Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Meilleur placement financier
0

Fonds euros bonifiés nouvelle opportunité en assurance vie ?

Fonds euros bonifiés nouvelle opportunité en assurance vie ?
par cyril jarnias - le 27 mai 2018

Est-ce que les fonds euros bonifiés sont une nouvelle opportunité en assurance vie ?

L’arrivée des fonds euros bonifiés dans l’assurance vie permettront peut-être de donner du sang neuf et donc peut-être du rendement sur la partie sécurisée de l’assurance vie

Depuis plusieurs années, les fonds euros n’ont cessé de connaître un véritable succès entre rendement et sécurité des capitaux investis.

C’est d’ailleurs pour cela que l’assurance vie fait partie des domaines d’investissement qui a toujours attiré un grand nombre de Français.

Malgré l’intérêt des épargnants sur ce type de placement, les modifications relatives à la fiscalité de l’assurance vie (arrivée du PFU fiscalité à 30% sur les gains en 2018) et la mise en place d’autres fonds euros ont cependant brouillé les choses.

Vous ajoutez la baisse des taux et du rendement des fonds euros, les assureurs cherchent des solutions pour attirer de nouveaux épargnants ou au moins éviter des rachats.

Nous allons revenir sur le fonds euros, les différents fonds euros et l’arrivée prochaine des fonds euros bonifiés.


Sommaire sur les fonds euros bonifiés :

  1. Le fonds euros en assurance vie
  2. Les autres fonds euros en assurance vie
  3. Le fonds euros bonifié : c’est quoi ? Comment ça marche ?
  4. Conclusion avantages inconvénients de ce fonds euros

fonds euros assurance vie

1.  Le fonds euros en assurance vie

Le fonds euros est un support d’investissement qui est proposé par les compagnies d’assurance au niveau des contrats d’assurance vie. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il s’agit d’un terme qui n’a rien à voir avec la devise euro ni avec le marché monétaire. Appelé autrefois « Fonds en Francs » ou encore « fonds garanti », le fonds euro signifie que les montants désignés sont libellés en euros. En outre, il s’agit d’un moyen intéressant qui permet au souscripteur d’investir son épargne à capital garanti.

En ce qui concerne la composition du fonds euro, il est constitué de 80 % d’obligations, de 10 % d’immobiliers et de 5 à 10 % d’actions. Ainsi, l’épargnant va confier son argent à un groupement professionnel de la finance qui va faire en sorte de rentabiliser la somme grâce à des placements sur les marchés financiers.

Le fonds euros, c’est une garantie du capital et un placement constitué en majorité d’obligations (80%), 10% d’immobilier et 5% à 10% d’actions.

Si vous ne comprenez pas le fonds euros : je vous invite à lire mon article sur la composition du fonds euros.

Pour qu’un fonds euros soit performant, il faudrait l’intervention d’un gestionnaire de fonds. Celui-ci va chercher tous les moyens possibles pour fructifier l’épargne et prendra des décisions d’investissements en vue de limiter les risques et d’apporter de meilleurs rendements.

Quant à la rémunération annuelle perçue par l’épargnant, elle dépendra de certaines bases de calcul qui sont loin d’être compliqués. En effet, les assureurs fixent au tout début de l’année un « Taux Minimum de Garanti » ou TMG. Ce taux sera déterminé à partir des performances dans le passé, du contexte économique et du contexte légal. Ainsi, les épargnants auront déjà une certaine idée de ce qu’ils pourraient toucher, quelles que soient les performances réalisées. Les assureurs, quant à eux, fixent par précaution un TMG pas trop élevé afin d’éviter de devoir payer l’écart entre le TMG annoncé et la performance réalisée. Au cas où les performances sont supérieures aux TMG, les gérants de fonds vont verser un supplément de rémunération appelé « participation aux bénéfices ». En l’occurrence, si le TMG fixé a été de 2 % alors que la performance réalisée est de 3 %, la participation aux bénéfices sera donc de 1 %.

Sinon, il y a ce que l’on appelle aussi la « Provision pour Participation aux Excédents » ou PPE. En réalité, la participation aux bénéfices versée en cas de bonne performance n’est pas entièrement retransmise aux épargnants. Généralement, 85 % de la performance leur reviennent tandis que les 15 % restants seront consacrés à la Provision pour Participation aux Excédents. Celle-ci est alors une somme qui sera gardée en guise de réserve afin de prévenir les années de mauvaise performance.

En dehors des différentes parts déjà citées ci-dessus, il faudrait également prendre en compte les frais de gestion. Ceux-ci étant déjà prélevés à la source, ils ne seront plus enlevés des rémunérations versées par l’assureur.  Mais généralement, les frais de gestion se situent entre 0,5 % et 1 %. Et dernièrement et non le moindre, il ne faudrait pas oublier la partie fiscalité des choses. Elle correspond aux impôts qui sont prélevés au moment du versement d’intérêts.

Les prélèvements sociaux correspondent à un taux de 17,2 %. Un taux qui a augmenté de plus de 10% depuis le 1er janvier 2018!

 

Suite à cette augmentation fiscale, aussi bien les épargnants que les assureurs craignent sur la rentabilité du fonds euros. D’où, l’avenir du fonds euros qui a été toujours classé parmi les placements favoris des Français, celui-ci risque d’être remis en question. Déjà, les rendements publiés encore en baisse l’année dernière révèlent des chiffres en baisse, soit un rendement moyen de 1,60 % et l’application du nouveau taux pourraient donc entraîner des conséquences qui vont encore compliquer la situation.

Avec l’augmentation des prélèvements sociaux, les rendements risquent de continuer à chuter.

En outre, la composition du fonds en euro est également un autre facteur qui explique cette baisse en rendement. En effet, le Fonds euros est encadré par une loi qui ne laisse pas les gestionnaires à gérer l’investissement dans une marge illimitée. Ils doivent respecter des taux bien spécifiques qui sont également divisés entre des domaines bien précis, dont des obligations, des actions et des actifs immobiliers. Et pourtant, les taux d’intérêt des emprunts d’État ont énormément chuté. De même, ceux des entreprises ont également connu des baisses considérables. À part les taux obligataires, les nouvelles contraintes réglementaires pèsent également sur les assureurs. Ce qui explique la baisse de rendement. En l’occurrence, les compagnies d’assurances doivent actuellement respecter des normes de solvabilité très prudente dans la gestion des actifs. En outre, ils sont également incités à augmenter leur réserve. Tout cela entraine des rendements beaucoup plus faibles par rapport aux autres années.

Malgré tout cela, le fonds euro se trouve toujours au premier rang de la rentabilité des placements sans risque.

En outre, les assureurs essaient de faire leurs possibles afin d’optimiser les faits. Et malgré la baisse générale des rendements au cours de l’année 2017, il existe quand même certains assureurs qui ont réussi à réaliser de très bonnes performances. Ainsi, les rendements de cette année 2018 resteront les seuls vrais indicateurs qui pourront présager l’avenir des fonds euros. Le taux de prélèvement social ayant été augmenté et les contraintes engendrées par la loi étant de plus en plus multipliés, les solutions face à la baisse du fonds euros doivent être trouvées au sein de chaque compagnie d’assurance afin que les rendements puissent être améliorés.


Les autres fonds euros assurance vie

2. Les autres fonds euros en assurance vie

Conçu pour constituer un troisième élément clé de l’assurance vie, le fonds Euro-croissance est un autre type d’assurance qui a été créé à côté du fonds euros et des unités de compte. La différence se repose toutefois sur la nature des garanties qui, cette fois-ci, pourraient être partielles ou totales en capital. Et cela pour une durée de détention contractuelle d’au moins 8 ans.

Mis en place en 2014, le but a été de créer un autre fonds en assurance vie permettant de percevoir des rémunérations beaucoup plus rentables à comparer des fonds en euros classiques. En outre, il s’agit d’un autre moyen adopté par le gouvernement de l’époque en vue de conserver une fiscalité dérogatoire et d’orienter l’assurance vie vers des domaines d’activité favorables à la promotion des PME et aux créations d’emplois. Grâce au fonds Euro-croissance, les gestionnaires de fonds se trouvent devant une marge beaucoup plus intéressantes. Par conséquent, ils pourront investir dans des actifs beaucoup plus risqués. Et puis, il s’agit d’un autre moyen qui pourrait favoriser l’obtention d’un meilleur rendement.

Comment améliorer la rentabilité du fonds euros? Garder la garantie du capital mais pas la garantie de rendement en prenant plus de risque ou en se diversifiant plus.

 

Comme il existe deux différentes possibilités de garantie pour les fonds Euro-croissance, le fonds à garantie totale est nommé « Euro-croissance » et ceux qui sont à garantie partielle sont appelés « croissance ». En outre, les gens qui investissent en Euro-croissance pourront adopter un investissement exclusif en fonds euro croissance et peuvent choisir le contrat d’assurance vie « monosupport ». Sinon, ils pourront également cohabiter avec des fonds euros et des fonds unité de compte. De cette manière, ils devront opter pour le contrat d’assurance vie « multisupport ».

À part cela, le fonds Euro-Croissance est défini par la législation comme étant des engagements qui entrainent la constitution de fonds exprimés en euro et en parts de diversification. En ce qui concerne la partie exprimée en euros, elle est considérée comme une provision mathématique où le capital n’est pas garanti qu’à partir d’une date d’expiration d’au moins huit ans à compter du premier versement. Mais au cas où l’assureur choisit un engagement exprimé en parts de diversification, il devra garantir une valeur minimale nulle en euros pour chaque part. Ainsi, chaque part sera valorisée selon les résultats techniques et financiers du fonds. À noter que l’assureur peut anticiper dans son contrat des restrictions et peut prévoir des indemnités au cas où il n’achève pas le terme de l’engagement.

Pour que les assureurs puissent souscrire d’une manière avantageuse en Euro-croissance, un régime dérogatoire a été prévu et permet la transformation totale ou complète d’une assurance vie en contrat de fonds Euro-croissance. Ainsi, les plus ou moins-value de l’ancien contrat seront reportés sur le nouveau contrat sans apporté aucune modification sur l’antériorité fiscale. De ce fait, la date de souscription correspondra toujours à celle de l’ancien contrat. En revanche, l’assureur devrait apporter une modification au niveau de ses engagements. Ainsi, au moins 10 % de tous les engagements en euros doivent être transformés en engagement en fonds diversifiés.

En ce qui concerne la fiscalité des fonds Euro-croissance, les revenus perçus bénéficient d’une réduction d’impôt à partir de 4 ans de détention (fiscalité de l’assurance vie). Par ailleurs, cette réduction sera de plus en plus optimisée après 8 ans. Les prélèvements sociaux, quant à eux, seront calculés sur l’ensemble de la plus-value de toute la période d’investissement et non annuellement comme le cas des fonds euros.

Tenant compte des faits cités ci-dessus, le Fonds Euro-croissance présente donc des avantages et des inconvénients qui pourraient être profitables pour certains assureurs, mais qui laisseraient quand même à désirer pour d’autres.

Premièrement, la longue durée de garantie en capital qui est d’au moins 8 ans fera réfléchir certains clients avant tout engagement. Si la garantie a été toujours assurée annuellement avec les fonds euros classiques, ce prolongement fera hésiter certains épargnants. En outre, la possibilité de garantie totale ou partielle sera également contraignante pour les assureurs qui n’osent pas prendre des risques. Et quoique les fonds puissent être retirés à tout moment, les profits obtenus correspondraient bien évidemment à la valeur du marché, ce qui pourrait être inférieur au capital initialement investi.

Les principaux problèmes d’euro croissance :

Conserver au moins 8 ans son fonds euros pour garder sa garantie en capital. Ensuite, dans un contexte de taux bas et de prise de risque limitée par l’assureur, 8 ans semblent insuffisants pour générer plus de rendement.

 

Malgré cela, les rendements obtenus s’avèrent quand même beaucoup plus intéressants que ceux des fonds euros, soit de 3,4 % en 2017. En effet, il est assez logique que la longue durée d’investissement ait une conséquence positive sur la valeur du rendement obtenu. Plus la durée de la libération de la garantie est longue, plus l’assureur pourra faire un investissement de fonds important et plus le rendement sera meilleur. Quoiqu’il en soit, l’évolution des bourses jouera beaucoup sur la possibilité de performance des fonds. Ce qui est souvent difficile à anticiper. Mais vu l’état actuel du marché, l’atteinte d’un bon rendement est quand même envisageable.

Par ailleurs, le fait de pouvoir conserver les antériorités fiscales est aussi une faveur assez avantageuse pour les clients. À noter que plus les années avancent, plus les taxations seront de moins en moins élevées.

Fiscalité de l’assurance vie : si elle est de 35 % entre 0 à 4 ans, elle est réduite de 15 % entre 4 et 8 ans jusqu’à devenir 7,5 % après 8 ans. Et cela avec un abattement de 9 200 € pour un couple et de 4 600 € pour une seule personne. Cependant, il faut toujours considérer dans vos calculs les prélèvements sociaux de 17,2%. Sans oublier que l’antériorité fiscale n’est acquise qu’avec un placement d’au moins 10 % des encours investis dans le fonds euro-croissance. Et dernier détail, il faudrait effectuer le transfert de contrat chez le même assureur. Il ne sera pas possible de garder l’antériorité fiscale.

Sachez également que pour le moment, les fonds euros-croissance demandent un investissement initial assez important, soit aux alentours des 40 000 €, ce qui n’est pas à la portée de tous.


Le fonds euros bonifié

3. Les fonds euros bonifiés : c’est quoi ? Comment ça marche ?

Les fonds euros bonifiés correspondent à une grande réforme de l’assurance vie qui consiste à modifier certains principes fondamentaux du fonds euros. Il s’agit de la suppression de la garantie du capital à tout moment et à l’échanger contre une garantie unique à une échéance de 8 à 10 ans. Vous l’avez sûrement tout de suite compris, c’est à peu près une autre forme de l’euro croissance avec quelques modifications de stratégies de marché.

Fonds euros bonifiés : il s’agit donc du résultat d’une révision du fonds euros et du fonds Euro-croissance. On va augmenter la durée de détention du fonds euros pour garantir le capital et espérer plus de rendement.

 

 

Malgré le succès du fonds euros auprès des épargnants pendant plus d’une quarantaine d’années, le baisse des taux de rendements annuels ont fait surgir de nouvelles idées.

Le but est de rendre le fonds euros beaucoup plus favorables et d’assurer un meilleur rendement au profit de tous. Depuis son fondement, le fonds euros consiste à garantir un capital à tout moment avec une liquidité disponible en permanence ; et surtout un rendement supérieur à l’inflation tout en valorisant le capital. Cependant, de différentes analyses ont fait comprendre qu’il sera assez compliqué d’assurer à la fois ces trois critères et l’anéantissement du taux de rendement en est la preuve. En outre, l’augmentation du taux des prélèvements sociaux n’a fait que compliquer les choses.

Ainsi, la modification a été surtout portée au niveau de l’assurance de la liquidité à tout moment vue qu’une assurance vie devrait normalement satisfaire un objectif à long terme. Pour les concepteurs des fonds euros bonifié, la liquidité et la disponibilité d’un capital garanti sont bien évidemment des faits rassurants, mais qui ne sont pas d’une utilité fondamentale dans l’assurance vie. Dans le concept des fonds euros bonifié, l’important c’est de favoriser une bonne qualité de rendement tout en garantissant le capital pendant une période beaucoup plus prolongée. Et puis, comme nous l’avons déjà expliqué dans le concept de l’euro croissance, le gestionnaire de fonds pourrait ainsi diversifier profitablement ses investissements.

En effet, c’est dans le cadre de la loi PACTE que le fonds euros bonifiés sera instauré.

 

En outre, la communauté des compagnies d’assurance de vie semble soutenir le nouveau concept. Pour eux, l’intérêt des épargnants pour l’euro croissance qui a été mise en place depuis 2014 a pu démontrer que les Français sont bien capables d’investir davantage et de courir certains risques afin d’obtenir des rendements beaucoup plus profitables. Et d’une autre part, la détention du capital pendant une longue période sera en quelque sorte une garantie d’une rémunération favorable.

Attention! Contrairement à l’Euro-croissance qui rend possible le transfert de contrat, le fonds euros bonifiés ne se portera que sur de nouveaux contrats.

 

Ce qui est quand même rassurant pour les épargnants qui possèdent déjà des contrats d’assurance-vie. Ainsi, le dispositif du PACTE ne concernera pas ceux qui ont déjà opté pour un autre type de contrat. Autrement dit, les nouveaux épargnants ne pourront plus opter pour les anciens fonds euros. Ainsi, le Fonds euros bonifiés pourra espérer beaucoup plus de succès par rapport au Fonds Euro-croissance.

Face aux prochains changements, les épargnants qui souhaiteraient avoir une garantie totale de leur capital et à temps court devront donc opter pour d’autres produits d’épargne. D’ailleurs, un des objectifs de la loi PACTE c’est aussi d’influencer les investisseurs à choisir l’épargne qui semble le plus adaptable à leurs besoins. Les épargnants seront donc incités à choisir d’autres placements que les contrats d’assurance-vie ou des livrets réglementés. Ainsi, chaque type de placement deviendrait bénéfique à leurs manières. D’ailleurs, déjà initié depuis l’euro croissance, les ménages français sont incités à investir dans l’économie réelle et particulièrement dans le capital des PME. Ce qui a été renforcé par le concept des fonds euros bonifiés. En outre, d’autres placements comme les unités de compte pourraient être aussi intéressants selon les attentes de l’épargnant.

Malgré l’augmentation du rendement que promet le Fonds euros bonifié, la plupart des épargnants craignent surtout de ne pas pouvoir profiter pleinement du rendement en question.

Selon l’avis de spécialistes, la durée de huit ans est assez longue et beaucoup de choses peuvent survenir au cours de la période, notamment le décès. Ce que ne pouvons dire c’est que, dans le contexte de l’assurance vie, le souscripteur pourra définir à l’avance ses bénéficiaires. En cas de décès, ce sera le bénéficiaire qui jouira de son assurance vie. Notamment, il s’agit du conjoint ou à défaut ses héritiers. Ainsi, ces derniers pourront profiter du fruit de l’investissement.

En outre, il est à souligner que l’imposition et les prélèvements sociaux ne s’appliquent que sur les plus-values réalisées sur le contrat. Ainsi, les particuliers ne sont imposés que sur les résultats générés par leurs placements et non sur les sommes qu’ils ont investies. De cette manière, les montants placés sur le contrat resteront donc disponibles. L’épargne n’est même pas bloquée et est reversée sous un délai d’une à quelques semaines selon les compagnies d’assurance.


 

4. Conclusion avantages inconvénients sur le fonds euros bonifiés :

Pour conclure, l’assurance vie n’a cessé de connaître des évolutions au cours des dernières années. Et les changements ne risquent pas encore de s’arrêter.

Malgré l’intérêt des gens pour les fonds euros et la mise en place récente des fonds Euro-croissance, la réforme apportée par la loi PACTE semble être bénéfique. Permettant d’optimiser le rendement de l’assurance vie, le concept du fonds euros bonifiés est une nouvelle stratégie qui consiste à optimiser de meilleures performances.

Fonds euros bonifiés ?  Avantages : un espoir de rendement plus grand, plus de latitude pour l’assureur pour améliorer sa gestion, prendre plus de risque et surtout plus de temps pour générer du rendement.

Inconvénients : nécessité d’ouvrir un nouveau contrat d’assurance vie et repartir sur un nouveau compteur fiscal. Une garantie du capital qui sera assurée uniquement à long terme 10 ans par exemple.

 

 

En outre, il offre aux gestionnaires de compte la possibilité de miser sur des investissements plus importants mais aussi plus risqués.

Les épargnants, de leurs côtés, pourront diversifier leurs contrats d’assurance vie en attendant que la période de huit ans soit achevée. Ils pourront par exemple profiter d’une autre offre qui propose un capital garanti sur le court terme.

Dans tous les cas, il est toujours prudent de demander l’avis d’un expert avant de choisir un nouveau type de fonds euros. Vu les évolutions constantes de l’assurance vie, certains détails importants  sur la fiscalité et sur le concept lui-même risqueraient de vous échapper.

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias