+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Placement : ca se fissure sous François Hollande

“Les jeux sont faits, rien ne va plus” : il semblerait qu’après la “faillite assistée grecque”, l’Espagne inquiète, la crise en Europe, fin de l’euro…

La semaine passée du 21 au 27 mai 2011 aura été marquée par les 10 milliards d’aides publiques espagnoles pour la 4ème banque espagnole : “Bankia”.

La crise fait donc bien des ravages et on se pose la question des placements surs, des placements anti crise. Il faut rassurer l’épargnant : l’Etat espagnol n’a donc le choix que de nationaliser ses banques et surtout orienter l’argent du contribuable espagnol pour les renflouer.

Heureusement, pour l’instant, nous n’avons pas de faillites de banques espagnoles, grecques ou françaises par exemple.

Ce n’est pas la fin de l’euro mais il faut surveiller ses placements.

C’est un comble quand on regarde le taux de chômage de l’Espagne proche des 25%!

Selon le HuffPost (groupe Le Monde) : “Le gouvernement a annoncé, le 9 mai, qu’il allait prendre le contrôle de Bankia en transformant en participation la dette de 4,465 milliards d’euros, contractée en décembre 2010 envers l’Etat à travers un prêt public. Cette injection de fonds constitue la huitième intervention publique dans un établissement bancaire en Espagne, depuis l’éclatement de la bulle immobilière en 2008, qui a fortement fragilisé ce secteur.”

 Les gouvernements européens ont des solutions : le sudiste François Hollande versus Angela Merkel

Les tractations ont déjà commencé durant le G8 avec la ligne de l’Europe du Nord et de l’autre un groupe resserré autour de François Hollande,  Barak Obama ou encore la Grande Bretagne pronant la course à la croissance.

Soucis : comment faire de la croissance?

François Hollande par exemple avec son homologue Espagnol durant la semaine ont prôné la mise en place des “eurobonds” pour rendre soutenable la dette des Etats européens. L’idéal serait d’avoir un taux unique par exemple 3% pour toutes les dettes d’Etat en Europe.

Problème : pourquoi les pays européens du Nord aux finances publiques saines accepteraient de mutualiser les aides de l’Europe du Sud (Grèce, Espagne, Portugal, peut être un jour la France?).

Si l’on en croit le site rfi.fr : “L’Allemagne y est opposée, car pour la chancelière Angela Merkel, « les euro-obligations ne sont pas une contribution à la croissance ». La Finlande, les Pays-Bas ou la Suède n’y sont également pas favorables. Berlin a émis, mercredi, des titres à 0%. Pourquoi devrait-elle emprunter plus cher, pour que l’Espagne, l’Italie et la Grèce se financent à un meilleur taux ? « Au nom de la solidarité européenne », rétorque la France qui a le soutien de plusieurs pays, au premier rang desquels l’Italie et le Luxembourg, et la Commission européenne qui a publié en novembre dernier un Livre vert sur le sujet.”

Rien n’est donc tranché et la volatilité reprend de plus belle sur les marchés financiers qui n’aiment pas l’incertitude en 2012 (le VIX sur CAC40 dépasse les 20 alors qu’ils étaient voilà quelques mois encore autour des 15).

Que s’est-il passé sur les marchés financiers durant la semaine passée?

Selon le revenu.com :

“A l’issue d’une séance volatile passée en partie dans le rouge, la Bourse de Paris termine finalement sur une progression de 0,32%. Les investisseurs sont restés sur leur impression d’un premier sommet européen sans aucune décision prise, avec les euro-obligations comme source de blocage et le défaut de la Grèce en toile de fond… (Finance Plus, édité par lerevenu.com)

Wall Street consolide ce vendredi soir dans un marché calme. La cote américaine sera par ailleurs fermée lundi pour le “Memorial Day”. L’activité est donc globalement réduite ce jour.

ECO ET DEVISES

L’indice du sentiment des consommateurs américains pour le mois de mai 2012 mesuré par l’Université du Michigan et Reuters est ressorti à 79,3, de source destinataire de l’étude, contre un consensus de place de 77,7 et un niveau de 77,8 rapporté en début de mois. L’indicateur était de 76,4 en avril 2012.

La confiance des ménages français a poursuivi, en mai, son ascension, pour passer de 89 (révisé par rapport à 88 points) à 90 points. Cela dépasse les 88 points anticipés par le consensus Bloomberg. Depuis novembre, le moral des ménages a repris 9 points, souligne l’INSEE, retrouvant son niveau de fin 2010, même s’il “reste encore inférieur à sa moyenne de longue période”.

Sur le marché des changes, il faut 1,25 Dollar pour 1 Euro. Le baril de Brent se négocie en légère hausse 106,95$ et son homologue WTI à 90,95$ (échéance juillet).”

Pour conclure,

si les réformes fiscales, la hausse des impôts sous François Hollande inquiètent les épargnants français.

Impôt sur le revenu, sur la solidarité sur la fortune, pour 2013, les interrogation sont bien là.

L’incertitude est donc de mise en gestion de patrimoine et plus que jamais il faudra faire preuve de souplesse pour passer l’orage boursier à l’arrivée de l’été 2012.

Internaute, épargnant curieux mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits sur la gestion de patrimoine ou de votre patrimoine?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This