+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Dans quel pays s’expatrier ? Les 10 meilleurs pays pour s’expatrier

Dans quel pays s'expatrier ? Les 10 meilleurs pays pour s'expatrier

Dans quel pays faut-il s’expatrier ? Dans ce guide, je vous propose de vous dévoiler le classement des 10 meilleurs pays pour s’expatrier.

Disclaimer : Nous attirons votre attention sur le fait que tout investissement comporte un risque de perte de capital partielle (ou totale) du capital investi. Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. Cet article ne constitue pas une quelconque sollicitation en vue d’acquérir des produits financiers (placements,…). Pour plus d’informations et si vous souhaitez bénéficier d’une stratégie d’investissement personnalisée, je vous invite à me contacter. Je suis expert en gestion de patrimoine avec plus de quinze années d’expérience.

1 – La Bulgarie : un excellent pays pour s’expatrier en Europe

La Bulgarie pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier en Bulgarie : un beau pays pour s’expatrier ?

La Bulgarie reste l’un des pays les plus beaux d’Europe et c’est sans aucun doute un excellent pays pour s’expatrier. La Bulgarie s’impose désormais comme une destination touristique majeure dans l’Europe centrale. Vous pouvez profiter non seulement de la mer l’été (avec quelques stations balnéaires), des parcs naturels mais aussi de pistes de ski (Bansko). On vous recommande une promenade dans la montagne Vihren.

Les taxes en Bulgarie pour les expatriés :

La fiscalité est très attractive en Bulgarie et cela en fait donc un très beau pays pour s’expatrier. L’impôt sur le revenu est fixé à 10% des revenus imposables. Il existe également un impôt sur les sociétés (taux 10%) ainsi que des charges sociales (plafonnées sur un salaire maximal de 3000 BGN, soit environ 1500 euros).

Les avantages à s’expatrier en Bulgarie :

La Bulgarie est un pays membre de l’Union Européenne. Le pays devrait bientôt rejoindre la zone euro. La fiscalité reste bien sûr un avantage indéniable, mais on peut également souligner la qualité de vie et le faible coût de la vie. La Bulgarie est située à seulement 2 heures de vol de la plupart des grandes capitales européennes, ce qui facilite les déplacements dans l’Union Européenne.

Les inconvénients à s’expatrier en Bulgarie :

La langue reste l’obstacle n°1 en vue d’une expatriation en Bulgarie. La langue bulgare reste complexe à apprendre : l’alphabet cyrillique est utilisé pour écrire le bulgare.

Le coût de la vie en Bulgarie :

Le coût de la vie reste faible en Bulgarie : environ deux fois moins élevés qu’en France. Une famille composée de 4 membres devrait dépenser (en moyenne) environ 1749 euros par mois (hors loyer). Une place dans un restaurant coûte en moyenne 15 euros par personne.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident en Bulgarie ?

Un ressortissant de l’Union Européenne peut légalement résider sur le territoire bulgare 3 mois (par période de 180 jours) sans avoir besoin de demander un visa. L’obtention d’un permis de résidence sera nécessaire en vue d’une expatriation en Bulgarie.

Comment ouvrir un compte bancaire en Bulgarie :

Depuis quelques années, il est désormais impossible d’ouvrir un compte bancaire personnel sans être résident légal permanent en Bulgarie. Il vous faudra donc demander la résidence légale en Bulgarie afin d’ouvrir un compte bancaire.

2 – Les USA : un pays pour s’expatrier Pro Business

Les USA pour s'expatrier

Les taxes aux USA pour les expatriés, un bon pays pour s’expatrier fiscalement :

La fiscalité locale est complexe. On distingue plusieurs fiscalités : la fiscalité fédérale, la fiscalité par état et enfin la fiscalité locale. Le taux d’impôt sur le revenu maximal au niveau fédéral est fixé à 37%.

Les avantages à s’expatrier aux USA :

Il est facile de faire des affaires aux USA et c’est sans aucun doute un excellent pays pour s’expatrier pour des raisons financières ou économiques. L’enregistrement d’une entreprise peut se faire directement en ligne via les services d’un spécialiste juridique. Le marché économique est très dynamique et fluide.

Les inconvénients à s’expatrier aux USA :

L’obtention d’un visa entrepreneur / investisseur aux USA reste complexe. Le coût de la vie est très élevé aux USA : ce qui rend l’expatriation compliquée.

Le coût de la vie aux USA :

Le coût de la vie est très élevé aux USA. A titre d’exemple, le site Numbeo (spécialisé dans les comparaisons internationales) évalue le coût de la vie d’une famille de 4 membres à 3490 dollars américains (sans compter le loyer).

Comment obtenir un visa ou un permis de résident aux USA ?

L’obtention d’un permis de résidence aux USA est complexe. La procédure est longue et le taux d’acceptation est faible. Vous pouvez consulter notre dossier consacré aux visas entrepreneurs / investisseurs. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Comment ouvrir un compte bancaire aux USA :

L’ouverture d’un compte bancaire aux USA nécessite un déplacement dans une agence bancaire aux USA. Mais depuis quelques années, il est désormais possible (sous certaines conditions) d’ouvrir un compte bancaire d’entreprise à distance dans une banque digitale.

3 – Dubai : un excellent pays pour s’expatrier pour des raisons fiscales ?

La ville de Dubai

Pourquoi s’expatrier à Dubaï : est-ce un beau pays pour s’expatrier ?

La ville de Dubaï est une ville cosmopolite extraordinaire et c’est aussi un très beau pays pour s’expatrier. Si vous aimez la vie urbaine, vous serez enchanté par la ville de Dubaï avec tous ses centres commerciaux de la ville comme le Dubaï Mall ou encore le Dubai Marina Mall. On peut aussi passer du temps dans le grand parc aquatique Atlantis ou encore faire un safari dans le désert.

Les taxes à Dubaï pour les expatriés :

Il n’y a pas d’impôt sur le revenu à Dubaï. Un impôt sur les sociétés devrait cependant voir le jour à compter du 1er juin 2023. La fiscalité reste cependant très attractive à l’heure actuelle et c’est un excellent pays pour s’expatrier.

Les avantages à s’expatrier à Dubaï :

Il n’y a pas d’impôt sur le revenu à Dubaï. Le système éducatif est excellent. Les infrastructures sont très récentes.

Les inconvénients à s’expatrier à Dubaï :

Il n’est pas facile de s’expatrier à Dubaï. A moins de maîtriser la langue arabe, il vous sera difficile de vous orienter dans les rues de la ville. Le climat local reste hostile une bonne partie de l’année.

Le coût de la vie à Dubaï :

Le coût de la vie est très élevé à Dubaï : il faut compter (en moyenne) 3277 euros par mois pour une famille composée de 4 membres. Une place dans un restaurant coûte en moyenne entre 11 et 38 euros. Il faut compter au moins 963 euros par mois pour la location d’un appartement.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident à Dubaï ?

Depuis quelques mois, l’émirat de Dubaï a lancé un programme destiné aux nomades digitaux. Il faut justifier d’une rémunération minimale d’au moins 5000 euros par mois (sur les 3 derniers mois) pour bénéficier de ce programme. Il existe d’autres programmes pour s’expatrier à Dubaï.

Comment ouvrir un compte bancaire à Dubaï :

L’ouverture d’un compte bancaire à Dubaï nécessite un déplacement dans une agence bancaire à des fins de vérification d’identité (procédure KYC).

4 – L’Indonésie : un pays pour s’expatrier en plein coeur de l’Asie

L'Indonésie comme pays pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier en Indonésie : les choses à faire ?

Si vous cherchez un pays pour s’expatrier et que vous aimez la culture asiatique, l’Indonésie est faite pour vous. On peut découvrir notamment les îles Gili, ainsi que certains temples bouddhistes.

Les taxes en Indonésie, un beau pays pour s’expatrier fiscalement ?

Les individus sont imposés au titre de l’impôt sur le revenu : le taux varie entre 5 et 35%, en fonction des revenus imposables (selon un barème progressif). Une personne est considérée comme résidente fiscale si elle réside en Indonésie plus de 183 jours par an ou bien si elle est présente durant une année fiscale et qu’elle a l’intention de résider en Indonésie.

Le gouvernement local réfléchit sur l’intégration d’un visa spécial pour les nomades digitaux afin d’autoriser les travailleurs digitaux éligibles à venir vivre et travailler à distance en Indonésie sans payer d’impôts en Indonésie.

Les avantages à s’expatrier en Indonésie :

La langue locale : l’indonésien (bahasa Indonesia) est la langue officielle de l’Indonésie. Cette langue reste très simple à apprendre, ce qui facilite donc l’intégration locale pour les expatriés.

Les inconvénients à s’expatrier en Indonésie :

L’un des plus gros inconvénients de vivre comme expatrié dans une ville comme Jakarta étant la circulation routière. La plupart des habitants utilisent des motos pour assurer leurs déplacements quotidiens et les embouteillages sont fréquents. Cela fait partie de la vie quotidienne des locaux.

Le coût de la vie en Indonésie :

Le coût de la vie est très faible en Indonésie : 2 à 3 fois moins chers qu’en France. Il faut compter en moyenne 1863 euros par mois pour une famille composée de 4 membres (hors loyer). Un restaurant coûte en moyenne 2 à 11 euros.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident en Indonésie ?

Beaucoup d’étrangers se rendent en Indonésie sur la base d’un visa touristique afin de demander l’extension du visa auprès des services de l’immigration. Ce n’est pas pratique car il faut non seulement renouveler le visa, mais en plus il faut quitter l’Indonésie tous les 6 mois. Pour s’expatrier en Indonésie durablement, il existe des permis de résidence : le programme de résidence temporaire (ITAS/KITAS) avec une durée de validité de 2 ans ou encore le programme de résidence permanente (ITAP/KITAP) d’une durée de validité de 5 ans.

Comment ouvrir un compte bancaire en Indonésie :

Il reste compliqué, voire quasiment impossible, d’ouvrir un compte bancaire dans une banque locale en Indonésie avec un visa touristique. La plupart des banques exigent la présentation d’un permis de résidence permanent ou temporaire. La banque la plus connue en Indonésie étant la Bank Rakyat Indonesia. Cette banque vous propose différents types de comptes bancaires : un compte courant avec une carte bancaire ou bien un compte d’épargne.

5 – L’île Maurice : pourquoi s’expatrier sur l’île Maurice ? Comment ?

L'île Maurice pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier à l’île Maurice : les choses à faire ?

L’île Maurice reste un pays idéal pour s’expatrier en famille. La population locale est très accueillante et amicale. L’île Maurice reste bien sûr célèbre pour ses plages : la plage de Trou aux Biches, la plage naturelle de Gris Gris ou encore la plage de Pereybere.

Les taxes à l’île Maurice pour les expatriés :

La fiscalité est très attractive à l’île Maurice et c’est un pays pour s’expatrier idéal pour un jeune couple aisé. Le taux d’impôt sur le revenu est fixé à 15% pour les revenus annuels imposables compris entre 650 000 et 3 000 000 MRU. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus. Je vous invite également à consulter mon article consacré à l’investissement à l’île Maurice.

Les avantages à s’expatrier à l’île Maurice :

L’île Maurice reste l’une des destinations favorites des expatriés français. Rappelons en effet que le Français est l’une des langues les plus parlées à l’île Maurice, ce qui rend ainsi la communication locale très simple. En s’expatriant à l’île Maurice, on pourra également profiter des plages et des nombreuses activités de l’île.

Les inconvénients à s’expatrier à l’île Maurice :

Chaque déplacement entre l’Europe et l’île Maurice vous coûtera (au grand minimum) 800 euros par personne. Il vous faudra donc intégrer ce coût dans votre budget personnel. La culture locale reste très attractive, mais la vie y est assez lente. Ce mode de vie n’est pas recommandé pour tous les expatriés.

Le coût de la vie à l’île Maurice :

L’île Maurice n’est pas forcément réputée pour son coût de la vie attractif : c’est l’un des pays africains les plus chers ! La plupart des produits sont importés de France ou d’Afrique du Sud. Le fromage français est 2 à 3 fois plus cher qu’en France. Pareil pour le vin français. Par contre, les logements sont légèrement moins chers qu’en France. On peut louer un bel appartement de 3 chambres à Flic-en-Flac pour moins de 500 euros par mois.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident à l’île Maurice ?

L’île Maurice est ouverte aux expatriés. Dernièrement, le gouvernement local a lancé le visa Premium : un visa réservé aux nomades digitaux. Mais il existe d’autres programmes de résidence (permis investisseur, entrepreneur,…).

Comment ouvrir un compte bancaire à l’île Maurice :

Un déplacement dans une agence bancaire est indispensable pour finaliser l’ouverture de votre compte bancaire. Il existe plusieurs banques de détail à l’île Maurice. La plus connue étant MCB (Mauritius Commercial Bank).

6 – Le Vietnam : le pays pour s’expatrier en plein développement

Le Vietnam pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier au Vietnam : les choses à faire ?

La vie locale est très mouvementée. Si vous aimez la plage, il est préférable de vous installer dans la station balnéaire de Da Nang, tandis que si vous préférez la vie urbaine, il sera sans doute préférable de s’installer à Ho Chi Minh City. Les activités à faire sont innombrables : on peut citer les visites des parcs nationaux comme Phong Nha-Ke Bang, le parc national de Ba Be ou encore la visite de l’île de Phu Quoc.

Les taxes au Vietnam pour les expatriés :

Une personne est considérée comme résidente fiscale au Vietnam si elle réside au Vietnam plus de 183 jours par an ou bien si elle dispose d’une résidence permanente au Vietnam (bail d’une durée de plus de 183 jours,…).

Les avantages à s’expatrier au Vietnam :

Si vous aimez la culture asiatique et le désordre bien organisé, alors le Vietnam est fait pour vous. Les vietnamiens sont très accueillants et amicaux. La cuisine locale est délicieuse. L’île Maurice est un bon pays pour s’expatrier.

Les inconvénients à s’expatrier au Vietnam :

Le Vietnam est un pays en voie de développement. Il y a des constructions partout dans les grandes villes. Les grandes villes du pays (Da Nang, Ho Chi Minh City,…) sont également polluées. La langue nationale (le vietnamien) reste complexe à apprendre.

Le coût de la vie au Vietnam :

Le Vietnam reste encore l’un des pays les moins chers au monde. Une place dans un restaurant coûte en moyenne entre 2 et 9 euros par personne. Les dépenses d’une famille composée de 4 membres sont évaluées à environ 1600 euros par mois (hors loyer).

Comment obtenir un visa ou un permis de résident au Vietnam ?

Les français sont exemptés de visa pendant 15 jours. Il est possible de demander un e-visa (avant de séjourner au Vietnam) qui vous donne le droit de rester au Vietnam pendant 30 jours. Depuis le Covid, la politique migratoire du Vietnam s’est considérablement durcie. Les extensions de visa ne sont plus accordées. Il est toutefois possible de s’installer au Vietnam durablement en bénéficiant de certains programmes. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Comment ouvrir un compte bancaire au Vietnam :

Un étranger peut ouvrir un compte bancaire. Il devra pour cela fournir certains documents, comme son passeport avec un visa valide, une adresse postale ainsi que divers documents.

7 – Andorre : un bon pays pour s’expatrier en Europe ?

La principauté d'Andorre pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier en Andorre : les choses à faire ?

La principauté d’Andorre est un pays pour s’expatrier incontournable si vous aimez la montagne. On vous recommande notamment la station de ski de Grandvalira qui est le plus grand domaine skiable de la principauté. Ce sont 5 stations reliées les unes aux autres avec un domaine skiable qui s’étend sur plusieurs dizaines de km.

Les taxes en Andorre pour les expatriés :

La fiscalité en Andorre est très attractive : c’est un bon pays pour s’expatrier pour des raisons fiscales. La principauté d’Andorre applique un barème progressif sur l’impôt sur le revenu avec un taux variant entre 0 et 10%, une TVA à 4.50%, un impôt sur les sociétés de 10% et des charges sociales très faibles.

Les avantages à s’expatrier en Andorre :

La principauté d’Andorre est très proche culturellement de la France : la plupart des habitants parlent français, et on y trouve des chaînes de supermarché françaises (Super U). Le système éducatif est excellent. L’espérance de vie est l’une des plus élevées dans le monde.

Les inconvénients à s’expatrier en Andorre :

Il n’y a pas d’aéroport, les logements sont chers, il y a peu d’opportunités dans le secteur immobilier et un permis de résidence nécessite un investissement financier important.

Le coût de la vie en Andorre :

Le coût de la vie est assez élevé et similaire au coût de la vie en France. Il faut compter (au grand minimum) 800 euros par mois pour la location d’un appartement. L’assurance médicale est fournie (en partie) par la principauté.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident en Andorre ?

La principauté d’Andorre est ouverte aux investisseurs et aux entrepreneurs qui souhaitent investir des fonds dans l’économie. Il existe plusieurs programmes pour s’expatrier en Andorre. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Comment ouvrir un compte bancaire en Andorre :

En raison des contraintes réglementaires, un déplacement est indispensable pour l’ouverture d’un compte bancaire en Andorre. Les principales banques sont : Vallbanc, Crèdit Andorrà, Andbank, Morabanc ou encore Banco Sabadell d’Andorra.

8 – La Géorgie : pourquoi et comment s’expatrier en Géorgie ?

La Géorgie pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier en Géorgie: les choses à faire ?

La Géorgie est coincée entre la Mer Noire et les montagnes du Caucase. Cette destination est recommandée pour s’expatrier si vous êtes amoureux de la montagne.

Les taxes en Géorgie pour les expatriés :

La Géorgie applique le principe de la fiscalité territoriale : les taxes ne sont appliquées que sur les revenus de sources géorgiennes. Il n’y a pas de taxes sur les revenus de sources étrangères. Les autres revenus sont généralement taxés à hauteur de 20%. Il est possible de créer une entreprise individuelle et de bénéficier d’une taxe de seulement 1% sur le chiffre d’affaires généré (Small Business Status).

Les avantages à s’expatrier en Géorgie :

La Géorgie est proche de l’Union Européenne (un vol aller-retour coûte moins de 200 euros), le coût de la vie est faible et la fiscalité en Géorgie est très attractive.

Les inconvénients à s’expatrier en Géorgie :

Un conflit armé avec le voisin impérial russe n’est pas à exclure dans les prochaines années. Les infrastructures locales sont en cours de modernisation : il faut savoir être patient.

Le coût de la vie en Géorgie :

Le coût de la vie est plus faible en Géorgie qu’en France : logement à partir de 300 euros par mois, restaurant à partir de 3 euros,…

Comment obtenir un visa ou un permis de résident en Géorgie ?

Pas besoin de visa pour les ressortissants de tous les pays de l’Union Européenne, ainsi que d’autres pays dans le monde (USA,…). On peut légalement rester en Géorgie pendant 365 jours maximum. Il est possible ensuite de quitter la Géorgie pendant une journée et d’y revenir le lendemain pour bénéficier à nouveau d’un visa de 365 jours (une année).

La Géorgie propose toutefois divers programmes de résidences très attractifs. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Comment ouvrir un compte bancaire en Géorgie :

L’ouverture d’un compte bancaire nécessite un déplacement en Géorgie dans une agence bancaire (sauf en cas de Power of attorney). Les deux principales banques disponibles sont TBC et Bank of Georgia. L’ouverture d’un compte bancaire ne prend que quelques minutes : il suffit de vous munir d’un passeport, d’un numéro de téléphone géorgien et de vous rendre dans l’une des branches les plus proches en Géorgie. Vous pouvez venir récupérer votre carte bancaire le lendemain dans votre agence bancaire. Les frais bancaires sont très faibles.

9 – Le Panama : pourquoi et comment s’expatrier au Panama ?

Le Panama pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier au Panama : les choses à faire ?

Le Panama reste une destination touristique incontournable en Amérique centrale. Si vous séjournez, pendant quelques jours, dans la capitale du pays : Panama City, vous pourrez ainsi y découvrir le centre historique de Panama avec son architecture remarquable. Il est possible de découvrir également les îles San Blas (absolument fantastique !) ou encore les différents parcs naturels de la région.

Les taxes au Panama pour les expatriés :

Le Panama applique une fiscalité territoriale, ce qui signifie que les bénéfices générés en dehors du Panama (source étrangère) ne sont pas imposés. 

Pour les revenus de source panaméenne, le Panama applique un barème progressif avec un taux d’impôt qui varie entre 0 et 25%.

Les avantages à s’expatrier au Panama :

Le Panama est un très beau pays. La cuisine locale est délicieuse, le climat local y est très agréable et supportable une bonne partie de l’année et si on parle couramment l’espagnol, on ne devrait pas rencontrer de difficultés à s’expatrier au Panama.

Les inconvénients à s’expatrier au Panama :

Les éventuels déplacements avec la France sont très chers (un billet aller-retour coûte au moins 1000 euros). Pour certains, le climat local est trop difficile à supporter (trop chaud et trop humide). La ville de Panama City (la capitale) est congestionnée par le trafic et les rues de la ville sont bondées de monde.

Le coût de la vie au Panama :

Le coût de la vie est globalement un peu plus faible qu’en France, mais tout dépend de notre style de vie. Si vous aimez la gastronomie européenne, alors le Panama ne sera certainement pas une destination recommandée pour économiser de l’argent dans la mesure où les aliments sont bien sûr très chers (et parfois de mauvaise qualité). Si en revanche, vous vous adaptez au style de vie local, le coût de la vie sera moins élevé. On estime que les dépenses d’une famille composée de 4 membres sont de 2456 euros par mois (hors loyer).

Comment obtenir un visa ou un permis de résident au Panama ?

Il est possible de bénéficier d’un programme de résidence secondaire au Panama. Les conditions d’éligibilité varient en fonction de l’âge et du type de programme. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

Comment ouvrir un compte bancaire au Panama :

L’ouverture d’un compte bancaire au Panama n’est pas facile. Les banques locales exigent beaucoup plus de documents administratifs que les banques européennes afin de combattre notamment le blanchiment d’argent. Il vous faudra non seulement prévoir d’apporter votre passeport, mais également une lettre de référence bancaire ainsi qu’un certificat émis par votre banque pour certifier que votre compte ne présente pas de problèmes majeurs.

10 – La Nouvelle-Zélande : un bon pays pour s’expatrier ?

La Nouvelle-Zélande pour s'expatrier

Pourquoi s’expatrier en Nouvelle-Zélande : les choses à faire ?

La Nouvelle-Zélande est une destination réservée aux amoureux de la nature. On y trouve des parcs nationaux, des plages fantastiques préservées du tourisme de masse, des lacs, des rivières, des montagnes et des paysages absolument fantastiques.

Les taxes en Nouvelle-Zélande pour les expatriés :

Les entreprises locales sont soumises à l’impôt sur les sociétés à hauteur de 27% sur les bénéfices imposables. A ma connaissance, il n’y a pas de charges sociales obligatoires. En revanche, l’impôt sur le revenu est déduit à la source sur les salaires versés. Le taux d’impôt sur le revenu varie entre 10.5% et 39% en fonction du revenu imposable. Il est possible de déduire certaines dépenses (assurances premium,…).

Les avantages à s’expatrier en Nouvelle-Zélande :

La Nouvelle-Zélande est souvent considérée comme la nouvelle France dans le monde : on y trouve des fromages tels que du gouda, de la brie ou divers fromages faits avec du lait de vache. Le pays offre également une douceur de vivre incomparable avec une nature largement préservée.

Les inconvénients à s’expatrier en Nouvelle-Zélande :

Le coût des déplacements avec la France (aller-retour à plus de 1200 euros), le coût élevé des logements (notamment à Auckland) ou encore le protocole sanitaire très strict du gouvernement de la Nouvelle-Zélande.

Le coût de la vie en Nouvelle-Zélande :

La vie est chère en Nouvelle-Zélande. Les loyers d’un appartement se payent chaque semaine. Il faut compter au moins 1500 NZ$ par mois minimum pour un petit logement.

Comment obtenir un visa ou un permis de résident en Nouvelle-Zélande ?

La Nouvelle-Zélande met à la disposition du grand public un site consacré à l’immigration. Ce site répertorie l’ensemble des programmes d’immigration et les conditions d’éligibilité de chaque programme.

Comment ouvrir un compte bancaire en Nouvelle-Zélande :

A moins d’être résident en Nouvelle-Zélande, l’ouverture d’un compte bancaire à distance reste complexe. En raison des contraintes réglementaires, les banques sont obligées de vérifier l’identité des clients (procédure nommée KYC). Il est normalement obligatoire de se rendre dans une agence bancaire pour confirmer son identité.

La banque ANZ (l’une des principales banques en Nouvelle-Zélande) offre cependant la possibilité d’ouvrir un compte bancaire à distance. Dans les 90 jours précédant son arrivée sur le territoire de la Nouvelle-Zélande, il faut alors remplir un formulaire d’ouverture de compte en ligne et fournir quelques documents nominatifs (tels que le passeport). La banque recontacte ensuite le détenteur de compte par mail dans les 2 jours ouvrés pour demander des informations complémentaires. Une fois que tout est en ordre, la banque communique les coordonnées bancaires au détenteur du compte qui peut ensuite procéder à un virement bancaire pour alimenter son compte. Le détenteur du compte doit ensuite se rendre dans une agence bancaire en Nouvelle-Zélande pour confirmer son identité et libérer les fonds disponibles sur son compte bancaire. La procédure est assez simple, mais elle nécessite cependant un déplacement obligatoire dans une agence bancaire.

Il existe également d’autres banques en Nouvelle-Zélande : Bank of New Zealand (BNZ), ASB Bank, Kiwibank ou encore Westpac Bank.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

« * » indique les champs nécessaires

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This