+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Panique sur les marchés financiers et en gestion de patrimoine?

par | 01 Mar 2010 | Marchés financiers

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

Cela devient complexe de faire de la gestion de patrimoine.

Incontestablement, les marchés financiers connaissent une baisse importante depuis une dizaine de jours.

En corollaire, je voulais parler sur le blog gestion de patrimoine des inquiétudes portent à nouveau sur la dette grecque et sa contagion aux autres pays de l’union européenne (Espagne, Portugal…UK ?).
Je préfère vous faire grace de la correction en séance d’hier au USA (-10% en séance, la plus forte correction depuis 1987 au cours d’une séance) : elle s’expliquerait par une erreur technique du système de passages d’ordres : du bruit informationnel (j’en parle en conclusion). Les marchés US ont terminé autour de -3% au final.

Si nous regardons des données chiffrées :

Au 6 mai au soir :

_Les indices :

le CAC baisse de 11,69% en un mois en euros

l’eurostoxx 50 baisse de 12,21% en un mois en euros,

le Dow Jones baisse de 3,35% en un mois en $

le Nikkei 225 baisse de 5,29% en yens

le Hong Kong Hang Seng Indice baisse 8,19% en devise locale

On constate que c’est surtout l’Europe qui est la plus affectée : « logique »

_Les devises :

En parallèle, on voit que la devise européenne baisse de 5,36% à 1,2633 (plus de 11% depuis le début de l’année) par rapport au $. Les détenteurs de devises européennes perdent du pouvoir d’achat à court terme.

_Les fonds  opcvm dans votre placement : le contrat d’assurance-vie

Sur la dette corporate : les performances sont entre  1 à 4%  au 05/05 depuis le début de l’année (la dette d’entreprise reste intéressante dans un monde où le monétaire ne rapporte plus rien)

Sur les obligations convertibles : 1 à 4% au 4/05 (les corrections sont  faibles)

Sur les fonds actions européennes : 0 à 2% au 04/05

Sur les fonds actions internationales : 3 à 10% au 4/05 (l’effet devise et la part des émergents jouent en positif sur la performance)

Sur les fonds émergents : 8 à 9% depuis le début de l’année au 04/05. L’avance prise par ses fonds même si l’on a une correction importante est favorable à ses fonds.

Voilà plusieurs semaines ce que j’indiquais aux consultants patrimoniaux et experts en gestion de patrimoine avec qui je travaille au quotidien :

Je parlais de marchés qui étaient à leurs plus hauts depuis 18 mois

De volatilité faible avec un VIX proche des 15 : on est passé à 30 maintenant (un niveau moyen historique)

De marchés, sur le plan technique, sur achetés

De marchés européens en retard par rapport aux USA et aux pays émergents avec des perspectives de croissance moins favorables pour l’ union européenne.
Avec une idée forte, une croissance molle (endettement, vieillissement de la population…) en Europe durant plusieurs années et à côté une croissance mondiale boostée par les émergents et probablement une sortie de crise plus rapide pour les USA.

De marchés qui allaient être bercés « violemment » au grès des annonces sur la dette des pays européens, sur les résultats des entreprises et les révisions de croissance.

Nous sommes encore dans la publication de résultats d’entreprises, globalement, les entreprises notamment européennes ont su bien réagir face à cette crise. On voit que le rating de ces sociétés à plus tendance à s’améliorer qu’à se dégrader contrairement aux dettes d’Etat.

De ne pas vous focaliser sur le court terme de façon « moutonnière » : à mon sens, je vois plus un vent spéculatif à ce jour où certains opérateurs gagneront plus à la baisse qu’à la hausse compte tenu du contexte de crise.

_Faut il se ré-exposer avec cette correction ?

Est elle terminée ?

Il est plus simple de rentrer sur les marchés lors d’une baisse maintenant comme toujours :

Quel est votre profil de risque, pour quel risque, pour quel placement ?

Votre horizon d’investissement ?

Des réflexes simples pour un vrai confort de gestion

Nous sommes dans une phase de correction de court terme. Les perspectives de croissance s’améliorent dans le monde et les résultats des entreprises ne sont pas mauvais.

Néanmoins, continuer à vous diversifier notamment sur votre poche prudente et à avoir une vision moyen long terme car dans des marchés plus volatiles, il est important de garder son calme et de garder le cap.

Pour finir, une anecdote, je vous parlais du « couple  Japon / Chine » pour les futures années. D’un côté, la Chine dont les chiffres de croissance font rêver les investisseurs et une demande dynamique. De l’autre, le Japon, en crise depuis plus de 10 ans, des chiffres de croissance proches de 0 et de la déflation. Et pourtant, le Japon dispose d’entreprises innovantes connues et reconnues : Sony, Nintendo, Ntt Docomo…

Je me demandais comment vivaient les japonais dans un pays très endetté,  avec peu ou pas de croissance (du moins dans les chiffres macros) et dans un contexte de déflation.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai discutais avec un cadre japonais (en anglais pour l’instant) : quand son entreprise va bien, il gagne plus, il a des bonus, il fait plus d’heures. Quand l’entreprise va moins bien, son entreprise le fait travailler moins de jours, il gagne moins et passe moins d’heures dans l’entreprise. Cela permet à l’entreprise d’absorber le choc d’une crise de la demande et au salarié d’avoir toujours un job.

Les japonais sont plus flexibles, travaillent plus et innovent plus. Je constate aussi qu’il consomme moins ou plus intelligemment (je vous invite à lire un très bon article sur les évolution de consommation avec le quartier Ginza « jadis temple de la mode » sur lemonde.fr).

En conclusion, c’est en s’ouvrant plus au monde que nous comprenons mieux les possibilités d’investissement pour vous épargnants. Avec ou sans crise, si nous ne nous focalisons pas sur « les bruits de court terme des médias », nous pouvons mieux anticiper les tendances lourdes et investir plus efficacement.

Internaute, épargnant curieux pour vos placements mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits sur la gestion de patrimoine ou de votre patrimoine?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This