+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Le succès économique serait-il en Europe de l'Est?

par | 16 Déc 2014 | Europe

En Europe de l’Est : on peut faire de la croissance contrairement en France.

Le blog gestion de patrimoine passe le cap du 25ème article sur l’Europe de l’Est avec l’aide du docteur Andréa Molnar.25ème article pour découvrir les opportunités en Europe de l’Est

Cette fois-ci, nous vous invitons à découvrir ces pays où la croissance économique ferait pâlir nos dirigeants en France si proches du 0% de croissance… On pourra même se demander s’il ne serait pas temps pour  investir sérieusement dans ces pays pour peu que la corruption et la stabilité politique soit au rendez-vous.

A partir de sources provenant de Világgazdaság au 10/12/2014, nous allons vous  faire découvrir qu’en Europe de l’Est l’économie est tout sauf au ralentie.



Europe de l’Est : ces pays qui sentent bons la croissance économique

Selon l’analyse récente publiée par Atradius Credit Insurance N.V., cette année et l’année prochaine, le PIB des pays de l’Europe centrale et de l’Est augmenterait et même dépasserait  la moyenne des pays occidentaux : la Pologne et la Hongrie prennent la tête du peloton avec une augmentation estimée à 3.1%.

Selon l’étude, c’est grâce au développement dynamique de l’export que celui de la Pologne a augmenté de 7.2%, celui de la Hongrie de 4.4%, et que les deux pays sont à la tête des pays de la région. Malgré  l’augmentation de l’export de 11.9%, en République tchèque le développement du PIB n’atteint que 2.4%. Selon les prévisions, en Slovaquie la hausse ne sera que de 2.4%, en Russie de 0.2%, en Croatie de 0.6%. En Ukraine on compte carrément sur une baisse de 7.7% du PIB.

L’année prochaine, la hausse des exportations de la Pologne va dépasser les 7.4%, celle de la Hongrie les 7.3%, celle de la Slovaquie les 7.2%, et celle de la République tchèque les 6.5%. Toutes ces moyennes seront  bien au-dessus de celles des pays occidentaux. Investir dans leurs appareils de production et s’orienter vers l’export sont le moteur de ces pays.

En Russie, l’embargo des Etats-Unis et de l’UE, en Ukraine l’opposition entre les séparatistes pro-russes et les anti-russes vont provoquer de sérieuses difficultés. La Croatie, l’adhérente la plus récente à l’UE, depuis six ans, suit un parcours de récession irrépressible : son économie subit, depuis 2008, un rétrécissement semblable à celui de la Grèce.

L’année prochaine, Atradius Credit Insurance N.V, un acteur qui peut investir sur ces zones, prévoit la croissance la plus importante (3.1%) en  Pologne, celles de la République tchèque et de la Slovaquie seraient 2.9%, celle de la Hongrie 2.7%.La Pologne devrait réaliser la plus forte croissance!

L’analyse cite l’avis du directeur d’Atradius Credit Insurance N.V. qui exprime sa déception vu la performance de la zone euro. L’instabilité structurelle et le taux d’inflation plus bas qu’il ne faudrait freinent la croissance et rendent absolument incertain la possibilité pour les pays de la région de l’Europe central et de l’Est de dépasser définitivement la crise. Il a exprimé son inquiétude à propos du grand nombre de faillite en France, en Italie et en Grèce pendant que le taux d’insolvabilité de la zone euro est deux fois plus élevé qu’il n’était avant la crise de 2007.



 

Europe de l’Est : un succès économique fragilisé par l’Europe de l’Ouest?

Des pays tournés vers l’exportation donc sensible A partir du moment où des pays comme la France, l’Allemagne vont moins investir sur la main d’oeuvre de ces pays car ils ralentissement économiquement parlant, on peut se poser des questions sur la fragilité de la croissance économique de pays comme la Hongrie, la Pologne…L’Europe de l’Est ne pourra se passer de la croissance allemande

L’Europe pose clairement le problème de son interdépendance économique.

J’ai du mal à imaginer que l’Europe de l’Est pourra tenir de tels chiffres de croissance. Le salut serait plus à l’Ouest qu’à l’Est.

Espérons que l’Allemagne ne va pas ralentir et soutenir la croissance européenne.

Espérons surtout que la situation en Russie avec la chute forte du rouble n’est pas un impact sur l’Europe de l’Est dans son ensemble.

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

Dans la Presse

S'abonner à ma newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This