Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
gestion de patrimoine
0

Faut-il souscrire un contrat d’assurance vie internet?

Faut-il souscrire un contrat d’assurance vie internet?
par cyril jarnias - le 07 avril 2014

 

Faut-il souscrire son contrat d'assurance vie sur Internet ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La crise n’épargne personne. Elle pousse à avoir des choix plus rationnels mécaniquement. Si vous avez moins de pouvoir d’achat ou qu’il ne va pas ou peu évoluer, vous devez faire des bonnes affaires ou en tout cas les chercher.

Les comportements des épargnants vont donc les pousser à comparer plus et à trouver les meilleures solutions pour gérer leur épargne, préparer l’avenir à l’image de la constitution de sa retraite.

Vous ajoutez le fait que vous avez toujours moins de temps pour aller voir un conseiller en gestion de patrimoine, un banquier ou un assureur. Alors, la solution internet prend tout son sens : entre gain de temps et prix (ici frais et performance), ceux-ci sont souvent au rendez-vous.

On imagine donc qu’internet pourrait être le lieu idéal pour trouver de « bonnes affaires » en matière d’épargne.

Internet serait donc un outil non négligeable pour faire de la gestion de patrimoine.

En quelques chiffres :

Selon une étude de Deloitte, l’assurance en ligne représenterait 2% du marché de l’assurance vie et pourrait monter à plus de 4% dans les années à venir.

Avec seulement plus de 7 milliards d’encours sur plus de 1478 milliards (source : toussurmesfinances.com et ffsa), l’assurance vie sur internet a théoriquement encore de nombreuses perspectives de collecte devant elle.

Je vous propose de vous expliquer sur le blog gestion de patrimoine, la différence entre les contrats assurance vie sur internet et les contrats d’assurance vie classiques chez un assureur ou diffuser par un conseiller en gestion de patrimoine.

Cela devrait vous permettre de faire les bons choix en matière d’assurance vie à travers mon analyse.

 

Assurance vie en ligne versus Assurance vie traditionnelle : les différences

Si on doit aller à l’essentiel, vous aurez vite compris que la différence principale réside dans les frais :

assurance vie et internet, c’est la quête du 0% de frais.

Pour cela, comparons quelques contrats suivant son distributeur : les contrats proposés par conseillers en gestion de patrimoine,  les contrats d’assurance vie classiques disponibles chez un assureur et enfin, les contrats sur internet (je prends 2 offres par distributeur et deux contrats différents).

>Les contrats des CGP :

Contrat Coralis Selection d’AXA : frais d’entrée suivant le CGP, frais d’arbitrage minimum 68 euros (à 1%), frais de gestion UC (opcvm) 1% et fonds euros 1%

Contrat Himalia de Generali : frais d’entrée suivant le CGP, frais d’arbitrage un gratuit par an, frais de gestion UC (opcvm) 1% et fonds euros 0,8% et 0,9%

>Les contrats des assureurs vie ou banquier assureur en direct :

Contrat ideavie d’Allianz vie : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 1 arbitrage gratuit par an, frais de gestion UC (opcvm) 00,99% à 0,6% suivant le montant investi et fonds euros 0,6% à 0,35% suivant le montant investi.

Le contrat Nuance 3D avec la Caisse d’épargne : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 0,8%, frais de gestion UC (opcvm) 0,95% et fonds euros 0,65% et 0,9%

>Les contrats internet de courtiers :

Linxea vie : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 0%, frais de gestion UC (opcvm) 0,6% et fonds euros 0,6% et 0,75%

Mesplacementsvie : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 0%, frais de gestion UC (opcvm) 0,6% et fonds euros 0,6% et 0,75%

>Les contrats internet de filiales de 2 grands groupes : 

Boursorama vie : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 0%, frais de gestion UC (opcvm) 0,85% et fonds euros 0,6% et 0,7%

Fortuneo : frais d’entrée 0%, frais d’arbitrage 0%, frais de gestion UC (opcvm) 0,75% et fonds euros 0,6%

Il est évident que les contrats de courtiers internet sont les plus bas du marché.

 

Quels sont les acteurs sur le marché de l’assurance vie en ligne : entre concurrence et prix bas, attention aux vices cachés.

Sur ce marché, si vous souhaitez acheter votre contrat d’assurance vie sur internet. Vous allez avoir le choix entre des sites qui appartiennent à des assureurs  (low cost ne veut pas dire bas de gamme).

De l’autre, vous allez être face à des petites entreprises, souvent conseils en gestion de patrimoine qui ont monté des contrats d’assurance vie low cost avec des assureurs.

On peut citer des acteur comme altaprofit, Finance Sélection avec mesplacementsvie, linxea vie ou encore des nouveaux entrants comme assurancevie.com (d’autres acteurs existent, la liste n’est pas exhaustive).

Au niveau des sites « offre low cost » d’assureurs vie ou de banquiers assureurs, on retrouve des compagnies à l’image de l’offre de Generali ou dans le monde bancaire : les offres de Fortuneo (BNP) mais également Boursorama et son offre Boursorama vie (aujourd’hui rachetée par la Société Générale).

Maintenant, je vous conseille de vous poser la question suivante : « Si je vais vers une PME : quel est le risque que cette société ne fasse pas faillite et que se passera t il pour la gestion de mon contrat? »

Pour vous rassurer, il restera toujours l’assureur vie. Maintenant, tout est envisageable.

Là encore, c’est un risque vous devez accepter de prendre. A cela, vous ne devez pas perdre de vue que la performance du fonds en euros annoncée par le courtier d’assurance vie en ligne ou l’offre low cost de l’assureur vie sur Internet vient de quelque part.

Comment font-ils pour avoir une meilleure performance sur leurs fonds en euros par rapport aux contrats classiques d’assurance vie?

Soit l’assureur vie a décidé de réduire ses marges pour commencer à capter de l’épargne par internet,

Soit la petite taille du fonds euros du contrat d’assurance vie « internet » permet une meilleure souplesse de gestion et plus de performance.

Maintenant, il est compliqué d’avoir le détail de la performance du fonds euros d’un contrat de place chez un assureur connu, on peut donc avoir des doutes sur la transparence de celle-ci pour un petit contrat d’assurance vie en ligne.

Que se passerait il s’il y avait un problème sur un petit contrat? On aurait rapidement des rachats, cela pourrait très vite impacter le fonds en euros de petite taille.

Mais en fait, ce serait surtout la capacité de la PME à gérer la peur panique de ses clients qui pourrait être le plus gros problème. Si un gros assureur peut absorber des rachats massifs avec son personnel : pour une petite PME, c’est une autre histoire.

Mais, ce n’est pas tout, vous allez le voir ensuite.

 

Alors, faut-il privilégier l’assurance vie sur Internet : entre économies pour l’épargnant et manque de services?

Quand vous souscrivez un contrat sur Internet, vous vous imaginez sans doute que tout est informatisé, automatique et très rapide.

Vous vous dites sans doute : c’est la force d’internet.

Je vais vous dire : « oui et non ».

Oui, si on imagine que vous achetez une solution totalement informatisé avec un seul assureur qui gère la production de son contrat d’assurance vie en amont et en aval.

Je m’explique :

En gros, vous allez saisir vos informations de souscription et tout se passera en ligne avec le minimum de documents à envoyer.

On serait dans un format 100% numérique où vous pourriez gérer totalement votre contrat via internet : rachats, arbitrages, versements complémentaires, virements bancaires à la souscription, automatisation des formulaires notamment sur l’origine de fonds, fiches juridique amf des fonds opcvm souscrits…

Ce serait donc  le monde merveilleux de l’assurance vie 100% en ligne où le contrôle humain serait faible et le traitement papier quasi inexistant.

Ce point est fondamental pour que vous puissiez anticiper le service que pourrait ou pourra vous offrir un contrat internet par rapport à un contrat souscrit chez un assureur vie ou un conseiller en gestion de patrimoine.

Imaginons, que ce courtier internet, sur l’assurance vie, vous propose plusieurs contrats de plusieurs assureurs : peut-on imaginer qu’il aura tout informatiser et qu’il ne devra pas disposer d’un back office humain qui devra traiter « la paperasse en masse »?

Ensuite, si on considère que les contrats sur internet sont sur des petits montants et toujours en masse, ne peut-on pas concevoir que le risque de traitement « humain et papier » augmente car une petite PME n’aura jamais l’effectif humain d’un grand assureur?

Alors, si on imagine déjà que le back office (ou le traitement humain administratif du contrat et son contrôle) d’un assureur peut faire des erreurs, ne peut-on pas avoir quelques doutes sur la rapidité et de la qualité de service d’un courtier assurance vie sur internet?

En plus, n’oublions pas que celui-ci vous a vendu une « super réactivité » sur internet.

Et maintenant le service « conseil d’un expert »?

Tout à un prix, moins c’est cher, moins on a du service. Sans être totalement vrai, ce n’est pas totalement faux.

Pour avoir des prix compétitifs sur l’assurance vie, le courtier internet doit jouer sur ses marges :

Premièrement, vous devez comprendre qu’un courtier vit principalement des frais sur votre contrat. Tous les ans, il va toucher une partie des frais de gestion, cela génère un chiffre d’affaires et le faire vivre.

Plus ils sont bas, moins il touchera, il va donc devoir espérer faire beaucoup de souscriptions sur internet, augmenter le panier moyen de souscription en offrant par exemple d’autres produits d’épargne low cost (fip fcpi, scpi, livrets d’épargne boostés …). Pour résumer, faire du volume avec une multitude de petites souscriptions en rendant son site visible sur internet, en faisant de la pub ou en augmentant son taux de conversion d’un internaute visitant son site et se décidant de souscrire.

Malheureusement, dans ses coûts, il a des charges de personnel, cela va donc supposer que là aussi, il devra faire à minima. Comment peut-on alors imaginer avoir un service égal à celui d’un conseiller en gestion de patrimoine ou un assureur qui ne se limiteront pas à vous vendre une assurance vie et vont vous poser des questions sur vos choix de vie (patrimoniaux / mon métier).

Oui, certains courtiers sur internet sur l’assurance vie pourront fournir du service au téléphone (je pense à des conseillers mieux formés au téléphone, des jeunes conseillers patrimoniaux sur un plateau téléphonique fraichement sortis des études) mais, le service sera limité et « la relation patrimoniale » ne seront jamais équivalents à la réception et la prise de temps consacrées à un futur client en agence.

N’oublions pas non plus que ces entités sur internet n’ont pas l’ingénierie patrimoniale que peut avoir un grand groupe pour analyser ses clients.

Je pense que c’est la limite des modèles sur Internet, à un moment donné si on veut toucher des clients avec plus de potentiel et un panier moyen plus élevé : on doit monter en gamme au niveau du service et cela ne rentre plus dans le modèle du low cost…

Moralité, vous devez être prudent et regarder ce que l’on vous vend vraiment avant de chercher prioritairement les frais les plus bas du marché.

 

Que conclure?

A mon sens, vous avez du bon et du mauvais quand vous allez acheter un contrat d’assurance vie sur internet.

Certes, sur internet, vous allez trouver des frais  bas (gestion, arbitrages…), le 0% est de mise.

Généralement, vous aurez des accroches comme par exemple la très bonne performance de la partie sécurisée du fonds euros (vous connaissez son prix…).

Bien souvent, le montant pour souscrire sera faible.

A contrario, si vous passez par un assureur en direct, son agent commercial ou encore un conseiller en gestion de patrimoine, les frais pourront être plus élevés. Les bureaux, la présence d’un conseiller, ses outils à disposition pour faire de la gestion de patrimoine, des appels réguliers ou pas pour vous conseiller sur votre contrat d’assurance vie peuvent justifier les frais.

A cela, vous achèterez des contrats anciens, solides avec notamment un fonds euros dont les encours sont conséquents. On pourrait donc parler d’un gage de sécurité.

A mon sens, si vous vous moquez des prestations de services et que vous êtes autonome dans vos choix d’épargne : un contrat d’assurance vie en ligne low cost peut être une bonne idée.

Si par contre, vous avez besoin de conseils patrimoniaux plus poussés, je pense par exemple à l’importance de la clause bénéficiaire dans un contrat d’assurance vie cliquez ici, l’appel à un conseiller en gestion de patrimoine et une solution classique chez un assureur peuvent s’avérer payantes.

C’est sans doute plus vers ce mixte sur lequel j’irais à savoir un conseiller en gestion de patrimoine avec qui je vais négocier un peu mes frais et qui sera là pour me conseiller pour gérer mon patrimoine et mes choix de vie.

Je vais même aller plus loin : j’irais dans des entités de petites tailles, 2 ou 3 conseillers en gestion de patrimoine, expérimentés, autour de la quarantaine d’années  et qui ne gèrent pas plus de 100 clients. Ils auront selon moi la réactivité. Ils ne seront pas trop embourgeoisés (tous ne sont pas comme cela mais cela peut arriver…), ils auront encore envie de faire du service et évoluer.

S’ils parlent de services (certes payants) en vous expliquant leurs valeurs ajoutées, cela s’annonce bien pour vous à mon avis.

Et surtout, ils sont indépendants : si leurs frais sont plus élevés qu’internet, ils peuvent choisir les offres concurrentes!

Ils n’ont pas, comme certains, la folie des grandeurs de grosses entités patrimoniales CGP en terme de croissance et leurs coûts de structure qui les pousseraient à vendre des produits maisons pour compenser la hausse de leurs coûts inévitables.

Assurance vie et internet, ce n’est pas une mauvaise chose. Mais malheureusement avec les frais à 0%, c’est souvent un service et une proximité avec des conseils en moins.

Ce n’est pas systématique sur internet, parfois vous aurez du service mais comme toujours vous ne pourrez pas avoir « le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière » avec Internet.

C’est à ce moment que l’on peut se dire que, « mine de rien » le sourire « réel » dans les locaux d’un conseiller en gestion de patrimoine a du bon ;-).

J’espère que cet article va vous aider.

 

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias