+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Où trouver un emploi en Europe de l’Est?

par | 26 Sep 2014 | Comprendre l'Economie

Pourquoi ne pas trouver du travail en Europe de l’Est?

Le taux de chômage s’envole au-dessus des 10% en France, nos jeunes partent à l’étranger trouver du travail, c’est un fait.

J’aime parler des pays d’Europe de l’Est sur le blog gestion de patrimoine, vous le savez si vous suivez le blog.

Maintenant pourquoi partir loin alors que, peut être, l’emploi existe, à côté de la France, dans les pays de l’Europe de l’Est?

Où a-t-on du travail en Europe de l’Est :

La bonne nouvelle de l’Eurostat : l’activité économique augmente en Hongrie, ce qui veut dire que de plus en plus de hongrois travaillent. La mauvaise nouvelle est que le pays est encore parmi les derniers des pays européens. On peut également dire que ceux qui viennent d’un pays de l’UE, sont très actifs, par contre le niveau d’emploi de ceux qui viennent hors des pays de l’UE est bas.

A la fin de 2013, 65.1% de la population entre 15 et 64 ans étaient actifs (travailleurs ou étudiants) en Hongrie. En 2012 le même taux était à 64.3%, en 2010 62.4%, en 2004 60.2%. Conformément à la volonté du gouvernement hongrois, le nombre des actifs augmente c’est-à-dire que le nombre des travailleurs et des étudiants augmente d’une année à l’autre.

Malgré cette tendance positive, la Hongrie ne devance que Malte, la Roumanie, la Croatie et l’Italie. Il faut également dire que l’on peut également observer cette tendance positive en République Tchèque, en Lituanie et en Croatie. Que les anciens pays socialistes forment un groupe ne serait pas dû au hasard. Le fait que le niveau de l’activité de la population est bas accompagné d’une tendance positive,  peut avoir des raisons historiques.

La population active a également augmenté dans les pays de l’UE. Il n’y a que quelques pays où, entre 2010 et 2013 ainsi qu’entre 2004 et 2013, une amélioration plus ou moins significative ne se serait pas produite. On peut ainsi constater que la moyenne de l’activité, dans les 28 pays de l’UE, a monté de 69% (en 2004) à 72% (en 2013).

La raison du retard de la Hongrie par rapport à la moyenne européenne réside dans le fait que le taux de chômage dans le pays est beaucoup plus élevé que dans les pays occidentaux. L’autre raison est que beaucoup de hongrois travaillent à l’étranger, leur nombre échappe aux données statistiques. Les travailleurs au noir sont également nombreux en même temps qu’ils cherchent un emploi. Le nombre des employés dans l’intérêt général fausse également les données. L’avis concordant de ces gens est que cette sorte d’emploi est mieux que d’être au chômage mais on ne peut pas le considérer comme une solution à long terme ou un « modèle de carrière ».

Eurostat a publié son rapport sur l’activité des immigrés : est-ce leur activité qui est plus élevée ou celle de la population locale ? Selon le résultat du sondage, l’activité de la population locale entre 20 et 64 ans est à 76.5%, celle des immigrés n’est qu’à 75%. Le tableau est plus nuancé si l’on considère que 80.7% des immigrés des pays de l’UE travaillent ou font des études, par contre le même taux dans les cas des immigrés hors des pays de l’UE est seulement à 71.4% (Source : Privátbankár le 14/08/2014 – Remerciements au Dr Andréa).

 

On peut en conclure en Europe de l’Est :

La conclusion est la même quand on regarde les données selon le lieu de naissance : l’activité des immigrés nés dans un pays de l’UE est bien plus élevée que celle des autochtones, par contre l’activité des immigrés nés hors de l’UE est plus basse que la moyenne.

L’intégration de ceux qui viennent des pays hors de l’UE est donc plus difficile.

Maintenant, vous êtes français, vous avez toutes vos changes de trouver une emploi en Europe de l’Est!

Vous lisez mes articles : Merci! Vous pouvez les partager sur les réseaux en un clic!

Vous semblez curieux? Je vous invite à découvrir “Mon service Gratuit et Sur Mesure” :

CLIQUEZ ICI

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This