+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Marchés émergents : le bon placement cette année?

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

Cela fait pas mal de temps que je n’ai pas parlé de la situation des marchés émergents.

Il s’agit de faire un point sur l’économie et les marchés financiers émergents.

Les marchés émergents sont parfois un effet de mode pour les investisseurs mais c’est aussi sur la durée une zone qu’on ne peut pas négliger si on veut diversifier ses placements. C’est d’ailleurs le propre de la gestion de patrimoine : savoir se diversifier et ne pas mettre tout son argent dans le même placement.

Cela me fait d’ailleurs penser à mon article sur les CGP et les banquiers où l’on voit le poids très importants de l’assurance vie chez les clients et surtout le poids des OPCVM actions Europe : cliquez-ici.

Je vous propose donc un tour d’horizon de la situation des marchés émergents avec l’aide du poids mensuel de RCM Raifeissen capital management que je trouve toujours aussi intéressant.

Les pays émergents cette année :

Première bonne nouvelle de l’année, les marchés financiers émergents font une performance meilleure que les marchés développés en mai avec un joli +3% en moyenne.

Sur le plan obligataire, avec la baisse des rendements obligataires américains : les investisseurs se sont repliés sur les obligations émergentes avec de meilleurs rendements.

Le résultat des élections en Inde et un accalmies sur les tensions entre l’Ukraine et la Russie ont redonné de la confiance aux investisseurs.

Malheureusement, si la reprise américaine semble doucement se dessiner, le fléchissement économique des pays émergents est  là selon la banque mondiale.

L’économie mondiale étant interconnectée, les pays émergents fortement orientés vers les exportations subissent le ralentissement mondial.

En matière de flux d’investissement sur les marchés émergents, la situation est très calme car bien souvent les investisseurs déjà investis sur les pays émergents sont sur des positions où ils perdent de l’argent.

Les marchés financiers émergents baissent depuis de nombreux mois, il est donc complexe de se repositionner dans cet environnement hésitant.

Pour cela, il faudrait que les pays émergent montrent des signes de retour à la croissance réels. Du moins, la croissance est là mais elle reste bien loin de celle connue ces 10 dernières années sur cette zone.

Si on regarde la situation économique et les marchés financiers de certains pays émergents :

Pour la Chine : 

La croissance chinoise semble se stabiliser.

Si les investisseurs sur le marché intérieur semble être à l’équilibre sur les actions chinoises locales : pour un investisseur à l’étranger, il perd de l’ordre de 3% cette année.

Pour l’Inde :

8% de hausse en un mois sur les actions en Inde : incroyable! Les investisseurs pensent que le nouveau gouvernement en Inde prendra des réformes solides pour la croissance.

Rêvons…

Pour le Brésil :

Il ne faut sans doute pas attendre de la coupe du monde de football pour voir l’économie brésilienne se reprendre et l’inflation baisser.

La situation économique n’est pas bonne au Brésil, la présidente en place pourrait être destituée.

A court terme, les marchés financiers au Brésil ont connu un élan à la hausse mais il n’est que spéculatif…

Pour la Russie :

Les marchés financiers russes ont connu une hausse de l’ordre de 10% sur mai. Il semble que la baisse des tensions entre l’Ukraine et la Russie rassurent les investisseurs : on assiste un flux spéculatif sur cette zone.

Notons également qu’un accord sur le gaz de l’ordre de 400 milliards de dollars jusqu’en 2020 est signé entre la Russie et la Chine. La Russie compte bien se développer en Asie, elle envisage également des accords militaires avec son voisin chinois.

La Chine et la Russie veulent également échanger dans leurs devises pour lutter contre l’hégémonie du dollar.

L’énergie est donc une des clés pour la croissance économique russe actuelle et future.

Que conclure sur le marchés émergents?

Je parle des marchés émergents en bien sur le blog gestion de patrimoine.

Je pense qu’au fil des années les investisseurs européens s’orienteront plus vers ces pays pour placer de l’épargne.

Malheureusement, ces marchés dépendent de l’économie mondiale, si elle ne va pas bien, ils le subissent.

Il s’agit de marchés de flux : les capitaux viennent vites et partent vites. On gagne donc vite et on perd vite.

On doit donc voir les pays émergents comme de la diversification! C’est sans doute pour cela que votre banquier ou votre CGP, des professionnels de la gestion de patrimoine : vous en parle avec prudence.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This