : les prix y sont de plus en plus élevés. Certes, la crise de coronavirus devrait entraîner une leur baisse, mais ce ne serait que temporaire.

Pour cette raison, investir dans un appartement à Miami devrait seulement être poussé par une envie de profiter de la vie en Floride en acceptant de payer un prix conséquent pour son acquisition bien souvent supérieur à 300000 dollars pour un condo bien placé.

Je pense que l’erreur est de ne regarder que Miami pour la Floride car d’autres zones existent à mon sens. Je l’explique dans ma vidéo sur BFM à la fin de cet article.

Pour un investissement aux USA avec de la rentabilité à deux chiffres, un investissement à Cleveland est bien meilleur pour des prix de biens plus accessibles à +/- 60000 euros tout compris et avec moins d’impact sur le tourisme.

À noter que comme tout autre placement, il ne faut pas prendre la décision de miser dans la pierre à Miami seul. Il est toujours mieux de se faire accompagner par un vrai connaisseur du milieu, en l’occurrence d’un expert sur l’immobilier aux USA.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias