Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
gestion de patrimoine
0

la Hongrie : comprendre son économie pour investir

la Hongrie : comprendre son économie pour investir
par cyril jarnias - le 11 mars 2016

Pourquoi la Hongrie est le pays où il faut investir?

Sommaire sur la Hongrie :

  1. L’avancement de la Hongrie dans le classement de la croissance du PIB
  2. Taux d’emploi en Hongrie
  3. Taux de chômage en Hongrie
  4. L’industrie de l’Europe de l’Est prend son essor
  5. L’industrie de la Hongrie tourne à pleine vitesse
  6. La nouvelle stratégie pour faire tourner l’industrie hongroise
  7. Les secteurs mis en valeur
  8. Indice de vulnérabilité économique (EVI): la Hongrie est la gagnante
  9. Conclusion

Cet article est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux pays de l’Europe centrale et de l’Est. Je vous apporte les dernières nouvelles, les dernières données statistiques du PIB, du taux de chômage, de la situation de l’industrie de la Hongrie et de la vulnérabilité des pays de ce secteur géographique bien précis.

Avant d’enter dans le vif du sujet, je vous rappelle les points forts et faibles de la Hongrie :

  • Excédent commercial
  • Infrastructures de bonne qualité
  • Economie diversifiée
  • Main d’œuvre qualifiée
  • Inclusion dans la chaîne de production européenne

Les points faibles de la Hongrie

  • Population vieillissante
  • Faibles marges de manœuvres budgétaires
  • Endettement extérieur élevé et exposition au risque de change
  • Dépendance énergétique : 50% des besoins importés, 40% de la seule Russie
  • Insuffisance de la recherche et du développement
  • Dérive autoritariste et interventionnisme
  • Forte minorité rom mal intégrée 

(Source : http://www.coface.com/fr)


L’avancement de la Hongrie dans le classement de la croissance du PIB

Même si quelques données chiffrées manquent, on peut déjà savoir que la Hongrie a avancé sur la liste des pays de l’UE grâce à l’augmentation du PIB au cours du quatrième trimestre de 2015. Tenant compte de la croissance annuelle, elle est à la sixième place sur vingt et à la cinquième pour le seul dernier trimestre de 2015.

Selon les calculs d’Eurostat, le PIB en Hongrie a augmenté de 3% au cours du quatrième trimestre par rapport à la même période de l’année 2014. La croissance est de 1% entre le troisième et le quatrième trimestre de 2015. Cela signifie que l’économie hongroise a accéléré par rapport aux 2,6% de croissance  du PIB du troisième trimestre.

La croissance s’accélère en Hongrie!

Il faut dire que la majorité des pays de l’UE était capable de faire pareil. Malgré cette croissance, si l’on regarde globalement les 28 pays de l’UE, on peut constater que la croissance globale de 1,9% du troisième trimestre a baissé à 1,8% à la fin de l’année 2015.

Comparaison croissance du PIB dans UE

La croissance du PIB dans l’UE 2015 Q3 (année/année %)

Si l’on regarde le troisième trimestre, la Hongrie tient la 13e place. Il faut attendre encore les chiffres de huit pays. Leur résultat risque de faire reculer la Hongrie dans le classement. Mais suivant l’évolution des trimestres précédents, réellement ce n’est que la République tchèque, l’Irlande, le Luxembourg, Malte et la Suède qui pourront devancer la Hongrie. Il semble presque sûr que la Hongrie ne fera pas partie des dix meilleurs par contre elle peut obtenir une meilleure place et devancer sûrement la Lettonie et éventuellement la Croatie.

Le graphique montre bien que ce sont les pays de l’Europe Centrale et de l’Est qui sont les moteurs de l’UE : la Slovaquie, la Roumanie et la Pologne même s’il est fort probable que ces trois pays soient devancés à la fin du quatrième trimestre par la République tchèque, le Luxembourg et l’Irlande.

Sur cette toplist seule l’Espagne représente le pays de l’Europe de l’Ouest, mais la Bulgarie et la Hongrie se suivent derrière elle.

La mauvaise nouvelle est que l’économie grecque va toujours mal, ses indices ont baissé de 0.2%. La maladie de longue durée de l’économie de la Finlande dont les indices ont également baissé  par rapport à la même période de 2014, inspire de sérieuses inquiétudes.

Graphique évolution de la croissance dans l'UE en 2015 Troisième trimestre

Croissance dans l’UE 2015 Q3 (Q/Q, %)

Si l’on regarde les données basées sur les indices trimestriels, c’est l’Estonie qui est en tête suivie par les pays de l’Europe Centrale et de l’Est : la Roumanie, la Pologne, la Slovaquie et la Hongrie. La Finlande et la Grèce tiennent les dernières positions mais la stagnation/l’immobilisme de l’économie de l’Autriche ne laisse présager rien de bon.


Taux d’emploi en Hongrie

Le taux de chômage en  Hongrie est de 6,2%, , 4,2 millions de Hongrois (environ la moitié de la population) travaillent. Le taux d’emploi atteint 64.5%.

Selon les données les plus récentes de Bureau Central des Statistiques (KSH) de Hongrie, entre novembre 2015 et janvier 2016, le nombre des employés  enregistrés était  4 240 000, 113 000 de plus qu’entre novembre 2014 et janvier 2015. Le marché de la main-d’œuvre hongrois a donné du travail à 57 000 personnes en plus entre novembre 2015 et janvier 2016. Le nombre des fonctionnaires a augmenté de 49 000.

Le nombre des hommes entre 15 et 64 ans a augmenté de 3.6% ce qui signifie qu’au total 2 287 000 hommes hongrois travaillent.

Le nombre des femmes entre 15 et 64 ans a augmenté de 1.3% ce qui signifie qu’au total 1 913 000 femmes travaillent.

Le nombre des employés entre 15 et 24 ans est de 288 000, l’augmentation est de 1,9% et atteint  26,5%.

Le taux de la tranche 25-54 ans a également augmenté de 1,2% pour atteindre 80,8% ainsi que celui des 55-64 ans : il a monté de 4,1% pour atteindre 46,7%.

Pour la tranche d’âge 20 et 64 ans, l’UE a fixé un taux de 75% à atteindre pour 2020. Actuellement en Hongrie, pour cette catégorie d’âge le taux d’emploi est 76,6% pour les hommes, et 62.4% pour les femmes.


Taux de chômage en Hongrie

Le Bureau Central des Statistiques (KSH) de Hongrie annonce que le taux de chômage a baissé de 1,2% entre novembre 2015 et janvier 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. La Hongrie compte actuellement 279 mille chômeurs, 6,2% de la population active.

Taux de chômage en baisse en Hongrie!

taux chomage hongrie

Taux de chômage en Hongrie

Si l’on détaille ces chiffres globaux, on peut constater que les plus jeunes représentent 17% du nombre total des chômeurs hongrois.

Taux de chômage en Hongrie (par âge)

Taux de chômage en Hongrie par tranche d’âge

La durée du chômage

La durée moyenne du chômage est de 19,2 mois. 50,2% des chômeurs cherchent du travail depuis au moins un an, ils sont considérés comme chômeurs de longue durée.

Selon le site du Service de l’Emploi National, à la fin de janvier 2016, le nombre des demandeurs d’emploi enregistrés a baissé de 13%, pour atteindre 359 mille.


L’Industrie de l’Europe de l’Est prend son essor

Le 2 mars, le cabinet de recherche économique, Capital Economics a publié le résultat de ses analyses. Il ressort du rapport que la performance de l’industrie de transformation des pays de l’Europe centrale appartenant à l’UE montre une tendance croissante. Les économistes du Capital Economics ont calculé la moyenne BMI de l’industrie hongroise, tchèque, polonaise, russe et turque dont la valeur était 51,1 à la fin de janvier, 50,9 à la fin de février.

Les analyses affinées démontrent que l’index BMI de la Hongrie, de la République tchèque et de la Pologne est meilleur que la moyenne : l’activité du secteur industriel a monté de 52,7 en janvier à 53,8 en février, donnant la meilleure moyenne de huit derniers mois.

Selon les estimations des économistes de la maison cette tendance laisse prévoir une croissance industrielle de 6-7% pour les mois à venir, et environ 5% de croissance annuelle à la fin de 2016.

Si l’on compare les valeurs de BMI de ce février à celles des févriers années précédentes, on peut constater que celles de cette année dépassent  la moyenne des trois dernières années. La valeur au- dessus de 50 est le signe de la croissance de la performance de l’économie, la valeur en-dessous de 50 signale la baisse de la performance.


L’industrie de la Hongrie tourne à pleine vitesse

Je vous propose de regarder de près les index les plus importants.

L’index du niveau de la production  de février a augmenté par rapport à celle de janvier.  La valeur actuelle est considérée élevée si l’on sait que pendant les vingt dernières années elle n’a pu dépasser que six fois cette valeur. L’index des nouvelles commandes a augmenté, il est le cinquième le plus élevé depuis février 1995. Le stock des nouvelles commandes est également plus important et dépasse la moyenne de long terme enregistrée depuis 1995 ainsi que celle des trois dernières années.

L’index du niveau de la consommation est plus élevé par rapport au mois de janvier, et il indique l’augmentation nette de la quantité. La valeur du mois de février dépasse la moyenne des trois dernières années, et elle représente la troisième valeur la plus élevée de tous les mois de février. L’index des prix d’achat est plus haut que celui du janvier mais selon les personnes interrogées il indique une baisse continue.

Le niveau des stocks de produits finis a diminué en février, il est en-dessous de la moyenne des févriers précédents et il est le onzième plus bas depuis 1995.

L’index de l’emploi est au-dessus de 50 points en février, s avaleur est la plus élevée depuis février 1995. Depuis janvier 2014, cet index a bougé légèrement vers le bas en mai 2014, en avril, en septembre et en novembre 2015 et en janvier 2016.

L’index de l’import a augmenté au mois de janvier pour sortir de son point le plus bas du décembre 2015. L’index de l’export montre une tendance semblable, il est bien au-dessus de 50 points.

Les personnes interrogées ont signalé qu’en février les prix du sucre et du papier ont augmenté significativement, par contre celui de l’aluminium, du cuir, des noix, des  noisettes et du phosphate a baissé.


La nouvelle stratégie pour faire tourner l’industrie hongroise

Le 2 mars, lors d’une conférence de presse Mihàly Varga, ministre de l’économie nationale de Hongrie a présenté aux journalistes le Plan Irinyi qui a pour but de hisser la production de l’industrie hongroise et de construire les bases de sa croissance à long terme. A travers ce plan, le gouvernement hongrois voudrait faire en sorte que la contribution de la production industrielle au PIB augmente de 24% actuel à 30% à la fin de 2020.

La politique de développement de la Hongrie est concentrée sur l’industrie : une arme solide pour assurer une croissance future.

La principale direction de cette nouvelle stratégie est de renforcer  l’industrie nationale basée sur l’innovation, d’aider la création de nouveaux emplois et de soutenir la compétitivité des entreprises hongroises. Cette compétitivité servira à renforcer la résistance de l’économie du pays face à la crise mondiale.


Les secteurs mis en valeur

Le ministre a désigné sept secteurs à développer en priorité qui sont actuellement et qui pourront être à l’avenir les secteurs porteurs de l’économie hongroise :

  • Fabrication des véhicules y compris celle de voitures, d’autobus et de wagons de métro
  • Fabrication des véhicules spéciaux
  • Electronique et nanotechnologie
  • Tourisme
  • Industrie alimentaire
  • Economie verte
  • Info communication y compris le digital en industrie

Tourisme et automobile : deux moteurs à regarder pour la croissance hongroise.

Selon le ministre, il faudra développer l’industrie de la défense nationale qui n’aura pas pour but d’être en concurrence avec les Etats Unis et la Russie mais de diminuer la situation de dépendance de la Hongrie. Selon le ministre, ce secteur devra profiter des capacités de défense existantes pour rebondir rapidement.

Selon le ministre de l’économie nationale, le gouvernement va utiliser 60% des subventions de l’UE pour le développement de l’économie de la Hongrie.


Indice de vulnérabilité économique (EVI): la Hongrie est la gagnante

Le 15 février, Morgan Stanley  a publié  son analyse sur la vulnérabilité des pays de CEEMEA  comprenant les pays l’Europe centrale et de l’Est, du Moyen orient et de l’Afrique. Il en ressort que c’est l’indice de la Hongrie qui s’est amélioré le plus par rapport à celui de 2008. Mais  la véritable bonne nouvelle est que cette situation peut encore s’améliorer.

L’indice : les économistes de Morgan Stanley ont commencé par un aveu  qui consistait à dire qu’avant 2008 ils se sont focalisés sur les cycles commerciaux, sur l’inflation et sur la politique des banques centrales mais l’arrivée de la crise monétaire a fait ressortir la nécessité de l’examen de la vulnérabilité des pays. En effet, les investisseurs veulent savoir quels pays sont les plus fragiles, la cause de cette fragilité. Mais les économistes de Morgan Stanley ont bien dit qu’il n’existe pas un seul et unique indice qui pourrait indiscutablement exprimer la vulnérabilité de tel ou tel pays.

C’est pour cette raison que les économistes de la banque américaine ont créé le VSI (Vulnerability Scoring Indicator=VSI), l’indicateur de vulnérabilité économique (EVI) qui décrit le mouvement des indicateurs que les investisseurs suivent avec beaucoup d’attention.

Comparaison de l'indice de vulnérabilité dans les pays de CEEMEA

En conclure :

Dans la région de CEE-MEA c’est l’Ukraine qui est le pays le plus vulnérable principalement en raison de la dégradation de ses indicateurs extérieurs et de son budget.

  • La Serbie est le pays ayant des difficultés : la situation de son budget et financière est instable
  • L’Afrique du Sud doit faire face au défi de sa situation extérieure. La Turquie et la Croatie suivent l’Afrique du Sud.
  • Le groupe suivant st formé par la Hongrie, la Pologne et la Russie.
  • Les pays les moins vulnérables sont la Roumanie et la République tchèque.

Pourquoi la Hongrie est-elle gagnante ?

Les analystes financiers de Morgan Stanley soulignent dans leur préface que la situation de la Hongrie était bien différente avant la crise de 2008 : le pays était en tête de liste des pays vulnérables mais suite à l’amélioration de sa vulnérabilité extérieure, actuellement elle est bien plus sure qu’elle était il y a sept ans.

Il est vrai que la Hongrie se trouve au milieu dans la liste des pays de CEE-MEA, mais il n’en fût pas toujours ainsi, et la Hongrie a amélioré tous ces résultats à l’exception de l’indice de gouvernance.

indice vulnérabilité hongrie

L’analyse souligne que l’amélioration est la plus marquante du point de vue des indicateurs des positions extérieures comme la balance de paiement et la dette extérieure ce qui fait qu’actuellement  c’est la Hongrie qui a la position extérieure la plus forte, au sens le plus large du terme, parmi les pays en voie de développement. Tout cela est dû, en grande partie, à la baisse du cours de pétrole, le reste est dû au changement structurel.

La situation budgétaire n’est pas trop bonne en raison du ratio élevé de la dette publique même si le déficit du budget et le montant des intérêts à rembourser ont bien diminué au cours des années précédentes.


Conclusion :

l’amélioration de l’indicateur de flux fait son effet lentement mais surement et se répercute sur la dette et sur l’indicateur de stock. Concernant les perspectives de la Hongrie, les économistes de Morgan Stanley sont confiants. Grâce aux bons indicateurs de flux, la position relative de la Hongrie peut s’améliorer au sein des pays de CEE-MEA au courant du trimestre à venir.

Le potentiel économique de la Hongrie, nous encourage à investir sur l’immobilier hongrois avec l’immobilier sur Budapest : vous voulez en savoir plus? Contactez-nous.

Nous pensons qu’il est opportun d’investir en Hongrie dans l’immobilier  et nous donnons les clés pour acheter un appartement à Budapest dans cet article.

Nous vous invitons à nous contacter ci-dessous si vous voulez aller plus loin dans vos réflexions d’investissement sur la Hongrie.

Article rédigé par le docteur Andrea Molnar aidée par Cyril Jarnias

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias