+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Point sur les pays émergents pour vos placements

par | 13 Sep 2012 | Pays émergents

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

Pendant que l’Europe sombre petit à petit dans la récession, les irréductibles pays émergents ont toujours de la potion magique pour faire de la croissance cliquez ici.

Je vous invite sur le blog gestion de patrimoine à faire un petit tour d’horizon des pays émergents pour voir où nous en sommes.

Cette fois, c’est la société de gestion Franklin Templeton qui s’y colle.

Analyse récente des pays émergents que retenir par pays : alors, vous allez trouver un bon placement sur ces zones?

En Asie :

“Signe que les efforts des autorités pour doper les investissements privés ont porté leurs fruits, les investissements en capitaux fixes ont progressé de 25,5 % en GA à 1 800 milliards USD pendant les sept premiers mois de 2012 en Chine. Les secteurs qui en ont le plus bénéficié sont l’exploration et la production pétrolière/gazière, l’éducation et la santé.

L’inflation est restée sur une pente descendante, l’indice des prix à la consommation ayant atteint un plus bas sur 30 mois (1,8 % en GA) en juillet.

La baisse de la demande de la part des États-Unis et de l’Union européenne (UE) a entraîné le ralentissement de la croissance des exportations chinoises à 1,0 % en GA en juillet, contre 11,3 % en GA en juin. La croissance des importations s’est également tassée à 4,7 % en GA en juillet, après 6,2 % en GA en juin. Par conséquent, le déficit commercial s’est resserré, passant de 31,8 milliards en juin à 25,1 milliards USD en juillet. Le Premier ministre chinois Wen Jiabao et la Présidente du Costa Rica Laura Chinchilla Miranda se sont rencontrés à Pékin et ont convenu d’accroître leur coopération dans des
domaines comme les transports, l’énergie, l’éducation et les sciences. Les autorités chinoises et turkmènes ont signé un accord de coopération économique et technologique à l’issue d’une rencontre entre les dirigeants des deux pays en juillet, tandis que
la Chine et le Rwanda se sont engagés à renforcer leurs liens militaires.”

L’histoire se répète, nos amis chinois continuent de lier des alliances avec d’autres pays émergents : accords commerciaux, recherche de ressources naturelles, tout y passe pour trouver des relais pour se développer dans le monde.

On constate également que le ralentissement économique en Europe pèse pour sur les exportations chinoises. Les chiffres restent modestes mais, cela prouve que tout est interconnecté avec une crise “mondialisée”.

Amérique Latine :
“Le Brésil reste une destination d’investissement intéressante pour les investisseurs à long terme, malgré le ralentissement de la croissance intérieure et les incertitudes de l’économie mondiale.

L’organisation de la Coupe du monde de football de 2014 et des Jeux olympiques de 2016, ainsi que les projets gouvernementaux d’investissement dans des infrastructures (à hauteur de 65 millions USD) ont permis aux intervenants de marché de rester optimistes quant au développement du pays.

Les investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 8,4 milliards USD en juillet, portant ainsi le total sur 12 mois à 66 300 milliards (soit 2,8 % du PIB).

Pour continuer à soutenir l’économie intérieure, la banque centrale a abaissé son taux directeur de 50 points de base (0,5 %) au plus bas record de 7,5 %. Au total, depuis août 2011, la banque a réduit son taux directeur de 500 points de base (5,0 %). Contrairement à la tendance baissière initiée en septembre 2011, l’inflation a augmenté en juillet,
l’indice des prix à la consommation étant passé de 4,9 % en GA en juin à 5,2 % en GA. La hausse des prix de l’alimentation, des dépenses personnelles et des coûts de logement, sont les principales raisons de cette augmentation.

Une récente étude a indiqué que la popularité de la Présidente Dilma Rousseff a atteint un niveau record malgré le ralentissement de la croissance économique. Cette popularité pourrait être attribuée à un taux de chômage relativement bas.”

L’économie brésilienne pourrait bénéficier de relais de croissance avec l’impact de la coupe du monde, les investissements étrangers, une politique monétaire accomodante.

Tout porte à croire que politique et banque centrale mèneront une politique de soutien de l’économie brésilienne et de la consommation pour relancer la demande.

Cela laisse rêveur quand on voit les politiques d’austérité en Europe.

Pour finir : l’Afrique

En Afrique du Sud, la croissance des ventes de détail a atteint 8,3 % en GA en juin, contre un chiffre révisé de 7,1 % en GA
en mai. Pendant le premier semestre, les ventes ont progressé de 5,7 % en GA. La demande intérieure a été dopée par des taux d’intérêt faibles, l’accélération de la demande de crédit et la hausse des salaires. Le chômage est ressorti à 24,9 % au
deuxième trimestre 2012, contre 25,2 % au premier, en raison de la création d’emplois dans le secteur formel (non agricole).
En juillet, les tensions inflationnistes sont retombées à leur niveau le plus bas en 11 mois, l’indice des prix à la consommation ayant reculé à 4,9 % en GA, contre 5,5 % en GA en juin. Alors qu’elle était de 6,3 % en début d’année, l’inflation est désormais dans la fourchette de 3 à 6 % visée par la banque centrale. La principale raison de ce recul de l’inflation est la baisse des prix des combustibles.

Par ailleurs, l’Afrique du Sud et le Swaziland ont signé un protocole d’accord sur la construction d’une liaison ferroviaire pour le transport du charbon.”

Lutte contre l’inflation, maîtrise le coût de l’énergie, relancer ou lancer le crédit, faire baisser le chômage : à l’image du Brésil auparavant, certains pays d’Afrique tentent d’accélérer vers les pays développés.

Que conclure?

Rien n’est perdu dans les pays émergents, le choix est clair : une politique keynésienne de soutien de la consommation couplée à une politique monétaire accomodante.

“Selon Jean-Louis Martin, économiste au Crédit Agricole

Pendant la dernière décennie, et spécialement entre 2003 et 2008, les pays émergents se sont désendettés en termes relatifs. Le ratio dette publique/PIB a en général baissé, en particulier pour les pays les moins bien notés par les agences de rating. Cette évolution contraste avec celle des pays développés, où le ratio a stagné, avant de s’envoler depuis deux ans dans la plupart des cas. Cette performance des émergents a plusieurs explications : une meilleure discipline fiscale bien sûr (qui marquait en outre une rupture avec la dégradation générale des années 90), mais surtout une croissance du PIB beaucoup plus rapide que dans les pays développés.”

Que dire?

J’ai la douce impression que les endettés émergents d’hier deviennent ou deviendront les créanciers des endettés européens d’aujourd’hui. Par exemple, les conseillers en gestion de patrimoine pourraient vous proposer de la dette émergente?

A suivre.

Internaute, épargnant curieux mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits sur la gestion de patrimoine ou de votre patrimoine?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

« * » indique les champs nécessaires

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This