+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Le nez sous la neige, triste, son placement n’a plus de rendement

par | 21 Jan 2013 | Billet d'humeur

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

 

La vague de froid s’est installé en France, il neige, les températures sont négatives. On a envie de sécurité, de rester au chaud. Malheureusement, pour du rendement dans un placement et de bons placements en 2013, il faudra sortir le bout de son nez pour prendre du risque…

C’est le bal des taux en ce début d’année 2013 : des fonds en euros des compagnies d’assurance vie ici en passant par l’annonce de la baisse du taux du livret A ici.

On va finir par penser que la seule hausse à venir, c’est celle des impôts en France.

Alors, oui, les actions continuent à grimper. C’est même la course à l’échalote, le consensus des analystes prédit une belle année pour les actions.

Votre banquier, votre conseiller en gestion de patrimoine ou votre assureur vous proposent des solutions : diversifier la partie sécurité et prendre du risque!

Rassurez-vous, ils ne le font tous pas si vous le souhaitez pas :-).

Pourtant, entre la guerre au Mali, les attentats en Algérie, la hausse du chômage et les flots de licenciements (une pensée pour les salariés de Renault…) : vous avancez à petits pas vers le risque.

Auriez-vous raison quand vous voyez le bilan économique et les marchés financiers durant la semaine passée?

Un bilan bien mitigé cette semaine :

Le CAC40 perdait 0,07% vendredi dernier, rien d’inquiétant sur une journée mais le zoom des investisseurs se portaient en priorité vers les USA.

Selon le revenu.com :

“Le marché américain est en effet repassé dans le rouge ce vendredi, après une série contrastée de publications financières des entreprises cotées. Intel a déçu par ses prévisions mais General Electric a agréablement surpris pour sa part, avec des commandes records… Sur le front économique, le moral des Américains est retombé pour le second mois consécutif en janvier, miné par les débats sur le “fiscal cliff”.

ECO ET DEVISES

L’indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l’Université du Michigan et Reuters a donc régressé à 71,3 pour sa lecture préliminaire de janvier 2013, contre un consensus de place voisin de 75 et un niveau de 72,9 fin décembre. La lecture finale de novembre ressortait pour mémoire à 82,7. L’indice de confiance de janvier revient quant à lui au plus bas niveau depuis novembre 2011.
Le sous-indice concernant les anticipations des consommateurs a particulièrement déçu, puisqu’il manque largement le consensus, après avoir déjà plongé de 15 points en décembre. Il ressort à 62,7 en janvier, un plus bas depuis novembre 2011. Il était de 63,8 fin décembre.
Selon l’étude, les consommateurs ont essentiellement été affectés par le débat et les péripéties entourant la résolution du “fiscal cliff” à Washington. Le directeur de l’étude, Richard Curtin, relève que le débat concernant le plafond de la dette reste quant à lui à venir, et pourrait affaiblir encore la confiance.”

Ce qui me surprend, c’est qu’on parle peu de la légère appréciation de l’euro depuis quelques semaines notamment par rapport à une devise comme le yen.

Les experts de Natixis dans une note du 18 janvier 2013 reviennent sur ce sujet pour y apporter des éclaircissements :

“Dans quelle mesure ce mouvement est-il durable ? Si certains facteurs, comme l’éloignement du risque d’éclatement de la zone euro, vont continuer de jouer en faveur de l’euro, un certain nombre d’événements pourraient peser à nouveau sur la monnaie européenne, comme les élections italiennes en février, le retour de la question grecque, les difficultés espagnoles.

Au-delà de ces facteurs politiques, les nouvelles conjoncturelles vont très probablement également rappeler aux investisseurs, qui ont commencé l’année 2013 en mode « risk on», que les risques sur l’économie mondiale et en particulier sur l’économie de la zone euro n’ont pas complètement disparu.

Les PIB des pays de la zone euro vont continuer de reculer dans la plupart des pays au T4-12, la publication du PIB allemand du T4 en ayant déjà donné un avant goût (-0,5% T/T). Les fondamentaux macroéconomiques, en particulier l’écart de production potentielle entre les Etats-Unis et la zone euro qui risque de rester durable avec la faiblesse structurelle de l’économie européenne liée au processus de désendettement, vont plutôt dans le sens d’une dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar à moyen terme.

Au total, l’appréciation de l’euro pourrait s’avérer de courte durée sauf vis-à-vis de monnaies menant délibérément des politiques volontaristes de dépréciation de leur devise, en particulier le Japon.”

Que conclure?

Guerre en tout genre :  armée, devises ou encore économique, la course vers le meilleur placement sécuritaire reste l’apanage de l’épargnant français. Livret A, fonds euros en assurance vie, livrets boostés, il a encore le choix.

Une chose est certaine en regardant à la fenêtre les flocons de neige tomber, en janvier 2013, sans parler d’aller chercher du rendement pour son épargne, on préfère éviter de mettre le nez dehors.

Internaute, épargnant curieux mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

« * » indique les champs nécessaires

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This