+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Billet d’humeur : placement en Colombie, l’investissement "pépite" en Amérique latine?

par | 09 Août 2012 | Billet d'humeur

Le billet d’humeur du matin sur le blog gestion de patrimoine : trouver du rendement en Colombie.

Je me penchais hier soir sur une note de gestion de juillet 2012 sur un opcvm fonds de placements HMG globetrotter. Il s’agit d’un fonds international qui va investir dans des filiales de grands groupes sur des marchés locaux émergents.

Les performances sont d’ailleurs très bonnes surtout si vous comparez le fonds exemple aux fonds Carmignac gestion. Je ne pensais par que pour trouver du rendement et faire de la gestion de patrimoine, il aurait fallu aller aussi loin…

BREF,

On apprend sur cette note que  :

“Les pays émergents semblent être un eldorado comparés à nos marchés financiers poussifs :
Sur les 10 dernières années, le CAC 40 a perdu 30% de sa valeur. Pendant ce temps, l’indice général des marchés émergents était multiplié par presque 3x, ce qui équivaut à une hausse annuelle moyenne de presque 12%. Tous les principaux marchés émergents ont participé àla fête sur ces 10 dernières années : plus de 13% de hausse annuelle moyenne pour la Chine, plus de 16% annuels pour le Brésil, plus de 11% annuels pour la Russie, plus de 15% annuels pour l’Inde.

Pendant ce temps, le CAC 40 perdait 4% par an.”

Quand vous lisez ce genre de chiffres, vous vous dites : “est-il encore temps d’investir dans les pays émergents?”. Ce n’est pas faux dans la mesure où la hausse a été très soutenue sur ces zones

Le saviez-vous : le placement pépite pourrait être la Colombie?

Je pense que certains lecteurs ont du se demander où je voulais en venir avec la Colombie.

Ce qui est encore plus amusant, c’est que le gouvernement français a publié en 2012 via le site trésor une note interessante sur la Colombie, son résumé :

“Depuis une décennie, la  Colombie bénéficie de fondamentaux solides. Ses institutions sont stables, ses ressources humaines d’excellent niveau, ses ressources naturelles abondantes. La Colombie a retrouvé en mars 2011 le grade d’investissement qu’elle avait perdu en 1999 lors de la crise économique. C’est par ailleurs un des seuls pays de la région, voire le seul, qui n’a jamais fait défaut ni renégocié sa dette extérieure. Avec un PIB de 328 Mds de USD attendu fin 2011 (un per capita désormais estimé à 7 250 USD), l’économie colombienne continue sa récupération économique à marche forcée (+7,7 % de croissance en glissement annuelle au T3 2011). Elle rentre pleinement dans la catégorie des nouveaux émergents imaginée par HSBC et intitulée CIVETS (Colombie, Indonésie, Viet Nam, Égypte, Turquie, Afrique du Sud).

Même si la « crise de la zone euro » est susceptible d’avoir certaines conséquences sur l’économie colombienne (ralentissement de la croissance et des exportations, possible choc sur le cours mondial des matières premières), la politique de réduction de la vulnérabilité externe menée depuis plusieurs années par le gouvernement (accumulation de réserves et réduction de la dette externe) limite largement le risque de déséquilibre économique majeur à court terme. Ainsi, et sauf dans l’hypothèse d’un scénario international extrême, le volume des réserves accumulées par la Colombie est considéré comme adéquat par le FMI plaçant le pays au-dessus de la zone de risque et lui permettant de lancer le cas échéant une politique contra-cyclique adaptée.”

Certes, la Colombie a connu une hausse exponentielle ces dernières années sur les marchés financiers, toujours selon HMG Finance : “Ce pays, que nous avons visité pour votre compte il y a deux ans, détient la palme de la plus forte hausse de tous les marchés boursiers mondiaux depuis 10 ans (…) pendant que l’indice CAC 40 perdait 30% de sa valeur au cours des 10 dernières années, l’indice IGBC de la bourse de Bogota était multiplié par 15, un taux de croissance annuel de 20% !”

Si on applique une approche value (cliquez ici pour comprendre la gestion value), HGM Finance indique :

“Si l’évaluation actuelle de nos investissements potentiels en Colombie ne nous permet pas de mettre ce pays en portefeuille, ce n’est que partie remise, car l’occasion finira par se présenter.
Vos gérants ont voulu aller constater sur place si cette approche attentiste avait été
judicieuse. L’indice IGBC est passé de 13.283 il y a 2 ans à 13.760 le 31 Juillet 2012, une
hausse de 3,6%”.”

Il n’était donc pas judicieux auparavant d’acheter aussi haut sur ce marché. Par contre, à ce jour, ce marché pourrait redevenir attractif.

Que conclure?

On peut trouver des opportunités en Amérique latine si :

on a du temps,

on achète des actions décotées,

on se diversifie : à mon sens, dans la mesure où l’indice colombien est composé d’une valeur “énergie” qui fait plus de 60% de l’Indice, on ne doit pas se limiter à un Indice.

Moralité, comme toujours, se diversifier sur plusieurs pays via un fonds global quand on veut investir en Amérique latine.

En attendant, rien ne vaut un petit placement, napoléon or, je plaisante 🙂

Internaute, épargnant curieux mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits sur la gestion de patrimoine ou de votre patrimoine?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This