Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
CGPI
0

Comment un étudiant peut devenir gestionnaire de patrimoine?

Comment un étudiant peut devenir gestionnaire de patrimoine?
par cyril jarnias - le 03 décembre 2015

Devenir gestionnaire de patrimoine, c’est le souhait d’étudiants.

Cet article est le fruit de nombreux contacts via le blog gestion de patrimoine.

Généralement, ils ont entre 20 et 30 ans et commencent ou terminent leurs études supérieures.

Pour devenir un bon conseiller en gestion de patrimoine : un étudiant devra savoir s’il a le profil, choisir sa formation puis l’entreprise où il veut travailler banque, assurance, cabinet CGP ou pourquoi pas être à son compte. Cela supposera de connaître mieux ce métier : son quotidien, son modèle économique, ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, les stages en entreprise pourront l’aider mais ce n’est pas suffisant…

Ils sont donc soit en amont entrain de choisir la bonne formation pour espérer être un futur bon gestionnaire de patrimoine ou il termine un cursus et se demandent s’ils doivent travailler pour une banque ou un cabinet indépendant de gestion de patrimoine.

Certains, très courageux m’ont même indiqué vouloir être tout de suite indépendants.

J’ai été donc confronté à des jeunes souvent motivés mais parfois très loin de la réalité des métiers de la gestion de patrimoine.

Il m’a donc semblé évident qu’il y avait un besoin d’informations pour orienter ces jeunes ou non vers le métier de gestionnaire de patrimoine.

Je vais donc, amis lecteurs et étudiants plein de questions, me pencher un instant sur le début à savoir vos études pour exercer ce métier, en parlant du métier rapidement, son modèle économique ou comment où vous payera en passant par le choix en une grande entreprise qu’est la banque (il existe aussi des compagnies d’assurance) et le choix du cabinet de gestion de patrimoine indépendant.


Je suis étudiant, motivé et je veux devenir conseiller en gestion de patrimoine : comment faire?

De façon à être le plus pratique possible, je vais donc parler des études, du choix banque assurance versus cabinet indépendant ou encore être totalement indépendant.

Mais, au début, je voudrais insister sur un point : avez-vous le profil pour être le meilleur conseiller en gestion de patrimoine, cher étudiant ou ne vous trompez-vous pas de métier?

J’ai eu des jeunes (non pas que je dois un vieux mais 40 ans, ce n’est plus moins de 30 ans :-)) au téléphone, par mail, les échanges ont été intéressants. Malheureusement, il y avait de réels manques.

+

Maintenant, une petite histoire : celle d’un jeune étudiant de 23 ans terminant son Master 2 en gestion de patrimoine :

Il a une formation à la base juridique.

Il a très peu de connaissances sur la Finance et les produits financiers.

Il a été attiré par la gestion de patrimoine  : il a fait un master 2.

Il n’a pas fait de stages dans la banque, l’assurance …

Il n’a jamais vraiment exercé un métier de commercial même dans des petits « boulots » : apprendre à vendre quelque chose, convaincre et justifier un chiffre d’affaires.

Il hésite entre aller chez un CGP ou dans une banque pour faire un stage de fin d’études.

Il a peur qu’aller vers un CGP le bloquera pour ensuite aller vers une banque.

Il ignore quel est le mode rémunération ou d’où vient le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine.

Il a une proposition chez un CGP pour son stage de fin d’études et il aura ensuite un statut d’agent commercial. Mais, il ignore comment le CGP le rémunérera.

Est-ce qu’il sera ensuite propriétaire de sa clientèle?

Pourra-t-il recevoir un récurrent financier sur les frais de gestion de produits financiers qu’il aura pu vendre? En a-t-il d’ailleurs le droit? Ne sera-t-il pas dépendant totalement des accréditations du CGP où il fait son stage pour exercer son métier? Le CGP aura-t-il vraiment le temps de former ce jeune? En a-t-il les moyens de part sa structure indépendante très légère en coût?

N’aurait-il pas intérêt de passer par une banque au début : elle pourra le former en Finance, sur le créidt immobilier, les techniques commerciales, par exemple? Lui apporter une clientèle au départ? Lui donner suffisamment d’expérience pour un jour peut-être être à son compte car avec assez d’expérience, il pourra être accrédité et devenir plus facilement conseiller en investissement financier, par exemple?

La formation de ce jeune très juridique à la base est-elle vraiment adaptée à une activité d’agent commercial ou conseiller en gestion de patrimoine qui au-delà de l’expertise patrimonial (on ne parle pas ici d’un emploi d’ingénieur patrimonial qui fait de l’expertise, du bilan matin midi et soir surtout et ne chassent pas du client!) est surtout orienté vers du commerce et la vente de solutions : produits financiers et immobiliers en majorité?

Ce jeune n’a aucune expérience commerciale et il veut tout suite aller dans le dur de l’agent commercial? Louable, mais pourquoi n’a-t-il jamais eu de petits emplois commerciaux? Comment peut-il justifier d’une fibre commerciale? Aura-t-il l’énergie de faire de la prospection téléphonique, de relancer, d’avoir les bons argumentaires commerciaux…

Donc, à travers, ce profil, vous avez le « gros » des interrogations de ces jeunes.

+

Premier point : la formation pour être conseiller en gestion de patrimoine

Je ne vais pas m’attarder sur quelle formation pour être gestionnaire de patrimoine.

Vous avez deux possibilités :

>vous rentrez dans un poste de base type agent commercial dans une banque, vous faites vos armes et un jour, vous passerez CGP avec un DES souvent celui de Clermont Ferrant (on va dire un 3ème cycle professionnel à 200%) financée par votre banque généralement.

>Soit : vous faites des études jusqu’à un Master 2 en gestion de patrimoine, on peut citer par exemple celui de Dauphine ou de Clermont Ferrand.

Vous aurez ainsi, au moins le diplôme nécessaire pour être conseiller en gestion de patrimoine.

Il ne vous restera plus qu’à trouver des stages significatifs avec le réseau professionnel de votre formation en 3ème cycle puis être embauché.

+

Second point : qu’est ce que le métier conseiller en gestion de patrimoine au quotidien?

Chers étudiants, la technique en ingénierie patrimoniale, c’est certes très jolie mais il faut justifier votre salaire!

Ensuite, vous êtes étudiants avant tout entretien demandez-vous toujours qu’est ce que je peux apporter à cette entreprise? Comment elle peut me payer? Vous allez voir vous allez réussir plus facilement votre entretien et n’oubliez pas une bonne présentation (costume impeccable, bien droit chaussures nettes, haleine parfaite, une connaissance de l’entreprise, réfléchir un instant avant de répondre, vous allez voir vous y êtes presque :-).

Donc, le CGP : c’est en premier un vendeur de solutions financières et immobilières.

Certes, il fera un bilan patrimonial, une lettre de mission, il écoutera son patient « patrimoniale » mais pour avoir un salaire et être payer, il doit vendre.

Ainsi, si vous n’avez pas l’âme commerciale : oubliez ce métier. Traiter des chiffres, faire un beau bilan patrimonial bien joli, connaître la fiscalité, les marchés financiers, c’est merveilleux. Maintenant, vous devrez convaincre votre client d’acheter les solutions que vous préconisez.

Un CGP ou une banque, sans cela, ne pourra pas vous rémunérer ou sinon vous ne resterez pas longtemps : vous devez faire du chiffre d’affaires et donc de la collecte.

La banque ou le CGP gagnent sur les frais de gestion des produits ou sur la commission immobilière « one shot » du bien immobilier commercialisé.

Un conseiller en gestion de patrimoine doit vendre des produits pour se verser un salaire ou que la banque ou la compagnie d’assurance lui versent et justifient son salaire. Vous n’avez pas la fibre commerciale au-delà de votre expertise fraichement acquise? Alors, je ne pense pas que ce métier sera fait pour vous.

Pour le financier, cela assure un récurrent tous les ans pour pouvoir assurer une stabilité financière à l’entreprise et le « one shot » permet soit de lancer l’activité soit de compléter avantageusement son CA.

Et les honoraires, votre expertise que vous voudriez vendre?

A l’image de ce jeune de 23 ans, il aura besoin de crédibilité pour justifier 150 à 250 euros de l’heure par exemple pour ses conseils ou encore un bilan patrimonial à plus de 2000 euros… (ce sont des exemples).

Conclusion : si vous n’avez pas la force, la patience et l’envie de convaincre pour vendre : ce métier n’est pas pour vous amis et jeunes étudiants.

+

Banque ou cabinet de gestion de patrimoine pour devenir gestionnaire de patrimoine?

J’aurais envie de dire avec ou sans filet?

La Banque a une base de clientèle dès le départ et a les moyens de vous former dans le temps.

>Un banque vous donnera accès une base de clientèle,

elle vous assurera un salaire fixe de base,

vous aurez de bonnes formations car elle a les moyens de former efficacement ses salariés compte tenu de sa taille.

Vous devrez accepter de n’être pas propriétaire des clients contrairement au CGP indépendant à son compte et de vendre uniquement ses solutions de produits à savoir ceux de votre employeur.

>Et le cabinet en gestion de patrimoine?

Je pense que c’est une question de bon sens.

Si vous allez dans un grand cabinet de CGP et que vous avez une âme d’entrepreneur :

Soit le cabinet est encore jeune et les parts sont « accessibles » avec un vrai retour d’investissement et un poids dans les décisions.

Soit, vous toucherez quelques miettes et vous ne serez décisionnaires de rien surtout si en plus la société est sous LBO avec l’obligation en priorité d’enrichir ses actionnaires fonds de private equity pressés de récupérer la mise à 4 ans par exemple… Vous pouvez aussi regarder l’âge des actionnaires ont-il encore la force, l’envie de développer fortement leurs sociétés. Si je vais vers mes 60 ans, je pense que j’ai moins d’énergie, je pense peut être un peu plus à profiter de ma famille ou au soleil de la Floride ou des caraïbes…

Le cabinet de gestion de patrimoine pour débuter sa carrière? Attention aux pièges!

Au mieux, ce cabinet aura quelques CGP séniors bons samaritains pour vous former des jeunes (s’ils en ont le temps, ils ont leur collecte à faire et leurs clients à gérer) au pire vous devrez aller dans le dur pour trouver des clients dont vous ne serez jamais propriétaires. Au pire, dès qu’on verra que votre collecte n’est pas suffisante, vous sortirez par la petite porte. Vous êtes jeunes, vous rebondirez vite en contexte de crise de l’emploi…

Le seul avantage : vous aurez eu un choix plus larges de produits à vendre. Merveilleux!

Le cabinet de CGP à oublier alors? Non!

Mais, je pense que vous devez venir avec une base de clients ou des moyens à investir pour pouvoir reprendre la clientèle si le CGP prend sa retraite. Après, si vous êtes de la famille des actionnaires, pourquoi pas…

L’idéal alors pour travailler avec un cabinet CGP?

Le mieux pourrait être un CGP qui voudra céder et souhaite prendre un CGP en devenir, l’aider à se monter et transmettre le flambeau.

Des CGP de ce type existent, vous devez assister à des réunions de CGP avec les chambres professionnels des CGP (Anacofi entre autre) ou avec les fournisseurs de produits et faire du réseau pour les connaître.

En tout cas, vous voyez que pour débuter la Banque (mais aussi la compagnie d’assurance) est une bonne école pour commencer. D’ailleurs vos CGP indépendants viennent souvent de là.

Se mettre à votre compte tout de suite?

Pure folie à mon sens, sans base de clientèle et capitaux à investir.

conseiller en gestion de patrimoine

Vous allez donc devenir gestionnaire de patrimoine, cher ex étudiant

Je pense que vous avez les idées plus claires maintenant.

La secteur bancaire devrait sans doute vous faire les yeux doux à la sortie de votre master 2 en gestion de patrimoine.

Vous avez besoin encore d’apprendre.

Mon blog devrait vous aider à mieux comprendre le métier de conseiller en gestion de patrimoine.

Vous devrez acquérir les bonnes techniques commerciales.

Je pense que mon blog sur la gestion de patrimoine devrait vous aider à défricher le terrain du métier de conseiller en gestion de patrimoine.

En tout cas, je ne peux que vous remercier pour vos lectures sur mon site sur la gestion de patrimoine, nos échanges et faites le connaître dans votre réseau d’étudiants!

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Contactez-nous

Souhaitez-vous échanger avec notre expert sur la construction de votre patrimoine ou sur la rentabilité de vos placements ?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr
Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias