Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Défiscalisation
0

Fiscalité Macron mieux que Le Pen pour moins d’impôt?

Fiscalité Macron  mieux que Le Pen pour moins d’impôt?
par cyril jarnias - le 05 mai 2017

Fiscalité Macron ou Fiscalité Le Pen : que choisir?

Quand je parle de Fiscalité Macron versus Le Pen, je parle des présidentielles et aussi de la vision des deux partis politiques En Marche contre le FN donc sur leurs programmes fiscal.

J’évoque donc les solutions proposées (s’il y en a) par ces deux politiciens pour que nous, français, puissions subir un peu moins la pression fiscale.

Je ne sais pas pour vous chers lecteurs mais le débat actuel et futur ne doit pas se réduire la diabolisation du FN et à la modernité républicaine d’EN Marche. A mon avis, tous les français ne sont pas manipulés par les médias.

En dehors du plébiscite des médias pour Emmanuel Macron et la diabolisation du FN : à quoi va-t-on être « mangé » fiscalement dans un pays dont la dette dépense 2200 milliards. C’est une France tributaire des marchés financiers et de l’Union Européenne. Qui va payer cette dette? Qu’elle fiscalité à venir?

 

Je passe encore le sujet de la sortie de l’euro avec le Frexit et la force de l’Union Européenne : j’avais évoqué les conséquences. Si vous regardez le UK : peut-on parler de fin du monde?

On peut imaginer que les français réfléchissent sur l’avenir de la France : emploi, croissance, retraite et surtout le poids des impôts!

Qu’est ce qui se cache derrière les mots Fiscalité Macron ou Fiscalité le Pen?

Comment la France compte payer plus de 2000 milliards de dettes ou pratiquement 100% de son PIB annuel?

Qui va continuer à subir la pression fiscale imposée sous Sarkozy ou encore Hollande?

Je vous invite à regarder l’angle d’attaque fiscal sur la classe moyenne prévu pour les législatives par Monsieur Baroin.

L’impôt de solidarité sur la fortune? Doit-on le garder (pro FN) ou le supprimer en taxer en taxant plus l’immobilier (pro Macron)?

Si on veut relancer l’économie : doit-on moins taxer les entreprises? Dan quelles proportions?

Sur les régimes sociaux, notamment le RSI (usine à gaz…) pour les indépendants, doit-on réformer pour permettre de développer plus l’entreprenariat?

En fait, peut-on espérer moins de fiscalité de la part d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen?


Fiscalité Macron ou Le Pen : le comparatif fiscal

Je ne vais pas refaire la roue pour évoquer le programme d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, ils ont été très bien comparés par le comparatif fiscal Macron Le Pen leparisien.fr.

Je vais donc m’aider de ce comparatif et creuser un peu plus : interpréter surtout.

Comparatif fiscal Macron / Le Pen :

Nous allons commencer par la fiscalité ISF, taxe d’habitation et fiscalité des indépendants :

Tableau : comparatif Macron fiscalité versus Le Pen lefigaro.fr

Le début sur l’ISF est intéressant à regarder entre Macron et Le Pen car nous voyons bien que le programme du FN est plus ancré à gauche. C’est d’ailleurs pourquoi on tente de le rapprocher avec les propositions de Monsieur Mélanchon. Sur l’ISF, le FN le garde et Macron veut surtout taxer l’immobilier.

ISF terminé sous Macron mais taxation forte sur l’immobilier probable. On a oublié la taxation plus importantes sur les grands groupes avec En Marche. Le FN est plus à gauche gardant l’ISF. Rien n’est clair…

 

Sur la fiscalité des grands groupes, on voit d’ailleurs que le programme d’En Marche ne cherche pas à attaquer frontalement les grands groupes sur le volant fiscal, c’est plus marqué avec le FN.

L’annonce d’Emmanuel Macron président de la suppression de la taxe d’habitation n’est pas claire sur son financement.

Et la fiscalité sur les entreprises? Quels espoirs avec le président Macron?

Tableau : comparatif Macron fiscalité entreprise versus Le Pen lefigaro.fr

Pour comprendre ce comparatif, il faut avoir en tête que le gouvernement Hollande a mis en place un régime le RSI pour les indépendants catastrophiques et que dès 2018, les TPE vont voir l’impôt sur les sociétés IS passer de 15% à 28% avec la fin du taux réduit (un quasi doublement de la fiscalité!).

On attend donc une baisse de l’IS, la fin du RSI et le retour du taux réduit pour les TPE :

Le problème, c’est que notre futur président Macron annonce un IS à 25% et rien de très clair sur la fin du RSI. C’est un comble pour un mouvement En Marche qui prône le renouveau dont la force des entrepreneurs pour relancer l’économie française! Le pire, c’est de voir que le FN, diabolisé, arrive à proposer mieux sur le papier…

Si le programme fiscal d’En Marche n’est pas clair, imaginez ce qu’il se passera après les législatives si Macron président n’a pas la majorité!

 

C’est à ne plus rien y comprendre. Quelque chose m’échappe : j’ai l’impression qu’on fait un pas en avant et deux en arrière sous le futur gouvernement Macron.

Mais, j’ai peut-être l’explication.

Pourquoi le programme du président Macron n’est pas clair?

L’explication s’appelle le poids de la dette françaises, regardez :

dette publique macron le pen

Tableau : comparatif dette publique Macron versus Le Pen leparisien.fr

Notre futur président n’a pas d’autre choix que de proposer dans son programme des coupes budgétaires que ce soit avec En Marche ou avec le FN et Marine Le Pen. Si vous regardez les chiffres, ce ne sont que des artifices, on parle de 60 milliards d’économies sous Macron alors que la France doit plus de 2200 milliards! Le chemin risque d’être long… Vous regardez les proposition de Madame Le Pen, on parle de réduire les dépenses autour de 50% du PIB d’ici cinq. C’est vraiment de l’hypothétique.

On a du mal à imaginer que pour relancer la croissance, on puisse se passer de relance par l’investissement public. L’Etat français n’aura d’autres choix que de creuser sa dette et surtout d’obtenir la confiance des marchés financiers qui financent sa dette. Pour que cela fonctionne, il faut rassurer les marchés, Monsieur Macron rassure et on doit éviter une tension sur les taux. Cela permettra de continuer à financer sa dette bon marché. En résumé, le gouvernement « En Marche » sera sans doute sur des oeufs et croisera les doigts que sa politique relancer à un moment la croissance et l’emploi tout en rassurant les français et les investisseurs.

J’ai le sentiment que ce futur gouvernement n’aura pas d’armes ou un champs suffisamment libre pour initier une vraie relance économique car il sera pris en tenaille entre sa dette et les contraintes de l’Union Européenne. Entre défendre une sortie de l’euro lourde de conséquence et faire des coupes trop fortes dans la dépense publique, nos politiques devront faire payer aux contribuables leurs erreurs.

Je me vois donc vous proposer chers lecteurs du blog patrimoine mes hypothèses sur ce qu’il risque d’arriver en matière de pression fiscale sous le gouvernement « En Marche » et comment réagir.


Macron président : quelle future fiscalité?

Je pense que tout le monde s’en doute, à moins d’un cataclysme, Emmanuel Macron deviendra président de la république française dans quelques jours.

Les médias nous vendent un changement réel alors que le FN parle « bébé hollande » ou encore l’extrême gauche parle d’un « banquier Macron ».

A mon sens, on aura du mal à nous faire croire

La marge de manoeuvre de Macron est restreinte :

Au moins de juin, nous aurons les législatives. Rien ne garanti que le jeune partie « En Marche » obtiendra la majorité au parlement

Pour faire de la relance, l’investissement public s’impose. Comment en faire quand on est endetté?

A cela, la France doit respecter les contraintes de l’Union Européenne : 3% de déficit public et 60% de dette publique.

évolution déficit public france

Tableau : évolution déficit public France Insee

On constate que le gouvernement Hollande peut se targuer d’avoir un déficit public en baisse. Ce que l’on ne nous précise pas, c’est que la France s’est financée à des taux quasi nuls durant son quinquennat. A ce jour, la dette française à 10 ans est sous les 1% par an. Vous imaginez bien qu’une élection de Monsieur Macron permettra de continuer cette tendance.

La marge de manoeuvre du président Macron sera égale à 0 compte tenu du poids de la dette publique (2200 milliards d’euros) et de notre incapacité à nous reformer. Pour le déficit public : attention à l’artifice des taux d’intérêt bas…

 

Pour la dette publique, j’ai peur que la tendance soit à la hausse continue et croissance. Nous le voyons ci -dessous, c’est d’ailleurs, ce que vous contribuables vous allez devoir financer.

évolution dette publique française

Tableau : évolution dette France Eurostat

Les cinq ans de Monsieur Hollande se sont soldés par une hausse croissante de la dette française. Quelles ont été les réformes pour arrêter l’hémorragie?

Aujourd’hui, la France doit la richesse qu’elle peut créer pendant un an. C’est plus de 2200 milliards à régler et dont nous dépendons étroitement des banques et des marchés financiers. Macron, Le pen ou XY : nos politiques auront une marge égale à 0.

Où peut-on espérer voir sa fiscalité baisser?

La fiscalité Macron sera une découverte au fil des résultats des élections législatifs, des accords politiques et de la pression de l’Union Européenne sous dictat Allemand. Nous allons donc devoir nous serrer la ceinture et payer plus d’impôts.

Dans la mesure où notre futur président provient du gouvernement socialiste avec l’obligation de composer avec l’extrême gauche et Monsieur Mélanchon, on voit clairement que les petites retraites, les faibles revenus seront ménagés. Vous ajoutez la droite qui veut s’occuper de la classe moyenne. Alors, tout ce petit monde va devoir se tourner vers ceux qui peuvent payer la dette.

Sur l’impôt sur le revenu : 

je ne vois pas de grands changement sous Macron. La fiscalité restera forte pour la classe moyenne.

La suppression taxe d’habitation ou l’artifice :

Déjà, elle exclura 20% des français. Elle sera progressive dans sa mise en place. Mais, nous ignorons quand elle sera mettre en place. Je pense aussi que les collectivités qui ont besoin de la taxe d’habitation et les maires vont perturber l’application de cette mesure. En résumé, il faut compenser le manque à gagner!

Sur l’ISF : plus vous aurez d’immobilier plus vous allez être taxé.

Que ce soit sur votre résidence principale, secondaire ou encore si l’immobilier locatif : je ne vois pas de salut. Comment peut-on imaginer un instant quand on sait que le prix de l’immobilier va flamber que l’on ne souhaite pas vous taxer plus dessus.

Le scandale de la fin du taux réduit sur les TPE dès 2018. Passage de 15% à 28% sous le gouvernement Hollande, Mr Macron propose 25% d’impôt sur les sociétés, quand? 

 

Sur l’impôt sur les sociétés : le scandale de la suppression du taux réduit ou l’incapacité à baisser fortement l’IS

Personne n’en parle, c’est fou. Les TPE avec un résultat sous les 38120 euros n’avaient que 15% d’IS. Dès 2018, tout le monde passe à 28%. Cela n’a choqué personne : imaginez ces TPE qui auront une fiscalité X2? Que propose Monsieur Fiscalité Macron : 25% d’IS? Quand?

La CSG et les 1,7% en plus pour de nombreux retraités!

Les électeurs retraités doivent adorer voter contre le FN en acceptant d’avoir moins sur leurs retraites sous la future présidence Macron. Là encore, dans les classes moyennes, nous trouvons de nombreux retraités capables de payer encore plus de fiscalité.

Un taux unique de 30% sur les plus-values mobilières?

Les français n’aiment pas le risque. Alors à moins d’une réduction très forte « carotte fiscale », j’ai des doutes sur la capacité du gouvernement Macron à inciter les français à investir dans les entreprises et les actions. C’est d’ailleurs assez dramatique : on ne s’est pas relancer la libre entreprise en France. Pourquoi ne pas tenter de redonner du poids au plan épargne actions PEA avec plus de défiscalisation?

Comment réagir face au poids de la fiscalité Macron?

Vous aurez toujours des solutions de défiscalisation courts termes types FIP, FCPI, SOFICA, dons… en passant par les exonérations possibles sur du travail à domicile par exemple. Tout ceci n’est que temporaire.

Ensuite, les programmes de défiscalisation existent à l’image du Pinel (pour l’instant), Censi-bouvard, investissement sur les DOM TOM, Girardin… Tout dépendra de ce que vous achetez, à quel prix et si ces programmes de défiscalisation dureront.

Vous aurez aussi l’investissement à l’international dans l’immobilier à l’image de la Hongrie toujours dans une idée de diversification.

Je mets toujours en avant l’approche globale car elle évite de tout de suite penser à défiscalisation et se retrouver avec des solutions temporaires ou acheter trop chères.

Vous l’aurez compris, n’attendez donc rien de nos politiques, faites un bilan patrimonial et je reste à votre écoute!

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias