Investir diamant la solution anti crise ?

Investir diamant, deux mots qui ont du sens avec la crise sanitaire actuelle causée par le Covid-19, est-ce judicieux d’investir dans les diamants ?

Il faut savoir que lors du premier cycle de vente de l’année 2020, le marché des diamants a connu une nette amélioration. Mais dès l’apparition de la crise sanitaire, même ce domaine très encadré a été affecté. Certes, certaines ventes ont diminué, mais le diamant reste un investissement sûr et sécurisé.

L’intérêt du diamant en pleine crise? Cet actif tangible vous protège des risques liés aux banques, aux institutions de crédits et aux fluctuations monétaires.

Nous sommes dans un monde très endettés (plus de 200000 millards d’euros de dettes dans le monde). Par conséquent, les actifs tangibles ont tous leurs intérêts dans un tel contexte pour protéger son épargne.

A cela le diamant est une pierre précieuse qui se raréfie. La demande pour cette pierre précieuse est plus élevée que l’offre. En investissant sur un actif tangible comme le diamant, vous pouvez à la fois diversifier et protéger votre patrimoine.

Je vous invite à découvrir la particularité du diamant et l’intérêt des actifs tangibles pour se diversifier et durant la crise économique qui est devant nous.

L’histoire et le marché du diamant

marché diamant

Le diamant ne cesse de susciter l’engouement du grand public. Que faut-il savoir sur cette pierre fascinante ?

Quelle est l’origine du diamant ?

Les diamants sont des pierres précieuses présentes avant l’apparition des premiers hommes. Ces pierres se forment à 150 km sous terre. Ce sont les éruptions volcaniques qui permettent de les propulser progressivement vers la surface. Obtenir un diamant n’est pas chose aisée. Pour pouvoir en trouver, il faut déployer un investissement assez important. Il faut d’abord déterminer les zones qui peuvent potentiellement contenir du diamant. Lorsque ce sera fait, il est essentiel d’ouvrir une mine. Cet endroit aura besoin d’un investissement mensuel pour assurer son bon fonctionnement.

Des ouvriers devront extraire et trier chaque terre issue de la mine. En moyenne, il faut contrôler 250 tonnes de terre pour obtenir un diamant. Ce ne sont pas tous les diamants qui seront sélectionnés par les diamantaires ou les bijoutiers. En principe, uniquement 1 diamant sur 5 va réussir le test de sélection. Le reste sera déployé vers les industries.

Si le diamant en question réussit le test de sélection, il fera l’objet d’un polissage. Lors de ce processus, il pourra perdre entre 40 à 60 % de son volume de polissage. Après cette étape, la pierre précieuse sera proposée aux diamantaires, aux artisans joaillers ou aux bijoutiers. Le diamant pourra être utilisé pour orner un bijou.

Qu’est-ce qui distingue le diamant ?

Il faut savoir que le diamant est la pierre précieuse la plus résistance connue jusqu’à présent. Cette pierre est constituée de carbone à la fois très résistant et très dur. Sur l’échelle de Mohs, elle est notée à 10. Même si le diamant est porté au quotidien, il ne sera sujet à aucune rayure. Sa très grande résistance n’est pas son seul atout, cette pierre possède aussi un bel éclat. Cette qualité la rend attrayante pour le grand public.

Qu’elle soit placée sur un bijou ou une bague, son superbe scintillement lui donne de l’authenticité. Cette pierre précieuse reflète une lumière inégalable. Avant d’arriver dans le commerce, le diamant fait l’objet d’un tri sélectif rigoureux. C’est un objet vraiment rare. En dépit de sa cherté, des acheteurs sont prêts à investir le prix fort pour en acquérir.

Quels sont les critères qui influent sur la valeur d’un diamant ?

Afin de déterminer la valeur d’un diamant, il faudra se référer à la règle des 4c. C’est une méthode internationale très connue dans le métier. Cette technique est utilisée par les connaisseurs de diamants tels que les gemmologues, les diamantaires, les bijoutiers, etc.

  • Critère N° 1 : se référer au carat du diamant

Le carat est l’outil qui permet de mesurer le poids d’un diamant. En principe, un carat est l’équivalent de 0,2 gramme. Vous n’aurez pas trop de difficulté à l’aborder puisqu’il dépend entièrement des dimensions de la pierre. Si le poids du diamant est important, alors sa valeur sera plus élevée.

À titre d’exemple :

  • Un diamant de 0,02 carat mesure 1,7 mm ;
  • Un diamant de 0,20 carat mesure 3,8 mm ;
  • Un diamant de 2 carats mesure 8,1 mm.

Il ne s’agit pas du même carat utilisé pour mesurer la qualité des métaux précieux.

  • Critère N° 2 : regarder minutieusement la couleur du diamant

Au niveau international, il existe 23 nuances de couleurs de diamants. Ces couleurs sont catégorisées de D à Z. Pour les personnes qui ne sont pas familières dans le domaine de la gemmologie, il sera vraiment ambigu de percevoir les nuances de couleurs. Ainsi, il faut laisser aux gemmologues et aux experts des laboratoires d’apprécier et de certifier le diamant. Ces professionnels pourront voir les teintes subtiles et de les associer à la lettre correspondante.

Les couleurs des diamants varient du blanc parfait au jaune léger. En principe, il existe cinq principales familles relatives à la couleur des diamants. Ce sont :

  • Colorless : D, E, F ;
  • Near Colorless : G, H, I, J ;
  • Faint Yellow : K, L, M ;
  • Very Light Yellow : N, O, P, Q, R ;
  • Light Yellow : S, T, U, V, W, X, Y, Z;

Il est à noter que cette classification ne prend pas en compte les diamants de couleurs (connus sous le nom de Fancy Diamonds).  Il y a également des diamants qui réagissent lorsqu’ils sont exposés à la lumière noire. Grâce à cette réaction, certaines de ces pierres précieuses peuvent être classifiées en fonction de leur fluorescence.

  • Critère N° 3 : prendre en compte le degré d’imperfection du diamant 

Il n’existe aucun diamant parfait. Les imperfections sont souvent localisées au cœur de la structure de cette pierre précieuse. Elles se présentent au cours de leur formation. Sans matériel adapté, il est difficile de discerner ces imperfections. Les impuretés n’auront aucun impact sur l’éclat du diamant. Elles ne sont pas visibles à l’œil nu. Pour les visualiser, il faut se munir d’une lumière spéciale ainsi que d’une loupe de grossissement X10. Afin de reconnaître le degré de pureté d’un diamant, il faut se référer à l’échelle de pureté.

  • Critère N° 4 : accorder de l’intérêt à la forme et à la taille du diamant

Chaque diamant se distingue de par sa forme. Pour sublimer leur éclat, certaines pierres précieuses possèdent des géométries particulières. En matière de joaillerie, vous retrouverez souvent des diamants ayant la forme de taille ronde et taille princesse. Sur le marché, cette pierre précieuse peut être coupée et peut revêtir plusieurs formes, à savoir :

  • Ovale ;
  • Marquise ;
  • Baguette ;
  • Cœur ;
  • Emeraude ;
  • Poire ;
  • Assher ;
  • Coussin ;
  • Radiant ;
  • Trillion.

Il est à noter que seule la taille du diamant peut optimiser sa brillance, celle-ci ne dépend pas de la forme. Si cette pierre précieuse n’est pas à la bonne taille, elle causera une perte importante de diamant brut. Il sera difficile d’exploiter sa brillance.

Les diamants disposent d’une échelle de classification en fonction de la qualité de leur taille. Voici l’échelle de classification :

  • Excellent : avec cette catégorie, les feux et la brillance de la pierre précieuse sont optimales. Le diamant reflète parfaitement la lumière qu’elle perçoit et elle peut même en sublimer ses reflets.
  • Très bon (Very good) : la pierre précieuse peut aisément réfléchir les rayons de lumière qui le transpercent. Si elle est exposée à un éclairage dans des conditions normales, elle possède à peu près les mêmes traits qu’un « excellent ». 
  • Bon (Good) : le diamant réfléchit correctement une grande partie de la lumière. Sa brillance est assez élevée comparée à la moyenne.
  • Correct (Fair) : la pierre a du mal à bien capter la lumière. Celle-ci s’échappe par les côtés. Elle n’offre pas un bon rendu lumineux global. 
  • Médiocre (Poor) : le diamant ne réfléchit pas bien la lumière. Cette dernière s’échappe par les côtés, ce qui rend la pierre terne et sans vie.
  • Est-il possible d’obtenir un certificat de garantie du diamant ?

Si vous achetez un diamant à un certain prix ou un certain poids, vous obtiendrez un certificat de garantie du diamant durant votre achat. Il est délivré quand vous faites l’acquisition d’un diamant de plus de 0,3 ou 0,5 carat (déterminé en fonction de chaque bijoutier).

Le certificat en question provient d’un laboratoire indépendant. L’annotation est effectuée en respectant la règle des 4c.

Que faut-il savoir sur le marché du diamant ?

Le marché du diamant se distingue grâce à sa stabilité. C’est un domaine qui n’est pas sujet aux risques d’effondrement. Il existe plusieurs facteurs qui contribuent à assurer sa pérennité. Il s’agit d’un secteur indépendant qui est régi par un système de régulation des prix.

  • Comment est organisé le marché du diamant ?

Dès la création du marché du diamant, ce secteur s’est démarqué grâce à son autorégulation. En 1880, la De Beers disposait d’environ 95 % de la production mondiale de diamants. Vers les années 30, c’est Ernest Oppenheimer qui prend la relève de Cecil Rhode. Il décide alors de fonder la DTC (Diamond Trading Company). Par le biais de cette entreprise, il aspire à centraliser le marché du diamant brut.

Actuellement, la DTC est parvenue à s’attribuer 40% du négoce du diamant brut. Pour ce qui est des autres pierres, elles doivent transiter par l’intermédiaire d’un marché « outside » (hors DTC). Dans ce domaine, on compte six autres acteurs majeurs, à savoir :

  • Alrosa ;
  • Rio Tinto ;
  • BHP Billiton ;
  • Petra Diamonds ;
  • Harry Winston ;
  • Debswana.
  • Comment fonctionne le marché du diamant ?

Une dizaine de réunions ont lieu chaque année. Environ 200 diamantaires de confiance (sightholders) y participent. Lors de ces réunions, la DTC se charge de remettre des diamants bruts à ces diamantaires. C’est cette institution qui fixe le prix. Il n’est pas négociable et ne peut pas être rejeté, sinon, ce serait mal vu dans le milieu.

Dans le cadre de cette transaction, les sightholders sont soumis à un contrat pour une durée de 3 ans. Ils ne peuvent ni entrer en contact avec d’autres fournisseurs ni spéculer.

Le secteur du diamant est à la fois indépendant et stable. Les acteurs de ce milieu sont solidaires, ce qui contribue à assurer la stabilité du milieu. Chacun fait en sorte de respecter les traditions et les codes de cet environnement.

  • Pourquoi le marché du diamant est un secteur stable ?

Le fondateur de la De Beers, Cecil Rhodes, a mis au point un système efficace pour contrôler efficacement le marché du diamant. Il a instauré « la stratégie du robinet », un système qui permet de garantir la stabilité des cours. C’est un processus assez pratique et simple basé sur le contrôle de l’écoulement des diamants.

Si ce système n’avait pas été mis en place, le secteur de l’exploitation de diamants pourrait être confronté à deux situations handicapantes.

  • Il se peut que l’on soit face à une surproduction : dans ce cas, il faut fermer certaines mines. Les diamants y seront stockés jusqu’à ce qu’il y ait une demande.
  • Il se peut que la demande soit insuffisante : il sera nécessaire de sortir les diamants de leurs réserves afin de susciter une demande.

Grâce au système adopté par Cecil Rhodes, il est plus aisé de garder une mainmise sur la stabilité des prix. Cela permet également de maintenir la valeur de cette pierre précieuse qu’est le diamant.

  • Pourquoi le marché du diamant est indépendant ?

Le marché du diamant s’est toujours protégé contre les tentatives de manipulation extérieure.

Ce secteur est régi par :

  • Ses propres lois ;
  • Son propre marché ;
  • Ses propres laboratoires ;
  • Ses propres institutions judiciaires (un moyen pour mieux régler les litiges entre diamantaires), etc.

C’est un secteur assez particulier, car il ne dépend pas des Etats et il n’est pas concerné par la loi de « la Finance Mondiale ». Pour assurer son bon fonctionnement, ce domaine base ses cours en fonction des stocks réels. Le marché est géré par des professionnels du milieu et ne requiert pas l’intervention d’une autorité financière extérieure.

L’évolution des cours du diamant

cours diamant

Le cours des diamants est actualisé chaque semaine. C’est Martin Rapaport qui s’était chargé d’établir les premières listes de diamants durant l’année 1978. Il a rédigé le « Rapaport Diamond Report ». Ce document est aussi connu sous l’appellation « Rap » ou « Liste ». Durant les dernières décennies, les acteurs sur le marché du diamant se réfèrent au « Rapaport » afin de s’informer sur la fluctuation des prix.

L’évolution des cours n’est pas forcément la même pour chaque catégorie de diamants. Certaines de ces pierres précieuses ont constaté des hausses remarquables, tandis que pour d’autres, leur valeur n’a pas vraiment changé. Pour déterminer la valeur d’un diamant, il faut toujours considérer :

  • Son poids ;
  • Sa couleur ;
  • Sa pureté.
  • Quelques exemples de fluctuation des prix

Durant l’année 2005, par exemple, l’évolution du prix du diamant n’est pas la même pour chaque catégorie.

  • Pour un diamant brillant de 0,35 carat, de couleur D et de pureté IF (Internally Flawless) : cette catégorie a connu une récession : -2,13 % d’augmentation ;
  • Pour un diamant brillant de 2,00 carat, de couleur D et de pureté IF (Internally Flawless) : cette catégorie a été marquée par une évolution positive de : 10,14 % d’augmentation.

Entre 2003 à 2005, certaines catégories de diamants ont connu des évolutions de prix intéressants.

  • Pour un diamant brillant de 1,00 carat, de couleur F et de pureté VVS2, sur une période de 3 ans : ce type de produit a connu une augmentation de 17,00 % ;
  • Pour un diamant brillant de brillant de 4,00 carats, de couleur H et de pureté SI2, durant 3 ans : cette catégorie a bénéficié d’une augmentation de 41,00 %.

Il faut savoir que depuis l’année 2003, les diamants incolores dont le poids dépasse à 1 carat ont connu une hausse significative.

Pour les diamants de couleurs, l’évolution des prix est plus importante. En effet, sur le marché, il existe des couleurs rares très recherchées. Il s’agit par exemple des diamants de couleur bleue, rose, rouge ou même vert. Le stock de ces produits est assez limité et les demandes sont assez importantes. À cause de ce déséquilibre important, le prix de ces pierres précieuses a connu une hausse considérable. Entre 2003 à 2005 par exemple, la valeur des diamants de couleur bleue a connu une hausse estimée entre 20 et 30 %.

Jusqu’à présent, les diamants de couleurs ne sont pas soumis à une liste de prix. Il est alors complexe de suivre les variations de leurs prix. Il vaut mieux s’orienter aux résultats obtenus grâce aux ventes aux enchères. Leur prix peut atteindre des montants faramineux.

Les collectionneurs ainsi que les professionnels sont prêts à payer des prix élevés pour les diamants de couleurs rares. Si l’on détient un diamant de couleur, il est plus intéressant de vendre le bien aux enchères.

À titre d’exemple, un diamant coussin de 3,16 carats de couleur bleue (Fancy Intense Blue) de pureté VS1, a fait l’objet d’une vente aux enchères chez Sotheby’s à New York, en décembre 2005. Cette pierre rare a été vendue pour 1 091 198 $, soit 345 316 $ par carat. S’il s’agissait d’un diamant incolore de la meilleure qualité (couleur D et pureté IF), de mêmes formes de taille et du même poids, son prix ne serait que de 176 842 $.

  • Qu’en est-il des tendances sur le marché des diamants ?

Jusqu’à présent, c’est toujours en fonction du « Rapapaort » qu’est fixé le cours du diamant. C’est grâce à cet indice que le prix de cette pierre est déterminé dans les bourses du diamant. Le prix est déterminé en dollars.

Vers l’année 2014, le prix de certains métaux précieux et pierres précieuses a connu une récession. En moyenne, il y a eu une régression de :

  • 4,2 % sur le prix des diamants ;
  • 7,8 % sur le prix de l’or ;
  • 23 % sur le prix de l’argent ;
  • 14,9 % sur le prix de la platine.

Des changements importants sont apparus vers le début de l’année 2018. Même s’il y a eu une baisse durant 4 ans, les prix sont revus à la hausse. Vers la fin de l’année 2017, les diamants bruts sont proposés de 10 à 15 % plus chers. Selon le Rapaport, le prix des diamants taillés a évolué positivement en février 2018.

De plus en plus d’investisseurs choisissent de s’orienter vers le marché du diamant. Et ce, même si le cours des diamants est quelquefois marqué par une légère baisse. Ce secteur reste un bon domaine pour investir.

Le diamant est une pierre précieuse rare dont la valeur ne cesse d’augmenter surtout lorsqu’il est proposé aux ventes aux enchères.

Comment acheter des diamants ?

achat diamant

Avant d’investir dans les diamants, vous aurez besoin de fixer le budget à allouer. Vous devrez également déterminer le type de diamant dans lequel vous allez placer votre argent. Quels sont les critères à prendre en compte avant de procéder à l’achat de cette pierre précieuse ? 

  • Quelques conseils à prendre en compte avant d’investir dans les diamants

Placer son argent dans les diamants est un investissement lucratif. Il permet de diversifier son patrimoine. Toutefois, pour éviter d’acheter des diamants fournis par des personnes scrupuleuses, il faudra toujours faire attention.

  • Toujours acheter un diamant à la lumière du jour

En exposant un diamant à la lumière du jour lors d’un beau temps, il sera plus aisé de voir sa véritable couleur. Si les conditions météorologiques ne sont pas propices, il est possible d’utiliser une lampe spéciale appelée « lampe à lumière froide ». Celle-ci peut produire une lumière similaire à celle du jour. Ces lampes sont souvent présentes au sein des bijouteries. Il faut éviter d’utiliser les tubes fluorescents.

  • Requérir un certificat gemmologique

Pour l’achat d’un diamant de 0,5 carat et plus, l’acheteur devra recevoir un certificat gemmologique. Le certificat devra provenir d’un laboratoire de gemmologie de renommée internationale qui a une bonne réputation. Il y a par exemple le Carat Gem Lab, le Laboratoire Français de Gemmologie (LFM), le S.S.E.F. (Institut Suisse de Gemmologie), le G.I.A. (Gemological Institute of America), etc. Plusieurs éléments doivent figurer dans le rapport gemmologique. Il s’agit notamment des caractéristiques principales de la pierre précieuse. En d’autres termes, c’est la carte d’identité du diamant.

Si vous avez des doutes à propos d’un certificat ou d’un laboratoire, il ne faut pas hésiter à demander l’avis d’un professionnel. En effet, une petite différence au niveau des caractéristiques peut influer considérablement le prix d’un diamant.

Même si des diamants ont une taille et un poids identique, leur pureté peut affecter le prix d’achat. Si vous détenez un diamant de 1, 00 carat classé F (en matière de couleur) et VS1 (en matière de pureté), son prix est évalué à 11 886,00 euros soit 12 977,82 dollars. Par contre, si sa pureté est estimée à VS2, alors sa valeur va chuter à 10 635,00 euros soit 11 611,91 dollars. Il y a notamment une différence importante de 10,53 %. Il est alors crucial que le certificat gemmologique soit fiable. Grâce à cet outil, vous disposez de caractéristiques réelles du diamant. Toutefois, ce document n’est pas gage de qualité.

  • Déchiffrer minutieusement les informations mentionnées dans un certificat gemmologique

Le certificat gemmologique vous permet de connaître les caractéristiques du diamant en question. Néanmoins, il se peut que vous ayez en votre possession un diamant de mauvaise qualité, proportion, etc.  Il faudra lire attentivement ce document et rester à l’affût de chaque détail.

Si vous voyez la mention :

    • « Clarity Enhanced » ou « Color Enhanced » : cela signifie que le diamant a fait l’objet d’une modification artificielle. Dans ce genre de cas, le prix de la pierre chute entre 60 à 80 % de sa valeur.
  • Les facteurs influençant la valeur d’un diamant

A part les 4c, d’autres facteurs sont à considérer lors de l’achat d’un diamant. Il s’agit notamment :

  • Des proportions ;
  • De la fluorescence ;
  • De la finition.

Si la pierre a une forte fluorescence, elle n’aura pas forcément une grande valeur. Et ce même le diamant possède une bonne pureté et une bonne couleur. Optez pour une pierre précieuse :

  • Dont la fluorescence est nulle : évitez les diamants qui portent la mention fluorescence « strong » ou « very strong » ;
  • Ayant les bonnes proportions ;
  • Ayant de bonnes finitions : les diamants notés « medium » ou « « poor » sont déconseillés.
  • Pourquoi la facture est importante ?

Lors de vos achats, il faut impérativement demander une facture. Si vous n’en disposez pas :

  • Vous ne pourrez pas exiger un remboursement ;
  • Cela signifie que vous avez acheté un diamant au marché noir. C’est un geste illégal et répréhensible au niveau de la loi.
  • Vous pourrez être sujet à des amendes et des condamnations.
  • Quel budget alloué pour investir dans les diamants ?

Tout dépend de la somme dont vous disposez. Certains investisseurs décident de commencer par un budget de 5 000 à 6 000 euros. Avec ce budget, il est possible d’acheter un diamant de 1,00 carat de bonne qualité. Assurez-vous de toujours de faire des transactions avec un professionnel fiable.

La fiscalité des diamants 

fiscalité diamant

Si vous décidez d’investir dans un diamant qui n’a fait l’objet de montage ou d’assemblage, alors il est assimilé à la catégorie des biens meubles. Dans ce genre de cas, le bien sera uniquement sujet à des taxes lors de la revente et sur les plus-values.

  • Comment fonctionne l’exonération de taxe ?

Selon les dispositions de l’article 150 VI du Code Général des Impôts (CGI), si un bien est vendu à une valeur inférieure ou égale à 5 000 euros, il est sujet à une exonération fiscale. Afin de profiter de cette mesure, il faut procéder à des transactions ayant un montant inférieur ou égal à 5 000 euros. Cette mesure fiscale est également appliquée pour les gemmes localisées dans les zones franches.

  • Quelle mesure est appliquée pour un achat supérieur à 5 000 euros ?

Si la transaction a une valeur supérieure à 5 000 euros, la pierre précieuse n’a plus le statut d’un bien mobilier. Le marché des diamants est soumis à un système fiscal exceptionnel en ce qui concerne les plus-values.

L’investisseur a le droit de choisir entre deux possibilités :

  • Opter pour le paiement d’une taxe de 34,5 % sur la plus-value. Il bénéficie alors d’un abattement de 5 % durant la période de détention du diamant. Cette prérogative est valable à partir de la troisième année.
  • Accepter de s’acquitter d’un impôt forfaitaire à 6,5 % dont l’assiette est déterminée en fonction du montant total de la vente.

La taxe sur la plus-value n’est plus valable à la vingt-deuxième année de détention de la pierre précieuse.

Les autres actifs tangibles : Or, Argent et spiritueux 

actifs tangibles

Afin de diversifier votre patrimoine, vous pouvez choisir d’investir sur des actifs tangibles. Ce sont des biens qui ont une valeur refuge.

  • L’or

Face aux incertitudes économiques, investir dans l’or permet d’investir son argent dans un placement sécurisé. Afin de soutenir le système bancaire, les banques centrales ont tendance à baisser leur taux d’intérêt. Cette technique va propulser et favoriser les placements sur l’or.

Si l’on se réfère à l’année 2019, investir sur l’or s’est avéré assez rentable. Entre la fin du mois d’août 2018 et la fin août 2019, la valeur de ce métal précieux a été réévaluée à la hausse.

La hausse est importante depuis la crise du coronavirus.

  • Pour ce qui est du lingot d’or physique de 1 kg, sa valeur est allée de 33 700 euros à 44 380 euros et au-delà aujourd’hui.
  • Pour ce qui est de l’once d’or, sa valeur a été de 1 180 dollars et elle a augmenté de 1 530 dollars et au-delà.

Certains experts affirment que cette tendance se poursuit en 2020. Même en temps de crise, cet investissement a une valeur sûre.

  • L’argent

Investir dans l’argent est un placement abordable. Quel que soit le budget dont vous disposez, vous pouvez placer votre argent dans ce métal précieux. Son prix est 70 fois moins cher que l’or. Même face à une crise, il vous protégera vos avoirs, car sa valeur augmente au fil du temps.

Ce métal précieux est très sollicité dans le secteur industriel. Ce dernier consomme en moyenne 56 % d’argent. La demande est en hausse pour l’industrie verte. L’argent est très utilisé dans l’industrie automobile et dans les secteurs de pointe. C’est surtout le cas pour le domaine médical ou de la nanotechnologie.

Que ce soit pour un placement à long ou à court terme, l’argent est un bon placement. Comme ce bien devient de plus en plus rare, la demande pour ce métal précieux restera constante. Elle pourrait même augmenter. Il est à noter que l’argent a une valeur plus volatile comparé à l’or. Ainsi, il est possible d’obtenir une plus valeur intéressante grâce à ce métal précieux.

  • Les spiritueux

Le marché des spiritueux est une filière en pleine croissance. Les consommateurs sont constamment à la recherche de produit raffiné et de bonne qualité. Que vous soyez un adepte des boissons spiritueux, vous pouvez intégrer ce marché. Il est à la fois gage de solidité et de sécurité. Le marché des spiritueux rares est une alternative qui est à la fois rentable et prometteur.

Conclusion investir diamant ou dans les actifs  tangibles anti-crises 

Investir dans les diamants présente plusieurs avantages. La valeur de ces pierres précieuses tend à augmenter avec le temps. En effet, la demande pour les diamants est en constante hausse alors que l’offre commence à diminuer progressivement. En plaçant votre argent dans les diamants, vous disposez d’une forte liquidité et vous bénéficiez d’une fiscalité réduite. Même en cette période de crise sanitaire, cet investissement est intéressant. Au fil du temps, il est de plus en plus rare de trouver un diamant de bonne qualité. Vous pourrez la conserver et attendre le moment propice pour le revendre.

Il existe de multiples alternatives pour fructifier votre patrimoine. Afin d’adopter la bonne stratégie dans la sélection de vos actifs, demandez l’avis d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Ce professionnel expérimenté vous donnera les recommandations appropriées en fonction de votre profil.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This