+33 9 77 19 82 80   contact@cyriljarnias.fr

Sept astuces pour trouver un bon placement

Cyril Jarnias Expert en Gestion de Patrimoine indépendant

Quand on n’est pas un professionnel de la gestion de patrimoine, ce n’est pas si simple de trouver le bon placement pour faire fructifier ses économies.

Je me suis demandé comment je pouvais aider le particulier épargnant à s’orienter dans la jungle des placements financiers de l’enveloppe financière aux placements purs : assurance vie, livret a, livret boosté, cel, pee, comptes titres, lep, pel, livret jeue, comptes titres, opcvm, trackers, actions, obligations, oat, obligation high yield…

La liste est longue et non exhaustive ici.

 

Comment pourrais-je vous aider simplement?

J’ai pensé d’abord à vous donner des définitions : ce que vous pouvez trouver ici à travers ce glossaire.

Maintenant, à mon avis, c’est en vous donnant des astuces simples que vous trouverez plus facilement des placements financiers de qualité et aurez un plan grand esprit critique sur ce que peut vous proposer votre banquier, votre assureur ou encore votre conseiller en gestion de patrimoine.

 

7 astuces pour trouver les bons placements et surtout du bon sens :

Astuce 1 : “plus j’ai de rendement, plus je prends de risque”

C’est l’astuce le plus simple mais, à chaque fois qu’on vient me proposer un placement financier, je me demande d’où vient ce rendement.

Généralement, je constate que plus le rendement est alléchant moins on arrive à vous expliquer d’où il provient.

Moralité de l’histoire, vous devez être très prudent.

 

Astuce 2 : “Ce que je ne comprends pas, je ne l’achète pas”

Je parlais juste avant de rendements alléchants qu’il faut vous expliquer. Dans cette logique, un principe simple : quand on ne comprend pas un placement, on ne le prend pas.

Vous allez me dire que vous faites confiance en votre conseiller financier. Pourtant, je vous assure que cette règle est capitale.

Si votre conseiller par exemple en gestion de patrimoine n’arrive pas à vous expliquer facilement un placement : qui va le comprendre?

 

Astuce 3 : “Ca ne me dérange pas de payer des frais, si la performance est là”

Vous pourriez inverser cette phrase en considérant qu’il est inadmissible de payer des frais élevés quand on ne vous délivre pas le moindre rendement et encore moins de service.

Donc, vous devez vérifier la performance de vos placements au moins deux fois par an. Derrière l’astuce 2, on ne peut s’empêcher de penser aux contrats sur internet à faibles frais.

Si vous êtes dans ce cas à savoir sans performance et aucun suivi, il faudra peut être changer vos placements au moins en réduisant vos frais.

D’ailleurs, je vous invite à regarder la tête du reporting que votre conseiller va vous donner : si vous avez une multitude de graphiques incompréhensibles, fuyez! Le marketing, c’est bien, vendeur mais, si vous ne gagnez rien, un beau reporting ne sert pas à grand chose…

Si on vous présente un tableau simple avec ce que vous avez investi, vos gains et vos pertes pour chacun des placements avec le risque attaché, vous pouvez déjà être plus rassuré.

 

Astuce 4 : “si je n’ai pas de rendement dans un placement, faire au moins en sorte que ces frais soient faibles dès le départ”

La quête des frais les plus bas est plus ou moins légitime. Ce que je vous conseille, c’est surtout de voir ce que l’on vous vend : vous allez tout simplement demander qu’on vous explique à quoi servent les frais pratiqués (en comparant la performance brute de frais contre celle nette de frais, vous allez vite comprendre).

Vous pourrez ainsi dès le départ voir s’ils sont justifier ou non. Il est normal de payer des frais à son banquier car il vous offre la possibilité de disposer d’un produit financier. Maintenant, il est impératif de décortiquer.

Prenons le cas des frais de gestion dans un contrat d’assurance vie, si vous payez 1% de frais de gestion, il est normal qu’on vous propose un contrat performant, avec un bon fonds en euros et surtout un suivi avec de bons opcvm.

Si vous n’avez rien de tout cela, vous devrez sans doute évaluer la plus value de votre contrat, son antériorité fiscale et voir s’il ne serait pas plus avantageux soit de faire des rachats pour aller sur un contrat plus performant ou au moins prendre un contrat avec des frais plus bas.

Rendez-vous compte : un contrat qui a un fonds en euros avec 4% brut de performance et 1% de frais de gestion, vous aurez 25% de la performance qui partiront pour payer les frais. Vous imaginez que tous les ans, la rentabilité du fonds en euros baisse, vous allez donc devoir rapidement réagir.

 

Astuce 5 : “je compare”

Quand vous voulez acheter une voiture, que faites-vous? Vous prenez sans doute un journal auto, vous allez voir l’argus, vous faites le tour des concessions… Vous comparez!

En matière de placements financiers, c’est la même chose. Je peux comprendre que vous ne maîtrisiez pas le jargon financier mais, vous pouvez changer la donne (ne serait ce qu’en lisant régulièrement le blog gestion de patrimoine ;-)).

J’ai donc fait le tour d’internet pour vous, vous trouverez quelques sites où vous allez pouvoir comparer, quelques sites ou pistes :

Sur internet :

http://assurance-vie.lesdossiers.com/portail/index : un site bien fait où vous trouverez notamment les meilleurs fonds en euros en 2013

http://www.linternaute.com/argent/epargne/assurance-vie/ : des informations sur les frais, les contrats, l’assurance vie en générali

http://www.assurland.com/assurance-vie.html (un comparateur très bien fait pas seulement sur l’assurance vie)

Dans la presse :

Généralement, j’aime bien lire deux revues :

le Particulier : je vous conseille de faire son acquisition ne serait que 2 ou 3 fois par an dans votre Tabac préféré.

Mieux vivre votre argent : c’est un mensuel assez généraliste sur la gestion de son argent, généralement on trouve les derniers placements notés du moment.

Sur les ondes radios ou à la télévision :

Un petit tour sur BFM Business, le matin avant de partir au travail, vous aurez toujours quelques idées sur l’état des marchés financiers et l’économie.

 

Astuce 6 : “définissez une stratégie rendement risque pour vos placements”

Un discours souvent peu vendeur d’un conseiller en gestion de patrimoine : “Monsieur le client, combien acceptez-vous de perdre?”

On peut détester cette question mais, si on vous la pose, vous pouvez déjà vous dire que votre conseil est un bon professionnel : il respecte la législation en profilant votre risque généralement avec un questionnaire.

Pour mieux comprendre cet astuce, un exemple en assurance vie :

Vous voulez 4% net tous les ans dans votre assurance vie, imaginons qu’un fonds en euros rapportera 2,5% net et ne perdra pas d’argent alors qu’un placement opcvm sur les actions pourra perdre 40% et rapporter 8%/ an (en moyenne sur 30 ans).

Comment faire vos 4% net avec si possible peu de risque ou même aucun risque?

Sur 100 euros :

Déjà un 100% de fonds en euros, ne vous donnera que 2,5% soit 2,5 euros, ce n’est pas suffisant. Si vous prenez 50% d’opcvm actions, vous arriverez à 4% net ou 4 euros mais vous pourrez perdre 20%  ou 20 euros sur vos 100 euros.

Vous devez donc comprendre à savoir composer entre le risque et la sécurité.

 

 Astuce 7 : tenez vos comptes régulièrement au moins tous les trimestres!

Vous avez entièrement confiance en votre banquier, c’est légitime. Maintenant, les placements financiers, c’est comme la gestion d’un budget. Généralement, vous contrôlez votre compte bancaire et vos dépenses : loyers, paiements cb…

Pour vos placements financiers, le reflex doit être identique. Tous les trois mois, vous regardez chacun de vos placements, en tenant une liste de ce type :

Placement 1 : montant net

Montant au trimestre 1 et + value au trimestre 1

Montant au trimestre 2 …

Montant au 31/12 et + ou – value à la fin de l’année.

C’est très simple et cela peut éviter de perdre gros!

 

Que conclure?

Avec ces sept astuces, j’espère vous avoir donné quelques idées pour faire de la gestion de patrimoine ou du moins une meilleurs gestion ou sélection de vos placements financiers.

Vous voyez qu’il n’y a rien de très compliqué : vous devez juste prendre plus la main sur vos affaires. C’est certes un peu de temps, d’énergie mais c’est surtout du bon sens.

Ensuite, vous devez apprendre le vocabulaire de base.

Si je devais vous donner un nouvel astuce pour terminer cet article, je vous dirais d’être curieux :

lire la presse, des sites internet, des blogs comme le blog gestion de patrimoine et surtout apprendre à poser les bonnes questions avec un esprit critique!

 

 

Mes services

Bilan patrimonial unique et confidentiel

Immobilier international

Expatriation et retraite à l’étranger

Qui suis-je

Je suis Cyril Jarnias, expert en gestion de patrimoine indépendant depuis plus de 20 ans. J’aide particuliers et chefs d’entreprise à « Construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité ». J’interviens dans de nombreux médias sur le patrimoine : BFM Business, La Tribune, Les Echos, Investir notamment.

3 étapes. 1 idée forte. Votre patrimoine.

Depuis plus de 20 ans, j'accompagne mes clients dans la gestion de leur patrimoine.

Mon approche est simple : vous permettre de Construire, Protéger et Transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

Contactez-moi

Vous désirez faire croître votre patrimoine?

N'hésitez pas à me contacter afin de déterminer comment je peux vous aider à construire, protéger et transmettre votre patrimoine en toute sérénité.

+33 9 77 19 82 80

Je dispose de + de 100 000 euros d'épargne.*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pin It on Pinterest

Share This