+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Le CAC40 vote non à la Grèce!

par | 22 Juin 2015 | Billet d'humeur

Décidément, le CAC40 et la crise grecque ne font pas bon ménage.

On dit souvent sur les marchés financiers qu’il faut vendre en mai.

Il faut bien avouer que le mois de juin n’est pas favorable au CAC40 et actions françaises de l’indice parisien.

Si on en croit le site boursorama.com, l’indice parisien perd 6,19% sur 1 mois et sur la semaine il fait du surplace.

Le CAC40 réalise (tout de même) plus de 12% de performance depuis le début de l’année.

 

La Grèce est à nouveau au coeur des débats des investisseurs français.

Je vais donc plus me concentrer sur le cas de la Grèce que parler de gestion de patrimoine.

L’idée, amis lecteurs sera de tenter de faire un lien avec la France et les conséquences de cette crise surtout sur votre épargne.

 

Que se passe-t-il pour que le CAC40 baisse?

Je vais reprendre ce que disait un gérant connu de la place parisienne Jean-Charles Mériaux, de DNCA (bientôt sous fleuron de Natixis).

Selon lui, trois facteurs agitent le marché financier français : la hausse des taux en Europe, celle aux USA avec la FED et la probable “faillite” de la Grèce.

Il ne faut rien de plus pour retrouver du risque sur la place parisienne et voir le CAC baisser.

 

Mon avis :

Pour la correction du marché parisien, je trouve que quand on fait +20% durant le mois de mai et que l’on voit le graphique du CAC40 à ses plus hauts : on a envie de prendre des bénéfices.

La Grèce est en partie un prétexte pour que les opérateurs prennent de beaux bénéfices sur le CAC40. On est encore à +12% sur le CAC!

Pour le cas grec, il n’est pas nouveau : l’union européenne et le FMI soutiennent financièrement ce pays depuis plusieurs années et l’aide dans le paiement de ses dettes.

Malheureusement, la Grèce est prise à la gorge par ses créanciers.

 

Si assainir les finances d’un pays est louable : le problème réside dans la méthode.

Le FMI n’y va pas par quatre chemins. La méthode est violente socialement parlant.

Le vrai fond du problème réside dans l’impact de cette crise sur les banques : les épargnants grecs vident leurs comptes bancaires. On sauve tout ce qui est possible d’être sauvé.

Vous vous doutez bien qu’il y a des connections avec les banques à travers le monde dont les banques françaises.

Certes, depuis de nombreuses années des banques comme la BNP, SG ou Crédit agricole ont eu le temps de faire des provisions pour pertes. Maintenant, on ne peut pas tout effacer ou tout éteindre.

Le vrai problème est social!

Taux chomage en grèce

Quand je lis dans la presse qu’on envisage une hausse de la TVA en Grèce : comment voulez-vous que les grecs puissent s’en sortir? Le pouvoir d’achat s’est effondré, le chômage est élevé : +25%! (cf.graphique / source : eurostat).

Ensuite, si je regarde des pays comme l’Espagne, on voit bien la montée des nationalismes lors des dernières élections. Le peuple s’exprime et il en a assez de la crise et de ses conséquences sociales.

Une nation ne peut pas être traitée comme un bilan comptable où il suffit de faire des coupes budgétaires pour l’équilibrer…

 

Si le CAC40 baisse, que peut-il se passer pour vos économies avec la crise grecque?

En gestion de patrimoine, on s’intéresse à l’économie et aux marchés financiers.

Ceci est un peu logique, je me vois mal placer mon argent sur les marchés financiers et sur les actions si on m’annonce la faillite d’un pays ou une crise monétaire grave.

Je pense que vous avez compris que le plus important, ce n’est pas de regarder le cours du CAC40 tous les jours mais plus se poser la question du positionnement des actions dans un patrimoine.

 

Les actions sur le CAC40 pour faire croître son patrimoine?

En matière d’investissement, vous devez raisonner sur du long terme et vous diversifier. Je l’explique depuis maintenant 4 ans sur le blog gestion de patrimoine.

Le monde.fr a rédigé un article assez intéressant dans la semaine sur les performances des placements (immobilier, financier, or…) sur 40 ans.

Savez-vous quel est le meilleur placement sur 40 ans?

On retrouve devant les actions.

Vous savez que les actions peuvent baisser ou augmenter à l’image du yoyo habituel du graphique du CAC40. On parle de volatilité : quand les marchés sont agités ce niveau de risque monte et il entraîne des pertes pour les investisseurs s’ils décident de vendre.

Si les marchés sont risqués, tant que vous n’avez pas vendu vos actions, vous ne perdez pas!

Maintenant, l’idée n’est pas de se ruer sur les titres d’entreprises et prendre des risques sur les marchés financiers.

Certes, vous pouvez le faire sur des entreprises locales avec des avantages fiscaux avec le PEA PME. Maintenant, les actions seront toujours la partie la plus risquée de votre patrimoine.

On peut donc imaginer que cette correction pourrait être un prétexte pour investir sur les actions du CAC40 qui ont le plus baissées. Maintenant, on doit évaluer son risque en premier et avoir du temps.

Pourtant, le temps, c’est bien le problème de la crise actuelle : on a voulu retarder les échéances pour éponger les conséquences de la crise (aides exceptionnelles de l’UE vers la Grèce, intervention de la BCE pour acheter des actifs “pourris”…).

C’est une crise de la dette : cela veut donc dire qu’il faudra à un moment payer ce que l’on doit.

Les grecs l’ont bien compris mais ne veulent plus ou ne peuvent plus le faire.

Quelles conséquences pour l’épargne des français? Que devez-vous faire?

Je vous vois frémir ou encore vous inquiéter.

C’est une bonne réaction.

Le patrimoine des français reste aujourd’hui surtout de l’immobilier et de l’investissement dans l’assurance vie et le livret A.

Par exemple, je ne peux que vous inviter à comprendre comment fonctionne le fonds euros de votre assurance vie.

Où serait le danger?

Je pense que vous le savez déjà. Si nous avons une tension sur les taux d’intérêt : vous pourrez avoir temporairement des difficultés pour retirer sur votre assurance vie.

Pour votre compte bancaire, nous savons que les banques françaises sont solides mais tout est possible.

 

Maintenant, vous pouvez très bien diversifier vos comptes bancaires.

Pour vos actions sur votre compte titres ou dans votre PEA, vous savez très bien qu’elles sont risquées : la solution, la diversification!

En période de crise, soit vous vous diversifiez soit vous vous exposez à un risque élevé sur une classe d’actifs donnée. La solution réside dans une analyse globale de votre patrimoine avec un expert et déterminer les bons objectifs.

A mon sens, le vrai danger : c’est surtout de ne pas prendre le temps de diversifier son épargne et de ne pas se former sur la gestion de patrimoine avec un expert.

Vous avez besoin d’un audit patrimonial, d’expertise ou tout simplement vous n’avez plus les idées claires sur vos objectifs patrimoniaux?

Je suis là pour vous aider et vous avez juste à me contacter.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This