Cyril Jarnias : on ne vends pas de produits ici !
Défiscalisation
0

Comparatif FIP Corse : aussi bon que la gastronomie Corse?

Comparatif FIP Corse : aussi bon que la gastronomie Corse?
par cyril jarnias - le 26 novembre 2015

Dernière ligne droite pour réduire son impôt sur le revenu : je pensais alors à un comparatif sur les FIP Corse.

Pourquoi les FIP Corse d’ailleurs? 

Je vais oublier un instant l’intérêt fiscal : 38% de réduction sur votre IR dans la limite de 12000 euros d’investissement pour un célibataire et 24000 euros pour un couple. Certes, ce n’est pas négligeable.

Exemple : je mets 1000 euros sur un FIP Corse, je vais déduire 380 euros sur mon impôt sur le revenu. 4560 euros maximum pour un célibataire, 9120 euros pour un couple, on a de quoi attirer le chaland matraqué par la pression fiscale française avec le FIP corse…

Les FIP corses, c’est 38% de réduction sur son impôt sur le revenu, mais c’est aussi de nombreuses questions notamment le coût des frais, le risque du placement ou encore les performances et la qualité de la société de gestion en charge des investissements.

+

Le plus important alors pour réaliser un comparatif sur le FIP Corse?

Je pense avant tout à 7 point à regarder :

1> L’intérêt de ce placement au-delà de l’avantage fiscal? Investir dans des PME locales et soutenir l’économie donc un investissement qui a du sens.

2> La nature des frais sur ce placement : quel est le coût réel pour le client?

3> Connaître les sociétés de gestion qui gèrent ce genre de fonds : historique, qualité des gérants… Un challenge car il faut les trouver et avoir toutes les informations utiles.

4> Avoir une vision des performances passées de ce fonds : le plus anciens ont moins de 8 ans, la durée moyenne constatée d’investissement. Complexe…

5> Comprendre la politique d’investissement facilement et avoir un suivi régulier. Savoir comment le gérant va nous rembourser : comment évaluer facilement le rendement du fonds dans le temps? Si on vous rembourse un partie après 8 ans par exemple, cela impactera la valeur liquidative du fonds, il faut être en mesure de recalculer au fil des sorties un rendement réel…

6> Avoir une visibilité des investissements notamment sur la partie hors investissement PME Corse : à savoir les fonds OPCVM sur la partie des 30% restants (je sens que le brouillard arrive…)

7> Enfin, le plus important, on prend quel risque avec ces placements? Pour simplifier, peut-on perdre « sa chemise », une fois l’avantage fiscal estompé?


Je me suis donc attaqué à un comparatif FIP corse en regardant les forces en présence et en étudiant les 7 points évoqués au-dessus :

Revenons donc sur chacun de ces points :

1> L’intérêt de soutenir des entreprises locales a du sens. Si l’avantage fiscale est la seule solution pour que l’épargnant aide une entreprise : pourquoi pas.

Ensuite, c’est un moyen de connaître le tissu local des entreprises d’une région.

Par exemple, je peux citer cette entreprise Corse (source : ACG Management gamme FIP corses Neoveris) 

« ACG Management a investi 1,5 M€ dans la société Terra Corsa, filiale de l’Union des Vignerons de l’Ile de Beauté (UVIB), coopérative qui regroupe 80 adhérents exploitant un vignoble de 1 650 hectares (soit un tiers de la production viticole corse). L’objectif de Terra Corsa est notamment d’accroître la part de marché des vins sur le continent et plus particulièrement en région parisienne et d’associer à ce plan de développement la commercialisation de différents produits corses (charcuterie, fromages, canistrelli, huile d’olive, etc.). L’investissement d’ACG Management permettra de mettre en œuvre une stratégie de valorisation des vins corses, notamment via la montée en gamme des vins commercialisés et une croissance des volumes d’AOC par rapport aux vins de pays. « L’UVIB et Terra Corsa, accompagnées par une équipe passionnée et expérimentée, ont tous les atouts pour relever leur défi commercial. Plus de 7 millions de bouteilles sont produites chaque année à partir de raisins cultivés sur des terroirs différents et des cépages variés de la plaine orientale. De plus, la cave bénéficie d’un outil de travail performant et du label « Réserve du Président » désormais reconnu comme étant gage de qualité par le consommateur. », indique Frédérique Praca, Investisseur chez ACG Management. Une nouvelle fois, les vins produits par l’UVIB ont été récompensés lors du Salon International de l’Agriculture de Paris 2015. »

+

2> La nature des frais des FIP Corse :

j’ai repris 6 FIP corses commercialisés par sociétés gérant des FIP en France (ceux de Calao Finance, Nestadio captital, OTC Agregator, ACG Management, Vatel Capital et le plus récent de CPG)  avec les détails des frais pour que vous puissiez avoir une idée.

A l’exception du nouveau FIP corse Aliméa géré par CPG et distribué par le courtier ex Linxea sur internet où les frais annuels sont sous les 4%, nous sommes généralement entre 4,72% et 4,95% de frais de gestion par an.

frais fip corse alimea

Frais fip corse Alimea (Source : DICI Fip corse Alimea)

Vous devez ajouter également les frais d’entrée : généralement à 2%.

La note est donc vite salée pour acheter un FIP Corse.

+

3> Connaître la qualité de la société de gestion et son savoir-faire avec les entreprises corses 

Dans ce secteur de l’investissement FIP, on peut toujours avoir peur des opportunistes.

Ils tentent d’aller sur ce marché mais n’ont pas de connaissance réelle du tissu local sur les entreprises corses.

ACG Management sort du lot avec un vrai savoir-faire sur la gestion des FIP corses et des encours importants de gestion.

Je pense donc qu’il est important de prendre les sociétés de gestion qui ont déjà lancées plusieurs FIP Corse et dont c’est l’ADN.

J’avoue que le choix a été assez simple puisque c’est la société ACG Management qui a déjà plus de 7 FIP Corse. Elle dispose aussi d’une équipe de 4 personnes dédiées uniquement à la Corse.

En seconde place, je pourrais mettre Vatel Capital mais je trouve qu’il est plus complexe pour avoir facilement de l’information sur leurs fonds notamment via internet.

+

4> La performance passée des fonds FIP corses :

Je ne vous cache pas que c’est plus un challenge qu’autre chose de de trouver les performances réelles de ces fonds.

Si on part sur le principe que les fonds se lancent avec des parts valants entre 500 euros et 1000 euros, il faut ensuite trouver la valeur de la part à aujourd’hui.

Impossible de calculer facilement la performance d’un FIP Corse : les valeurs des FIP Corses ne baissent pas fortement pour le moment.

Entre les frais pris tous les ans, la courbe en J où l’on investir que progressivement sur les entreprises locales sans compter la complexité de valoriser un portefeuille non côté avec par exemple des obligations convertibles, c’est quasi impossible.

Vous ajoutez que les fonds sont encore trop jeunes, on ne dispose que trop de recul.

Néanmoins, à fin 2012, j’ai trouvé ce tableau de performance de patrimea.com :

performance fip corse source patrimea

Nous n’avons pas de fort décrochage de la valeur des fonds aujourd’hui, c’est encore le cas à l’écriture de cet article.

+

5, 6 et 7> Politique d’investissement, les 30% gérés sur des OPCVM tiers et le risque :

Pour la politique d’investissement, toutes ces entreprises de gestion ont des fiches annuelles de gestion et des brochures commerciales.

Entre le marketing et votre savoir-faire de gestion, vous mettez en avant ce que vous voulez : d’un lien avec une banque comme le crédit agricole local ou des biais sur le tourisme ou les énergies renouvelables, toutes cherchent des secteurs porteurs.

Vous devez savoir qu’en moyenne dans un FIP Corse vous avez entre 15 et 20 entreprises en portefeuille.

Cela dépendra donc de ce que vous aimez.

Pour les 30% sur les opcvm tiers : c’est le flou artistique. J’avoue que ce point me dérange. Un portefeuille ligne à ligne serait l’idéal mais on peut rêver.

Le FIP corses sont risqués, c’est factuel. Il conviendrait d’avoir plus de transparence sur les portefeuilles notamment la gestion des 30% sur les opcvm tiers qui peuvent aider à donner de la performance.

Pour le risque  : il est important, on parle de PME locale, elles peuvent faire faillites comme n’importe quelle entreprise.

fip corse vin


Ma conclusion sur le comparatif FIP Corse avec une question : « sont-ils bons? »

La Corse est une très belle île.

Mer et montagne, gastronomie, culture corse à découvrir, on aurait donc envie de soutenir l’économie Corse surtout avec 38% de réduction d’IR pour un investissement annuel.

C’est vrai que c’est tentant.

Maintenant, on achète pas un placement financier risqué comme on achète de la charcuterie Corse ou du vin.

On doit comprendre où l’on met les pieds, le risque, les frais, la qualité de la société de gestion et les entreprises où se seront investis vos euros partiellement défiscalisés.

Je ne vais pas revenir sur les frais : je pense qu’ils sont élevés. C’est souvent le prix à payer pour avoir une réduction fiscale temporaire. On voit que certains fonds tentent de baisser les frais du FIP Corse Alimea et surtout de la société de gestion CPG Finance (nouvel entrant sur la gestion des FIP Corse avec l’aide d’un courtier en ligne).

C’est terrible à dire mais je suis incapable de dire si une société de gestion est meilleure qu’une autre pour gérer des FIP Corse. La raison est simple : le plus vieux fonds FIP Corse n’a pas encore 8 ans et nous n’avons pas assez de recul pour juger la performance réelle des fonds de proximité sur la Corse. C’est donc clairement un pari sur l’avenir.

Il est complexe de calculer la performance des FIP corses car ils sont souvent trop jeunes. Ensuite, la nature des frais prend l’intégralité de l’avantage fiscal le plus souvent. Tout va dépendre des investissement réalisés par la société de gestion et sa capacité à sortir des entreprises efficacement avec une plus-value. Certes, elle sera défiscalisée. Enfin, on a peu de visibilité sur la gestion des 30% du FIP corse sur les fonds de placement OPCVM classiques.

Je vois juste que certaines ont des frais un peu plus faibles et plus d’encours de gestion à l’image de ACG Management par exemple ou Vatel Capital avec un présence locale plus forte à mon sens.

N’oublions pas qu’un tiers de la performance de votre FIP Corse va être réalisé par l’achat d’OPCVM ou de fonds de placement investis sur les marchés financiers. Tout dépendra du choix des fonds et des bons ou mauvais arbitrages sur les marchés financiers.

Aujourd’hui a-t-on le détail des fonds choisis : non ou rarement.

Je comprends le côté « facile » pour réduire son impôt sur le revenu notamment en fin d’année maintenant la transparence de ces placements avec l’évolution réelle de la performance du fonds au fur et à mesure que le gérant cède ses parts d’entreprises locales me semble complexe.

Si je regarde l’historique des ainés FIP IR classiques : les performances sont moyennes et parfois très mauvaises. Les frais ont également le plus souvent pris l’intégralité de l’avantage fiscal. Certes l’avantage fiscal est plus faible (18% aujourd’hui) mais, au final, ils pèsent lourdement sur la performance de votre placement.

Je pourrais souligner également que vous partez à minima pour 7 ans mais que dans les faits vous pourriez attendre 10 ans au pire pour récupérer une partie de votre argent. Si l’on fait le calcul suivant 

+

Comment conclure?

En vous disant que vous faites un pari et vous tentez de soutenir des entreprises locales. Est ce que vous gagnerez beaucoup? Je ne le crois pas.

Le FIP Corse n’est pas une mauvaise idée mais nous n’avons pas assez de recul pour juger de bonnes performances sur ces fonds.

Maintenant, vous voulez réduire rapidement votre IR?

Vous acceptez le risque de perdre et vous avez du temps?

Surtout, vous voulez soutenir des entreprises locales?

Alors, oui, ce placement peut avoir du sens mais vous devrez en accepter le risque et un certain manque de transparence ou compréhension sur la gestion.

Mis à part cela, j’ai de bonnes adresses pour découvrir la gastronomie Corse :-).

Je vous propose maintenant un diagnostic patrimonial gratuit avec mon outil patrimoine sur mesure (voir ci-dessous).

Disclaimer : Nous vous recommandons fortement de consulter nos mentions légales en cliquant ici

Souhaitez-vous échanger avec notre expert en gestion de patrimoine?

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous diposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Ce droit peut être exercé en nous contactant à l'adresse email suivante : contact@cyriljarnias.fr

Avatar
A Propos De Cyril Jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes en insérant le lien vers mon site : https://www.cyriljarnias.fr

Vous voulez me contacter ?
Réagir à cet article ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Vous voulez des conseils personnalisés GRATUITS ? Testez notre outil de pré-bilan !
Vous voulez des conseils GRATUITS ?
Conseils GRATUITS ?
Cyril Jarnias: votre spécialiste en gestion de patrimoine

Vous voulez bénéficier de mon expertise? Je vous propose « Mon service Gratuit et Sur Mesure ». Cet outil de pré-bilan vous offre des solutions personnalisées en fonction de votre situation.

Pour découvrir cet outil, c'est par ici:

C'est gratuit et sans engagement !
Cyril Jarnias