Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Fonds ESG
0

Fonds ESG les meilleurs pour gagner plus en Bourse

Fonds ESG les meilleurs pour gagner plus en Bourse
par cyril jarnias - le 28 juin 2020

Fonds ESG comment trouver les meilleurs pour gagner plus en bourse?

La crise sanitaire  du Coronavirus, nous a renvoyé face à nos réalités environnementales et sociales.

La planète va mal et elle peut nous le rappeler très vite.

En matière d’investissement, des réponses apparaissent sous le format des fonds ESG dont la collecte est croissante en France.

L’objectif de ces fonds d’investissement est d’investir dans des entreprises qui vont contribuer à préserver l’environnement ou investir une partie de leur chiffre d’affaires par exemple pour préserver notre environnement.

Cela se traduit notamment par le refus de n’investir que dans des fonds socialement responsables.

De la spécificité des fonds ESG, des critères ESG et socialement responsable, nous vous laissons découvrir ces véhicules d’investissement et les meilleurs fonds ESG.


Sommaire sur les meilleurs fonds ESG :

  1. Introduction
  2. ESG signification et définition
  3. Les critères ESG
  4. La performance des fonds ESG
  5. Les meilleurs fonds ESG
  6. Investir sur l’ESG : l’intérêt du PEA
  7. Conclusion

fonds esg

1. Introduction

À la crise environnementale majeure que nous vivons s’est ajoutée une crise sanitaire qui met de nombreux pays au bord du précipice économique, financier et social.  Heureusement que beaucoup de personnes, physiques et morales, décident d’agir. Et parmi les actions qu’elles entreprennent figure l’investissement croissants dans les meilleurs fonds ESG.

 

Vers une crise planétaire totale

La Terre traverse actuellement l’une des périodes les plus difficiles de son existence, car connaissant une crise environnementale sans précédent. 

En effet, le récent rapport d’une étude scientifique a permis de savoir que nous assistons à la sixième extinction massive de la biodiversité, des plantes et des animaux. Et les efforts menés jusque-là ne suffiront pas pour inverser la tendance, l’ampleur de la crise ne cessant pas d’augmenter.

La population de certaines espèces comme les abeilles continue ainsi de se réduire en nombre et les espèces marines se trouvent régulièrement côtes à côtes avec des déchets plastiques. À la température planétaire qui ne cesse d’augmenter se trouvent par ailleurs plusieurs autres effets de l’effondrement de la biodiversité qui ne sont malheureusement pas visibles pour que nous puissions agir de la manière la plus adaptée.

Pendant que le monde planche sur un pacte mondial pour l’environnement pour essayer de sauver l’environnement, le coronavirus a fait son apparition à Wuhan, en Chine, avant d’atteindre la quasi-totalité de la planète, faisant actuellement plus de 360000 décès pour près de 6 millions de cas. Mais au-delà de la simple crise sanitaire, ce virus qui pourrait être lié à la maltraitance environnementale, celui-ci a causé également du tort à l’économie de tous les pays, si bien que nombreux sont les investisseurs qui se posent des questions sur le placement leur permettant à la fois de ne pas perdre leur argent et de sauver la planète. Parmi les meilleures réponses qu’on peut leur fournir se trouve le fonds ESG.

Les investissements responsables de plus en plus privilégiés

Beaucoup de personnes n’ont pas attendu cette crise environnementale, sanitaire et économique pour se rendre compte de la nécessité de mettre la pression sur les entreprises pour qu’elles mettent la préservation de la planète parmi leurs valeurs. Cela fait en effet une décennie qu’un accroissement significatif des investissements dont la gestion se fait d’une manière responsable et durable a été constaté.

Nous devons surtout cette tendance à nos « millénials » qui, eux, sont les plus actifs quand il est question de la sauvegarde de la planète. Une bonne partie des investissements respectant ces principes leur proviennent en effet.

Durant ces dix dernières années par ailleurs, société de gestion, les gérants de portefeuille et les conseillers en placement sont de plus en plus nombreux à mettre des produits d’investissement correspondant à ces exigences parmi leurs offres.

Les particuliers ne semblent-ils pas être seuls à s’engager sur cette voie de l’investissement durable et responsable ?

La réponse est non. En effet, l’ESG se trouve déjà dans le processus de prise de décision de nombreuses personnes morales, dont les investisseurs institutionnels, les gestionnaires d’actifs pour les fondations et les organisations caritatives.

La règlementation les oblige également à détenir un certain pourcentage de fonds de ce site dans leur portefeuille.

Mais quelle est réellement la signification de l’ESG ?  Pour bien y répondre, il faut commencer par parler des principes de l’investissement responsable.


esg signification

 

2. ESG signification et définition

En 2006, les Nations-Unies ont procédé au lancement des principes pour l’investissement responsable. C’est la façon pour la grande institution internationale d’inciter tous les acteurs du secteur financier à tenir compte des questions Environnementales, Sociales et de Gouvernance dans la gestion de leurs portefeuilles, d’où le sigle EGS. Il s’agit donc de faire en sorte que ceux-ci ne se concentrent seulement pas sur les aspects financiers, mais aient une analyse plus globale, incluant notamment la préservation de l’environnement et les valeurs sociétales.

À la découverte des principes à la base de l’investissement dans les fonds ESG

Il existe 6 principes auxquels les investisseurs devront se soumettre pour un investissement durable.

  • Le premier est la prise en considération des problématiques ESG dans leur mécanisme de prise de décision en matière d’investissement.
  • Le deuxième est l’inclusion des mêmes problématiques dans leurs stratégies et pratiques d’actionnaires.
  • Le troisième est la nécessité de demander aux sociétés dans lesquels ils misent de l’argent de leur avancer des données relatives à leurs pratiques ESG à travers la publication de rapports allant dans ce sens. 
  • Ces investisseurs devront aussi faire en sorte que les gestionnaires d’actifs acceptent et appliquent les principes pour l’investissement responsable, travailler de concert avec les acteurs du monde financier qui ont promis de s’assujettir à ces principes et faire un compte rendu sur leurs activités et leur évolution dans leur mise en œuvre. Ce sont les 3 derniers principes présentés par les Nations Unies.

La cible de ces principes favorisant l’investissement dans les fonds ESG est composée de 3 catégories de membres :

  1. les propriétaires d’actifs,
  2. les gestionnaires de portefeuilles d’investissement et,
  3. les services professionnels partenaires. Connus aussi sous le nom d’Asset Owner, les premiers sont des organisations ayant pour vocation la représentation de propriétaires d’actifs.

Les compagnies d’assurance en font partie. Les deuxièmes, elles, sont des entreprises de gestion d’investissement travaillant pour les marchés institutionnels qui se charge de la gestion des actifs en tant que fournisseurs de parties tiers. Les troisièmes sont des entreprises dont le rôle est la proposition aux propriétaires d’actifs et de gestionnaires d’investissement des produits.

En apposant leur signature à ces principes, les investisseurs promettent leur application dans des situations où il y a compatibilité entre ceux-ci et leurs responsabilités légales.

Le concept de l’investissement responsable est-il récent ?

Si les fonds ESG sont apparus plus récemment, avant d’être promu et soutenu par les investisseurs « millénials », le concept de l’investissement responsable, de son côté, a déjà près d’un siècle d’existence. Les congrégations religieuses américaines, qui déclinaient dans les années 1920 toute proposition d’investir dans l’alcool, le tabac, les jeux de hasards et autres « valeurs du péché » en sont les pionnières. À cette époque cependant, on n’a réellement pas considéré la rentabilité des valeurs dont il est question. Il faut cependant attendre les années 1970 pour que le concept atteigne les sphères laïques et militantes, une extension favorisée par les contextes de lutte contre la prolifération nucléaire, la guerre de Vietnam et l’Apartheid.

L’investissement socialement responsable, dans sa forme que l’on connaît aujourd’hui, n’est apparu que dans les années 1990.

Au cours de cette décennie, les investisseurs et autres acteurs financiers se demandaient s’il n’est pas temps de réfléchir sur le moyen d’y inclure la question de performance, que ce soit à court ou à moyen terme. C’est à cette période que les entreprises commencent à mesurer à une plus grande échelle les répercussions de leur niveau d’engagement environnemental, social et de gouvernance sur leurs résultats financiers et sur leur valeur en bourse.


quels critères esg

3. Les critères ESG

Après que vous ayez connaissance de la signification de l’ESG, il est important de vous souligner son importance pour mesurer l’ampleur de la responsabilité d’une société vis-à-vis des critères rattachés au concept : critère environnemental, critère social et critère de gouvernance.

Critère environnemental

Ce critère prend notamment en considération, entre autres, la façon dont les déchets sont traités et les initiatives ayant pour vocation la diminution de l’émission de gaz néfaste pour notre planète. Il tient compte aussi de la question réduction de la consommation énergétique, une problématique vitale pour la protection de la planète.

L’analyse des répercussions des agissements des entreprises sur l’environnement se réalise par groupe de produit. Des mesures à prendre seront par la suite adoptées pour que les répercussions négatives puissent être réduites de la meilleure des façons. Tout produit parvenant à diminuer cet impact pendant toute son existence obtient une récompense et pourra ainsi faire partie des produits éco-labelisés.

Le critère social

Comme son nom le laisse déjà savoir, le critère social, d’une grande importance pour prendre la décision d’investir dans un fonds ESG donné, se base sur l’évaluation de l’environnement du travail et des conditions sous lesquelles sont soumis tous les travailleurs, sans exception. Il faut donc, ici, chercher à savoir si les communications entre toutes les hiérarchies sont bien établies et qu’il n’y ait pas de discrimination, quelle que soit la forme qu’elle prend. Il va de soi que la parité homme-femme au travail et l’intégration des individus en situation d’handicap et ceux provenant de la minorité sont scrutés.

Le critère de gouvernance

Pour trouver les meilleurs ESG, les investisseurs s’intéressant également à l’aspect de gouvernance des entreprises cotées. Celles-ci auront ainsi leur faveur s’il y a transparence dans la tenue de leurs comptes. Par contre, les sociétés qui laissent planer des doutes sur des faits de corruptions ou de fraudes dans leurs enregistrements verront leur attrait auprès des investisseurs se réduire drastiquement. Il en est de même pour celle dont le conseil d’administration n’est pas réellement autonome.


performance fonds esg

 

4. La performance des fonds ESG

Si trouver des solutions pour investir dans la protection de l’environnement part d’un bon sentiment, l’investissement socialement responsable via les fonds ESG suscite encore de nombreuses questions quant à ses résultats. Certes, on peut actuellement mesurer un réel impact sur l’évolution des valeurs des entreprises, mais beaucoup se demandent s’il ne se fait pas encore au détriment de la performance financière. Il est ainsi important de fournir des explications et avancer des chiffres à ce propos.

La rentabilité n’est pas sacrifiée :

Si l’on se réfère à la théorie moderne de portefeuille de Markowitz, en réduisant le champ de son investissement, une personne s’expose au risque de voir se réduire la rentabilité des fonds dans lesquels elle investit. Cela ne lui permet pas en effet de bien s’engager sur la voie de la diversification, celle qui conduit tout droit vers le succès. Mais compte tenu des informations précitées sur la signification de l’ESG, il est clair que tous les opérateurs de l’investissement socialement responsable ont tendance à écarter systématiquement les sociétés qui n’en répondent pas au principe. Cela est d’autant plus vrai pour ceux qui ont opté pour des approches plus poussées comme le Best-in-universe qui, lui, choisit d’exclure un certain nombre de secteurs.

Car les stratégies adoptées ne sont pas les mêmes d’un opérateur à un autre, le fait d’apporter une lecture globale et de comparer aux fonds conventionnels qui tentent de battre des indices comme le CAC40, Eurostoxx 50, SP500 sera inadapté. Cela ne nous empêchera cependant de nous adonner à cet exercice dans la deuxième partie de cette section, tout en nous tâchant de rester le plus global possible. Mais avant tout, nous tenons à rappeler que l’ISR vise la conciliation la plus parfaite possible entre performance financière et performance extra-financière. Il n’y a donc pas de sacrifice de la rentabilité au bénéfice de l’éthique, bien au contraire.

L’ISR n’est pas destructeur de valeur

Quand on réalise une lecture académique de la situation, on peut se rendre rapidement compte les critères ESG n’ont pas des effets destruction de valeur. Trouver des fonds ESG-ISR performants ne relève pas ainsi de l’impossible.  Il suffit de se fier aux chiffres résultant d’une récente observation de Quantalys pour la période allant de 2011 à 2018 pour en être conscient.

L’entreprise spécialisée dans l’analyse des fonds d’investissement et dans la construction et l’optimisation de portefeuilles de fonds avance ainsi que sur cette période :

  • La différence entre les Actions Europe traditionnelles incluant l’action française Peugeot cotée sur le CAC 40, l’action italienne ItalCementi, cotées sur le FTSE MIB et l’action espagnole Gamesa, cotée sur l’IBEX 35 et leur déclinaison ISR était seulement de 5,07%, soit 0,63% annuellement. Sur 3 ans par ailleurs, c’est la deuxième qui fait mieux avec une performance de -3,15% contre -4,49%.
  • Les 60 fonds Actions Monde répertorié ESG ont eu une performance moyenne de 1,16% de plus sur 3 ans, de 2,22% sur 5 ans et de 6,58% de plus sur 8 ans par rapport par rapport sur l’ensemble de cette catégorie comptant 603 actions de sociétés du l’indice SP500 (indice majeur sur marchés financiers américains).

Le constat est quasiment le même en ce qui concerne les obligations avec un avantage de 0,43% des obligations Europe diversifiées par rapport à leurs déclinaisons ISR sur 8 ans et de 0,42% des obligations Monde diversifiées par rapport à leurs concurrents répondant aux critères ESG sur 3 ans.


meilleurs fonds esg

5. Les meilleurs fonds ESG

(liste non exhaustive / les données peuvent évoluer depuis l’écriture de cet article à court terme)

Reconnaissons tout de même que pour réussir dans l’investissement socialement responsable, il ne faut pas choisir n’importe quelle option, comme on ne doit pas choisir des biens n’importe comment en investissant dans l’immobilier en Bulgarie ou dans un autre pays. Pour cette raison, nous vous avons concocté une liste des meilleurs fonds ESG existant actuellement, toujours en nous basant sur un rapport de Quantalys sur la période allant entre  début 2011 et fin 2018.

Comgest Growth Europe Opportunities : sur le podium sur plusieurs années

Sur 5 ans, ce fonds d’investissement socialement responsable occupe la 3e place des classements des fonds ESG où il ferait mieux d’y investir dans sa catégorie. Il en est le leader sur 3 ans et sur 1 an et au vu de son attrait de plus en plus important, il ne semble pas être prêt à laisser les rênes à ses adversaires. Il a notamment comme avantage sa performance moyenne élevée, quelle que soit la situation du marché, sauf dans un contexte de très fortes hausses, ce qui ne risque pas d’arriver  à la vue de la situation actuelle. Sa régularité est confirmée par sa performance qui se trouve au-delà de sa catégorie annuellement depuis 2011, sauf en 2014, où son niveau était de 0,7 point de moins que sa catégorie.

Comment expliquer cette performance ? Les composants de Comgest Growth Europe Opportunities ont de quoi s’imposer en termes de croissance et de qualité. Et, les gérants ne sont pas investis sur n’importe quelle société car son top 5 inclut :

  • Le fabricant néerlandais de machines pour la production de semi-conducteurs ASML
  • Le géant britannique de vente vêtements en ligne Asos
  • L’expert allemand du paiement à distance Wirecard
  • Le sous-traitant suisse en matière de production chimique et pharmaceutique Lonza et Startorius Stedim Biotech

 

 

Comgest Growth Europe Smaller Companies : une étoile montante

La gestion de Comgest Growth Europe Smaller Companies est proche de Comgest Growth Europe Opportunities. La différence réside au fait que l’investissement concerne des valeurs moyennes européennes.

Dans sa catégorie, ce fonds ESG se trouve 2e sur 5 ans, 4e sur 3 ans et 1er sur 1 an en termes de performance. Ce succès, on le doit notamment aux gérantes Eva Fornadi et Rebecca Kaddoum qui savent sur quelle entreprise miser pour assurer la pérennité et la rentabilité de leurs fonds. Parmi les composants actuels de Comgest Growth Europe Smaller Companies se trouvent en effet, entre autres, des actions de l’étoile montante italienne de la mode Brunello Cucinelli et du tonnelier TFF Group.

Vontobel Fund MTX Sustainable Asian Leaders (Ex-Japan) : une valeur sûre

Vontobel Fund MTX Sustainable Asian Leaders (Ex-Japan) se trouve depuis 2014 parmi les meilleurs fonds d’actions asiatiques hors Japon où il est bien d’investir. Il a même pu atteindre une performance de plus de 90% durant ces 5 dernières années, alors que la moyenne de sa catégorie dépassait à peine les 50%. Cette dernière a même été toujours dépassée tous les ans depuis 5 ans.

L’investissement de son gérant, Thomas Schaffner, se fait sans biais de style, mais en considérant les principes de l’investissement durable. Rappelons par ailleurs que  la société détentrice du fonds Vontobel s’est vu attribuer en 2018 une note au-dessus de  la moyenne pour ses initiatives pour les placements durables depuis la dernière décennie du 2e millénaire.

La Chine est le pays qui compte le plus de valeurs (53%) composant ce meilleur fonds ESG, suivie de la Corée du Sud, de l’Indonésie, du Taïwan et de l’Inde. Les technologies de l’information et la finance constituent par contre les secteurs les mieux représentés avec, comme meilleurs représentants, Tencent Holdings, Samsung et Yes Bank.

Vontobel Fund MTX Sustainable Emerging Markets : performance assurée en dehors de fortes hausses

Quantalys met Vontobel Fund MTX Sustainable Emerging Markets au premier rang de sa catégorie sur 5 ans et sur 3 ans, devançant ainsi 204 fonds d’actions émergentes. Ce qui est compréhensible sachant que la courbe de sa croissance a déjà atteint les 73% durant les 5 années de l’étude. Ce fonds répondant à la signification de l’ESG performe notamment dans les marchés étales ou qui connaissent de fluctuation soutenue dans les deux sens. Il constitue cependant un mauvais investissement en cas de fortes hausses. 

Le fonds est composé en grande partie de grandes capitalisations des pays émergentes, mais on y trouve également des valeurs moyennes liées à des entreprises à forte potentiel de développement ou sous-cotées. Ces entreprises devront répondre aux impératifs écologiques, sociaux et de gouvernance s’attachant à l’investissement socialement responsable. La Chine et la Corée du Sud représentent, à elles seules, plus de la moitié du fonds. Viennent après l’Afrique du Sud, la Russie, la Taïwan, l’Indonésie, l’Inde et le Brésil. Les technologies de l’information et la finance sont les secteurs les mieux représentés, comme c’est le cas pour Vontobel Fund MTX Sustainable Asian Leaders.

ALM Actions Zone Euro ISR : le seul représentant français conforme aux critères ESG

N’existe-t-il pas de fonds français parmi les meilleurs fonds ESG ? Si. Il y a ALM Actions Zone Euro ISR, un fonds ayant comme gestionnaire AG2R La Mondiale. Sa performance est notamment plus remarquable en cas de neutralité ou hausse du marché et a ainsi déjà dépassé les 40% ces 5 dernières années. Thomas Guérin et Julien Goguey, qui sont à la tête de AG2R La Mondiale, jettent surtout leur dévolue sur des grandes valeurs sous-cotées, d’où la limitation à 13,7 fois du rapport cours/bénéfices moyen du portefeuille et le ratio cours/actif net, de seulement 1,4 fois. Ces valeurs sont tout de même relatives à des entreprises respectées dans leurs domaines d’activité, dont Total, Sanofi, Axa, Schneider Electric et Beiersdorf.


investir ESG

6. Investir sur l’ESG : l’intérêt du PEA

Après avoir pris connaissance des fonds ESG les plus performants, il est logique de se demander comment pour investir en ACCEPTANT LE RISQUE EN PERTE EN CAPITAL EN BOURSE.

Parmi les canaux les plus recommandés pour cela se trouve le PEA, plus particulièrement sa forme la plus traditionnelle si l’on achète des actions européennes.

Avant d’en ouvrir un toutefois, il est important d’en connaître les conditions d’ouverture, les titres éligibles et de la fiscalité.

Qui peut investir sur l’ESG à travers un PEA et sur quoi peut-il investir ?

Le plan épargne action est un produit de placement accessible à tout le monde en France. Cependant, il n’en faut pas plus de deux pour un foyer fiscal. Un plafonnement de 150 000 euros doit par ailleurs être respecté. On peut tout de même passer outre ce montant en cumulant avec un PEA-PME.

Les actions, certificats d’investissements et des parts de SARL répondant aux critères ESG sont éligibles pour tout souscripteur de plan épargne action. Il en est de même pour les parts d’organismes de placements collectifs et des instruments plus complexes de type Warrant. Les obligations, même celles des entreprises socialement responsables, ne sont pas, par contre, concernées. Il en est de même pour les parts de sociétés civiles immobilières (SCI) et les actions de sociétés foncières (SIIC).

Un impératif géographique est aussi considéré pour cette éligibilité : la domiciliation des entreprises concernées dans un pays de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen pour les actions ou l’investissement des trois-quarts des portefeuilles en actions d’entreprises domiciliées dans la même zone géographique pour les fonds.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

La date de retrait joue un rôle important dans la fiscalité de l’investissement responsable via le PEA. En effet, si ce retrait se fait avant l’atteinte du 5e anniversaire de la souscription, il y aura application d’un impôt sur le revenu de 12,8%. Aucune imposition ne sera, par contre, appliquée, pour un retrait après 5 ans. Les prélèvements sociaux sont de 17,2%, quelle que soit la date du retrait.

Depuis la mise en vigueur de la loi Pacte, seuls les retraits avant 5ans et les transformations en rente viagère après 5 peuvent avoir pour effet la clôture du plan. Par ailleurs, les retraits partiels sont autorisés après. 5 ans de détention et ne pourront pas ainsi à la source de la fermeture du plan.


 

7. Conclusion sur les fonds ESG

Comme vous aurez pu le découvrir à travers cet article, investir dans les fonds ESG ne consiste pas, comme certains veulent le faire croire, à faire une croix sur l’aspect rentabilité.

Les exemples qui viennent d’être cités, comme Comgest Growth Europe Opportunities et Vontobel Fund MTX Sustainable Asian Leaders ont permis de savoir qu’en termes de performances, ces fonds n’ont rien à envier à leurs concurrents « standards ». 

Pour optimiser ses gains et sa fiscalité, il peut être judicieux de se tourner vers l’enveloppe fiscale la plus adaptée, qui est ici le PEA.

Il est également conseillé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant pour savoir quelle part de son capital y investir ou quelle stratégie à mettre place en fonction de votre patrimoine et de vos objectifs.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias