Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
CGPI
0

Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine, CGP?

Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine, CGP?
par cyril jarnias - le 03 juillet 2014

Vous aimez la gestion de patrimoine et vous voulez devenir CGP?

Vous pouvez être un jeune diplômé en gestion de patrimoine,

vous êtes un banquier,

un assureur,

un commercial ou chargé de clientèle dans une banque ou,

un banquier privé :

vous voulez être indépendant et à votre compte?

Vous voulez créer votre cabinet CGP : comment?

Problème : vous ne savez pas comment faire ou par où commencer?

Quels coûts? Quelles recettes? Combien de fonds de roulement au départ?

Quels sont les risques d’être CGP?

Quelle sera votre structure juridique? Entrepreneur individuel, société  SARL…?

Quel sera votre revenu et votre chiffre d’affaire si vous êtes CGP ou conseiller en gestion de patrimoine indépendant?

Quelles seront vos obligations règlementaires? Assurance, carte de démarchage, connaissance du client…

Comment trouver ou développer votre clientèle?

Comment trouver et sélectionner les bons produits et les bons fournisseurs?

Quels outils informatiques pour monter votre cabinet de CGP ou de gestion de patrimoine indépendant?

Pour résumer : comment faire pour être CGP? Je vais donc au travers de toutes ces question, vous répondre simplement.

 

Je veux être CGP ou conseiller en gestion de patrimoine : les étapes.

Première question : faire un business plan simple en regardant trois points

Pour faire simple, dans n’importe quel développement d’entreprise vous devez déterminer, prévoir : quels seront vos coûts, votre fonds de roulement et vos recettes futures?

 

1. Le fonds de roulement :

 Vous devez avoir au moins un an de salaire de côté.

Vous prenez donc votre dernier salaire annuel.

Si vous n’avez pas ce montant de côté : oubliez.

2. Les coûts :

En général, les principaux coûts pour un CGP sont sa voiture, son bureau et les frais annexes : essence, son téléphone, son accès internet, le coût des locaux (bureau temporaire, un bail plus long…),les frais d’intendance (papiers, photocopies…), le coût de sa responsabilité civile et l’adhésion à une chambre professionnelle (exemple : Anacofi, Cip…), l’équipement informatique et les outils informatiques : pc portable aux logiciels : simulateurs fiscaux, gestion électronique des documents…

Donc, vous voyez qu’être CGP : ce n’est pas gratuit!

Vous devez donc faire l’éventaire des coûts pour créer un cabinet CGP.

Il existe des sociétés qui peuvent vous fournir des prestations de back-office.

3. Les recettes : 3 à mon sens

a. Le plus important : créer du récurrent

En gros, vous devez avoir des recettes fixes et régulières tous les ans : comment?

Avec les rétrocessions sur encours (votre partenaire financier vous reverse une partie des frais de gestion des contrats vendus principalement sur l’assurance vie) : par exemple, une partie des frais de gestion des contrats d’assurance que vous vendrez, vous assurerez des recettes régulières.

b. Ensuite, vous avez « le one-shot » :

L’immobilier (généralement la meilleure rémunération immédiate, les frais d’entrées sur produits financiers (toujours plus complexe à vendre avec la concurrence des frais 0 sur l’assurance vie internet) principalement sur les FIP et FCPI ISF ou IR, les placements atypiques comme les groupements fonciers viticoles ou forestiers, les SOFICA…

Pour faire simple, si vous vous spécialisez un peu sur l’immobilier : vous devriez faire venir quelques recettes rapidement. Par exemple, vous avez l’immobilier Duflot avec ses avantages fiscaux pour votre client ou le Malraux pour des clients plus fortunés.

c. Le plus complexe à facturer : les honoraires de conseils,

ils sont à mon sens l’avenir des CGP.

Cela suppose de savoir vendre votre expertise et monter la qualité de votre service.

Vous pouvez ajouter (peut-être) : des prestations de family office comme du gardiennage haut de gamme, la gestion des comptes et factures des clients…

Mais, ce n’est pas votre activité de base : vous pouvez envisager de prendre des sous traitants et partages les recettes par exemple.

 

Question 2 : que risquez-vous en tant que CGP?

Je pense que le principal risque : c’est le non respect des obligations complémentaires.

N’oubliez que vous serez contrôlé dans votre activité à un moment par un agent de la Banque de France (via l’ACPR ou encore l’AMF).

On vous demandera de respecter un certain formalisme pour vos clients : de la lettre de mission, à l’archivage des données, la justification des arbitrages sur les contrats des clients…

Vous devez avoir toutes les cartes de démarches, disposer d’un premier document de mise en relation, faire des lettres de mission, adhérer à une chambre pour avoir une responsabilité civile…

Si je n’ai qu’un conseil à vous donner : être organisé et faites vous conseiller en me laissant un commentaire à la fin de l’article!

Pour un client donné, vous devez tracer et organiser toutes les informations sur votre client :

Documents fiscaux, document sur l’origine des fonds, sur les comptes (souscription, arbitrage…) de votre client et surtout informatisation et scanner systématiquement tous les documents!

Ils existent des outils informatiques peut coûteux au lancement pour votre cabinet CGP : on y reviendra.

 

Question 3 :  votre structure et sa forme juridique

Mettons-nous à la place d’un client : il doit avoir confiance.

A mon sens, être sous forme de SARL avec un minimum de capital social rassurera le client.

Si vous n’avez pas les capitaux : pourquoi ne pas envisager de vous associer avec un cabinet CGP dans un premier temps?

Je crois que vous devez bien comprendre qu’être CGP : c’est de moins en moins bon marché.

Le coût est malheureusement croissant avec les obligations règlementaires.

 

Question 4 : quel sera votre revenu ou votre chiffre d’affaires pour être rentable?

Je vais donner des chiffres qui ne sont pas exhaustifs.

L’objectif est juste de vous aider à vous projeter dans ce métier.

Imaginons que vous souhaitiez avoir 2000 euros net par mois de salaire (je ne parle pas avantage en nature) donc on va partir sur 3500 euros avec les charges par mois.

Vous devrez donc générer sur 12 mois : 42000 euros

Ensuite, il faut ajouter les coûts de fonctionnement : responsabilité civile, outils informatiques, internet, portable, essence, voiture, bureau…

On va partir sur un budget très large 18000 euros  pour arriver à 60000 euros de CA total.

Je ne prends pas en compte les exonérations de charges en années 1 ou autres…

Comment générer 60000 euros en une année?

>Imaginons : vous faites 1/3 de votre CA sur l’immobilier avec un bien immobilier qui donnera 4% de recettes.

On part sur un bien moyen vendu à 200000 euros, vous aurez 8000 euros.

Votre objectif sera de vendre 3 biens dans l’année : c’est faisable mais la charge administrative est là et il faut trouver les clients.

Enfin, vous n’aurez pas ce CA immédiatement soit 24000 euros.

>Les honoraires : partons sur 6000 euros ou 10 études à 600 euros. C’est faisable.

Les produits comme les fip isf, les groupements fonciers viticoles, forestiers… : 10000 euros.

On arrive à 40000 euros.

Il faudrait donc générer 20000 euros de chiffre d’affaire avec le récurrent sur l’assurance vie :

Imaginons que votre fonds euros rapporte 0,3% par an et vos unité de compte 0,7%, vous allez avoir 1% sur votre stock assurance vie.

Vous devez générer 20000 euros de chiffre d’affaires : cela suppose que vous devrez avoir pour 2 M d’euros en assurance vie.

Vous constaterez que je ne prends par la partie bancaire  : compte titres et pea. Je pars du principe qu’elle est minoritaire chez les CGP.

Vous pouvez le voir sur ce résumé d’étude sur les CGP.

Je ne prends pas non plus la faible recette générée par les arbitrages dans les contrats d’assurance vie : je ne vous vois pas faire plus de deux arbitrages dans l’année en moyenne.

Que conclure sur le chiffre d’affaires à réaliser par un CGP?

Le paramètre a prendre en compte est le temps!

Si vous n’avez pas de fonds de roulement au départ et un fonds de clientèle,

vous aurez besoin de temps pour vous constituer un stock en assurance vie pour générer un stock convenable de récurrent en assurance vie.

Vous devrez vendre de l’immobilier et savoir vendre des honoraires avec de vrais services.

Ce n’est donc pas à sous estimer.

On constate donc qu’un CGP bien installé avec des stocks confortables en assurance vie peut très bien vivre.

 

Question 5 : comment développer et trouver des clients?

Le métier de CGP ne nous leurrons pas est un métier de technico commercial : il faut donc avoir une âme de chasseur, savoir trouver et vendre vos prestations

Je vous invite à découvrir mon article pour disposer des bonnes techniques pour trouver des clients : cliquez ici.

 

Question 6 : Quelles seront vos obligations règlementaires?

Je pense qu’avant tout vous devez vous faire aider par une chambre professionnelle : je pense à l’ANACOFI ou à la CIP mais il en existe d’autres.

Elles peuvent d’ailleurs me contacter pour des interviews pour les présenter en laissant un commentaire à la fin de l’article.

Etre CGP ou conseiller en gestion de patrimoine, c’est une profession règlementée avec des obligations :

Vous devez vous inscrire à l’ORIAS (registre des professionnels de la Finance).

Vous devez disposer d’une garantie financière (par exemple Covéa Risks).

Vous devez avoir les bons diplômes : de préférence un MASTER 2 en gestion de patrimoine.

Cela suppose également des cartes de démarchages pour vendre des produits financiers ou de l’immobilier : pour le financer, ce sont vos fournisseurs qui vous fournir ces cartes.

Pour l’immobilier, vous devez faire une carte d’agent immobilier.

Vous devez disposer d’une assurance responsabilité et adhérer à une chambre de l’AMF en adhérant à une chambre professionnelle.

Vous devrez respecter une formalisme pour rencontrer et gérer vos clients : je ne peux que vous conseiller de vous faire aider par ses chambres et disposer d’outils informatiques qui vous obligent à respecter ce formalisme et ce suivi du client en gestion de patrimoine.

 

Question 7 : quels outils informatiques et logiciels pour être CGP?

Vous avez deux types d’outils : 

les logiciels seuls : des simulateurs par exemple à l’image de Top Invest pour l’immobilier (ce n’est qu’un exemple) ou Big expert d’Harvest pour les simulations fiscales (ir, isf, impact donation…).

Puis vous avez les outils de gestion de cabinet en gestion de patrimoine, CGP : ils vous permettent de sortir des états de compte consolidés pour vos clients, une gestion électronique des documents, des simulateurs (crédit, rendement placement…)…

Je pense principalement à O2s d’Harvest ou Many More.

Maintenant, si vous voulez réduire les coûts : vous pouvez utilisez les outils des plateformes comme Selection 1818. C’est à vous de voir si vous voulez être ou non dépendant des outils de quelques fournisseurs : c’est le danger.

Généralement vous payez un abonnement à l’année et pour les logiciels de gestion de patrimoine vous avez en plus un coût sur votre stock de clients agrégés.

J’ai rédigé cet article sur les outils pour faire de la gestion de patrimoine.

 

Question 8 : comment trouver les bons produits et les bons fournisseurs?

Je vous cache que j’ai baigné dans le monde des fournisseurs :

des plateformes ou banquiers de sélection 1818, Nortia, AXA Thema, Skandia, Oddo, Cholet…

Des assureurs et mutualistes connus comme Generali, Allianz, La Mondiale, ACMN, MMA, AFER…

Vous aurez également les partenaires sociétés de gestion, immobilier ou encore les produits spécifiques FIP, FCPI, SCPI…

La liste n’est pas exhaustive, le choix est large.

Mon conseil : rencontrer plusieurs partenaires, étudier les protocoles, comparer les conventions et les frais rétrocédés, les contrats et le SAV.

En parallèle, je vous invite à échanger avec d’autres CGP et aussi visiter les sites des CGP qui affichent souvent leurs offres.

Cela va vous donner.

Je peux également vous orienter et échanger avec vous.

 

Que conclure sur comment créer son cabinet et être CGP?

Sur le blog gestion de patrimoine, je tente de parler de la gestion de patrimoine et des CGP.

Vous voyez qu’être CGP à son compte, créer et monter de A à Z son cabinet de CGP, cela ne s’improvise pas.

De nombreuses autres questions restent sans réponse : prenons par exemple la gestion de vos anciens clients? La prospection des clients sur Internet? Créer votre site internet CGP? Vendre du service?

Comme pour découvrir un client patrimonial; avant de faire une lettre de mission, vous devez réaliser votre bilan CGP.

 Vous avez le projet de devenir CGP?

Je vous propose de me contacter via le formulaire à la fin de cet article pour étudier la viabilité de votre projet et gagner du temps avec mon expertise.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias