Edito gestion de patrimoine : à moins d’une semaine du drame!

 

 

 

 

 

 

 

Si l’on en croit certains journaux financiers (souvent anglo-saxon), des têtes bien pensantes, l’arrivée d’un président de gauche en France pourrait faire monter la charge de la dette française.

Pour rappel, le déficit public de la France est à plus de 5%, il faudrait rapidement le ramener à 3%.

Comment peut on envisager cela si le candidat fait ces propositions si :

On n’augmente pas le nombre des fonctionnaires (le mauvais placement…)? Quid des 60000 fonctionnaires en plus du programme Hollande…

On gèle la hausse du pétrole quelques mois : avec quels moyens?

La liste est malheureusement longue à une période où plus que jamais les états européens doivent faire des économies et doivent se désendetter.

Deux tiers de notre dette française est détenue par le reste du monde : comment peut on imaginer que si l’on fait courir les déficits publics, on ne se met pas en risque face à nos créanciers.

Ils souhaiterons des taux d’intérêt plus élevés pour accepter de nous financer car ils n’auront plus confiance. Vous ajoutez les spéculateurs qui viendront se greffer à ce souhait. Nous aurons alors des taux rapidement insoutenables!

Il suffit de regarder le cas espagnol et italien pour comprendre…

Allons nous vers notre banqueroute quand 1/3 des français votent vers les extrêmes?

Durant la semaine passée, j’ai évoqué sur le blog gestion de patrimoine le cas de l’Espagne : cliquez ici. Ce pays a des difficultés mais il a des ressources pour s’en sortir et il a conscience des réformes et des économies qu’il doit réaliser.

Va t on avoir la franchise de dire ce qu’il se passe en France?

Il va déjà y avoir des plans de licenciements après les élections : ils se préparent dans les grands groupes bancaires par exemple.

Il y aura une hausse des prélèvements : nouvelles tranche d’imposition, hausse de l’isf… Ne rêvons pas, il va falloir que les français passent à la caisse.

J’ai l’impression que cette montée des extrêmes ne fait qu’affirmer le refus des français d’accepter de prendre les bonnes décisions.

Comment imaginer dans un tel environnement d’avoir de la visibilité sur les marchés financiers et sur ses placements?

Attentisme des épargnant durant la période électorale,

décennie perdue sur les actions,

hausse de la fiscalité notamment sur le placement roi des français : l’assurance vie,

course vers la sécurité avec la hausse de la collecte sur le livret A ou duping des livrets boostés bancaires,

flambée de l’immobiler qui n’est pas soutenable : je vous invite à lire l’étude de primeview cliquez ici.

Je crois que si l’épargnant français a plus que jamais besoin des bons conseils en gestion de patrimoine.

Revenons à la semaine passée sur les marchés financiers :

Pour reprendre le revenu.com :

« La dégradation de deux crans de la note de la dette espagnole par Standard & Poor’s n’aura finalement déstabilisé les marchés boursiers européens que quelques heures ce vendredi matin. Le CAC40 a repris le dessus en séance pour terminer en hausse de 1,14% à 3.266 pts, aidé par la résistance de Wall Street.

Au sujet de l’Espagne, le chômage a continué de grimper au début de l’année puisque le pays comptait à la fin mars près de 5,7 millions de personnes sans emploi, portant le taux de chômage à 24,44%. A signaler aussi que l’Italie a levé ce matin près de 6 Milliards d’Euros de dette à moyen et long terme mais a dû concéder des taux en nette hausse avec un taux de moyen de 5,84% pour la tranche à 10 ans contre 5,24% fin mars. »

On reparle à nouveau de l’Espagne, dégradation de sa note et en parallèle des taux à 10 ans espagnols qui se tendent.

Le taux de chômage fait froid dans le dos.

Si on regarde les indices, c’est un vrai yoyo, sur la semaine le CAC40 reprend 5,42% (source : boursorama.com). Je me suis penché sur le VIX CAC40 mesurant le niveau de risque sur l’indice phare parisien : il oscille entre 15 et 20 depuis le moins d’avril 2012 (autour de 16 aujourd’hui).

Nous sommes donc pas à des niveau de risque extrême.

Pour conclure,

impossible de savoir si le drame de la dette française sera une réalité après les élections présidentielles.

Une chose semble certaine, la situation est complexe!

Internaute, épargnant curieux mais zappeur, ne prenez pas la fuite dès la première page!

Curieux, audacieux, en quête de conseils gratuits?

En  vous abonnant à la newsletter, je vous offre un ebook pour  vous aider à mieux comprendre vos placements et gérer votre patrimoine durant la crise!

Cyril JARNIAS

 

A propos de cyril jarnias

Cyril Jarnias est expert en gestion de patrimoine. Son objectif est de vous aider à mieux comprendre et gérer votre patrimoine. Gestion de patrimoine . (Placement, Assurance-vie, immobilier...). Vous pouvez reprendre ses articles pour vos sites : pour cela,vous devez juste reprendre ces quelques lignes.

4 Commentaires

  1. Voila encore de bonnes nouvelles ! ;-) , si je peux me permettre , une question quel avenir pour les cgpi en 2013?

    • Bonjour, il faut essayer de prendre du recul et de comprendre que l’Europe devra prendre les bonnes décisions pour sortir de la crise de la dette.

      Pour les CGPI, la palette des outils est large pour aider l’épargnant. Il se peut que dans le futur les modèles économiques changent. Ce que je vois, c’est un niveau qui ne cesse de croître de la part des CGPI.

      Ensuite, ils ont des instruments toujours plus diversifiés.

      Donc, les CGPI ont leur avenir entre leurs mains.

      Toute la question est de savoir si dans l’avenir, le particulier épargnant ne va décider d’être son propre conseiller!

Laissez un commentaire

Go Top
Un Coach pour vous aider dans vos choix patrimoniaux!
"Ridiculus enim cras placerat facilisis amet lorem ipsum scelerisque sagittis lorem tis!"
Jojn Doe, CEO
Tel.: +1 (800) 123-45-67, +1 (800) 123-45-68
Fax: +1 (800) 123-45-69 (any time, 24/7/365)
E-mail: info@intergalactic.company
Website: http://www.intergalactic.company
Address:
221, Mount Olimpus,
Rheasilvia region, Mars,
Solar System, Milky Way Galaxy