+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Comment gagner de l’argent avec une SICAV?

par | 02 Mai 2014 | Placement OPCVM SICAV

Comment gagner de l’argent avec une SICAV dans son

assurance vie, pea, pee ou compte titres ?

 

Qui dit assurance vie, dit support d’investissement dans l’assurance vie : à savoir en dehors du fonds euros (partie sécurisée) : des SICAV.

Les français sont fans de l’assurance vie, tout comme les conseillers en gestion de patrimoine.

Ce n’est pas moi qui le dit pour l’assurance vie : c’est juste les chiffres de la FFSA fédération des sociétés d’assurance sur l’assurance vie. Nous dépassons les 1400 milliards d’euros sur l’assurance vie.

Malheureusement, selon le CREDOC (un centre de recherche), ils sont souvent ignorants sur leurs placements. L’assurance vie ne fait malheureusement pas exception.

Dans une assurance vie, on a du fond euros (partie sécurisée) et des SICAV. Pourtant, les français ne sont pas à l’aise avec les SICAV, elles sont souvent du risque et on ne comprend pas toujours ce qu’il y a à l’intérieur

 

Je vous propose en 5 points essentiels de découvrir comment gagner de l’argent avec des SICAV dans votre assurance vie.

 

5 choses à savoir sur les SICAV pour gagner de l’argent avec votre assurance vie,

pea, pee ou encore compte titres :

 

 

  1. Déjà connaître ce qu’est une SICAV : c’est un véhicule d’investissement dans une société d’investissement

 

à capital variable.

 

En résumé, la SICAV est une forme juridique (comme une SARL) et elle permet à des gérants de gérer votre argent en l’investissement sur les marchés financiers.

J’en profite pour vous donner un peu plus de détails pour les curieux au travers de Wikipédia :

«Les SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) font partie, avec les FCP (Fonds Communs de Placement), de la famille des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières).

Une SICAV est une société qui a pour objectif de mettre en commun les risques et les bénéfices d’un investissement en valeurs mobilières (actionsobligations, etc.), titres de créances négociablesrepos et autres instruments financiers autorisés soit par la règlementation soit par les statuts de la SICAV. D’un point de vue juridique, les SICAV ont une personnalité morale. La société dispose d’un conseil d’administration et les actionnaires de la SICAV bénéficient d’un droit de vote à l’assemblée générale annuelle.

La SICAV est fondée par un établissement de crédit nommé promoteur et un dépositaire qui assume le contrôle de la régularité des décisions de gestion.”

 

 

  1. Choisir une SICAV : c’est regarder sa performance passée mais pas seulement

 

Morningstar.fr, quantalys.fr, lipper.com, boursorama.com, fundkiss.fr … sont autant de sources sur internet pour trouver de l’information sur les SICAV.

Vous allez voir de jolis classements, des études sur la performance et vous pourrez faire votre choix.

Malheureusement, ce n’est pas suffisant : vous devez étudier le risque de la SICAV sur un et 3 ans, la notation de la SICAV, la taille de la SICAV, la solidité de la société de gestion, les frais de gestion et de sur performance.

Ensuite, vous devrez lire des analyses sur les tendances futures, les secteurs ou classes d’actifs attractives pour les mois ou années à venir.

 

  1. On ne met pas tout sur une seule SICAV

 

Même si le fonds patrimonial « machin » vers 500% de performance sur 20 ans, il peut avoir des ratés.

Donc, vous allez vous diversifier, c’est la règle d’or de la gestion de patrimoine.

 

  1. On regarde ses SICAV tous les 3 mois

 

Un placement, c’est votre argent. Vous devez donc le surveiller. Vous allez créer un portefeuille virtuel sur internet par exemple sur quantalys.fr ou boursorama.com.

Vous pourrez ainsi suivre vos SICAV.

 

  1. Une SICAV : elle peut s’arrêter du jour au lendemain

Oui, derrière une SICAV, vous avez une société de gestion, des gérants et une entreprise.

Tout ce petit monde peut arrêter son activité ou connaître des problèmes : départ du gérant, mauvaises performances, sorties de capitaux qui peuvent perturber la gestion de la SICAV et l’amener à fermer cette même SICAV.

Moralité de l’histoire : c’est en surveillant la performance et les encours de la SICAV que vous pourrez vous prémunir du risque de perdre de l’argent.

Ainsi, vous pourrez vendre cette SICAV et arbitrer votre argent dans votre contrat d’assurance sur une autre SICAV.

 

 

Que conclure sur le blog gestion de patrimoine ?

 

Une SICAV, c’est un placement géré par des professionnels de la gestion.

Vous en trouverez sur le blog gestion de patrimoine de très bons : ICI

Malheureusement, c’est aussi du risque.

En vous informant, en comparant, vous pourrez gagner plus avec des SICAV dans votre assurance vie.

 

Vous n’êtes toujours pas à l’aise avec les SICAV dans vos placements ? Contactez-moi !
Bénéficier de conseils gratuits pour réduire vos impôts en remplissant ce formulaire :


 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This